Accueil
Sommaire du N°015
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°015


À LA RAME

L’IMAGINATION AU POUVOIR

Mis à jour le :15 septembre 2004. .


Invité à commenter la phrase désormais culte de Patrick Le Lay (« Ce que nous vendons à Coca-Cola, c’est du temps de cerveau humain disponible »), Yves Bigot, directeur des jeux et des variétés à France 2, en a profité pour faire la promo de sa propre boutique : « Ça a fait marrer tout le monde à France-Télévisions, c’est tellement sincère ! […] En même temps, on voit bien qu’il reste une vraie frontière entre TF1 et le service public. On ne fait pas la même chose. » (Télérama, 11/09). Ou plutôt, on la vend moins cher : Coca-Cola ne paie pas au même tarif la minute de cerveau humain disponible selon qu’elle appartient à Bouygues ou à l’État. Toute la différence est là. Mais c’est surtout en matière de « sincérité » que le service public a encore du chemin à faire. Pour preuve, l’entretien accordé par Marc Tessier, président de France Télévisions, au Journal du Dimanche (05/09). À une question hautement impertinente de l’intervieweur - « À quoi rêviez-vous en mai 68 ? » -, l’énarque Tessier répond, avec un « sourire » : « En mai 68, je sortais de Polytechnique. J’étais sous-lieutenant d’active, chef d’une section commandos au camp militaire de Frileuse dans les Yvelines. Mais, de cœur, je rêvais avec les manifestants. » Finalement, « de cœur », c’est encore Patrick Le Lay qu’on préfère.

Publié dans CQFD n°15, septembre 2004.






>Réagir<

Une illustration pour Le Lay
formes d’attac | 2 janvier 2007 | Repression mediatique

La citation du pdg de tf1 illustrée littéralement

et bonne année à CQFD ! 01/01/2007 f

 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |