Accueil
Sommaire du N°021
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°021



LES BRÈVES DU N°21

Mis à jour le :15 mars 2005. .


Gros menteur

En janvier, un mois avant de s’affaler dans le fauteuil encore tout poisseux d’Hervé Gaymard, le PDG de France Télécom, Thierry Breton, annonçait un nouveau plan de dégraissage dans sa filiale polonaise, Telekomunikacja Polska (TPSA) : quatre mille suppressions d’emplois, dont trois mille licenciements. La direction du géant français s’était pourtant engagée en novembre dernier, lors d’une réunion du Comité de groupe européen, à mettre fin au laminage de la piétaille polonaise. Depuis la privatisation de TPSA il y a trois ans, France Télécom avait déjà viré quarante mille personnes, soit 50 % des effectifs de la boîte. Mais qu’on soit PDG ou ministre, les promesses n’engagent que ceux qui prennent la porte. Selon la presse, « l’arrivée de Thierry Breton à Bercy a été bien accueillie par les partenaires européens ». Les chômeurs polonais sont peut-être européens, mais pas partenaires.


Carrière

Chômage partout, promotion nulle part ? Faux ! On trouve encore de vrais bons plans à l’ANPE. Pour preuve, cette annonce d’emploi (n° 822653N) affichée le 28 février dans une ANPE de Villefranche-sur-Saône : « Enquêteur privé/enquêtrice privée. Votre mission est d’infiltrer un entrepôt afin de permettre de remonter les informations, relever tous les dysfonctionnements et essayer de démanteler tout réseau en interne, par exemple : détournement de marchandise, vol, etc. Vous avez un rôle de détective privé. » Détective privé, c’est plus sortable que balance, indic ou mouchard. Et ce n’est pas si mal payé : 1 500 euros, sans compter les primes, pour un CDI qui ne requiert aucun diplôme, aucune expérience. « Débutant accepté », précise même l’annonce. C’est vrai que les professionnels confirmés sont déjà pris ailleurs.


Développement

Le réalisateur britannique Christopher Oligati vient de mettre le nez sur une tuerie bien cachée : à Tarit, dans le nord du Niger, les gens crèvent à cause d’une mine d’uranium exploitée par une société franco-germano-italo-nigérienne, Somair, dans laquelle la Cogéma est majoritaire. « Des gamins de quinze et seize ans se font irradier dans les mines sous contrôle français, témoigne le journaliste. Il n’y a quasiment aucune protection contre l’inhalation de gaz radon. La main- d’œuvre, presque exclusivement des Touaregs nomades, reste totalement ignorante des effets de l’exploitation minière. La détection des radiations et les contrôles sanitaires sont inexistants. » Les cadres, français pour la plupart, auraient droit à un sort meilleur : « Tarit est une oasis artificielle construite selon le modèle colonial. Elle a sa propre ville-dortoir avec supermarchés, courses de chevaux, produits de luxe importés de la métropole. » Pour en savoir plus sur ce cas exemplaire d’aide au développement, consulter le Comité Stop Nogent-sur-Seine. (www.dissident-media.org/stop_nogent)


Scoop

En deux feuillets d’investigation, Le Monde (19/02/05) révèle que la dernière campagne publicitaire pour les supermarchés Leclerc détourne des affiches de Mai 68. L’info a été dûment recoupée, lesdites réclames s’étalant au même moment dans la presse écrite et sur des panneaux 4x3 dans tout l’hexagone, et jusque sur le propre site Internet du Monde. « Petit détail qui a son importance : le bouclier du CRS a été remplacé par un code-barres géant ! », précise le quotidien. Là encore, le lecteur peut vérifier sur le champ la véracité de cette affirmation, puisque la pub en question macule aussi bien Le Monde version papier que la page web sur laquelle l’article a été mis en ligne. Ce n’est pas tout. Pour commenter le bourrage de crâne opéré par la grande distribution, le journal donne la parole à trois spécialistes : le président de l’agence Australie, le président de l’agence Leo Burnett et l’un des concepteurs de la campagne Leclerc. Trois interlocuteurs, trois publicitaires ! « Le journalisme, c’est le contact et la distance », disait le fondateur du Monde, Hubert Beuve-Méry. Traduction contemporaine : contact avec les annonceurs, distance envers toute critique.

Publié dans CQFD n°21, mars 2005.






>Réagir<

 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |