Accueil
Sommaire du N°033
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°033



ANTHOLOGIE DU VERROU À BARBARES

Mis à jour le :15 avril 2006. .


« Ils sont français, ils ont 16-17 ans, des pères ouvriers ou chômeurs, des mères plus ou moins débordées, des résultats moyens à l’école. Et ils sont, pour la grande majorité d’entre eux, inconnus de la justice. Les mineurs déférés dans le cadre des récentes violences urbaines en Ile-de-France ne correspondent pas au profil décrit par le ministère de l’Intérieur, celui de “racailles” dont “80 %” seraient connus pour des faits de délinquance. »
Le Monde, 25 novembre 2005

« Du 29 octobre au 18 novembre, selon le dernier bilan établi par la chancellerie, 3 101 personnes ont été mises en garde à vue à la suite des violences urbaines, 135 informations judiciaires ont été ouvertes, 562 majeurs incarcérés (dont 422 déjà condamnés à des peines de prison ferme) et 577 mineurs (dont 118 ont été placés sous mandat de dépôt) ont été présentés aux juges des enfants.  »
Le Monde, 26 novembre 2005

« Gérard Sylvestre et Bruno Curcio comparaissaient devant le tribunal correctionnel de Chambéry, lundi 13 mars, pour “violences sur mineurs par dépositaire de l’autorité publique”. Le premier, 45 ans, est surveillant à la maison d’arrêt de la préfecture de Savoie. Le second, 44 ans, en fut le directeur. […] Les faits remontent au 6 juillet 2003. MM. Bencheikh et Rjaïbi sont tous deux détenus au quartier des mineurs. […] Les deux jeunes gens, aujourd’hui majeurs, se plaignent d’avoir été frappés par M. Sylvestre et par M. Curcio. »
Le Monde, 14 mars 2006

« À l’instar de Jean-Pierre Raffarin, nous pensons qu’un délinquant est un délinquant. […] Oui, il existe un terreau propice à la délinquance, mais cela ne justifie en rien l’acte délictueux. On ne choisit pas le lieu de sa naissance, mais on choisit sa vie - et l’on choisit de devenir délinquant. La société, dès lors, ne peut choisir d’autre voie que la répression. »
Julien Dray, Assemblée nationale, 16 juillet 2003

« Nous devons reconsidérer notre approche en matière de prévention de la délinquance. Lorsqu’un enfant est violent contre ses camarades ou contre son institutrice, l’école ne doit pas rester sans réagir. Elle a le devoir de se poser des questions, d’en chercher les causes. Les meurtriers d’Hilan Halimi étaient déjà violents à l’école à 14 ans. Tout le monde le savait. »
Nicolas Sarkozy, lors d’un discours à Douai, 27 mars 2006

« Je vous demande de porter une particulière attention au traitement pénal des procédures mettant en cause des mineurs. […] Je vous demande notamment de privilégier les comparutions à délai rapproché et à ne pas hésiter, pour les 13-16 ans, à prendre des réquisitions visant à des placements au sein des Centres éducatifs fermés. Actuellement, ces structures ne sont pas au complet. Je trouverai incompréhensible, dans la situation actuelle, qu’on ne les utilise pas plus. »
Le garde des Sceaux P. Clément, aux procureurs généraux, 9 novembre 2005.

« Comme me l’a confié un magistrat, les jeunes agissent sans réelle motivation, il faut se méfier des analyses intellectuelles. »
Pascal Clément, Le Nouvel Observateur, 22 novembre 2005

« Le ressort principal des émeutes serait la condition sociale d’exclus de la société française. »
Rapport confidentiel des Renseignements généraux, 23 novembre 2005

Anthologie publiée dans CQFD n° 33, avril 2006, accompagnant le dossier EN TAULE DÈS L’ÂGE DE TREIZE ANS






>Réagir<

 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |