Accueil
Du même auteur :
Sommaire du N°009
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°009


Un autre monde est plus ou moins possible

Crise aigue du logement à la LCR de Marseille

Mis à jour le :15 février 2004. Auteur : Olivier Cyran.

Une propriétaire qui appelle la préfecture au secours pour déloger par la force une jeune chômeuse, on connaît. Mais quand la proprio milite à la LCR, on se heurte à une question sensible : comment concilier l’engagement « 100 % à gauche » avec l’engagement d’un huissier de justice ?

Virginie ne fait pas partie des personnes que l’on se réjouirait de voir jetées à la rue. Agée de 22 ans, elle a fait l’expérience du télé-marketing pour un vendeur d’encriers (« c’était du matos merdique, mais les gens nous l’achetaient parce qu’on leur envoyait un walkman en cadeau »), l’expérience aussi du licenciement qui récompense la tentative de créer une section syndicale. Comme l’indemnisation de son chômage prend fin ce mois-ci, elle est en train de courir après un boulot, mais ce n’est pas là son principal souci. Ce qui la préoccupe, surtout, c’est de garder un toit au-dessus de sa tête. Depuis un an, en effet, Virginie fait l’objet d’un référé autorisant son expulsion du petit T2 qu’elle occupe à Marseille. Par deux fois, l’huissier est venu lui parler du pays. A la prochaine, après la trêve hivernale, il reviendra peut-être avec les flics, la propriétaire ayant sollicité le recours de la force publique pour éjecter sa locataire.

Que les proprios ne sont pas tous des philantropes, le scoop est éventé. Mais cette propriétaire-là présente un profil plus pittoresque que la moyenne : Martine Laporte, c’est son nom, est membre de la Ligue communiste révolutionnaire. A ce titre, elle s’est présentée aux élections municipales à Marseille en 2001. Son mari, lui aussi militant chevronné de la LCR, est président du comité Attac de Plan-de-Cuques. Ils occupent tous deux un emploi stable. La maison avec piscine qu’ils possèdent à Allauch leur permet de porter un regard bienveillant mais distancié sur le problème des mal-logés. L’appart’ de Virginie, que Martine Laporte a hérité de sa famille, ne paraît pas être pour eux d’un enjeu vital. Alors ?

Le monde n’est pas une marchandise, sauf chez moi

Alors, forcément, avec tout le respect dû à leurs convictions et à leurs biens immobiliers, une interrogation finit par se faire jour : comment le recours à la force publique pour expulser une jeune chômeuse s’accommode-t-il d’un engagement pour le communisme révolutionnaire ? Et quel rabais sur le « 100 % à gauche » les huissiers de justice sont-ils en droit de réclamer ? La question se pose avec d’autant plus de force que l’huissier mandaté par le couple a un peu tendance à chahuter les règles : à son premier passage, Me Carlini a remis à Virginie un « commandement de quitter les lieux » sans valeur légale, puisque motivé par une décision de justice qui, à cette date, n’avait pas encore été rendue. Le référé autorisant l’expulsion de la jeune femme ne sera prononcé que deux mois plus tard. Contacté par CQFD, Me Carlini - un homme prospère qui roule en BMW - a refusé de s’exprimer sur son enviable don de voyance.

A ce stade, il faut mentionner l’élément le plus incongru de l’affaire : Martine Laporte est la mère de Virginie. Oui, c’est loufoque. Mais ce n’est pas nos oignons. Il ne nous appartient pas d’élucider les vertus pédagogiques ou émancipatrices qu’une mère éclairée peut trouver à l’expulsion de sa fille. Même si, à voir Virginie, on n’est pas bien sûr que cette méthode lui soit profitable. Elle-même dit ne pas comprendre. A l’époque où le bain familial la portait encore, elle a milité trois ans aux JCR, la branche « jeunes » de la Ligue, où elle a activement participé au mouvement lycéen. « Politiquement, mes parents m’ont inculquée des valeurs que je ne renierai jamais. Mais au bout d’un moment, je ne supportais plus d’être un bon petit soldat. Je veux être dans l’action, pas dans le prosélytisme. » Selon elle, son départ des JCR coïncide avec le début de sa disgrâce parentale. Elle affirme aussi que les premières démarches visant à la déloger - en janvier 2001 - ont commencé bien avant qu’elle se retrouve en difficulté pour régler son loyer (260 euros). Quoi qu’il en soit, l’interrogation demeure : si « un autre monde est possible », la propriété privée en sera-t-elle la clé de voûte ? Pour la LCR, qui est à l’avant-garde de ce monde-là, un différent familial justifie-t-il d’envoyer la cavalerie pour chasser une précaire de 22 ans, et ce à un moment où les tarifs de location explosent à Marseille ? Les chômeurs n’en bavent-ils pas déjà assez comme ça ? On voulait poser toutes ces questions à Martine Laporte. Hélas, elle nous a raccrochés au nez. Alors on s’est tourné vers Samuel Johsua, responsable marseillais de la LCR, tête de liste LCR-LO pour les prochaines régionales en PACA et ami de longue date des époux Laporte (« on partait en vacances avec lui », précise Virginie). Mais lui aussi refuse de nous éclairer. « Attention où vous mettez les pieds », se borne-t-il à dire. On insiste : « Est-ce que cette histoire ne vous pose pas un problème politique ? » Il a une seconde d’hésitation. Puis il lâche : « non ». Dont acte. Le 6 février, dans la foulée de l’abbé Pierre, la LCR de Marseille publait un communiqué intitulé « Un toit, c’est un droit ! ». Mais c’était juste pour la rime.

Olivier Cyran

Publié dans le n°9 de CQFD, février 2004.






>Réagir<

Crise aigue du logement à la LCR de Marseille
Adam | 30 janvier 2013 | Tutaj
beaucoup de cynisme de la part de ces proprios capitalistes.comprend mieux que le parti de krivine n’attire plus.traiter ses enfants comme ca..affaire de famille peut-etre mais merci d’ecrire ca . Crise aigue du logement à la LCR de Marseille
rerg | 30 janvier 2013 | erbetb
eretbhrebtn rebtre Crise aigue du logement à la LCR de Marseille
| 25 mars 2011 |
Raccourci un peu facile certes, mais souvenez-vous. La capelette ,qui etait il y a qq années candidat de la ligue ? Je crois que le nom est dans l article. Faut pas s’etonner.. Crise aigue du logement à la LCR de Marseille
| 21 décembre 2010 |
Vraiment pas de face pour être comme ca . Crise aigue du logement à la LCR de Marseille
| 22 novembre 2010 |
Mais non ce n ’est pas « voici », ca a bien existé.Pas de procés en diffamation d ’ailleurs. Quand les p’tits bourges anarchoides de CQFD se la jouent « Voici »…
barbiche | 3 juillet 2008 |
Quelle misèrable fiante que cet article ! Vous prétendez vivre en accord avec vos principes politiques, contrairement aux gens de la LCR, mais vous faites de la soupe thrash pour boutonneux aigris en vous parant de pureté politique. 1°) si l’on en croit votre article la jeune fille n’est pas une « chomeuse » mais une fille de bourgeois social-traître, alors pourquoi pleurer sur son sort ? 2°) quiconque a eu l’occasion de fréquenter les « anars » sait bien que ce sont tous des fils de bonne famille qui s’font payer un appart à Marseille (ça fait plus « roots ») par papa-maman qui eux-mêmes habitent (avec ou sans piscine ) dans les quartiers les plus huppés de Paris. J’ai connu beaucoup de prolos qui habitaient dans des villas payés à la sueur de leur front, mais vous ne pouvez pas le savoir, vous ne fréquentez pas les prolos… Bande de clowns. Crise aigue du logement à la LCR de Marseille
Twin-gogo | 27 novembre 2007 |
A propos.Qq1 sait si il y a eu des suites (judiciaires) pour cet acte illégal.Est ce que la parquet à ouvert une information judiciaire ? On est à Marseille , mais encore en République .Les arrangements entre amis ont fait long feu on dirait . Crise aigue du logement à la LCR de Marseille
X-FIVE | 30 octobre 2007 |
Mr pierre Carlini, huissier de justice cité dans cette affaire, s ’est désormais« retiré » de la SCP « Carlini-Montel-Siméone »dans laquelle il éxercait au moment des faits . Ce retrait est une bonne nouvelle pour la garantie des droits du justiciable ; ces derniers ayant beaucoup souffert dans le cadre de cette affaire . Crise aigue du logement à la LCR de Marseille
| 8 septembre 2007 |
Pour une fois, certains étaient « avant-gardistes », en faisant ca il y 4-5 ans . Aujourd’hui quoi de plus normal que d’aller au tribunal pour une histoire de famille(émission Delarue) ; quoi de plus normal que de faire venir les flics pour vider. Argenteuil est un bel éxemple de mairie communiste..On attend d’ailleurs que Besancenot vienne à Argenteuil, comme il l ’a fait à Cachan d’an dernier , s ’insurger contre cette décision . Lutter contre la politique UMP, c’est bien , mais pour etre crédible, il faut commencer par agir différement. Crise aigue du logement à la LCR de Marseille
Sanysette | 1er septembre 2007 |
A classer dans le « best of » cqfd ..Les petites affaires de barraques et de succéssions occupent bien certains .Il y a plus intelligent , je pense , si on veut donner une leçon à son mome que de faire une c..pareille.Belle casserole maintenant..Les gévaristes serait en voie de prendre le pouvoir à la lcr ..Ce mérdier ca fait situationniste de la premiére heure. Crise aigue du logement à la LCR de Marseille
| 24 juillet 2007 |
Pas encore de débauchages présidentiels à la ligue ? C’est dommage !!!!Certains ont l ’air de bien connaitre le droit du logement , les rapports mére-fille Ils pourraient « éclairer » le président sur certaines pratiques. Crise aigue du logement à la LCR de Marseille
Célika | 18 juillet 2007 |
Beaucoup de réactions pour rien du tout .Et si cette personne dite humaine etait qq1 d ’insensible, d’incapable de la moindre empathie.Tous les bavardages politiques ne servant qu ’a travéstir une inhumanitée inavouable C’est parfois au pied du mur que l’on voit vraiement une personnalitée.Une laideur de toute beautée . Crise aigue du logement à la LCR de Marseille
| 7 mai 2007 |

cela dit je tient quand meme a préciser que les militants de la ligue ne se sont pas retrouver au commissariat hier soir pour la pure et simple raison que la ligue comme resf, le pc et les autre orga qui été sur place ont manifesté pacifiquement jusqu’au vieux-port puis une fois arivé on pris la parole a tour de role pour dissoudre la manifestation. Les manifestants qui n’été pas membre des orgas se sont dirigé vers la mairie sur les 200qui il sont allé il y avait c’est vrai des gens bouré mais dire qu’il été de la ligue est un faux procès.

des appels au militants appel a un rassemblement a la plaine a 21h a l’appel de resf si vous avez été contacté n’y aller pas c’est une intox resf n’appel a aucun rassemblement se soir

Crise aigue du logement à la LCR de Marseille
Mono | 7 mai 2007 |
C’est pas la fete pour la ligue , 3 ans jour pour jour aprés l éxecution de la décision de justice rendue à la demande de l’emminente madame Pagani . Entre 15 et 20 militants émèchés qui désaoullent à l’Evéché à cette heure-ci .Et la on fait quoi ? On leur trouve des éxcuses à ces pauvres militants victimes de la puissance publique ?On vient essuyer leurs larmes (provoqués par les lacrimos)cette fois-ci.On envoie quelle Avocate pour les défendre devant une éventuelle comparution ? Ya de la violence oui de la violence à la ligue.Certains perdent, si je puis dire, les pédales . Il y a 4 ans, cette procédure ne « devait pas poser de probléme politique ». On peut commencer à en douter.. Crise aigue du logement à la LCR de Marseille
Al’o | 19 février 2007 |
Un vrai sujet de thése, sans doute.Une sordide histoire aussi.Un journal à mon avis se doit de publier des faits, ce qui est le cas, et pas de répondre à une problématique de troisieme cycle universitaire .Deux ou trois remarques sur cet article fort intéressant en période élèctorale : - pourquoi la mére a refusé de s’éxprimer au téléphone (et par écrit avec un droit de réponse)-sera t-elle a nouveau candidate en 2008 ? -L ’ordre des huissiers a t-il sanctionné Maitre Carlini pour le faux ? Quelle est la position de la LCR sur les succéssions ?Franchement a cqfd créez une anthologie des plus beaux articles et mettez le en premiére page. Crise aigue du logement à la LCR de Marseille
| 6 février 2007 |
Franchement, les débats qui suivent (respect des libertés -individuelles et de la sphère privée ; la mise à mal des convictions politiques face une crise etc…) me paraissent bien plus intéressants que l’article lui même qui est grandement racoleur (cf le titre). D’ailleurs le sujet aurait pu être abordé de cette manière : Qu’est-ce qui amène quelqu’un à défendre les valeurs de gauche (valorisation narcisique, intime conviction d’égalité et de fraternité),jusqu’où est-on prêt à les porter (jusqu’à la mort, tant que mon intégrité physique est préservée, tant que les réunions et les manifs ne se passent pas pendant le mulitifoot de Canal+) et enfin qu’est-ce qui peut les annihiler et faire qu’on les abandonne ? Cette triste histoire est un vrai sujet de thèse. Allez au boulot CQFD, Crise aigue du logement à la LCR de Marseille
| 8 janvier 2007 |
Devise de la République Française : Liberté, Egalité, Fraternité. Si j’ai bien compris cette histoire, il y a eu 1 « faux » établi par un huissier de justice.Ca va chercher loin…Il s’est pas écrit tout seul ce faux …Un pote avocat m’a dit que l’huissier agissait dans ce type de procédure sous le controle d’un avocat en plus !Alors svp arretez vos petits airs moralisateurs à la ligue, montrez l’éxemple au lieu de vous assoir sur les valeurs Républicaines.Amis du chien rouge, merci Crise aigue du logement à la LCR de Marseille
René | 19 octobre 2006 |
Que de réactions !!!Ca devrait etre envoyé à des publications de proprios qui veulent vider leurs locataires, car il y a tous les trucs qui marchent : l’huissier qui abuse de son pouvoir,les témoignages flokloriques. C’est vrai qu’il fallait oser publier ca, oser démonter qu’il y a 1 écart entre ce que dit le militant dans les manifs, les AG, les sites internet, et ce qu’il fait dans sa vie. Machiavel, maitre à penser en politique, avait écrit « la fin justifie les moyens ».Parfois la fin est noble et les moyens un peu moins.Dans cette histoire ni la fin, ni les moyens ne sont nobles . C’est une affaire minable. Crise aigue du logement à la LCR de Marseille
Blackfox | 18 octobre 2006 |
il y a 20 ans Sos-racisme c’etait « Touche pas à mon pote ».La ligue(Marseille) c’est : « Touche pas à ma piole ».Vaut mieux en rire n’est ce pas ? Crise aigue du logement à la LCR de Marseille
Gabyy | 26 septembre 2006 |
Bien vu.Aprés ça il a l’air de quoi Besancenot d’aller chez Fogiel flanqué d’un éxpulsé de Cachan. Ferait mieux de faire le ménage dans son parti qui,disons le,contient aussi des gens bien . On n’empechera pas un candidat à la présidentielle d’aller racoler ses 500 signatures. pas cool du tout cet histoire d’huissier : et l’etat de droit dans tout ça ? Crise aigue du logement à la LCR de Marseille
Riboulette | 13 septembre 2006 |
pas à dire : ca fait partie de la bibliographie de la lcr ce pamphlet ; il y a qu’a voir dans google . faut une presse courageuse pour parler de ca .il manque ci ?il manque ca ? Quelle importance, l’essentiel est dit.Et plus important cqfd , presse payante continue de parraitre malgré les difficultés de ce sécteur. Crise aigue du logement à la LCR de Marseille
| 21 août 2006 |
Bon dieu c’est vrai : Sarkozy et non pas « Sarkosy ». Rien à ajouter de plus, ca ferait un débat trotskard de plus. Donc bien écrit : laporte l’a revé Sarkosy l’a fait .Et puis mérde ceux que ca pérturbe ils n’ont qu’a pas venir ici par le flux rss. Crise aigue du logement à la LCR de Marseille
| 20 août 2006 |
j’ai du mal a voir le lien logique entre l’expulsion de squat ce qui est inadmissble et l’expulsion d’ue locataire quand bien meme cela serait leurs fille (en orait on parlé autrement ?) pour des raisons personelles cet acte est très certainement discutable je ne prendrais pas de position sur ce sujet mais expliquer moi le raport entre sarkozy(avec un Z pas un S (surtout ne voyait aucun reproche c’est juste que je tient à l’ortographe des nom propre)) et la famille laporte merci d’avance et veuillez me pardonnez mon ortographe qui doit etre lamentable Crise aigue du logement à la LCR de Marseille
| 18 août 2006 |
Squat de Cachan : sarkosy « ministre des éxpulsions » : alors ..laporte l’a revé Sarkosy l’a fait . Crise aigue du logement à la LCR de Marseille
| 12 juillet 2006 |
y a d’autres sujets brulants sur l’extreme gauche marseillaise en ce moment .foncez tous crocs dehors . Crise aigue du logement à la LCR de Marseille
| 21 juin 2006 |
je suis venu à ce papier par « google » en tapant « lcr ».La partie consacrée aux réactions est bien fournie, ce qui en fait un complement intéressant de l’article. Il y a quelques aspècts troublants . Qu’est ce que c’est que cet acte d’huissier annulé par le juge ? Les hommes de loi font ce qu’ils veulent maintenant. !!A cqdf on aurait à mon avis un peu plus du creuser la dessus ca c’est sur . Affaire de famille ? oui mais tres poussée quand meme ! beaucoup de« auraient fait , aurait dit » pour la fille et son copain ; mais bon personne n’a osé s’exprimer en signant.on sait jamais . le copain est le seul à avoir signé ses messages : ca prouve qu’il ne se cache pas et assume meme si je suis pas d’accord avec certaines de ses idées. Que les parents soient plus d’accord avec leur fille, ca arrive à d’autres, mais tout le monde va pas au tribunal et envoie les kepis ensuite interessant d’ailleurs cette allusion aux « effets secondaires » de la justice.. et si les parents avaient en fait pas voulu« faire peur » plus qu’autre chose , un peu manipulé certes..Au bout ca leur a completement échappé.Y a d’autres manipulations qui tournent mal .c’est lcrstream . Crise aigue du logement à la LCR de Marseille
| 20 juin 2006 |
En réponse : il y a peut-etre des trucs que l’on ne fait pas selon les convictions politiques que l’on a .C’est un point de vue sur lequel je rejoint cqfd. Toujours à cette personne : pourquoi cette date de 6 ans ? ou on commence les « embrouilles » pourquoi pas 3 fois 6 ? Pour l’ensemble des lecteurs marseillais(embrouilles ca fait bien marseillais) : demandez vous pourquoi le député-maire de cette circonscription : bruno Gilles veut instaurer une date (le 9 novembre) en souvenir des victimes du communisme ? Oui ouvrez les yeux , c’est bien vu l’aveugle Crise aigue du logement à la LCR de Marseille
| 8 juin 2006 |
pitite question quelqu’un pourra sans aucun doute me répondre : quel est le raport entre ses convictions politique et les embrouilles familliale (qui on comencé il ya plus de 6ans cela dit entre parentheses) que peuvent avoir des aderents ? surtout qu’aparement l’enquete na été mené que d’un seul coté (pas 1 seul témoignage contradictoire pas une explication du pourquoi du comment louche non ??) sur ce je vous salut et vous souhaite d’ouvrir les yeux le plus tot possible Crise aigue du logement à la LCR de Marseille
| 7 juin 2006 |
beaucoup de cynisme de la part de ces proprios capitalistes.comprend mieux que le parti de krivine n’attire plus.traiter ses enfants comme ca..affaire de famille peut-etre mais merci d’ecrire ca . Crise aigue du logement à la LCR de Marseille
| 8 mars 2006 |
Je remercie cqfd de son travail.Meme si les messages antérieurs n’en parlent pas ; les decisions de justice sont rendues « au nom du peuple francais »A partir du moment ou une affaire, fut-elle de famille est devant le tribunal, elle devient l’affaire de tous.Qu’une une presse alternative s’ interessé à cette affaire en vue d’en informer ses lecteurs ne pose à mes yeux donc pas de problèmes.C’est sur que parler de la lcr dans ces conditions n’est pas le mieux pour l’image du parti.Mais quand quelqu’un de la lcr passe sur une chaine du service public en compagnie d’une « star » du show biz ; alors la tout va bien ? Faut savoir ce qu’on veut .De l’info pas complaisante ; avec un droit de réponse possible , moi ca me va . > Crise aigue du logement à la LCR de Marseille
arnaud | 4 février 2006 |
Bonjour je tombe par hasard sur cet article en faisant une recherche sur le mot « lcr » dans google. Je connais CQFD et je suis assez étonné d ela publication de ce genre d’article qui pour moi ne vaut guère mieux que les articles voulant faire du « sensationnel » afin de vendre du papier… Sauf que CQFD en bon journal de gauche critique s’attaque à la LCR au travers d’une histoire assez nébuleuse… je pensais que votre journal avait pour ambition de relever le niveau global de la presse écrite je me rends compte que vous tombez dans les mêmes travers mais dans votre « segment commercial » à savoir la gauche critique… lamentable > Crise aigue du logement à la LCR de Marseille
| 16 décembre 2005 |
mais en quoi cette histoire regarde votre journal ? sait-on comment vit une famille, en quoi ça nous intéresse ? il s’agit d’une histoire « de droit privé » et ce n’est pas parcque les diverses partie en présence ont ou ont eu des activités politiqes très à gauche que cela nous regarde, je suis éffarée de lire ça, comme un parfum de scandale, de sentationnelle, mais croyez-vous qu’appartenir à la LCR évite les emmerdes familliales ??!!!!! Qui êtes-vous donc pour présenter des faits ans présenter ce que l’on appelle en histoire ou en droit un « faisceau de preuve », votre article pu la récup, le mauvais journalisme, les gens qui ont écrits s’amuse à attiser une situation qui ne doit être facile pour personne, seriez-vous aussi des souffles braises à la Sarkosy ? franchement c’est pas joli joli comme façon de faire > Crise aigue du logement à la LCR de Marseille
Benoit | 30 septembre 2004 |

Je suis très satisfait d’une telle initiative.En effet ; depuis le mois de Juillet ; une personne se permet ; sous couvert d’un anonymat qui ne laisse que peu de doutes(son code IP est apparu sur un mail d’un autre forum) d’alléguer publiquement des faits portant atteinte à ma considération ; et à celle de Virginie. Si cette personne répand à plaisir des accusations étrangement loin de la psychologie et du ton des personnes en présence ; c’est qu’elle estime sans doute y trouver son compte.

Même si je ne prête à tout ceci qu’une attention très relative je précise que :

1 Le juge des Réfères a autorise l’expulsion car l’occupante était « sans droit ni titre » ; mais n’a pas retenu l’ensemble des autres arguments . 2 Au sujet des violences dont Monsieur Robert Laporte est présenté comme la victime . Ceci remonte à Décembre 2001. J’ai fait usage de la force car les circonstances l’imposaient. J’ai dit aux forces de l’ordre ce que j’avais à dire sur cette affaire . 3 La famille oublie regulierement de parler d’une autre decision de justice rendue dans le cadre de cette affaire : Le juge de l’exécution de Marseille a annulé pour illégalité un commandement de quitter les lieux (JEX MARSEILLE 1 AVRIL 2003). Bizarre … 4 Toute la pitoyable propagande faite autour de la grand-mère ne repose à ma connaissance que sur les dires de cette dernière ; mais en aucun cas sur des faits ; et sur des preuves .

En tout état de cause ; je ne fais pas de politique et suis fort heureusement pour moi peu sensible aux diverses calomnies ; et aux divers « témoignages ».J’ai en revanche beaucoup appris sur l’art de la provocation .

Désormais la justice est passée ; la famille devrait donc être satisfaite.Elle ne semble pas l’être . Recherchait t-elle les effets de la décision ou ses effets secondaires ?

Un bon courage et une bonne chance à la famille. Benoît

> Crise aigue du logement à la LCR de Marseille
Modérateurs | 30 septembre 2004 |

Le sujet déchaine les passions… Mais nous ne souhaitons pas laisser en ligne les messages dont les auteurs se livrent à des attaques personnelles.

Les modérateurs du site.

> Crise aigue du logement à la LCR de Marseille
i_hate_god | 29 septembre 2004 |
J’y crois pas… On évoque « le respect de la vie privée », pour éviter de voir des personnes dont les engagements publics seraient du côté des faibles, se comporter comme les derniers des proprios expulseurs. Peu importe, les raisons, je ne vois pas comment justifier une expulsion, et encore moins comment on exigerait d’un CQFD, ou toute autre publication de se taire, pour cause de « respect de la vie privée ». Les histoires de famille, nous parlent aussi de ce que devient la société, des engagements réels des anciens 68 ards comme mes parents, et peut être ceux de Virginie. La vie privée, ce n’est plus la vie privée quand on fait appel à un huissier pour faire expulser sa fille, on est sur la place publique. Et aucun événement de vie privée ne saurait justifier un recours à une procédure. Dans le cas d’un tel événement public, le droit à l’information est reconnu et seule une procédure en diffamation, si les personnes mises en cause estiment l’avoir été à tort, ou une demande d’insertion de rectificatif expliquant posément leur point de vue se justifie alors. Ici, des gens s’indignent donc, au nom du « respect de la vie privée ». D’ores et déjà, il ne s’agit plus de ça. Et attention, au nom de ce « respect » à ce qu’on peut laisser passer comme injustices et saloperies au sein de familles (parfois de gauche) > Crise aigue du logement à la LCR de Marseille
| 29 septembre 2004 |
« le droit au respect de la vie privée et familiale » article 8 de la Convention européenne des droits de l’Homme > Crise aigue du logement à la LCR de Marseille
| 28 septembre 2004 |

« Chaqu’un à droit au respect de sa vie privée. » article 9 du code civil.

C’est écrit mais pas respecter dommage

> Crise aigue du logement à la LCR de Marseille
toine | 28 septembre 2004 |

bon alors pour le vol de journaux j’ai beau réfléchir mais je vois de rapport tu pourrat peut etre m’expliquer. par raport à la famille déja tu les juge pas chose exeptionelle sur ce forum. Leur geste en expulsant leur fille n’était pas noble mais à mon avis pleinement justifier. des lettres d’insultes de menace des violence qui ont mener benoit et le père à virginie (8jours d’arret maladie) au commisseriat

qui aurait laisser trankil virginie et benoit serieusement il faut avoir les 2 points de vue pour faire un article convenable.

> Crise aigue du logement à la LCR de Marseille
Marco | 28 septembre 2004 |
Je viens d’acheter le numero 15 ; et je me suis demandé si il y avait un rapport entre cet article et l’incident qui s’est produit à Arles à l’iniversité d’été d’Attac.Votre franc parler semble agacer.Je suis trés choqué que vous ayez été victime d’une telle soustraction frauduleuse.Je ne porte pas de jugement sur cette famille ;mais je trouve qu’il n’y a rien d’éstimable dans ce qu’elle a fait.J’ai apprécié la reaction officielle du copain de la fille ; d’autant plus que c’est la seule à ce jour. > Crise aigue du logement à la LCR de Marseille
klk | 2 septembre 2004 |
et le respect de la vie privée tu connais > Crise aigue du logement à la LCR de Marseille
Cramoisi | 30 août 2004 |
A ce compte la on ne parle plus de rien du moment que ca concerne une famille ; et ca revient à remettre implicitement en question le droit de la presse. Si les parents avaient quelque chose de si important que ca à dire ; ils n’ avaient qu’a envoyer un droit de réponse par ecrit apres la publication de l’article.Si la LCR n’avait pas essuyé deux monumentales claques électorales ; ses troupes auraient sans doute autre chose à faire aujourd’hui que de parler de cette histoire 6 mois apres la publication. Ca fait un peu cocu frustré tout ca . > Crise aigue du logement à la LCR de Marseille
quelkun | 30 août 2004 |

olivier le « journaliste » a oublié de dire qu’il navait fait que téléphoner à la famille pour demmander ce qu’ils avait a dire MAIS quand les parent de virginie on commencer a lui expliquer le probleme olivier leur a dis que les probleme familliaux ne l’interesser pas ; résultat il a écris un article selon le point de vue de virginie et de son mec (b.ochfelder) pourtant ce n’est qu’un pb famillial non ?

ah une derniere chose vireginie et benoit s’etait engagé a liberer l’appart (ou elle se fesait eberger donc sans loyer)il y a 2 ans

> Crise aigue du logement à la LCR de Marseille
raphael | 27 août 2004 |
Merde je précise que je suis sympathisant de la ligue. Je découvre votre journal grace au diplo de septembre. Cet article me laisse perplexe les rapports familiaux ont tellement d’implications… Il me parait hasardeux de faire un lien entre la lcr et cette histoire qui me semble être un profond différend familial dont nous subissons pas les souffrances… Qu’est ce que la LCR vient faire la dedans ? Les problèmes relationnels entre cette jeune femme et ses parents a t il sa place dans votre journal j’ai des doutes. Ou alors faites une rubrique petits faits divers… Les parents sont peut être des cons j’en sais rien et je m’en fous mais faire un lien je le répète avec la lcr Marseille me semble douteux… > Crise aigue du logement à la LCR de Marseille
Benoit HOCHFELDER | 8 août 2004 |

Virginie ; c’est Benoit qui te parles… à visage découvert ; et qui sait parfaitement ce que tu as enduré. Meme si j’ai été plus spectateur qu’acteur de ce funèste épisode du 7 Mai 2004 ; je sais tres bien ce que cela representait pour toi d’etre mise dehors de ces lieux ; de ce petit immeuble ou tu as de bons souvenirs avec ton grand-pere . Je sais tres bien que sous couvert d’une décision de justice ; cette éxpulsion est la résultante finale d’une oukase dont ton pere a le secret .Ainsi ; je me souviens parfaitement de ces premiers mois de 2001 ; ou alors que nous étions un jeune couple ; ton pere s’est empressé de dire : « ce sera lui ou moi ».Je me souviens parfaitement de ses regards haineux envers moi ; de ses regards jaloux … Je sais que tu as fais les frais de cette relation ; je sais que tu as trahi l’esprit de ton pere en seduisant celui qui etait à l’epoque ton supérieur hierarchique ; celui qui representait pour lui le diable en personne .Je sais que malheureusement ta famille ; en dépit de tout ce que tu as fait pour eux on eu la mémoire tres courte ; et on vite cedé aux ritournelles d’autopersuasion de ton pere.

J’ai parfaitement conscience de tout ce que t’a couté cette relation.En meme temps ; j’’ai fait tout ce que j’ai pu pour toi:t’aider à arreter la drogue ; t’aider a un peu t’estimer ; t’aider à un peu t’aimer ; t’aider a regarder ton corps differement qu’avec dégout .J’essaie depuis pres de 4 ans de te convaincre des dangers de la pratique du rapport de force ; du raisonnement décallé… ; mais c’est pas évident .

Je sais tres bien que durant ce temps toute ta famille a cherché à obtenir ton silence et ta soumission.Visiblement ; je ne sais pas si ils on obtenu ton silence ; mais ils on reussi à te détruire.C’est vrai que les 8 actes d’huissiers delivrés en 2 ans ;l’expulsion et le lavage de cerveau pratique par un voisin( tres tres ami )avec la famille ne se sont pas étangers à ta dépression .

Il y a quelques jours ; tu as eu 24 ans et comme c’est la coutume depuis 3 ans ; certains oublient cette date qui j’ose l’esperer a été unique pour eux .Comme tous les ans tu souffres autour de cette date ; et c’est normal.

Il me parrait désormais judicieux de regarder devant ; d’avancer et de faire mieux qu’eux ; c’est à dire d’etre tolérant ; de ne pas etre haineux ; d’accépter la difference autrement que par la parole .

Tu disais quand tu avais 17 ans « on n’est pas sérieux quand on a 17 ans ».Vers 25 ; par éxperience il faut le devenir .

Pour ma part ; tu sais tres bien ce que je pense des misérables pratiques de ton pére. Tu sais trés bien qu’il m’a trainé dans la boue ; mais que je ne me sens pas sale pour autant. On sait tres bien qui il va aller voir avec cette lettre ; mais comme tu le sais ; j’ai des couilles… et c’est pour cela que moi je parles à visage découvert .Peu importent les coups de force

VIRGINIE JE T’AIME BENOIT

> Crise aigue du logement à la LCR de Marseille
rougecolere | 6 août 2004 |
Les connaissances de la famille s’evertuent à discrediter le journaliste ;font dire ce qu’ils veulent à une décision de justice ; et salissent Virginie et son mec. Que de bavardages ;que de sophismes ; que d’interprètations outrancieres pour défendre une petite gauche caviar moralisatrice. Point besoin de connaitre la famille pour savoir que le Mas d’allauch appartient aux Laporte depuis 1941…. Alors ; histoire de communards défroques ou de géstapettes reconverties ? > Crise aigue du logement à la LCR de Marseille
grrrrrr | 20 juillet 2004 |
Un article plein de bonheur… Continuez ! Squat the world !
arko | 18 juillet 2004 |
Myléne, ne dis pas que le journal ne donne pas la parole aux parents, il est allé les voir, mais ils n’ont pas voulu répondre. Ne mélange pas tout, le journaliste ne raconte pas que lorsqu’on est de gauche, on n’a pas le droit d’être proprio, il écrit simplement qu’il faut être en accord avec ses idées et ne pas mettre à la rue une jeune fille qui n’a pas de quoi payer son logement, surtout quand on vit confortablement et qu’on se dit d’extrême gauche. > Crise aigue du logement à la LCR de Marseille
un gars qui connait la fammille en question | 22 juin 2004 |
tu as bien raison ce journal n’est qu’un torchon il ferais mieu de verifier leur info avant de les publier n’écouter que Virginie ce n’est que de l’injustice envers cette famille > Crise aigue du logement à la LCR de Marseille
Mylène | 20 mai 2004 |
J’ai été choquée à la lecture de cet article. Vous clouez au pilori un couple sans lui donner la parole, sans enquête sérieuse. Qui êtes-vous pour donner des leçons de morale politique (d’un niveau digne d’un collégien attardé) ? Quand on est de gauche, on doit donc ne rien posséder, ne pas défendre ses intérêts et quoi encore, s’habiller de guenilles et vivre sous les ponts ? c’est ridicule ! D’autre part, il semble que ce soit une affaire de famille bien moins manichéenne que telle qu’elle a été présentée. La petite victime innocente et son mec auraient maltraité la grand-mère, j’ai appris ça incidemment par des gens qui connaissent cette famille. Ca valait au moins le coup de se renseigner et de vérifier. Je croyais que le journalisme consistait à enquêter un minimum. Si cette Virginie a des comptes à régler avec ses parents (que je ne connais pas, n’étant pas à la LCR), pourquoi CQFD lui offre-t-elle une tribune pour cracher sur eux ? Pour régler des comptes avec la LCR ? Pour faire des ventes avec du « trash » ? C’est la grande mode des déballages en ce moment. Si vous voulez, je peux dénoncer mon voisin moi aussi… J’avais apprécié vos articles jusqu’ici, mais ça me laisse du coup douter de l’honnêteté du journal… Absurde et lamentable. Mylène
 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |