Accueil
Du même auteur :
Sommaire du 26.N°026
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD 26.N°026


LA CHANCE AUX CHANSONS

PUSTULE DIRECTE ET ACTION VENTOUSE

Mis à jour le :15 septembre 2005. Auteur : Will et Pierre Etbunk.


Pas mal de CD sont arrivés dans la boîte postale de CQFD ces derniers temps. On va pas s’en plaindre, ça égaye les bouclages et la fastidieuse journée des envois aux abonnés. Quand ça sonne un peu fort et un peu punk, un camarade bien intentionné glisse les disques dans mon casier pour alimenter cette chronique. C’est ainsi qu’est arrivé entre mes mains le dernier album de Pustule l’Ardéchois. Habituellement pas très fan de ce garçon, je dois avouer m’être bien marré à l’écoute de Cartoon n’est pas si triste. Oscillant entre chanson française et punk bruyant, Pustule est toujours accompagné de son irremplaçable Bidule, poubelle transformée en grosse caisse et armée d’une gamme de klaxons. Ça commence très fort avec une parodie du générique de Tom Sawyer, le dessin animé un peu couillon et propagandiste des années 70-80. Ensuite, Pustule nous propose d’aller voter à poil et bourré en 2007. Certes, ça n’est pas bien malin, mais pas plus con que d’aller plébisciter Chirac avec une pince à linge sur le nez. Puis, fin nutritionniste, il conseille à ses amis punks de manger autre chose que des chips. Enfin il nous fait découvrir sur une musique énergique la Vieille Valette, petit village jadis abandonné et aujourd’hui transformé en hameau autogéré. Les morceaux sont entrecoupés des aventures de sa ventouse à chiotte qui finit dans la gueule de quelques célébrités. On devrait le retrouver très prochainement sur la compil de soutien à notre canard avec un morceau inspiré d’un texte de Sébastien Faure.
Pierre Etbunk


Dans toute compil il y a des hauts et des bas, ce coup-ci il y a débat et c’est tant mieux : AD 2005 (Défense Active, 80, rue Ménilmontant 75020 Paris), un CD de vingt et un titres en solidarité avec les emmurés d’Action Directe qui ne sont toujours pas décédés malgré les efforts répétés de l’État français. Les textes nous transportent - sans chaînes ni matons - au centre d’une lutte pour un monde sans classes ni zonzon. Cette galette aux sonorités variées bastonne entre punk, slam, hip-hop, reggae et chanson. Elle se fourgue au prix de dix euros. Tous les bénéfices seront reversés à la caisse de solido pour les prisonniers. À noter, le livret explicite croqué par un Thierry Guitard au trait acéré qui illustre les contours de ce qu’il faut détruire, résumant le combat d’Action Directe et la galère carcérale qui en découle. Il peut également faire office de poster subversif. À part ça, il y a peu je rencontrai Joke, groupe de la banlieue parisienne énergique sur scène et dans la contestation. En tournée de Paris au Kosovo dans le fameux bus toulousain autogéré, ils me passèrent leur très bon dernier quatre-titres, Corbeaux, après leur concert à Marseille. Ils y dénoncent avec de bons textes les overdoses ultralibérales orchestrées par ceux d’en haut.Mélange entre ska, rock et funk, leur zik tient largement le haut du pavé. Vendu à prix libre (joke-joke.net), Corbeaux envoie du bois.
Will

Article publié dans le n°26 de CQFD, septembre 2005.






>Réagir<

 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |