Accueil
Sommaire du N°030
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°030



COURRIER DES LECTEURS

Mis à jour le :15 janvier 2006. .


Roi des fainéants
Je suis le roi des fainéants, lafarguiste convaincu. Contraint de m’y coller, au turbin, à 17 ans et demi, ayant fait tous les boulots (gardien au zoo de Vincennes -ça ne s’invente pas -, ouvrier spécialisé, manutentionnaire, magasinier, etc…), chômedu chronique depuis 1987, je n’ai jamais baissé pavillon devant ceux qu’Henri Salvador, un jour où il était en forme, appelait, très justement, « les prisonniers du boulot ». Vous avez donc toute ma sympathie. Ne vous bilez pas, mon abo perso, c’est pour janvier-février, on fait ce qu’on peut, ici on n’est pas chez le Baron et sa cocotte (Nicole Notat), plutôt chez prolo. Faites tourner, en attendant, quelques cônes à ma santé. Amitiés,
Vincent, Carcassonne, 15 décembre 2005

Le fichage à neuneu
Je suis pour que toute la population soit fichée, au moins chacun reste à sa place et si ce n’est pas le cas l’auteur est immédiatement reconnu. Pour l’instant nos empreintes servent uniquement pour notre pièce d’identité, mais j’espère que nous serons tous fichés au STIC car je n’ai rien à me reprocher. Pourquoi critiquer cette méthode, tu as quelque chose à te reprocher, si cela a été fait c’est pour notre bien et cela n’entrave pas notre liberté de nous déplacer. Ce site est vraiment bidon et je reste poli.
Message anonyme sur le site de CQFD

Sous le chèque, un poème
Ce puits d’infos chaque mois je sillonne
Quand des con(s)frères aux ordres résignés s’déballonnent
Faux-frères vendus au plus offrant, qui s’en étonne ?
Décidé je le suis, je m’abonne !
Consensus mou et fausses indignations cautionnent
Quelques puissants qui dans l’horreur cartonnent
Faisons vite ! Les pas de la camarde résonnent
Désabusé ? Peut-être, mais je m’abonne !
Claironner crânement ma révolte j’affectionne
Quand l’usine, le système me cramponnent
Fait comme un rat ! Ô joie tu m’abandonnes !
Dans l’os Toto ! Tu t’abonnes ?
Ces coups d’gueule salutaires la rage débâillonnent
Quantité de dessins qu’à dessein l’on crayonne
Fustigeant la bêtise qui dans nos vies plastronne
D’accord les gars, je m’abonne !
Calmons-là je vous prie cette prose carbone
Qu’à nouveau dans nos coeurs l’espoir rayonne
Faites couler l’anisette, qu’à l’ivresse on s’adonne !
Délire assuré, je m’abonne !
Olivier, Moisdon-la-Rivière, 5 janvier 2006

CQFD, priez pour moi
À Monsieur le Directeur de publication de la revue « Ce qu’il faut détruire ». Je viens solliciter auprès de vous un abonnement de soutien pour une durée d’un an au manuel que publie l’établissement que vous dirigez. En effet, je suis un jeune séminariste étudiant en théologie, et votre manuel présente pour moi un grand intérêt dans la connaissance de l’évolution du monde actuel. C’est un compagnon sur le chemin du savoir et des études. Je désire bien m’abonner, mais mon statut de séminariste et ma situation financière actuelle ne me le permettent pas encore. C’est pourquoi je vous prie par la présente demande de m’accorder un abonnement de soutien ou de m’aider à trouver une âme généreuse, qui s’acquittera desdits frais pour moi, pendant un an. Avec l’espoir que vous me viendrez en aide, je vous prie, Monsieur le Directeur, de trouver ici l’expression de ma profonde gratitude.
Pierre, Douala, 18 novembre 2005
Désolé, CQFD n’est gratos que pour les enchristés involontaires.
La rédaction

Publié dans le n° 30 de CQFD, janvier 2006.






>Réagir<

Refusons d’être complices du système
Un citoyen | 17 novembre 2006 |

PRESIDENTIELLES 2007

Pour les 76% des Français qui ne font pas confiance aux hommes politiques (enquête C.S.A.) voter est un non sens. Soyons cohérents ! Ne perdons plus nos énergies dans des luttes partisanes stériles, optons pour le changement radical par le seul acte de liberté réelle qui nous reste : L’ABSTENTION

Le vote blanc ne sert à rien. L’abstention est la seule action civique et le seul contre-pouvoir dont nous disposons encore pour marginaliser une politique d’asservissement qui fait de nous des esclaves économiques au sein d’une dictature planétaire.

Refusons d’être complices du système en place, véritable déni de démocratie ! Soyons solidaires, mobilisons-nous pour une ABSTENTION MASSIVE !

Comme pour le référendum sur la Constitution Européenne,

L’EUROPE NOUS ATTEND !

« Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs. » (Déclaration des Droits de l’Homme - 1793, Article 35)

RESEAU INFORMEL DE RESISTANCE CIVIQUE Ne pas jeter sur la voie publique mais à photocopier et à diffuser

> COURRIER DES LECTEURS
louise melchior | 2 février 2006 | Gecko
J’ai ouï dire que vous cherchiez des gratteuses de papier pour votre mensuel, des écri*pas*vaines. Qu’elles sont les démarches a entreprendre pour ce ? Louise Melchior
 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |