Accueil
Du même auteur :
Sommaire du N°019
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°019


PLAN DE CARRIÈRE

400 MOTS À 5 EUROS

Mis à jour le :15 janvier 2005. Auteur : Olivier Cyran.


Pour le rédacteur précaire ou débutant, le marché de l’emploi ressemble au Sofitel Magic Lagoon après le passage d’un tsunami. Les avantages liés à la fonction de journaliste, son prestige et ses parasols, ont été emportés par la déferlante des Rothschild, Dassault et Lagardère, laissant derrière elle des salles de rédaction dévastées, décimées par les réductions d’effectifs et la désertion des lecteurs partis se mettre au sec, dit-on, dans les pages gratuites des canards publicitaires. Heureusement, on trouve ici ou là des bouées de sauvetage. Comme cette annonce publiée le 29 décembre sur un site français de recherche d’emplois :

Offre n°2114. Mission : rédacteur web. Contact : Hétu Stéphanie. E-mail : egenese-writers@usa.net. Rédiger des articles de 400 mots environ, sur divers sujets, en suivant quelques règles de base fournies. Une première commande de cinq articles sera faite afin de voir si nous pouvons bien travailler ensemble. Ensuite, plusieurs dizaines d’articles peuvent être commandés, selon vos disponibilités. Important : Payment [sic] effectué par Paypal. Durée : à définir. Rémunération : 5 euros par article. Lieu : télétravail. Société : E-Genèse Inc.

Cinq euros par article… C’est pas le Pérou, d’accord, mais c’est toujours mieux que la Chine. L’ouvrière de Datang touche 0,05 euro par paire de chaussettes (Libération, 09/11/04), alors notre futur « rédacteur web » s’en sort pas si mal. Certes, dans l’ancien monde, celui des contraintes rigides et des acquis corporatistes, il existait un minimum syndical qui fixait la rémunération du pigiste à 50 euros le feuillet. Sachant qu’un feuillet représente à peu près deux cents mots, le calcul est vite fait : l’offre n°2114 te met le feuillet à deux euros cinquante, soit vingt fois moins que le minimum syndical. Oui mais nous vivons dans un monde qui change, qui bouge, toujours plus près du zéro. Le minimum n’est plus syndical, mais minimum tout court. Si le marché de l’emploi t’emballe les deux feuillets pour un paquet de clopes, c’est qu’il est temps de s’adapter, non ? La société québecoise E-Genèse Inc peine visiblement à recruter sur ses propres terres et préfère délocaliser ses brouettes rédactionnelles en France plutôt qu’au Maroc. C’est une occasion à saisir. Comme dit le proverbe : quand la chance frappe à ta porte, n’attends pas qu’elle se barre chez le voisin. Le cœur battant d’espoir, le postulant se dépêche donc d’envoyer par e-mail la candidature que voici, datée du 4 janvier 2005 :

Votre annonce concernant un poste de rédacteur m’intéresse. Journaliste, je suis à la recherche de collaborations dans la presse écrite ou web. Pourriez-vous me préciser quel type d’articles il s’agirait d’écrire ? En vous remerciant d’avance,
Olivier Cyran

Bingo ! Quelques heures à peine après cette offre de services un rien lapidaire, CQFD reçoit une réponse qui promet :

Bonjour,
Merci de votre intérêt pour mon offre de rédaction d’articles. Pour débuter, j’ai quatre sujets en cours, soit les chiens, les aquariums et poissons, les objets publicitaires et le CRM
[« Customer relationship management », ou gestion de la relation client, NDLR]. Merci de m’indiquer quel(s) sujet vous intéresse le plus, combien d’articles voulez-vous écrire approximativement, si vous avez un compte Paypal, et si les conditions mentionnées dans l’annonce vous conviennent. Au plaisir de travailler avec vous,
Stéphanie Hétu
E-Genèse Inc.

Ça y est, on a un pied dans la place ! Les conditions mentionnées dans l’annonce me conviennent tout à fait, vous voulez rire, on va où si les chômeurs commencent à chipoter les opportunités qu’on leur offre ? Garder la tête froide, cependant. Ne pas céder trop vite à l’appât du gain. Tâcher de transformer l’essai avant qu’un rival ne casse les prix en se proposant de débiter huit cents mots par douzaines pour le prix d’un chupa-chup. Les morts de faim ont si peu de scrupules. Hop, ni une ni deux, on repart au front, cordialement :

Je suis disposé à traiter n’importe lequel des quatre sujets que vous proposez avec peut-être une préférence pour les aquariums (étant moi-même l’heureux propriétaire d’un poisson rouge, c’est un sujet auquel je suis tout particulièrement sensible). Vous serait-il possible de m’indiquer les contraintes de mon travail (angle, tonalité, informations, calibrage) ainsi que l’identité du support ? Je n’ai pas de compte Paypal. Comment fait-on pour en ouvrir un ? En vous remerciant d’avance…

Pas terrible, le coup du poisson rouge. Mais faute de compétences en « objets publicitaires » et en « CRM », c’était mon seul atout. Bien m’en a pris :

Bonjour Olivier [elle m’appelle déjà par mon prénom !]
Pour le compte Paypal, il vous suffit d’aller sur www.paypal.fr et d’ouvrir un compte. Ensuite vous me donnez l’adresse et je pourrai vous faire le paiement. Pour les articles, le niveau est à son plus simple [sic], avec le moins de recherche possible [re-sic]. Si je vous demande un article sur le labrador, vous pouvez parler des diverses couleurs qui existent, de son tempérament, etc… Vous trouverez rapidement toutes ces informations en ligne. Il s’agit principalement de reformuler, car la copie est bien entendu interdite. Pour ce qui est de l’angle de l’article, c’est totalement libre à vous, donc allez-y au plus simple. Pour le support… ce sera publié sur un site à moi. Je crée plusieurs sites à contenu. Donc, débutons avec cinq articles :
– poisson tropical
– poisson clown
– poisson de mer
– platy
– poisson chat
Le délai ? Comme bon vous semble, à votre rythme. Si vous avez des questions, n’hésitez surtout pas ! Cordialement,
Stéphanie Hétu

Renseignement pris, notre pas très exigeante nouvelle amie est à l’origine entre autres de senrichir-en-ligne.com, un «  site à contenu » qui te promet non pas cinq euros mais les «  nouveaux secrets de l’argent facile  ». On y apprend par exemple que «  gagner de l’argent sur Internet, c’est simple quand on sait s’y prendre  ». Simple comme une offre d’emploi…

ARTICLE PUBLIÉ DANS LE N°19 DE CQFD, JANVIER 2005.






>Réagir<

400 MOTS À 5 EUROS
| 11 mai 2006 |
Lionel, tu sais très bien que si tu t’oppose à ton « interlocuteur » il n’en sera que plus renforcé dans son idée… Alors… > 400 MOTS À 5 EUROS
| 30 août 2005 |
Certes, 5 euros ce n’est pas cher payé… Certes ! Mais dans le genre arnaque il y a quand même plus fort : les correspondants de presse pour les grands titres de la presse quotidienne ! Petite démonstration : Un article rédigé pour la PQR par un correspondant de presse plafonne à 9 euros. On y passe en gros une heure et demie (si ce n’est pas plus) en comptant le déplacement, un minimum de discussion et d’intérêt pour le personnage que l’on a en face de soi, et le temps de la rédaction bien sûr. Cela nous amène aproximativement à 6 euros de l’heure. Pas de congé payé, pas d’avantage quelconque… Et le tout est couvert par des Ouest France, la Provence et autres Voix du Nord sans qu’aucun journaliste n’y trouve à redire. Et en plus, l’urssaf guette ! Si le plafond est dépassé, bonjour la note ! Avec un peu d’entraînement, un texte de 400 mots sur un sujet bateau cela prend, allez 20 minutes. Surtout qu’il « faut aller au plus simple ». Le calcul est vite fait ! > 400 MOTS À 5 EUROS
ester | 17 août 2005 |
Bonjour Olivier ! Je suis une journaliste Argentine à la recherche d’un emploi…hi hi hi… j’habite en France… Et je suis tombée sur un annonce d’Egenese, cherchant des rédacteurs web. Curieuse d’en savoir plus, je suis donc tombée sur ton article posté sur CQFD et j’ai adoré. Je veux savoir si je peux l’utiliser pour un papier que je dois écrire. Il est destiné à la radio pour laquelle je suis correspondante en Argentine (l’émission, Hipotesis, passe en direct tous les samedis de 18hs00 à 20hs00- heure argentine-GMT-4), LT8 Radio Rosario en Argentine ( http://www.radiorosario.net ) Je te remercie Ester Stekelberg stekelberg@hotmail.com http://www.hipotesisrosario.com.ar > 400 MOTS À 5 EUROS
Chef webSioux | 9 mars 2005 |

Bienvenue dans le nouveau monde du marketing internet Cyril…

Un monde juste et prospère s’offre à toi si tu sais oublier bonne partie de ce que tu as appris… Les préjugés enferment et empêchent l’ouverture nécessaire à l’apprentissage de ce monde quasi-vierge.

A chacun de voir, s’il en est capable..

Le chef websioux www.websioux.com

 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |