Accueil
Sommaire du N°032
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°032



COURRIER DES LECTEURS

Mis à jour le :15 mars 2006. .


Arbeit macht frei

Il y a deux semaines, le mur du lycée Hilaire de Chardonnet a été tagué : « Arbeit macht frei » (le travail rend libre). Indignation de l’administration. Inadmissible qu’on puisse mettre la devise des camps de concentration sur SON lycée. Certains élèves et beaucoup de profs crient à l’acte antisémite. L’administration prend ses dispositions : elle efface le tag, appelle la police, demande au personnel de garder les oreilles grandes ouvertes… Conclusion de l’enquête : l’auteur est soit un nazillon, soit un exclu qui a voulu se venger. Pourtant, pas de croix gammée, et c’est écrit en rose fluo… Le devoir de mémoire signifierait-il abstraction de toute pensée ? Cet acte - certes un peu choquant - avait visiblement pour but de nous faire réfléchir sur la condition lycéenne. Un système qui inscrit ses mauvais élèves en candidats libres pour augmenter ses statistiques de succès au bac, qui travaille à reproduire l’ordre républicain et qui exclut tout ce qui est hors norme, ce n’est bien sûr pas le régime nazi : nous au moins nous avons les moyens de notre hypocrisie. On pourrait reprocher le moyen d’action : on est en démocratie. Mais la liberté d’expression est confinée sur un panneau d’affichage sous contrôle. Aucun excès de langage n’y est toléré, laïcité oblige […] Il serait bon que l’usine scolaire s’interroge sur ce qu’elle fabrique et qu’elle cesse d’infantiliser les lycéens comme une masse de débiles qui ne sait pas pourquoi elle se révolte.

Un lecteur de Chalon/saône, 25 février 2006

Article publié dans le n° 32 de CQFD, mars 2006.






>Réagir<

 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |