Accueil
Du même auteur :
Sommaire du N°009
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°009



Vétérans insoumis

Mis à jour le :15 février 2004. Auteur : François Maliet.


Ils sont quatre. Ils ont été appelés en Algérie pour 15, 23 ou 30 mois et avaient à peine vingt ans. Il ne s’agissait que d’une « mission de pacification »… Faute de paix, ils y ont découvert les atrocités de la guerre, la mort, les viols, la torture des « suspects », qui « n’était pas une exception ». Dans son témoignage, Georges Treilhou, appelé en 1957, précise : « Un suspect, c’est tout homme qui est trouvé dans les environs de l’embuscade, celui qui fuit quand l’armée arrive ou celui qui n’a pas de papier sur lui. » La torture, ils ne l’ont pas pratiquée mais en ont été les témoins. « Nous n’avons rien fait ni rien dit, sauf entre nous. J’y pense souvent », poursuit Georges. Presque cinquante ans plus tard, ces scènes jamais oubliées, ces souvenirs rarement évoqués sont couchés « officiellement » sur le papier pour annoncer la création de leur association. En tant qu’anciens appelés en Algérie, ils ont droit à une retraite du combattant. Or cette retraite, ils la refusent. « Cet argent est tâché de tout le sang qui a coulé en Algérie, explique Rémi Serres. Il est imprégné de tous ces cris de douleur infligés par la torture. […] Cet argent, il ne peut pas servir à acheter des cadeaux de Noël à nos petits-enfants car à travers les billets on voit les enfants algériens morts de froid et de faim à cause de la guerre. » Mais les quatre réfractaires ne laisseront pas ces quelques euros à l’Etat qui les a envoyés au casse-pipe : pour cette année, ils reverseront leur retraite au Convoi syndical pour la Tchétchénie. Là bas aussi fait rage une guerre qui ne dit pas son nom.

François Maliet

Association des anciens appelés en Algérie contre la guerre, BP 229, 81006 Albi Cedex

Publié dans le n°9 de CQFD, février 2004.






>Réagir<

Vétérans insoumis
Julie13 | 26 février 2013 |
Superbe matinée puisquelle démarre par un écrit passionnant… Juju du site de banques en ligne Vétérans insoumis
lorene69 | 14 février 2013 |
Un petit retour uniquement dans l’idée de partager mon plaisir à la découverte de votre travail. Lorène du guide d’assurance vie comparatif Vétérans insoumis
samy | 6 avril 2006 |
tant qu’il y aura des personnes comme vous, on pourra esperer n destin moins sombre pour l’humanité.merci > Vétérans insoumis
Catherine Lemoine | 17 décembre 2005 |
Heureusement qu’il existe des personnes comme vous, je suis très émue par ce que je viens de lire. Merci du fond du coeur pour ce que vous êtes et ce que vous faites. Catherine Lemoine
 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |