Accueil
Du même auteur :
Sommaire du N°076
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°076


À L’ARRACH’

ARMES DE DISSÉMINATION MASSIVE

Mis à jour le :20 avril 2010. Auteur : Georges Broussaille.


ES TALIBANS ne manqueront ni d’armes ni de munitions, leurs ennemis se chargent de leur en fournir. Les désertions chroniques des flics et soldats, les vols dans les dépôts officiels,combinés à la corruption généralisée de la base jusqu’au sommet du gouvernement Karzaï, font de l’aide militaire de l’Otan à Kaboul une source intarissable d’approvisionnement pour les insurgés islamistes. Entre 2002 et 2008, on a perdu la trace de 87000 armes légères données par les États-Unis et de 135000 fournies par les autres pays de l’Otan. Le fait qu’elles se retrouvent entre les mains des Talibans ou sur les étals des marchés aux armes du Pakistan prouve qu’elles ne sont pas perdues pour tout le monde. La diversification de l’offre commence à modifier le comportement des consommateurs. Jusqu’alors, les armes russes avaient leur préférence, maintenant se payer un flingue américain devient tendance. Le marché noir pakistanais s’adaptant aux nouveaux goûts de la clientèle propose du made in USA : Smith&Wesson, M-4, M-16, lunettes infrarouges,lasers de visée. Best seller des souks de Peshawar, le M-4 se marchande autour de 500 000 roupies pakistanaises, avec tous ses accessoires il peut atteindre le double. Il y en a pour toutes les bourses, les hard-discounteurs important des imitations chinoises qu’ils vendent à bas prix aux ringards qui ne peuvent pas s’offrir de la marque. Les Occidentaux n’ont apporté à l’Afghanistan ni la démocratie ni la prospérité promises,mais ils sont en bonne voie de lui faire connaître les joies de la société de consommation. Le bilan est globalement positif, comme on disait du temps de Brejnev.

Article publié dans CQFD n°76, mars 2010.






>Réagir<

 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |