Accueil
Du même auteur :
Sommaire du N°020
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°020


HETEROS FACHOS ?

BIG FUCKER

Mis à jour le :18 février 2005. Auteur : Claude et Dominique.


Enculé est un mot facile à retenir. Il peut être placé dans n’importe quelle conversation, à tout âge, et dans presque tous les milieux. Les CRS tabassent des manifestants ? Ce sont des enculés. Les CRS renvoient le compliment à ces enculés de manifestants. Les ouvriers se plaignent de leur enculé de patron qui se lamente de ces enculés de fainéants qui se révoltent au moindre plan de restructuration… Ce consensus social fait plaisir à entendre. À l’heure où les rabat-joie prétendent que la France est désunie, manque de repères, n’a plus confiance en elle, le pays du camembert et du champagne se retrouve à l’unisson autour du socle national homophobe et parle un même langage. À aucun moment il ne sera question de la sexualité réelle des CRS, des manifestants, du patron ou des ouvriers. Liberté, égalité, fraternité, telle est la devise de la France : tout le monde a le droit et même le devoir d’utiliser à l’égard de ses compatriotes l’injure homophobe. Ceux qui disent que l’homophobie ne s’adresse qu’aux homosexuels et aux lesbiennes sont des sots : elle est massivement et prioritairement véhiculée par des hétérosexuels pour des hétérosexuels.

Dans 1984, de George Orwell, le monde est soumis aux caméras de Big Brother. Le dispositif dictatorial s’y déploie avec une efficacité extraordinaire, car chacun a peur et se fait soi-même l’espion de Big Brother qui, d’ailleurs, n’existe probablement pas. Pour ceux qui tenteraient d’échapper aux caméras ou qui remettraient en cause l’omnipotence de Big Brother, il y a la torture. Le dispositif dictatorial homophobe est tout à fait comparable et édicte les règles suivantes :
1) Il existe deux sexes, masculin et féminin, radicalement différents.
2) Le sexe masculin est supérieur au sexe féminin.
3) L’appartenance à un sexe entraîne l’adoption des comportements sociaux spécifiques à celui-ci.
4) Quiconque adoptera le comportement social régissant l’autre sexe sera passible d’injures.
5) En cas de déviance persistante pourront suivre les coups, le lynchage et l’homicide.
6) Afin d’entretenir le dispositif, des rappels à l’ordre récurrents seront effec-tués.
7) Chaque citoyen a le devoir de réitérer ces rappels à l’ordre envers tout autre citoyen, quel que soit son comportement social.
8) Ces règles sont essentielles à la survie de la société. Big Fucker te regarde.

Ainsi, chère lectrice, cher lecteur de CQFD ou du Figaro, sois docile. Reste bien dans ton genre. Chaque jour, tu t’habilles, tu parles, tu marches comme doivent le faire les individus de ton sexe. C’est bien, ne change pas. Le monde est ainsi fait, ne le change pas. Tu penses que tu es libre, que c’est ton choix de te comporter comme tu le fais, que personne ne t’oblige à faire comme les autres. Tu penses que seuls les méchants sont homophobes. Toi, tu n’es pas méchant. Quelqu’un t’a fait une crasse, tu dis que c’est un enculé. C’est bien, tu as raison. Tes adversaires politiques sont des enculés. Bravo ! Continue… N’oublie pas que Big Fucker te regarde.

ARTICLE PUBLIÉ DANS LE N°20 DE CQFD, FEVRIER 2005.






>Réagir<

> BIG FUCKER
| 14 décembre 2005 |
très interressant enculé !
 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |