Accueil
Du même auteur :
Sommaire du N°027
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°027


PETIT CYNISME ORDINAIRE

EFFICACE LE DEBBASCH

Mis à jour le :15 octobre 2005. Auteur : François Maliet.


Au Togo, suite au décès du président Gnassingbé Eyadéma le 5 février, il n’était pas nécessaire de s’encombrer d’élections démocratiques longues, pénibles et sources de discorde pour installer le fiston Faure Gnassingbé en lieu et place. Le père ayant passé trente-huit ans aux rênes du pays avec le soutien de la France, le petit pouvait légitimement prétendre au trône. Mais l’opposition a fait sa mijaurée, réclamant un passage par les urnes. Résultat, le petit Faure a été contraint de recourir à la fraude pour récupérer son dû et un rapport de l’ONU vient de révéler les atrocités constatées lors de la période électorale : « exécutions sommaires perpétrées par les forces armées, actes de torture atroces et aveugles commis à grande échelle, arrestations arbitraires d’opposants, entre quatre et cinq cents morts et des milliers de blessés… » La responsabilité principale étant attribuée au pouvoir en place à Lomé.

Un beau gâchis qui peine certainement Jacques Chirac, pour qui Eyadéma était un « ami personnel ». Surtout que la succession aurait pu se dérouler sans anicroche grâce aux lumières d’un français, Charles Debbasch. Ancien président de l’Université d’Aix-Marseille et ami de longue date d’Eyadéma, il aurait tripatouillé la Constitution togolaise pour permettre à l’armée de placer en douceur le petit Faure à la place encore chaude de papa. À la mort de François-Xavier Verschave, auteur de Noir Silence, Libé avançait que ce militant pouvait paisiblement avaler son bulletin de naissance puisqu’il avait « contribué à en finir avec une Françafrique déjà bien branlante. » C’est le Debbasch qui doit se gondoler !

Article publié dans le n° 27 de CQFD, octobre 2005.






>Réagir<

> EFFICACE LE DEBBASCH
Bingo47 | 17 décembre 2005 | http://www.letogolais.com/imprimer.html ?nid=1617
A lire, ces articles sur Charles Debbasch, maintenant condamné pour de bon ! http://www.grelibre.info/index.php/content/view/170/27/ http://www.letogolais.com/article.html ?nid=1757 http://www.letogolais.com/imprimer.html ?nid=1617
 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |