Accueil
Du même auteur :
Sommaire du N°006
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°006


Foire aux emplois à la mairie de Paris

Chômeur, engage-toi dans la légion

Mis à jour le :15 novembre 2003. Auteur : La Rédaction.


C’est un marché aux bestiaux très tendance qui s’est tenu les 16 et 17 octobre sur l’esplanade de l’Hôtel de Ville, à Paris. D’un côté, les chômeurs, conviés par la mairie à venir munis d’un CV pour vendre leur force de travail au prix où ces machins-là se vendent de nos jours. De l’autre, les maquignons joufflus du monde de l’entreprise. « L’espoir est qu’après avoir échangé des CV, ces femmes et ces hommes échangeront des regards et, souhaitons-le, partageront des projets », expliquait Christian Sautter, adjoint PS au maire de Paris chargé des finances et de l’emploi (Les Echos, 21/10). Partager des regards et des projets, partir main dans la main et puis, pourquoi pas, faire des enfants ensemble. Car pour l’équipe à Delanoë, l’embauche est un acte d’amour : « Les meilleurs dispositifs financiers ne peuvent remplacer une main fraternelle », comme dit Sautter, ex-ministre jospinien reconverti dans la célébration sentimentale des sergents recruteurs.

De fait, la liste des quelque deux cents entreprises venues se ravitailler sous la grande tente de l’Hôtel de ville comprenait les enseignes les plus rodées à la fraternité. Depuis la grande distribution (Atac, Auchan, Carrefour, Castorama, Champion, Go Sport, Monoprix, Lidl, Halle aux chaussures) jusqu’à la bouffe rapide (McDo, Quick, Pizza Hut), depuis Accor jusqu’à Disney en passant par les boîtes de vigiles (Group 4 Falck, Securitas, Lancry Protection Sécurité) et les agences d’intérim (Adecco, Manpower, Groupement de l’intérim français), ils étaient tous là, avides de main d’oeuvre fraîche à la veille du grand boom de Noël. La crème des services publics s’était jointe à eux, dans ce que Sautter appelle une « démarche faite de simplicité, de proximité et de solidarité » : administration pénitentiaire, gendarmerie, police nationale, armée de l’air, armée de terre, légion étrangère… Un large éventail de ce que l’Etat français a de plus précieux à offrir, et au milieu duquel la tristounette Assistance publique faisait figure de rescapée, ou de danseuse. Cette dominante kaki et bleu-marine se justifiait d’autant mieux que les postes à pourvoir requéraient rarement des compétences pointues. Pour entrer dans la légion, par exemple, le « profil recherché » n’était pas trop discriminant : « de 17 à 40 ans et physiquement apte à servir en tous lieux. » Pour cueillir la « main fraternelle » du sous-off, une bonne paire de biscotos faisait l’affaire.

Le savant mixage, sous bannière socialiste, de boulots en uniforme et d’emplois Mikado pour les halles aux chaussures répond logiquement à la grande cause nationale décrétée par Raffarin : pour « remettre la France au travail », il faut d’abord lui fournir des contremaîtres. Comme l’assure avec fierté l’attaché de presse de la Ville de Paris, contacté par CQFD, « beaucoup de salons ne proposent que des stages. Nous, on propose de vrais emplois. Peut-être qu’ils ne vous plaisent pas, mais ils correspondent à la réalité du marché. » Cette « réunion de bonnes volontés et de talents divers » (toujours selon Sautter) aurait attiré plus de vingt mille candidats, preuve que ça ne va pas fort chez les chômeurs. « Ils faisaient la queue pendant trois heures pour entrer sous la tente, c’était terrifiant », note une militante d’AC !. Un succès qui doit beaucoup à l’organisateur, l’association Carrefours de l’emploi. Créé initialement pour aider à la reconversion professionnelle des militaires à la retraite, ce club pour croûtons à poigne (co-présidé par le général Bruno Le Barbier de Blignières, ça ne s’invente pas) a investi depuis peu le terrain des forums pour l’emploi, ce champ de tir où la piétaille finit à la caserne ou au turbin. La Ville de Paris, elle, s’est bornée à fournir « la tente, la logistique et le personnel », précise le gars de la com’ municipale. La main est certes « fraternelle », mais pas trop près du portefeuille.

Publié dans le n°6 de CQFD, novembre 2003.






>Réagir<

ghd straightener
| 22 février 2013 |

http://www.tellmewine.net/eforum/viewthread.php ?tid=344111&extra=
http://forum.airsoftvarberg.se/viewtopic.php ?f=3&t=90433
http://www.verivai.org.mx/showthread.php ?23-Article-RESUMEN-DE-LA-SESI%C3%93N-EXTRAORDINARIA-18-DE-ENERO-DE-2011&p=793382#post793382
http://corpvsdelicti.110mb.com/DKILL/forum/viewtopic.php ?f=2&t=260687
http://administrativosdelasalud.com/foro/viewtopic.php ?f=2&t=196489

test70988785643
louis vuitton sac
| 20 février 2013 |

http://seladangfc.com/forum/viewtopic.php ?f=6&t=127126
http://forum.solex.ru/index.php ?s=b6dbfe4a80eaece094af39198b3f63a4&app=forums&module=post&section=post&do=reply_post&f=2&t=11656
http://desiessence.com/forums/viewtopic.php ?f=11&t=182380
http://administrativosdelasalud.com/foro/viewtopic.php ?f=2&t=182779
http://administrativosdelasalud.com/foro/viewtopic.php ?f=2&t=180251
http://administrativosdelasalud.com/foro/viewtopic.php ?f=2&t=182982
http://jesosymamonjy.net/forum/viewtopic.php ?f=2&t=86705
http://533.com.tw/viewthread.php ?tid=3974506&extra=
http://www.blackheartsguild.org/phpbb3/viewtopic.php ?f=3&t=103695
http://greenaroma.new21.net/ez2000/ezboard.cgi ?db=goodword4&action=read&dbf=29919&page=0&depth=1

test7098854222
> Chômeur, engage-toi dans la légion
| 27 septembre 2004 |
Chômeur, ne te plains pas, cette fois, c’est avec de la vaseline (rose)… : merci Bertrand !
 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |