Accueil
Du même auteur :
Sommaire du N°020
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°020


LA CHANCE AUX CHANSONS

LE KEUPON VOYAGEUR TOURNE KAZAKH

Mis à jour le :15 février 2005. Auteur : Mystic Punk Pinguin, Pierre Etbunk.


The Ex n’est pas le pseudo anglo-saxon de Giscard, mais un groupe punk hollandais toujours sur la brèche depuis un quart de siècle. Attention, il ne s’agit pas de keupons à crêtes gominées au Gouda qui ont placé leurs jappements rebelles dans un portefeuille de placements éthiques. Bâtie sur l’autoproduction, la complicité avec des associations militantes et les tournées dans des lieux alternatifs, la démarche de ce groupe unique se traduit surtout par un irrespect jouissif des normes musicales en vigueur dans la scène punk. Ils le prouvent avec le fabuleux double album Turn (vendu au prix d’un simple), enregistré par Steve Albini pour leur 25e anniversaire, et qui assaisonne leur punk-rock d’une profusion de rencontres et de créativité. Dès le premier morceau, « Listen to the painters », une contrebasse vient s’immiscer dans la rythmique. Plus loin, ce sont huit minutes de percussions africaines qui mettent le feu au chaudron et la bougeotte dans les guibolles ( « Theme from Konono » ). Il faut dire que la fanfare congolaise Konono a participé à l’album, preuve que les bonnes humeurs sont toujours compatibles, qu’elles soient binaires ou tropicales. On bifurque ensuite par le free-jazz avec un hommage au saxophoniste Getatchew Mekurya, l’un des pionniers du genre, avant de revenir à des titres noisy bien viscéraux. Ce disque qui prend aux tripes est la meilleure chose qui soit arrivée à ma platine depuis un an. Plus d’infos : http://www.theex.nl/
Mystic Punk Pinguin


Pendant que les PDG des majors s’acharnent à traquer le « P2Piste » fan de Michel Sardou, des animateurs de labels alternatifs s’évertuent, malgré leur précarité quotidienne, à faire vivre la scène qu’ils aiment. Le Keupon voyageur en est un bon exemple. C’est l’une de ces modestes structures portées à bout de bras par quelques potes dans le seul but de promouvoir des groupes talentueux qui, dans la musique, ne cherchent rien d’autre que le plaisir de jouer. Forcément, la joyeuse bande n’est pas prête de faire fortune, nonobstant la dizaine de CD sortie en deux ans. Mais comme le fric n’est ici qu’un petit moyen et non une grosse fin, les projets les plus fous peuvent voir le jour, comme celui de produire un groupe de punk du Kazakhstan. Eh bien c’est fait, sans doute pour la première et la dernière fois en France. Le groupe s’appelle Adaptatsia ou Bishara Baldar, selon qu’il s’exprime en russe ou en kazakh. Dans les deux cas, ça joue fort et bien, avec une prédilection pour les textes engagés et énervés (certains sont traduits dans le livret). La découverte de ce groupe, qui tourne depuis 1992 malgré de nombreux conflits avec les autorités locales, réjouira ceux qui auraient commis la bévue de ne pas choisir russe et kazakh en 3e et 4e langue vivante au lycée. En attendant une éventuelle tournée hexagonale en avril, le CD est disponible contre 11 euros (port compris) au Keupon voyageur, 85 bis, rue Paul-Langevin, 51530 Mardeuil.
Pierre Etbunk

ARTICLE PUBLIÉ DANS LE N°20 DE CQFD, FEVRIER 2005.






>Réagir<

 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |