Accueil
Sommaire du N°021
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°021



ANTHOLOGIE DES TIRE-LAINE

Mis à jour le :15 mars 2005. .


« Dans une société marquée par l’esprit d’entreprise et le désir de réussite, le trafic peut être l’instrument alternatif de la réalisation individuelle. Au sein de populations partageant une même condition sociale et un même destin se mettent en place des solidarités fondées sur un fort ressort identitaire. »
École nationale d’administration, Séminaire de questions sociales de la promotion Averroès 1998-2000
« Territoires et sécurité, La lutte contre les trafics locaux »

« Tout ce qui se volait à Marseille, à la sauvette ou à la roulotte, avait de bonnes chances de se trouver là, dans cette sorte de bal permanent des tire-laine attirant les chalands peu sourcilleux. Dealers et vendeurs de cigarettes de contrebande dégradaient l’image de la ville dont ce quartier constitue l’entrée nord principale. »
À propos des ambulants de la Porte d’Aix
Le Figaro, 16 mai 2002

« Les trafics s’enracinent dans des contextes locaux propres à chaque quartier. Certains d’entre eux ont un véritable “passé” en matière d’économie souterraine, et les trafics locaux n’y sont alors que le prolongement d’une histoire locale. Le trafiquant actuel, parce qu’il se place dans une perspective “historique”, acquiert ainsi une sorte de légitimité. »
ENA, Séminaire de questions sociales
« Territoires et sécurité, La lutte contre les trafics locaux »

« J’ai écrit au préfet pour que la police ne relâche pas sa vigilance. Il faut que, comme convenu, le préfet donne des instructions pour frapper un grand coup. »
ENA, Séminaire de questions sociales
conseiller général des Bouches-du-Rhône, à propos des ambulants de la Porte d’Aix, Marseille-L’Hebdo, 23 mai 2002

« Le “business” est souvent concomitant avec une activité légale (petit boulot, stage, ou tout simplement RMI). De fait, pour toute une population de jeunes, le trafic vient combler les lacunes d’une économie officielle qui ne parvient pas à les occuper à plein temps et ne leur apporte que des revenus très faibles. Les activités informelles auxquelles ils se livrent durant leur temps libre ne rapportent pas forcément plus que les autres “petits boulots”, mais créent moins d’obligations (ni horaire, ni chef) tout en leur permettant parfois de gagner la reconnaissance des leurs. Mieux, l’exercice de certaines activités, et notamment différentes formes de travail au noir, peut être un moyen d’utilisation ou d’acquisition de compétences. »
ENA Séminaire de questions sociales
« Territoires et sécurité, La lutte contre les trafics locaux »

« Il faut que cette place redevienne un parking et qu’on y mette des moyens humains. »
Gérard Chenoz
adjoint au maire de Marseille, délégué au centre-ville, à propos du « marché aux voleurs » de la Porte d’Aix, La Provence, 16 février 2002

« [Le quartier] Belsunce se comporte comme un système social complexe, […] sans État, sans régulations administratives et policières, exigeant donc, en contrepartie, une éthique forte, susceptible de maintenir le lien social, de tenir lieu de contrat. Nous en revenons au parallèle entre d’une part économie informelle et étatique, et d’autre part cultures orales et cultures écrites. Les premières permettent des circulations fluides, mais ne sauraient être confondues avec les mafias qui, elles, s’occupent de produits interdits. »
Gérard Chenoz
La mondialisation par le bas, Éditions Balland, 2002

Publié dans CQFD n°21, mars 2005.






>Réagir<

 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |