Accueil
Du même auteur :
Sommaire du N°013
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°013


HÉTÉROS FACHOS ?

MAMÈRE EN 2040

Mis à jour le :15 juin 2004. Auteur : Claude et Dominique.


Nous sommes en 2040. Noël Mamère, à 92 ans, vient d’être élu président de l’Europe. Son programme était le même que celui de son adversaire, mais ses moustaches désuètes, qu’il a teintes en rose, ont amusé l’opinion du Vieux Continent. Aujourd’hui, personne ne se souvient qu’il y a trente-six ans, Noël Mamère a procédé, à l’encontre de la loi française, au mariage de deux hommes. Aujourd’hui, de l’Islande à la Turquie, du Portugal à la Russie, les enfants ont du mal à imaginer une époque aussi rétrograde. Avec le temps qui passe, la médecine a fait des progrès. Il est désormais possible d’implanter des fœtus dans le ventre des hommes et de changer de sexe plusieurs fois dans sa vie tout en demeurant fécond. Le Vatican est contre, mais, comme pour la Terre qui tourne, le droit à la masturbation et le mariage des prêtres, il changera bientôt d’avis. D’ailleurs, il n’y a guère que le Vatican pour parler encore d’« hommes » et de « femmes », cette distinction n’étant plus très bien établie de nos jours.

C’est mieux ainsi, et tout le monde a oublié aussi ce passé malheureux où l’on forçait certaines jeunes filles à se marier et où certains homosexuels convolaient en de « justes » noces hétérosexuelles pour faire bonne figure. Le droit a dû s’adapter aux changements des mentalités. Tout le monde rit aux larmes, sans trop y croire, quand un vieux juriste raconte les fictions échafaudées jadis. Certains pays, paraît-il, n’accordaient le droit d’être inséminé, ou d’adopter, qu’aux couples hétérosexuels, comme si c’étaient les deux personnes concernées qui avaient réellement conçu l’enfant. Risibles affabulations ! De toutes façons, celles et ceux que l’on nommait naguère homosexuels et lesbiennes n’étant pas stériles, ils concevaient ou adoptaient des enfants, malgré les lois les plus sottes…

La sexualité s’est aussi transformée. Aujourd’hui, les questions « qui fait l’homme ? qui fait la femme ? » ne sont plus en vigueur qu’à titre de plaisanteries, rappels d’une époque où les rôles étaient rigidement cloisonnés. Aujourd’hui les choses sont plus claires. Les activités sexuelles sont enfin déconnectées de la reproduction. La sexualité étant désormais basée sur la réversibilité, les relations de pouvoir ont disparu. Les pratiques telles que le mariage, le couple, la jalousie sont devenus des amusements. Certains y jouent, d’autres non, question de goût… Noël Mamère est vieux, mais grâce à la cocaïne et au Viagra en vente libre, il est en pleine forme. Il se dit que sa première décision sera d’abolir la transmission des legs et des privilèges économiques et sociaux, les autres droits liés aux couples, en tant qu’unité sexuée, ayant déjà disparu depuis longtemps.

Publié dans CQFD n°13, juin 2004.






>Réagir<

> MAMÈRE EN 2040
Chat Mauve | 27 septembre 2004 |
A moins qu’il ait déjà été recyclé façon « Soleil Vert » ? A part celà, lisez et relisez « Tous à Zanzibar » (John Brunner, 1968) : à part les ordinateurs, tout notre futur y est bien décrit. Et ça fout bien la trouille…
 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |