Accueil
Du même auteur :
Sommaire du N°019
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°019


À BOIRE & À MANGER

LES JOIES DE L’ÉLECTRICITÉ…

Mis à jour le :15 janvier 2005. Auteur : XXL.


Un tiers de punk-hardcore californien (Dead Kennedys), un tiers de rock australien (Radio Birdman, Louis Tillett), un sixième d’Exene, un sixième de Doe (X), saupoudrez d’une pincée country (Hank Williams, Violent femmes), fermez le shaker, secouez énergiquement, le mélange, explosif, devrait être relativement proche du nouvel album des Turtle Ramblers. Au départ, aimable projet parallèle de feu Mega Sonic Boom Blast (groupuscule punk-rock parisien du siècle dernier, auteur d’un impressionnant et unique album posthume), dont certains membres se retrouvent pour jouer des standards country versant acoustique, le groupe prend de l’ampleur, s’adjoint de nouveaux membres, compose ses propres morceaux et enregistre deux albums complets, en ayant bien pris soin de rebrancher les amplis. Deux disques entièrement autoproduits, à cheval entre country et punk-rock, en dehors des sentiers balisés du rock franchouille. L’arrivée d’un nouveau guitariste (électrique) pousse dans un coin le banjo et les influences country, et les Turtle Ramblers reviennent, avec un son nettement plus rock, pour un nouvel opus quasi impeccable de bout en bout, avec au moins deux sommets, la chanson titre de l’album, et un « dressed in black » en forme de tube, à enfoncer d’urgence dans toutes les oreilles. Le disque se termine (bizarrement mais honorablement) avec un titre en français vaguement incongru. Mais ne chipotons pas, si toutes les productions hexagonales étaient de cette qualité-là, la France serait le pays du rock’n’roll…

-  We’re Not Done With It… Yet, nouvel album des Turtles Ramblers, chez Nova Express, sortie le 15 janvier.

- http://www.turtleramblers.com, le site officiel, des infos, une vidéo et des mp3.


REVISONS NOS CLASSIQUES…

Alors que les reformations improbables de groupes des années 70 fleurissent aux quatre coins de la planète (citons, au hasard et dans le désordre, les Seeds, Love, MC5, les Stooges, Radio Birdman, et bientôt, sans doute, les New York Dolls), nous n’avons (Dieu merci) aucune nouvelle d’un possible retour des Beatles. Avec la moitié du groupe six pieds sous terre (et en attendant une nouvelle « prouesse » technologique qui probabilisera l’impensable), c’eût été un peu fort. Ils viennent pourtant de se faire doublement exhumer. D’abord grâce à DJ BC, un New-Yorkais, qui met à disposition sur Internet, gratuitement (vous êtes censés détruire les fichiers 48 heures après téléchargement…), un plein album de remixes, télescopage des quatre de Liverpool et des Beastie Boys, le gang de rappeurs blancs de Brooklyn. Totalement à l’opposé du spectre, signalons la ressortie de Beatles Arias, par la défunte cantatrice Cathy Berberian, ou les « Fab Four » version mezzo-soprano, un ovni enregistré en une journée et indisponible depuis 1967, objet vocal sidérant par un phénomène qui aura traversé le siècle dernier, en sautant avec grâce de Weil à Monteverdi, en passant donc par la pop anglaise.

- http://halley.lunarpages.com/ djbc002/beastles/pour télécharger un album complet, en mp3, de remixes des Beatles et des Beastie Boys par DJ BC.

- http://www.telescopic.fr/artistes/cathyberberian/intro.php pour écouter des extraits de Beatles Arias, par Cathy Berberian (ressorti fin 2004 chez Telescopic).

- http://www.beastieboys.com/ site officiel des Beastie Boys.

- Suggestion ? Mot de haine ? Mot d’amour ? xxl@cequilfautdetruire.org

ARTICLE PUBLIÉ DANS LE N°19 DE CQFD, JANVIER 2005.






>Réagir<

 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |