Accueil
Du même auteur :
Sommaire du N°012
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°012


LEHAINEUX PIQUE SA CRISE

ET VIVE LA GUERRE

Mis à jour le :15 mai 2004. Auteur : Victor Lehaineux.

Bon, je vais encore dire des bêtises. Faites pas attention. Cette fois, c’est au sujet de la boucherie suprême. Bien sûr, la guerre, quelle horreur, quelle connerie, etc. Mais celle d’Irak, elle est quand même bête de chouette ! Le despote local est liquidé, l’agresseur impérialiste est ridiculisé et le peuple en folie est libéré. Une guerre d’anthologie qui restera dans les annales. C’est à regretter d’avoir tant pétitionné et manifesté pour essayer de l’empêcher.

Honnêtement, en prenant beaucoup de recul, on ne peut pas nier que les guerres soient des facteurs de progrès : accélération de l’Histoire, accouchement de l’avenir, décantation des civilisations, renouvellement des sources d’inspiration poétique. On n’arrive même pas à imaginer où on en serait sans les guerres puisqu’en gros, il ne se serait rien passé depuis le Big Bang. On croirait encore que la Terre est plate et que l’Homme est bon. On serait resté niais, prostré dans la savane à se compter les poux. Un seul exemple : regardez le paquet de guerres qu’il a fallu, avec des centaines de millions de morts, pour en arriver à l’Europe des vingt-cinq imbéciles heureux. Et si c’était à refaire, on referait pareil, parce qu’on ne saurait pas faire autrement. La vertu principale de la guerre, c’est d’être immanquablement suivie de la paix, quand tous ceux qui voulaient en découdre sont rincés. Jusqu’à la prochaine fois, évidemment. Qui veut la guerre prépare la paix. La pâtée de 14-18 n’a pas empêché l’Allemagne de remonter au créneau en 39. À peine après s’être fait pulvériser en Indochine, la France a remis ça en Algérie. De s’être fait ridiculiser au Vietnam n’a pas empêché les Etats-Unis de foncer tête baissée en Irak. L’Irak, justement. Un vrai régal. S’il est vrai que tous ceux qui sèment la guerre finissent par récolter la défaite, règle universelle réjouissante, habituellement, ça prend du temps. Au jeu du « je déclare la guerre », c’est à qui perd gagne à la longue. Les empires sont toujours promis à l’effondrement, mais faut être patient. Or voilà qu’en Irak, chaque jour amène son lot d’humiliations pour les Américains et précipite une issue qui va leur être fatale à très court terme. Des GI Joe tirés comme des lapins, lynchés et écartelés dans une ambiance de liesse populaire. Des charters de cercueils estampillés « US go home ». Des Irakiens soudés contre l’envahisseur yankee qui s’éclatent en faisant de la résistance. Des coalisés qui se décoalisent comme peau de chagrin. Des harkis irakiens qui désertent au moindre pet de travers. Un pays qui va tomber aux mains des Chiites de la pire espèce comme deux et deux font cinq. Une nouvelle base arrière pour Al Qaeda avec camps d’entraînement grandeur nature. Des réseaux islamistes requinqués dans le monde entier. L’attentat suicide élevé au rang de stratégie guerrière invincible. Un Bush promu idiot du village mondial et battu d’avance aux présidentielles par un Kerry benêt mais plutôt moins belliqueux. Une Espagne qui rebascule à gauche et qui entraîne toute l’Europe vers un anti-américanisme de bon aloi. L’ONU qui ne veut même plus de cette patate trop chaude. Et, cerise sur le Macdo, des soldats et soldates anglo-saxons qui s’adonnent allègrement et publiquement à la barbarie propre à toute armée d’invasion : tortures orgiaques, sévices sexuels hilarants, racisme débridé, et que je te pisse à la raie des prisonniers et que j’oublie pas de faire la photo souvenir pour mon site web perso. Côté choc des civilisations, c’est carrément de l’auto-tamponneuse. Bref, rien que du bonheur !

Oui, Saddam Hussein avait bien une arme de destruction massive, et elle est en train d’exploser à la gueule des Américains. Elle s’appelle « droit des peuples à disposer d’eux-mêmes et à s’indisposer eux-mêmes ». En clair, ça veut dire que « sous tous les cieux, sans vergogne, c’est un usage bien établi, dès qu’il s’agit de rosser les cognes, tout le monde se réconcilie », comme chantait Brassens. Saddam a nargué le monde avec cette grenade aux alouettes et Bush s’est empressé de la dégoupiller. Lequel de ces deux va-t-en-guerre est en train de se marrer, lequel est en train de se morfondre grave, à votre avis ? Saddam a gagné cette partie de poker menteur qu’est l’équilibre de la terreur, et la peur a changé de camp. Pas de justice, pas de paix. Face à toutes ces bonnes nouvelles, certains objecteront que sur le plan humanitaire, c’est un désastre. Certes, mais cette guerre fera toujours moins de morts que l’embargo des Nations unies (France compris) qui l’a précédée, beaucoup moins même, puisqu’on estime son score à 500 000 enfants. Sur le plan culturel enfin, ce happening belliqueux sera très enrichissant par les nombreux échanges philosophiques auxquels il donnera lieu. C’est ainsi que nous allons, bon gré mal gré, devoir nous imprégner de la sagesse de l’islam, pour notre plus grand bien, et notamment de ceci qui en découle : la vie n’étant qu’une lutte éphémère et sans espoir contre la mort, ce qui importe n’est pas de bien vivre, mais de bien mourir.

Publié dans CQFD n°12, mai 2004.






>Réagir<

ET VIVE LA GUERRE
Kier Parl | 13 août 2006 |
Lehaineux, reviens !! Ils sont devenus tristes !! > ET VIVE LA GUERRE
Tacheron | 16 juillet 2004 |

Vraiment Génial ce Georges Dobeliou !

En plus cette guerre va ruiner les plus gros pollueurs de la planète !!!

Pourvu qu’il reste encore quelques années !!!

Tacheron

 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |