Accueil
Du même auteur :
Sommaire du N°031
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°031


PETIT CYNISME ORDINAIRE

DÉNI DE DÉMOCRA QUOI ?

Mis à jour le :15 février 2006. Auteur : François Maliet.


Tout était au poil en ce 26 janvier à la fac d’Aix-en-Provence : un bel amphi, un dossier de presse gros comme ça, la téloche locale, des pontes du CEA et même l’ambassadeur japonais d’Iter international. Tout, sauf la centaine de trublions qui ont investi la tribune dès le début des festivités, scandant : « Parodie de démocratie ! Annulez les décisions ! » Une erreur de casting qui a torpillé cette soirée d’ouverture de la série de débats publics relatifs à l’implantation à Cadarache (Bouches-du-Rhône) du réacteur à fusion nucléaire Iter. « Les débats sont organisés après que toutes les décisions ont été prises, il n’y aura donc pas de débat », annonce depuis l’estrade Stéphane Lhomme, porte-parole du réseau Sortir du nucléaire. À quoi bon disserter quand il ne reste plus qu’à choisir les motifs du papier peint ?

Alors qu’une partie de la salle fustige les « anti-démocrates », gueule « Dehors ! » et cite Voltaire, le président de la Commission particulière du débat public Iter tente désespérément d’engager le pseudo-« dialogue ». Pour toute réponse il reçoit un catégorique : « Rappelez les partenaires du projet : les Chinois, les Japonais et les Américains. Dites-leur que tout est annulé et qu’on va débattre ! » Ne pouvant accéder à cette légitime requête, les organisateurs déclarent close la réunion. En se jurant bien que le prochain simulacre de « débat public » n’aurait pas lieu dans une fac, « lieu saint et sacré » selon le doyen d’Aix, mais dans un endroit plus propice aux interventions de la maison poulaga. Pour pouvoir débattre démocratiquement de rien, mais entre gens de bonne compagnie.

Article publié dans le n° 31 de CQFD, février 2006.






>Réagir<

 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |