Accueil
Du même auteur :
Sommaire du N°024
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°024


TOUT DOIT DISPARAITRE

DEBOUT LES CRAMÉS DE LA TERRE

Mis à jour le :15 juin 2005. Auteur : Arthur.


Chaque année, la Terre perd l’équivalent d’une Grèce en forêts. Soit 140 000 km2 en moins pour absorber le dioxyde de carbone qui nourrit l’effet de serre. Vingt-huit hectares ratiboisés à la minute. La dernière canicule en France paraîtra rafraîchissante un jour en regard des coups de chaud qui nous attendent. Rasée de près, notre planète ressemblera à Chirac : dans les choux, mou du genou, con comme un pou, myope comme un hibou mais rien sur le caillou ! Dans trente ans, le riche, le vrai, sera celui qui aura planté des arbres et foré un puits dans son terrain vague, car le manque d’eau aussi sera crucial. Voltaire avait vu juste : cultivez vos jardins, les Candide ! Au moment où les Nations unies révélaient ces chiffres qui n’intéressent personne se tenait la Semaine du développement durable. Cette nouvelle enseigne, censée faire la promo de l’écologie, est le cache-sexe des industriels et financiers qui veulent assurer le développement tout à fait durable de leurs profits. Suffit de voir les pubs des gugusses qui ont financé le supplément du Monde sur le-dit développement durable (26/05/05) : Dexia (banque), EDF (pousse-au-crime énergétique), Citroën (transports polluants), AGF (assurances)… Le Medef a découvert les plantes vertes et il serait malséant de suspecter sa sincérité. Avec ce genre de défenseurs, l’écologie a du pain sur la planche.

Heureusement, le pote de Chirac veille : Nicolas Hulot a lancé son opération « Défi pour la Terre ». Ce type est un cas : comment peut-on se dire écolo et se revendiquer ami d’un président dont toute l’action en matière de politique écologique se résume en « Tout pour ma pomme ! » ? Mais bon, pardonnons au pauvre pécheur ! Il brasse du vent dans les médias, ça climatise l’atmosphère. Examinons plutôt le catalogue des gestes simples préconisés par M. Hulot et nous verrons que Chirac a scrupuleusement suivi ses recommandations :
1) Trier ses déchets : Chirac a rangé Villepin et Sarkozy dans des poubelles séparées.
2) Éviter les emballages inutiles : Chirac n’a pas appelé Bayrou et Hollande au gouvernement
3) Éviter les produits jetables : Chirac n’a pas appelé Le Pen et de Villiers au gouvernement.
4) Économiser les énergies : Chirac garde Alliot-Marie et Borloo.
5) Conduire moins vite : le char de l’État rouille dans le garage de l’Élysée.
6) Préférer la douche au bain : expert en douches écossaises, Chirac devra limiter les bains de foule.
7) Voyager par le rail plutôt que par la route : Chirac est depuis longtemps un adepte du train-train, bel outil de transport puisqu’aucune gare ne dessert la prison de la Santé.
La campagne de M. Hulot est donc en bonne voie. Français, faites un geste pour la planète. Vous avez commencé fin mai en votant Non, au mépris des conseils de nos élites. Vous avez négligé les mises en garde de nos esprits supérieurs, les éditorialistes Colombani, Giesbert, Jean Daniel, Joffrin et le petit Philippe Val (enfin admis au Panthéon de la pensée universelle) qui défendaient le Oui de la Raison Pure contre le Non de la nuit des cerveaux lents. Vous avez voté contre les avis des héritiers de Jaurès (Hollande, DSK, Aubry), supplétifs du Medef comme ces syndicalistes cauteleux (Chérèque, Thibault, Notat) trop heureux de dire sans honte « merci Monsieur » en sortant de la table des patrons, qui leur répondent : « De rien, mon brave ! » Vous avez négligé les appels des anciens gauchistes comme Cohn-Bendit et July, devenus notaires sur le tard en se prenant dans la gueule le pavé-boomerang de l’âge. Il vous reste un geste à faire qui sauvera la planète : scier les grilles du Palais Royal et redresser la guillotine. 1789, c’est demain ! Avec Dominique Galouzeau de Villepin, la Bastille revient à la mode.

Publié dans CQFD n°24, juin 2005.






>Réagir<

DEBOUT LES CRAMÉS DE LA TERRE
raph | 18 septembre 2006 |
n’avez vous pas mieux comme critique ? c’est juste rigolo pour les anarcho-énervé ! J’aurais aimé une recherche plus approffondie, pouvez vous m’indiquer où trouver des infos ? Moi aussi j’ai des doutes sur Hulot, un pote a reçu un jour un texto(il est chez bouygues)de M. Hulot lui disant de relever le défi pour la terre !! C’est glauque , non ?
 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |