Accueil
Sommaire du N°032
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°032



LES BRÈVES DU N°32

Mis à jour le :15 mars 2006. .


Autocritique

« La vérité, c’est que ces voyous ont d’abord agi pour des motifs crapuleux et sordides : l’argent. » Qui est l’auteur de cette diatribe anticapitaliste ? Jean-Michel Larqué à propos du match PSG-OM ? Les administrés de Levallois-Perret à propos de la clique à Balkany ?Un lampiste du procès des HLM de la mairie de Paris ? Un avocat à propos des anciens gérants socialistes de la Mnef ? Omar Bongo durant le procès Elf ? David Pujadas à propos du voyage de Chirac et Parisot en Arabie Saoudite ? La conclusion du dernier rapport d’activité du Medef ? Rien de tout ça : c’est le ministre de l’Intérieur qui vilipende les bourreaux d’Ilan Halimi.


Grippe aviaire

C’est officiel : dans le cas où le virus H5N1 passerait la barrière des espèces et commencerait à décimer la population, les dirigeants et les forces de sécurité seraient les premiers à recevoir les moyens thérapeutiques disponibles à ce jour. Quant aux autres, histoire de les rassurer sur la toux de leur boa de compagnie ou le reniflement de leur autruche domestique, un numéro de téléphone a été mis en place par le ministère de la Santé. Mais il est conseillé de faire court et de ne pas se répandre en angoisses et lamentations. Non pour laisser de la place aux milliers de coups de fil quotidiens qui assaillent ce standard, mais parce que la minute de conversation est facturée 0,15 euro la minute. Il n’y a pas de petit profit.


Imparable

Ce qui est génial, avec le chômage, c’est qu’il baisse même quand il monte. Ainsi, de novembre 2005 à janvier 2006, le nombre d’inscriptions à l’ANPE a grimpé de 5,1 % par rapport au trimestre précédent. Ce qui permet au patron de l’ANPE, le boute-en-train Christian Charpy, de conclure le 1er mars : « Comme le chômage baisse, l’Anpe apparaît efficace et les chômeurs s’y inscrivent davantage. » Dans la même logique, l’afflux de 50 000 Rmistes supplémentaires en 2005 s’explique sans doute par la baisse de la pauvreté.



Dureté

Ce n’est pas un gag : la CFDT, alliée du Medef à la tête de l’Unedic, se veut « à la pointe du combat » contre le CPE. Quelle mouche a donc piqué les supplétifs de la chasse aux chômeurs ? Cité par Le Journal du Dimanche (12/03/06), un sous-fifre de Chérèque explique : « Nous sommes durs, exigeants et contestataires sur le CPE, alors que nous aimons le dialogue social. » En fait, la CFDT est surtout vexée de ne pas avoir été consultée sur ce coup-là. Pour peu qu’on lui demande son avis, elle ne demande pas mieux que de signer n’importe quel torchon. Pas plus tard que le 9 mars, la CFDT a ainsi ratifié (avec les cadres de la CGC et les cathos de la CFTC) le texte du Medef sur l’emploi des « seniors », qui instaure un contrat précaire spécial pour les plus de 55 ans. Chez les « durs » de la CFDT, l’amour du dialogue social est tendre comme une rose.


Fichage

Une jeune fille interpellée pour un graffiti supposé lors du carnaval de Montpellier, fin février, a sérieusement aggravé son cas : sommée par les condés de se soumettre à un fichage ADN, elle a refusé de déposer sa salive sur le petit buvard prévu à cet effet. Un délit passible de six mois à deux ans de prison et d’une amende de 7 500 à 30 000 euros, en vertu de la loi sur la sécurité intérieure (LSI) adoptée en mars 2003 (voir CQFD n°12). Prévu au départ pour les grands criminels, le fichage génétique s’applique désormais à n’importe quel suspect, même les présumés auteurs de graffitis. À ce train-là, l’objectif initial d’un fichier de sept cent mille empreintes devrait être rapidement pulvérisé.


Propagande

Poursuivant sa campagne de cyber-racolage entamée en novembre dernier avec les « émeutes », Sarkozy s’est acheté un nouveau lien sur Google. Le principe est simple : chaque fois qu’un internaute tape le mot CPE sur le moteur de recherche, un lien apparaît à la droite de l’écran qui renvoie au site de l’UMP et à une pétition « citoyenne » en faveur du Contrat poubelle embauche. Le hic, c’est que la manip est payante : chaque clic sur le lien est facturé 0,25 euro à l’UMP. Il suffirait qu’un million de farceurs s’acharnent à cliquer dix fois sur le machin pour vider les caisses de la sarko-chiraquie. Faites passer le message…

Publié dans CQFD n°32, mars 2006.






>Réagir<

LES BRÈVES DU N°32
| 10 avril 2006 |
Quel que soit le prix du mot-clé, l’annonceur peut décider d’un budget maximum. Impossible de le ruiner. LES BRÈVES DU N°32
| 21 mars 2006 |

sur le lien promotionnel de l’ump. Je crois que le paiement du clic n’est pas aussi élevé et qu’il est dégressif au fur et à mesure. Trop risqué pour les boites d’investir, sinon : être victime de son propre succès, ce serait dommage.

Et puis, c’est un jeu dangereux pour nous de cliquer parce que, quelque argent que ça leur (nous) coûte, ils convertiront ça en « tellement de visiteurs uniques sur le site de l’ump, preuve de son succès blabla tout le monde est avec nous, etc… »

 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |