Accueil
Du même auteur :
Sommaire du N°018
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°018



DASSAULT RECRUTE DANS LES ÉCOLES

Mis à jour le :15 décembre 2004. Auteur : Pierre Etbunk.


En 1989, Chevènement et Jospin, alors respectivement ministre de la Défense et ministre de l’Éducation nationale, signaient le deuxième « protocole Défense-Éducation nationale ». Ce texte, renforcé six ans plus tard par un troisième protocole cosigné par Bayrou et Léotard, avait pour objet de « faire travailler davantage ensemble l’école et l’armée ». Inutile pour autant d’envoyer le troufion lambda à l’assaut des préaux, quand la propagande militariste peut se payer à moindres frais : mi-novembre, c’est Serge Dassault en personne qui est allé faire la retape devant six cent trente élèves de CM2 de la commune de Corbeil-Essonnes, dont il est le sénateur-maire. Pour séduire les minots, dont le marchand de canons affirme qu’ils sont toujours plus avides d’informations sur l’aviation militaire, il leur a distribué son livre de chevet, Les Avions de combat français. Et comme le nouveau patron de la Socpress et du Figaro n’est pas du genre à avoir des oursins dans les poches, c’est lui qui a personnellement réglé la facture des bouquins. Face à l’ardeur mise par Dassault à soigner son image de marque auprès des gamins, l’énergique réaction de l’opposition ne s’est pas faite attendre : dans un point presse, elle lui reproche d’avoir écrit dans la préface du livre en question que le Front populaire, en 1936, n’avait pas su doter la France d’avions de guerre… Qu’un industriel répande dans les écoles son marketing militaire, la gauche molle n’y trouve rien à redire. Mais qu’il s’avise de la traiter de pacifiste, et là, elle s’offusque. Il est vrai qu’un tel reproche serait malvenu : le PS n’a pas bronché lorsque l’État, le 8 décembre dernier, a passé commande de 59 avions Rafale à Dassault.

Publié dans le n°18 de CQFD, décembre 2004.






>Réagir<

 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |