Accueil
Du même auteur :
Sommaire du N°031
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°031



PRO-OGM : DES PROGRESSISTES EN PROCÈS

Mis à jour le :14 février 2006. Auteur : Christophe Goby.


Spécialiste du droit à l’erreur, Me Maisonneuve, avocat du juge Burgaud, est aussi le défenseur des paysans tabasseurs de Nonnette. Trois fanatiques pro-OGM inculpés pour coups et dégradations contre des faucheurs volontaires, fin août 2005 (voir CQFD n°26). Le 23 janvier devant le TGI de Clermont-Ferrand, ils étaient méconnaissables. Coiffés, rasés, contrits. Moins fiers que lorsqu’ils rouèrent de coups Bernard Juban, handicapé, pour pouvoir ensuite jouer au stock-car avec les bagnoles des faucheurs. L’avocat de Limagrain ajouta son grain de confusion aux déclarations des accusés. Jusqu’à ce que la présidente fasse visionner le DVD, où on les voit en pleine action, avec manches de pioche et chien d’assaut, sous le regard indulgent des gendarmes. « Cet agriculteur s’en allait au champ avec une pioche, lorsque… », se hasarda leur défenseur. En Limagne, c’est connu, on bosse comme des manches.

Ces braves exploitants matraqueurs ne revendiquaient rien, eux, que la liberté de produire de la « céréale-killer  » sous la tutelle du « petit semencier » Limagrain, quatrième rang mondial dans sa branche… « Il nous faudrait cent Limagrain en France ! », tonna l’avocat, nous laissant pétris d’effroi quand il décrivit les gendarmes comme de « précieux auxiliaires de la paix… » On crut voir monter un ange menotté au ciel ! Les faucheurs molestés, quant à eux, reconnaissaient volontiers qu’ils avaient mis le champ à bas, à défaut du système. Juste un champ alors que 78 % des Français souhaitent une interdiction temporaire sur les cultures OGM. L’OMC quant à elle condamne comme « protectionniste » le moratoire européen. Et le gouvernement français concocte une loi sur la transparence du résultat des expérimentations à ciel ouvert : transparence qui s’arrêtera là où « la divulgation de données pourrait nuire à la position concurrentielle » des empoisonneurs… Choisis ton champ, camarade !






>Réagir<

 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |