Accueil
Sommaire du N°081
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°081



EDITO

Mis à jour le :15 septembre 2010. .


VEZ-VOUS entendu parler du fameux « virage » ? Il paraîtrait que la charge orchestrée cet été contre la « délinquance » – des Roms, plus magouilleurs qu’un ministre du Budget, et des banlieusards, plus enfouraillés qu’un sous-marin franco-pakistanais – n’est autre qu’un « virage sécuritaire » gouvernemental.

Mouais… Ça fait quand même huit longues (longues !) années sécuritaires que ce président sécuritaire écrase la pédale sécuritaire sur une interminable ligne droite sécuritaire. Et on s’en étonne seulement maintenant ? Le maire de Marignane (13) Daniel Simonpieri, déclarait au lendemain du premier tour de la présidentielle de 2007 : « Beaucoup d’électeurs FN ont constaté que Nicolas Sarkozy disait les mêmes choses que Le Pen, mais que lui avait une chance de les mettre un jour en application. Ils ont donc voté utile. » (Le Canard enchaîné, 25 avril 2007). Parole d’expert, puisque ce gars-là a clapoté quelques années dans le marais frontiste avant que l’UMP ne l’adoube. Le 5 août, Frédéric Lefebvre, secrétaire général à l’information et à la propagande sous le régime Sarkozy, confirmait sur Europe 1 les propos simonpieriques : « La question des étrangers, c’est un problème majeur dans notre pays. »

Si ce n’était que les Roms ou les sans-pap… Mais non, « l’autre » fait à ce point flipper nos gouvernants qu’ils prévoient de déchoir des compatriotes de leur nationalité ! Avec les exclus, les précaires, les harcelés, les désespérés, sans compter ceux qui tentent de s’organiser en étrangers aux lois de l’économie et de l’argent : pour les hystériques du marché, il y a de plus en plus de pas-de-chez-nous dans le monde ! Pas étonnant qu’ils se fassent du mouron.

L’insécurité qui les hante n’est pas tant celle des faits divers que la peur de voir se lever contre eux ces « étrangers ». C’est leur propre sécurité qu’ils assurent quand ils excitent les polices, construisent des prisons, bétonnent les lois… Le nombre sans cesse grandissant « d’étrangers » est effectivement « leur problème majeur ». Être encerclé est le destin des forteresses.






>Réagir<

 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |