Accueil
Du même auteur :
Sommaire du N°022
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°022


CHEZ MOMO (BAR DU TRIOMPHE)

ICI MIEUX QU’EN FACE

Mis à jour le :15 avril 2005. Auteur : Nicolas Arraitz.

Adecco, le numéro un mondial de l’intérim, est en affaires avec l’Unedic pour placer les chômeurs sur le marché du travail. Chez Momo, juste en face de l’ANPE, on les place aussi, mais au billard et à l’apéro. Chez Adecco, on envisage l’avenir avec « confiance et dynamisme ». Chez Momo aussi.

Quand faut y aller, faut y aller. Y a des corvées qu’on peut pas éviter. Je compulse quelques feuillets fraîchement imprimés, l’air appliqué mais pas besogneux. C’est important, l’attitude. J’examine la première feuille tout en sirotant un Cristal. Le Figaro, 17 mars 2005 : « Les difficultés comptables rencontrées l’an dernier par le numéro un mondial du travail temporaire, le suisse Adecco, ne semblent plus être qu’un mauvais souvenir ». Ces mecs ont eu chaud, leur cote boursière avait chuté grave, paraît-il. À la table d’à côté, Akim et sa bande jouent au rami passionnément. « Nous entamons l’exercice 2005 avec confiance et dynamisme, a assuré hier Jérôme Caille, son directeur général, en marge de la présentation des résultats annuels ». L’autre jour, une toute jeune fille est entrée, plutôt timide. Puis elle a mis une branlée au billard à tous les présents, avant de repartir en nous souhaitant une bonne soirée. Personne n’a moufté. « Le groupe renforcera son offre de services en développant surtout son activité de placement permanent. » Ma lecture est interrompue par des cris. « Albert, con d’Arménien, tu joues comme un pied, voilà ! » Akim n’aime pas perdre. Un huit de pique vole et atterrit sur ma table. « Parallèlement, la firme suisse compte bien profiter de la suppression du monopole de l’ANPE en France et de l’évolution de la législation pour conserver ses parts de marché. À ce titre, elle vient d’être retenue par l’Unedic pour assurer le reclassement de demandeurs d’emploi. ». Louable humanité que celle de l’Unedic, relevant du caniveau une multinationale mal en point…

J’observe le vieil Omar et ses béquilles, ses genoux en compote après toute une vie à faire le carreleur. Ici aussi, il y a toujours une bonne âme pour le raccompagner chez lui le soir. « Ce nouveau type de “partenariat” sera d’autant plus utile à Adecco que son directeur général s’attend à un premier trimestre 2005 moins bon que le quatrième trimestre 2004. » En terrasse, un notable informel recrute quatre Kurdes attablés devant deux cafés, pour une gâche dans les quartiers chics. « Une expérience pilote dans l’Hexagone, qui sera menée par Adecco dans les tout prochains mois. “C’est le signal qu’une coopération intelligente entre le secteur public et le secteur privé peut redonner des espoirs aux demandeurs d’emploi”, estime Jérôme Caille  ». J’en suis à mon deuxième Cristal, et je me dis que le bar à Momo a toutes les cartes en main pour damer le pion à Adecco, si jamais il y a appel d’offre. On a même l’ANPE juste en face. « Le groupe table malgré tout sur une progression de son chiffre d’affaires proche de 10 % sur l’ensemble de l’année, sensiblement équivalente à la croissance du marché du travail temporaire en 2005. » Au comptoir, une prof de lettres que son ordi en carafe a poussé au bord de la crise de nerfs trouve son sauveur en la personne d’un jeune Palestinien féru d’informatique. Elle l’embrasse avec effusion. « Mais Adecco n’exclut pas d’éventuelles acquisitions sur des segments à forte valeur ajoutée, comme l’informatique ou la finance. » Rachid entre d’un pas nonchalant, il est en train de faire les démarches pour ouvrir un kebab. « Tu crois pas qu’y a assez de kebabs dans cette ville ? » Étude de marché, plan de carrière, bilan de compétences : dans une ambiance familiale, Rachid prépare son avenir. « Que de chemin parcouru depuis le double report sine die de la publication de ses résultats 2003 et la chute, en Bourse, de son titre !  » Là on parle d’Adecco, pas de l’Unedic. Il paraît que l’Unedic est au bord de la faillite. Akim ne décolère pas : « Tu me désespères, Albert, t’as pas l’étoffe, t’as pas la gnaque ! » Le rami est un sport de combat.

Toujours élégant, Rachid m’offre un Cristal et me lance un défi au billard. Tout en bleuissant le bout de la queue, il me parle de Marcel, le Séfarade ludopathe. Le tripot dans l’arrière-salle de son bar marchait du feu de dieu, mais il a été victime de son succès. Une délégation de rabbins est venu le sommer d’arrêter, sa salle de jeux était sur le point de ruiner la moitié des boutiquiers de la rue Tapis-Vert. Bien sûr, Momo devrait améliorer certaines choses pour être vraiment compétitif : comme augmenter les quotas de femmes et de frankaouis dans sa clientèle. Mais ce n’est pas faute d’essayer : le serveur de l’après-midi est une femme. Et moi, je ne suis pas Arabe. Albert et Marcel non plus. Et puis, un des gros avantages de Momo sur Adecco et l’ANPE, c’est que ses clients ont des activités en commun. Il y a quelque temps, devant le bar, un barbu a savaté une femme dont la jupe était trop courte à son goût. Toute la terrasse s’est précipitée pour le bastonner. C’est pas à l’ANPE qu’on verrait les demandeurs d’emploi se rendre groupés à un entretien d’embauche. Je crois que Momo et ses clients auraient beaucoup à apporter au niveau suivi du placement.

ARTICLE PUBLIÉ DANS LE N°22 DE CQFD, AVRIL 2005.






>Réagir<

 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |