Accueil
Du même auteur :
Sommaire du N°077
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°077


À LA RAME

PARIS-NICE À PIED POUR LES SANS-PAPIERS

Mis à jour le :14 juin 2010. Auteur : Anne-Leïla Ollivier.


LES 31 MAI ET 1ER JUIN prochains aura lieu à Nice le cinquantième sommet franco-africain. Bizarrement, les sans-papiers de France, majoritairement issus des anciennes colonies, n’y sont point conviés, bien qu’ils soient plutôt à la fête ces tempsci : arrestations,expulsions, descentes de police sur les piquets de grève…

C’est pourquoi les collectifs réunis au Ministère de la Régularisation de tous les sans-papiers [1] ont décidé de s’inviter.Et pour montrer leur ras-le-bol, ils iront à pied. « C’est l’année du cinquantenaire des Indépendances, explique un délégué. Tous les chefs d’États africains y seront. On veut être présents en tant qu’immigrés, leur dire qu’on est là. » Au Ministère, on prépare le voyage et un groupe quittera Paris le 1er mai. Des connections sont prévues sur tout le trajet : Vincennes, Melun, Mâcon, Auxerre, Dijon,Valence, Avignon, Marseille, Cannes et Nice enfin, où l’arrivée se fera la veille du sommet. « Nous allons faire le tour de France ! On va faire la marche avec le peu de moyens qu’on a, à l’africaine. » L’heure est à la prise de contacts pour organiser logement et nourriture,ainsi que les jonctions avec des collectifs de sans-papiers locaux qui rejoindront les Parisiens.

Le gros des troupes restera au Ministère, où la perspective d’une expulsion est toujours d’actualité. « On a été reçus au ministère de l’Immigration. Ils voulaient savoir quand on quitterait Baudelique. Mais on n’a pas l’intention de partir avant d’être régularisés ! »
À bon entendeur…

Article publié dans CQFD n°77, avril 2010.


[1] Créé à la suite de l’expulsion de la Bourse du travail par la CGT qui mit fin à 14 mois d’occupation, le « Ministère » occupe depuis juillet des locaux vides de la CPAM, rue Baudelique, à Paris (XVIIIe).Il regroupe aujourd’hui 3000 personnes et quatorze collectifs, qui manifestent chaque semaine devant les préfectures ou le ministère de l’Immigration. Pour apporter votre soutien, contactez Simone au 06 24 77 24 84 ou rivoliers@gmail.com.





>Réagir<

 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |