Accueil
Sommaire du N°018
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°018



LES BRÈVES DU N° 18

Mis à jour le :15 décembre 2004. .


FLUOR

Colgate-Palmolive, le géant mondial du dentifrice et du liquide vaisselle, a annoncé le 7 décembre un plan mondial de restructuration qui va entraîner 4 500 licenciements sur quatre ans, soit 12 % des effectifs, et la fermeture d’un tiers des 78 usines du groupe. Cette gestion de bon père de famille devrait rapporter 300 millions de dollars, ce qui n’est pas du luxe vu qu’en 2003 le groupe n’a réalisé que 1,4 milliard de dollars de profits. Le bonus dégagé par la compression du petit personnel va permettre « une croissance supérieure des bénéfices et davantage de dépenses dans la publicité », a expliqué sans hypocrisie le pédégé de Colgate, Reuben Mark. À noter que le revenu annuel du patron est de 141 millions de dollars, stock-options comprises. À vue de nez, ça fait environ soixante-dix millions de tubes de dentifrice. Pour faire briller l’émail de dents aussi longues, ça n’est pas de trop.


COMPLICITÉ

Nouvelle règle de l’hospitalité : demander le CV de votre hôte sur le pas de la porte et s’assurer qu’il n’a jamais croisé un quidam lesté d’un casier judiciaire. Même si l’hôte en question n’a que trois ans. Pour avoir négligé cette formalité, Thyde Rosell et Jean-Marc Raynaud, militants de la Fédération anarchiste, se sont fait cueillir le 30 novembre par le SRPJ de Poitiers pour complicité dans une entreprise terroriste. Leur crime ? Avoir hébergé un bambin qui s’est révélé être le fils de militants d’ETA dernièrement arrêtés. Ils ont été libérés après trois jours de garde-à-vue, en avouant avoir transmis au minot leurs « valeurs de liberté, d’égalité, d’autogestion et d’entraide. » Baby-sitting et subversion de mineur, ça devrait mériter perpèt’, non ?


CONTEXTE

La Côte d’Ivoire : personne n’y comprend rien. On sait juste que tous les secteurs-clés de ce pays sont dominés par 240 filiales des plus grosses boîtes françaises et que les expatriés y jouissaient d’un niveau de vie infiniment supérieur à celui qu’ils avaient en France, villa, domestiques et cours de tennis, et que c’est parfois source de frictions avec le voisinage - les gens sont jaloux, surtout quand ils vivent avec 20 euros par mois. Ça n’explique rien, mais ça incite à penser que les militaires français ne sont pas les mieux placés pour y défendre la paix et la justice. Tirer dans la foule est beaucoup plus dans leurs moyens.


CROIX-ROUGE…

Le procès a eu lieu. Jugement le 11 janvier. On saura alors si la Croix-Rouge française - qui nous réclamait 65 000 euros de dommages et intérêts pour diffmation - aura eu notre peau ou non. Dernière minute : nouvelle plainte de la Croix-Rouge pour non-publication d’un droit de réponse. Elle demande 5000 euros de mieux… Plus de nouvelles dans le prochain numéro.


COMMERCE

Joyeux Noël pour les marchands de canons. Ayant pris bonne note que l’État chinois bombarde assez rarement ses populations, se contentant de les parquer dans les usines qui nous fournissent nos guirlandes et chaussettes, et qu’il agit par conséquent dans le plein respect de la paix mondiale, l’Union européenne a envoyé le 6 décembre un « signal positif » à Pékin dans la perspective d’une levée de l’embargo sur les ventes d’armes à la Chine. Les Chinois feraient mieux de racheter directement Dassault et Lagardère.


CENSURE

Un racisme à peine voilé, le très bon film de Jérôme Host qui éclaire les ressorts de l’affaire du voile, est aussi un film à peine censuré. En produisant ce documentaire avec leurs sous de chômeurs et de smicards, les auteurs étaient déjà, de fait, exclus de l’industrie de l’opinion. Mais une diffusion marginale était encore de trop pour les tenants de la ligne officielle. L’Union des familles laïques (UFAL) a ainsi appelé les maires de France à empêcher toute projection du film dans leurs villes. Résultat ? Le 16 octobre, il est interdit à Mulhouse. Le 24, il est déprogrammé à Strasbourg. Le 30, l’organisateur de la projection à La Rochelle reçoit des menaces de mort. Le 4 novembre, c’est la municipalité de Bondy qui fait barrage. Et ainsi de suite… On attend la déclaration de Reporters sans frontières. Infos : www.laflecheproduction.com

Publié dans CQFD n°18, décembre 2004.






>Réagir<

 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |