Accueil
Du même auteur :
Sommaire du N°023
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°023


A LA RAME

PARIS 2012 : LA GAGNE OLYMPIQUE

Mis à jour le :15 mai 2005. Auteur : Mathieu Bouchard.


« Pierre de Coubertin avait tort quand il disait que l’important c’est de participer, car l’important, c’est de gagner ! », haranguait en février le marchand d’armes Arnaud Lagardère, président du « Club des entreprises Paris 2012 ». Gagner, oui : de l’argent. Pour convaincre le Comité olympique international de faire le bon choix en juillet prochain, un essaim de grosses fortunes bourdonne sur la capitale des gagnants. Luc Besson est en train de tourner un clip à la gloire de la candidature parisienne, produit par Lagardère. Le même Lagardère, via Havas, prépare pour le 5 juin une « journée olympique » dans les rues de la ville, pour un million d’euros. Car « les Jeux seront populaires », martèle leur VRP Bertrand Delanoë. Habillés par le couturier Jean-Charles de Castelbajac, les membres du comité de candidature sont « populaires » surtout auprès des médias, hôteliers et bétonneurs, principaux bénéficiaires d’un Paris olympique. Mais ça n’empêche pas les supporteurs de luxe de bramer l’hymne social : les JO feraient « gagner à notre pays dix à quinze ans sur nombre d’aspects, notamment sociaux, dont la lutte contre les exclusions et les discriminations », déclare sans rire le président de la Licra, l’UMP Patrick Gaubert. Séduite par ces lendemains qui chantent, la CFDT a milité voici deux mois pour obtenir le renvoi de la grève du 10 mars, histoire de ne pas importuner la délégation du CIO alors en visite dans la capitale. Il est vrai que le peuple n’a pas été oublié par les organisateurs, puisque 48 000 policiers seraient spécialement affectés à sa surveillance pour les JO. Peut-être correspondent-ils aux «  40 000 [à] 50 000 emplois pérennes » promis par Arnaud Lagardère ? Cela permettrait de tenir en joue les réfractaires à « l’amour des Jeux » (voir www.parisjo2012.tk), qui se manifestent déjà. Comme Les Amis de la Terre, ou comme les farceurs de l’Église de la Très Sainte Consommation, qui ont prié le 12 mars devant l’hôtel de ville de Paris pour le salut des sponsors. Ou comme ce conseiller Vert qui a choisi de rompre avec la chorale municipale en dénonçant une « marée de propagande » sur Paris 2012. Ces empêcheurs de courir en rond en moins de 44 secondes, on devrait les faire rôtir sur la flamme olympique.

ARTICLE PUBLIÉ DANS LE N°23 DE CQFD, MAI 2005






>Réagir<

> PARIS 2012 : LA GAGNE OLYMPIQUE
| 6 novembre 2005 |

Paris 2012

Les JO sont pour Londres et non pas pour Paris

C’est la France qui sombre et l’Angleterre qui rit.

Le CIO l’a fait … à quand le dira-t-il ?

La France dans ce monde ne demeure qu’une île.

Isolée par la langue, par une identité

Qu’elle se bat à défendre et à revendiquer.

Elle paye au prix fort ce droit de différence

Mais qu’importe le prix, elle restera la France !

La méthode pourtant, on le sait dans l’histoire

N’est jamais retenue. Il n’y a que la victoire.

Il faut être français, s’entêter à vouloir,

Pour d’autres les lauriers et perdre dans la gloire.

Le CIO l’a fait … est-il respectable …

Ou bien les tractations se sont faits sous la table ?

Les JO sont pour Londres et non pas pour Paris.

A quoi bon la colombe si le ciel est pourri.

 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |