Accueil
Du même auteur :
Sommaire du N°017
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°017



SAISON DES AMOURS DANS L’ARMEMENT

Mis à jour le :15 novembre 2004. Auteur : Georges Broussaille.


La récente fusion du motoriste d’avion public Snecma et du groupe d’électronique privé Sagem en a surpris plus d’un, tant leurs secteurs d’activités paraissaient éloignés. Aussi leurs dirigeants ont-ils vite rassuré les marchés via les colonnes du Monde. « En une génération, dans les avions militaires la valeur ajoutée électronique est passée de 10 % à 50 % », a expliqué le PDG de Sagem, tandis que celui de la Snecma renchérissait : « Les moteurs des Mirage F1 étaient entièrement contrôlés par des systèmes hydrauliques. Sur le moteur du Rafale, il y a 54 millions de transistors, c’est un énorme ordinateur qui gère tout ». À travers les noces de la mécanique et de l’électronique, c’est une nouvelle étape de la concentration de l’industrie de l’armement qui vient donc d’être franchie : investissez c’est un marché en pleine expansion ! Plus lent, l’armement naval vogue lui aussi vers les rivages grandioses des groupes à taille mondiale. En France, la DCN, champion public des chantiers navals militaires, flirte avec Thalès, géant privé de l’électronique guerrière, cependant qu’en Allemagne, Thyssen Krupp et HDW en sont déjà au contrat de mariage. Tout cela devrait finir par un heureux événement : la constitution d’un EADS naval, à même de faire la nique aux géants d’outre-Atlantique. Ouf ! Le risque est définitivement écarté de voir un jour les frégates et sous-marins européens figurer sur la liste des espèces en voies de disparition.

Publié dans CQFD n°17, novembre 2004.






>Réagir<

 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |