Accueil
Sommaire du N°014
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°014



COURRIER DES LECTEURS DU N°14

Mis à jour le :15 juillet 2004. .


Merveilleuses poubelles

J’ai découvert votre journal à la gare de Toulon, planqué derrière une pile de vos « confrères »… J’ai commencé à lire l’article du parcours du combattant à la recherche d’emploi, et puis dans un numéro suivant les deux pages sur l’ANPE, que j’ai photocopiées et expédiées dans mon agence ANPE, où je n’ai plus mis les pieds depuis… quelques nombreux mois. Ce qui ne veut pas dire, loin de là, qu’on ne continue pas de m’emmerder. […] Ces temps-ci je triais mes maigres biens (tous provenant de diverses poubelles, où l’on peut trouver des merveilles soit dit en passant, ce qui m’évite de me prosterner ou quémander aux Secours catho, Restos du cœur et Secours popu, et c’est d’ailleurs eux que je fais profiter de mes trouvailles). Bref ! J’ai du mal à être brève, pourtant il le faudrait car la vie, elle, est plus que brève, j’en sais quelque chose moi qui n’ai rien vu passer, avec un QI à ras-du-bitume et une âme (torturée) d’ado, me voilà subitement une « senior » (56 ans, Rmiste), écoutant Sweet Smoke sur son Dual (provenance : poubelle du quartier Barbès à Toulon - flics et militaires à la retraite, et petits fonctionnaires, chacun derrière ses murs). Bref, je voulais simplement vous dire que, triant mon bordel, - à quoi bon tout garder - je me suis dit que peut-être toutes ces cassettes enregistrées avec un magnéto (des poubelles) plaqué contre la bafle de ma télé (poubelle ! véridique, c’est la quatrième) lors des dernières élections, et dont je me disais que je les réécouterais après, pour vérifier si les promesses étaient tenues, mais je suis trop crevée, alors je vous les donne, faites-en ce que vous voudrez (poubelle si vous voulez !). Votre journal m’aide à vivre (survivre), alimente ma révolte, hélas il est caché dans les kiosques à la vue d’un éventuel lecteur. Bien bien… Cordialement,

Jocelyne R., Toulon


Bouffée d’air

Bobonne à la maison, j’en profite… Soixante heures de boulot par semaine, sans syndicat, trois mômes, un mari chômeur. D’habitude, j’achète pas le journal, aujourd’hui non plus mais j’ai trouvé le vôtre à la manif ce matin. Pour tous les magazines féminins que j’ai pas voulus, pas lus, pas pris, j’ose vous emmerder avec ma bafouille et si j’étais en « vraie » détention, CQFD serait gratuit ! Enfermée volontaire dans ma cuisine… Système, quand tu nous tiens. Je vous conseille d’encaisser mon chèque d’abonnement aux alentours du 25 du mois prochain, pour éviter qu’il ne retourne au bois qui l’a fait naître. Et parce qu’on a les bouffées d’air qu’on mérite, ce matin m’a paru plus léger que d’ordinaire.

Simone B., Marseille.

Publié dans CQFD n°14, juillet 2004.






>Réagir<

 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |