Accueil
Du même auteur :
Sommaire du N°018
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°018



L’AXE DU BIEN PERD DES BOULONS

Mis à jour le :15 décembre 2004. Auteur : Georges Broussaille.


Répandre les bienfaits du capitalisme aux quatre coins du monde n’est pas une sinécure. Le Pentagone, qui doit pour cela entretenir un archipel mondial de bases militaires tout en poursuivant la guerre en Afghanistan et en Irak, rencontre des difficultés croissantes avec son petit personnel. Le corps d’élite des Marines, qui aurait besoin de trois mille hommes de plus, a déjà du mal à garder ses soldats les plus expérimentés alléchés par les salaires mirobolants des mercenaires en Irak. Du coup, l’état-major leur offre des primes de réengagement pouvant atteindre 30 000 dollars, parfois exemptées d’impôts. Ce qui n’a pas empêché les piou-pious de rouspéter auprès de Donald Rumsfeld lors de sa dernière visite à Bagdad. De leur côté, les « week-end warriors » de la réserve ont le blues. Depuis le 11 septembre 2001, 90 000 gardes nationaux ont été déployés à l’étranger, dont 35 % à plusieurs reprises. Résultat : en octobre, le recrutement de la garde nationale avait baissé d’un tiers. Devant ce manque de main d’œuvre et d’élan patriotique, les rumeurs de rétablissement de la conscription se multiplient. Au Vietnam, la guerre commencée en 1961 avait nécessité l’envoi massif d’appelés à partir de 1965. Avec le résultat que l’on sait. En Irak, qui sait dans combien de temps les États-Unis sonneront le tocsin mobilisation générale ? Vous avez aimé le bourbier vietnamien ? Vous adorerez les sables mouvants irakiens.

Publié dans CQFD n°18, décembre 2004.






>Réagir<

 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |