Accueil
Du même auteur :
Sommaire du N°033
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°033


À LA RAME

ARMES DE PROPAGANDE MASSIVE

Mis à jour le :15 avril 2006. Auteur : Mathieu Bouchard.


Ce n’est pas un job facile de convaincre les familles des dizaines de milliers d’Irakiens tués depuis le déclenchement de l’invasion américaine que leur pays est devenu plus sûr, plus libre, plus démocratique. Le Lincoln Group a relevé le défi. Cette petite entreprise de relations publiques a décroché le juteux marché de la propagande US sur les rives de l’Euphrate. Une de ses ficelles consiste à soudoyer des journalistes irakiens pour qu’ils signent de leurs noms des articles rédigés en fait par des militaires américains. C’est ce que le secrétaire à la Défense Donald Rumsfeld appelle «  des méthodes non traditionnelles permettant de fournir des informations exactes au peuple irakien  » (Le Figaro, 24/02/06). Pour tresser des lauriers à l’occupant, on peut aussi sous-traiter le travail aux Irakiens euxmêmes, qui ne sont pas les plus chers sur le marché : 200 dollars par mois. Ou alors, recruter des dignitaires religieux. Là, c’est déjà moins donné : 144 000 dollars pour trois ou quatre d’entre eux, selon le New York Times (02/01/06). À quoi s’ajoutent les sites Internet et les publicités dans la presse irakienne, pour un montant total de 300 millions de dollars équitablement répartis entre trois agences de com’, au premier rang desquels le Lincoln Group. Fondée par un ex-membre des services secrets en 2003, au même moment que le déclenchement de la guerre, cette société est devenue en peu de temps un as de la propagande militaire. Lincoln a une vingtaine de contrats en cours avec le Pentagone pour « promouvoir la vérité » en Irak et en Afghanistan, mais aussi au Pakistan, en Colombie et en Indonésie. Rien que des pays où il faut bon vivre. À voir les massacres entre chiites et sunnites en Irak, on se demande si le Lincoln Group ne fait pas un peu trop bien son boulot.

Article publié dans CQFD n° 33, avril 2006.






>Réagir<

 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |