Accueil
Sommaire du N°025
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°025



ANTHOLOGIE D’UN TANGO LIBÉRAL

Mis à jour le :15 juillet 2005. .


… d’un tango liberal

Cette anthologie accompagne l’article « Le jour où l’argent supprima l’Argentine » publié dans le n°25 de CQFD, juillet-août 2005

« Je m’inclus dans ceux qui ont détruit l’Argentine. »
Domingo Cavallo
La Nacion, 14/03/03

« Président de la Banque centrale de la République d’Argentine sous la dictature militaire, ministre des Affaires étrangères puis de l’Économie du président péroniste Carlos Menem, à nouveau ministre de l’Économie du président radical de centre gauche Fernando de la Rua, chassé comme lui en décembre 2001 par les émeutes de la faim qui firent plus de trente morts, Domingo Cavallo a servi tous les régimes, démocratiques ou non, qui se sont succédé depuis un quart de siècle en Argentine. »
www.latinreporters.com, 04/04/02

« Le ministre de l’Économie de l’Argentine, Domingo Cavallo, s’est montré optimiste (…)  : “Nous avons retrouvé le chemin de la croissance”, a déclaré M. Cavallo. »
Suzanne Ouellet
Radio-Canada, avril 2001

« Et puis, hier, un rapport de la commission législative argentine sur le blanchiment d’argent, tombant fort à propos, a mis en lumière les affaires illicites de l’ancien président Menem et de… Domingo Cavallo. Visiblement, pour ce chantre du drastique, la rigueur et son corollaire la misère ne valent que si elles sont partagées par tous… sauf lui. »
L’Humanité
01/11/01

« Le “hold-up” décidé par M. Cavallo, le 1er décembre 2001, a fait déborder le vase. Pressé par les échéances financières internationales […], le gouvernement a imposé une limite sur les retraits bancaires des particuliers “pour freiner les fuites de capitaux”. »
Carlos Gabetta
Le Monde Diplomatique, janvier 2002

« Cela n’a pas de sens d’envoyer de l’aide aux pays corrompus, parce que cet argent n’aide pas la population mais l’élite dirigeante, et cela n’est pas juste pour la population de ces pays ni pour ceux qui paient leurs impôts aux États-Unis. »
George Bush
Clarín, 21/03/02

« Le FMI estime “normal que l’Argentine maintienne des limites sur les retraits bancaires car le fait de supprimer d’un coup ces restrictions provoquerait l’hyperinflation”. »
Libération
17/05/02

« La “loi de subversion économique” [permet à] certains juges [de] poursuivre des banquiers soupçonnés de retirer illégalement des milliards de dollars du système bancaire argentin […]. L’annulation de cette loi permettrait aux banques, nationales et étrangères, de ne plus craindre d’être poursuivies sans motif réel et de retrouver la confiance dans le système bancaire. Enfin, son annulation est la condition sine qua non de tout accord avec le FMI. »
Fondation nationale pour l’enseignement et la gestion des Entreprises
(boîte française de conseil en investissements) 28/05/02

« Le FMI était trop optimiste quant aux effets attendus de certaines réformes entreprises en Argentine, aux perspectives de croissance économique et à la viabilité de la dette. […] Le Conseil d’administration n’a pas rempli complètement son rôle de surveillance. Il aurait pu examiner bien plus tôt les différents choix possibles, tels que le désengagement du FMI. »
Shinji Takagi
conseiller chargé par le FMI d’enquêter sur une éventuelle dérive dudit FMI FMI Bulletin n°15, 16/08/04

« Je suis décidé à rentrer en Argentine pour lutter pour ma patrie, mon peuple et mes idées. […] Je suis très enthousiaste à l’idée de servir à nouveau mon pays. […] J’ai servi de bouc émissaire à tout ce qui est arrivé à l’Argentine, mais je suis moins coupable que la plupart des gouverneurs responsables des dépenses publiques incontrôlées. »
Domingo Cavallo
Pagina 12, juillet 2005

Publié dans CQFD n°25, juillet-août 2005.






>Réagir<

 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |