Accueil
Sommaire du N°014
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°014



ANTHOLOGIE D’UN AVENIR SECURISE

Mis à jour le :15 juillet 2004. .


« Personne ne s’étonnera que l’obsédant sentiment d’insécurité galvanise l’économie et alimente de nouveaux business. Les investissements et l’innovation ont redoublé depuis le 11 septembre 2001. Mais le secteur avait commencé à prospérer bien avant. En dix ans, il a presque doublé, passant en France de 8 milliards d’euros en 1992 à plus de 14,7 milliards en 2003. Trois domaines tirent particulièrement leur épingle du jeu : le conseil, l’audit et l’ingénierie (170 millions d’euros, en augmentation de 14 % en 2003), le gardiennage et la surveillance humaine (2,35 milliards d’euros, + 9 %) et la vidéosurveillance (512 millions d’euros, + 6 %). Les officines privées en tout genre prolifèrent. « Les agents de sécurité privés sont maintenant supérieurs en nombre aux forces de la police nationale : 170 000 contre 140 000 », confirme éric Chalumeau, directeur des études de l’Institut des hautes études de la sécurité intérieure (Ihesi) et directeur général de Suretis, cabinet de conseil en sûreté et sécurité, filiale de la Caisse des dépôts. »
Challenges
avril 2004

« Devenue l’une des préoccupations majeures des Français, la sécurité est aussi un vivier d’emplois. Les agents de sécurité, de prévention ou de surveillance sont de plus en plus nombreux dans les grandes surfaces, les stades, les banques, les hôpitaux…, bref, dans presque tous les types d’entreprises publiques ou privées. Le développement de la télésurveillance crée aussi des emplois d’opérateurs et d’intervenants en télésurveillance et télésécurité. Selon le commissariat général du Plan, 92 000 personnes devraient manquer à l’appel dans ce secteur dans les dix années à venir. »
ANPE
juillet 2004

« Le PC de sécurité de la RATP de la gare de Lyon, qui orchestre la surveillance du réseau, les caméras de vidéosurveillance maison et les interventions, est accolé à un autre poste de commandement ultra-sensible, d’architecture exactement symétrique, avec lequel il communique librement. Celui de la police nationale, tenu d’une main de fer par le commissaire Togni. Les caméras et les rapports de l’un renseignent l’autre. Et réciproquement. De régalienne, la fonction sécurité deviendrait-elle… cogérée ? »
Challenges
avril 2004

« Le consommateur est devenu craintif, il a besoin de retrouver le sentiment de sécurité. Présentez-lui des produits et des services avec des garanties supplémentaires. […] Tous les établissements privés qui reçoivent du public (grands magasins, centres commerciaux, cinémas, théâtres, restaurants, etc.) en ont pris conscience et ont fait exploser le marché des vigiles depuis septembre et octobre. “Si un client n’est pas fouillé systématiquement à l’entrée, il s’en étonne et nous le reproche. Il ne rechigne pas du tout à ouvrir son sac”, dit-onà la direction du BHV à Paris. Les restaurants McDonald’s ont eux aussi rajouté des vigiles à l’entrée. Explication : McDo a conquis une clientèle de seniors qui emmènent leurs petits-enfants au fast-food. Or ce sont les aînés à fort pouvoir d’achat qui sont les plus inquiets à l’idée d’aller dans les lieux publics. Explication du Credoc : comme ils sont gros consommateurs de télévision, ils sont souvent les plus exposés à l’actualité. Le plus difficile n’est pas de les faire consommer, mais de les faire sortir… »
L’Entreprise
fevrier 2002

« Plusieurs formations mènent aux métiers de la prévention, du gardiennage et de la sécurité : CAP Agent de prévention et de sécurité, Brevet professionnel Agent technique de prévention et de sécurité, bac pro Métiers de la sécurité… Mais on peut aussi y accéder sans diplôme, en suivant une formation sur le terrain, au sein d’une entreprise. »
ANPE
juillet 2004






>Réagir<

 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |