Accueil
afficher une version imprimable de cet article  Imprimer l'article
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme
Les articles sur le thème : Sécuritaire




Articles

Après « les émeutes »

"Retour à La Villeneuve, à Grenoble, deux mois après la mort d’un jeune braqueur, les affrontements avec la police et l’état de siège sur le quartier. L’explosion de ces quelques soirées d’été n’a été qu’une parenthèse de riposte au mépris économique, policier et médiatique que subissent les habitants, ici comme ailleurs. Pendant que l’État profite de chaque occasion pour expérimenter de nouvelles stratégies et s’engage de plus en plus (…)"[...]
Par par Gilles Lucas, Raúl Guillén. Article paru le samedi 13 novembre 2010

L’incantation sécuritaire de Sarkozy

"e 21 juillet, après le weekend de « violences urbaines » à La Villeneuve, durant lequel la police aurait essuyé des tirs à balles réelles, et alors que le quartier est encore encerclé par les CRS, Sarko annonce l’éviction du préfet de l’Isère et nomme Éric Le Douaron, ex-directeur de la police aux frontières et directeur central de la sécurité publique. Le 30 juillet, venu installer dans ses fonctions ce super-flic,il lance en public le maintenant fameux discours de (…)"[...]
Par par Raúl Guillén. Article paru le samedi 13 novembre 2010

Technopolis

"GRENOBLE est une ville comme il y en a peu. Cette commune de 160 000 habitants compte un (petit) réacteur nucléaire du CEA, un accélérateur de particules – le Syncrotron – et plusieurs laboratoires de recherche en électronique, matériaux et biotechnologie. Dernier fleuron en date, Minatec, vaste complexe consacré aux nanotechnologies. Ce « pôle scientifique » attire un grand nombre d’ingénieurs, de cadres supérieurs et de scientifiques, Français et étrangers, qui (…)"[...]
Par par Raúl Guillén. Article paru le samedi 13 novembre 2010

PEUR SUR LE BOURG

"La France a peur ! Y compris dans certains bourgs ne dépassant pas les 1 700 âmes qui ont fait le choix de la technologie sécuritaire pour rassurer les braves gens. CQFD a rencontré le maire d’un de ces villages, bien décidé à relever, chez lui, le défi de la guerre contre la délinquance.
HAVRE DE PAIX, cette petite commune gardoise nommée Vers-Pont-du-Gard, posée au milieu des vignes à côté de l’historique pont éponyme ? Bien au contraire ! À la nuit tombée, des voitures (…) "[...]
Par par Gilles Lucas. Article paru le mercredi 13 octobre 2010

OÙ TOUT LE MONDE SOURIT

"ARSEILLE, 8E CHAMBRE. Beaucoup de personnes entrent dans la salle jusque là assez vide – on reconnaît des militants. La policière chargée de surveiller les bancs du public se chuchote à ellemême : « Qu’est-ce que c’est que tout ça ? » La présidente, une femme d’une quarantaine d’années, appelle P., A. et S., qui est absente. Deux jeunes femmes vont à la barre. « Mademoiselle P., il vous est reproché d’avoir à Marseille, le 27 juin 2009, alors qu’il (…)"[...]
Par par Juliette Volcler. Article paru le samedi 19 juin 2010

RAPE TOUT

"Ancien détenu, Mouloud se démène à l’extérieur pour que sa zique de prédilection, le rap, ait droit de cité à l’intérieur. À Toulon, lunettes noires, baskets électriques et thé citron, il invite CQFD dans un rade, face à la mer… Méchante rencontre."[...]
Par par Yohanne Lamoulère. Article paru le vendredi 11 juin 2010

FIÈVRE VACCINALE AU SOMMET DE L’ÉTAT

"Étymologiquement, le préfixe cata introduit la présence de menaces, qui, aujourd’hui, sont devenues fonds de commerce des pouvoirs et mode de gestion des populations. Il y a la catastrophe alimentaire à laquelle les OGM sont l’unique réponse. Il y a les cataclysmes météorologiques combattus à coups d’interdiction de fumer et de tri « citoyen » des déchets ménagers. Il y a maintenant la catarrhale, maladie touchant les élevages ovins et bovins et contre laquelle, par décision ministérielle, les paysans se voient obligés de vacciner leur troupeau. Mais nombre d’éleveurs ne sont pas tombés en catalepsie. En attendant les catapultes ?"[...]
Par par Gilles Lucas. Article paru le mercredi 21 avril 2010

LES SANS-POUVOIRS CONTRE LA TECHNO-DICTATURE

"« Les 3 millions d’euros qu’a coûté la campagne de la Commission nationale du débat public [CNDP] sur les nanotechnologies ont assuré une belle publicité à la critique des nano, et plus généralement de la technologie. C’est ce qu’on pourrait appeler un hold-up ! », se gausse Pièces et Main-d’oeuvre (PMO) [2], collectif d’anonymes qui s’oppose depuis une dizaine d’années à la « tyrannie technologique ». Dix-sept réunions publiques avaient été programmées par le gouvernement, entre le 15 octobre et le 23 février à travers la France, afin de simuler une « discussion citoyenne » destinée à entériner des décisions déjà prises par les pouvoirs technocratiques, industriels et politiques. Neuf auront été purement et simplement annulées sous les lazzis d’opposants dénonçant une opération « d’acceptabilité » et une manipulation d’opinion. En s’attaquant aux nanotechnologies –dont l’objectif est de créer des machines d’une taille inférieure à celle d’une cellule–, aux RFID –ces puces sans contacts permettant traçabilité et fichage–, et à toute la gamme des technologies productrices d’un monde sans humains, les opposants anti-techno ont élaboré une critique qui commence à être entendue par un grand nombre de personnes, dans le même temps où elle suscite inquiétude, sinon effroi, dans les milieux techno-scientistes. Dans une ruelle sombre d’une ville innommable, CQFD a croisé quelques-uns de ces guérilleros de l’enquête-critique. Entretien."[...]
Par par Gilles Lucas, Raúl Guillén. Article paru le mercredi 21 avril 2010

« ET JE RESTE POLI ! »

"ARSEILLE, COMPARUTION IMMÉDIATE. Le hall du tribunal est rempli d’une foule patiente : des prévenus, des familles, des amis. La 8e chambre est pleine,mais personne n’est là pour A., un jeune homme maigre qui écoute la juge depuis le box : « Les policiers notent un véhicule qui bloque la circulation. Alors que vous prétendez aller prendre les papiers, vous tentez de démarrer. Les policiers se jettent sur le frein à main. Vous tentez de vous enfuir. Vous êtes très agité. À (…)"[...]
Par par Juliette Volcler. Article paru le lundi 19 avril 2010

INDIGNATIONS SOCIALISTES

"LE 19 FÉVRIER DERNIER, deux maires UMP du Val-d’Oise n’ont pas hésité à qualifier Ali Soumaré de « délinquant mutirécidiviste chevronné » après avoir exhumé son CV judiciaire lourd de quatre prétendues condamnations et d’un jugement en cours. Il était tentant de jeter le trouble sur la tête de liste PS aux élections régionales dans ce département, lui qui a l’inconvenance d’être noir et originaire de banlieue. Après examen des faits, la charge des deux édiles a (…)"[...]
Par par François Maliet. Article paru le lundi 19 avril 2010

MOLARD SUR LE FNAEG

"ALÈS (GARD), vendredi 5 mars. Benjamin Deceuninck était convoqué en appel devant le tribunal pour « délit continu » suite à son refus de prélèvement ADN. Quatre ans ont passé depuis ce mois de juin 2006 où ce faucheur de champs de betteraves transgéniques n’avait pas répondu aux injonctions de la loi le contraignant à délivrer quelques gouttes de salive. Cela en vue de l’intégrer au Fichier national automatisé des empreintes génétiques (Fnaeg), initialement destiné aux délits (…)"[...]
Par par Gilles Lucas. Article paru le lundi 19 avril 2010

SI TU ES DUBLIN, TU N’ES RIEN

"Tout le monde ne peut pas être Sharif Hassanzadeh, jeune Afghan arrivé en France clandestinement en 2006, devenu depuis champion de boxe française et à qui Besson avait délivré les honneurs d’un titre de séjour en mars 2009 par un tonitruant « Bienvenue Sharif ! ». La tendance générale est aux charters pour Kaboul, à l’arasement de « jungles », à l’enfermement dans les centres de rétention, à l’application du règlement Dublin II ou à l’indifférence pure… Rencontre avec de jeunes Afghans à Marseille."[...]
Par par Anatole Istria. Article paru le mardi 23 mars 2010

LES FRANÇAIS AIMENT LA POLICE

"En guise de produit d’appel à un dossier sur la police, Siné Hebdo a commandé un sondage à l’institut CSA. Mauvaise pioche…"[...]
Par par Olivier Cyran. Article paru le mercredi 24 février 2010

LA RENDRE OU LA VOMIR

"Traîner ses guêtres dans les tribunaux en dit beaucoup plus long sur l’état de la société aujourd’hui qu’écouter les voeux télévisés d’un Président. Liberté – égalité – fraternité, pouffe la pierre du frontispice. À l’intérieur, c’est une autre paire d’effets de manche… Où l’on ergote sur la légalité du suicide à la canette de bière, la gentillesse de la mendicité et la méchanceté du vol, et le caractère divertissant quoique inacceptable d’une course-poursuite avec la police."[...]
Par par Juliette Volcler. Article paru le mardi 16 février 2010

GARDAREM LA GARDE À VUE

"Un brin envahissants, certains avocats voudraient, lors de la garde à vue de leurs clients, pouvoir assister à tous les interrogatoires et avoir accès au dossier dès le début de la privation de liberté. Un cauchemar pour les zélées forces de l’ordre."[...]
Par par Antoine Fontana. Article paru le mardi 16 février 2010

DE L’UTILITÉ DU FAIT DIVERS

"Il y a le bon fait divers, et le mauvais. Attention, l’un et l’autre sont tout aussi craignos, mais seul le premier permet d’élargir le propos aux obsessions sécuritaires de nos dirigeants. Le média de marché a ceci de comique, c’est qu’il rechigne à emboîter le pas au grand débat sur l’identité nationale mais, dès qu’un évènement permet de jeter l’opprobre sur les populations d’outre-périphérique, il se rue dessus comme la BAC sur une (…)"[...]
Par par François Maliet. Article paru le mardi 16 février 2010

LA RUE SANS SOIF

"Et quand la logique marchande ne suffit plus à formater lieux emblématiques et cultures locales, il y a toujours un politicien de gauche pour « étatiser » les chantiers de l’atomisation sociale. Merci à la mairie de Rennes, qui prétend étancher notre soif à coups de gazoline…"[...]
Par par Gilles Lucas. Article paru le mardi 16 février 2010

LIBRE MARCHÉ

"C’est sur le site abandonné de l’Expo universelle de 1992 que l’hydre du marché aux puces de Séville renaît de ses cendres. Ce « souk anarchique » survit à son exil forcé hors les murs de la vieille ville et, grâce à une vague d’immigrants roumains, a même doublé de volume !"[...]
Par par Nicolas Arraitz, Sonia Retamero. Article paru le mercredi 20 janvier 2010

NO NANO DÉBAT

"À Grenoble, le 1er décembre, le 8e débat public sur les nanotechnologies a été saboté par des opposants persuadés qu’il était plié d’avance. Selon eux, ce n’est pas en investissant du gros fric dans l’infiniment petit qu’on trouvera une solution à l’aliénation moderne.Bien au contraire."[...]
Par par Raúl Guillén. Article paru le dimanche 17 janvier 2010

PUISQUE T’EN PARLES…

"HRISTIAN ESTROSI, also known as Christrosi, du ministère UMP de l’Industrie, vient de livrer au monde sa contribution au débat kozique sur l’identité nationale. C’est naturellement pétillant de fine intelligence, et, en même temps, follement novateur, puisque c’est la toute première fois (un peu comme dans une chanson de Jeanne Mas, genre), sauf erreur ou omission, qu’un représentant de la droite régimaire qui prétend régner sur nos vies ose – enfin (…)"[...]
Par par Sébastien Fontenelle. Article paru le dimanche 17 janvier 2010

FIERTÉ SANS PAPIERS

"C’est un morceau de carton de couleur bleue, qui dit : « Carte de gréviste ». Depuis le 12 octobre, date à laquelle plusieurs milliers de travailleurs sans papiers sont allés à la grève, principalement en région parisienne, ce bristol du pauvre fait office de carte d’identité. Marquée d’un numéro, elle est délivrée par la CGT, qui en conserve un double afin de pouvoir authentifier, dit-elle, la qualité de gréviste du porteur. À côté du nom de la boîte dans laquelle bosse (…)"[...]
Par par Gilles Lucas. Article paru le mercredi 16 décembre 2009

NELSON, MORT PAR HASARD ?

"NE SEMAINE APRÈS qu’une voiture de police eut percuté le petit Nelson sur un passage protégé [lire encadré], Sarkozy avait rencontré les parents du jeune garçon, à Marseille. Il avait déclaré alors : « Le fait d’être policier, quand on ne respecte pas les règles, ce n’est pas une circonstance atténuante, c’est une circonstance aggravante. […] En tant que Président et père de famille, je comprends parfaitement que cette famille veuille être sûre que la justice passe. » En fait de justice, c’est plutôt l’éponge que le tribunal aura passé sur cet « homicide involontaire ». Rencontre avec Muriel, la mère de Nelson."[...]
Par par Gilles Lucas. Article paru le mercredi 16 décembre 2009

COMMENT SE FAIRE JUSTICE

"IL Y A LA SÉQUESTRATION de patron, la menace de faire sauter l’usine, les antidépresseurs, les suicides, le radical solde de tout compte avec le chef comme à Toulouse… Mais il y a aussi ce préposé marseillais de la Poste qui aurait escamoté un million d’euros et ce convoyeur qui a disparu avec onze millions et demi.Ils bossaient depuis des années dans leur boîte. Le premier aurait eu « des accrocs avec sa hiérarchie ». Le second disait « en vouloir aux patrons et aux (…)"[...]
Par par Gilles Lucas. Article paru le mercredi 16 décembre 2009

AMOURS CHIENNES

"Un « acte monstrueux » opéré par des « salopards », glapit le maire du village, qui a porté plainte. Un soir d’été, deux jeunes abrutis d’ennui, un chien brûlé vif, des stars cynophiles, une curée médiatique, deux procès pour l’exemple… Immersion dans la France profonde."[...]
Par par Sébastien Navarro. Article paru le mercredi 16 décembre 2009

SAINT-PONS DE THOMIÈRES EN PROIE À L’ERREUR

"On sait, depuis la brillantissime opération Taiga contre les présumés saboteurs de TGV, que l’ennemi intérieur est partout, tapi jusque dans la moindre arrièreboutique de l’arrière-pays. À l’aube du 3 septembre dernier,160 tortues-ninjas de la Sous-direction anti-terroriste (Sdat) et des SRPJ de Montpellier et Marseille (poussées au cul par l’exigence de résultat de Sarkozy et Gaino dans l’affaire du « corbeau ») ont fait irruption dans la paisible bourgade de (…)"[...]
Par par Nicolas Arraitz, Gilles Lucas, Sonia Retamero. Article paru le mardi 17 novembre 2009

EXPORTER LA DÉMOCRATIE

"Mettre fin aux injustices, en finir avec l’oppression, virer une bonne fois les dirigeants, faire la « révolution » ? À la pointe de tous les progrès, c’est depuis les États-Unis que, depuis quelques années, arrive enfin la réponse. Pour le plus grand bénéfice des intérêts américains.
I L’ON EN CROIT LES « CAMARADES » AMÉRICAINS, la méthode serait simple à faire pâlir le dernier des léninistes : il s’agit d’appliquer 198 propositions pour mettre fin à un régime (…) "[...]
Par par Gilles Lucas. Article paru le mardi 17 novembre 2009

MOURAD, 17 ANS, ASSASSINÉ, JUGÉ…

"Un gendarme jugé pour avoir tué un jeune de 17 ans, c’est le procès de qui ? Encore une fois, ce 28 septembre devant la cour d’assises de Nîmes, c’est le procès du mort bien sûr et, par extension, des jeunes des quartiers.
Dans la nuit du 3 mars 2003, à une trentaine de kilomètres de Nîmes, une patrouille de la gendarmerie, composée de deux gendarmes et deux auxiliaires, appelée pour un cambriolage, croise une voiture suivie d’un fourgon volé correspondant au (…) "[...]
Par par Laurent Martin. Article paru le jeudi 15 octobre 2009

EXTENSION DU SECRET D’ÉTAT QUI N’EXISTE PLUS

"« On est dans un monde où tout se sait, où la notion de secret d’État n’existe plus », gloussait Nicolas Sarkozy le 19 juin dernier, à Bruxelles,à propos des attentats de 2002 à Karachi (Pakistan), perpétrés contre des salariés de la direction des Constructions navales (DCN). Tope-là, mon gars ! Nous te croyons sur parole pour ce qui est du secret d’État. Par contre, la notion de secret-défense, assez proche de la précédente, avoue-le, existe plus que jamais. Le 16 juin (…)"[...]
Par par François Maliet. Article paru le dimanche 16 août 2009

SANS RAPPORT AVEC LA SURPOPULATION…

"OTRE BON DOCTEUR N’A RIEN À VOIR avec l’ultra gauche qui déraille chère à Libé, oh que non : c’est un tenant de l’ordre – il préconise notamment de construire d’avantage de taules –, un sarkozyste bon teint quelque peu flagorneur – « le désir sincère de réforme de notre président » – et un bon catholique : « L’Évangile nous rappelle que l’homme ne vit pas seulement de pain, il vit d’espoir. (…) Tout ce qui redonne (…)"[...]
Par par Antoine Fontana. Article paru le dimanche 16 août 2009

OUTRAGE, Ô DÉSESPOIR

"LE 29 JUIN, à la terrasse d’un bar de la place Arago, un client demande : « Vous savez pourquoi ils sont là ? – À cause de deux étudiants qui passent en procès aujourd’hui. – Toute cette armada pour ça ? » L’armada, c’est sept cars de CRS devant le palais de justice, moteur au ralenti et clim’ à fond. Les prévenus arrivent flanqués de leur comité de soutien et d’une banderole faisant référence à « deux anarchistes ». Anarchistes, Yann et Pierre ? (…)"[...]
Par par Sébastien Navarro. Article paru le dimanche 16 août 2009

SEREINE BARBARIE

"Dans une annexe du tribunal de grande instance de Marseille blottie à l’ombre du centre de rétention administrative (CRA), des sans-papiers défilent devant une « juge des libertés » à l’aise dans ses bottes. Reportage au cœur d’une justice routinière.
EPUIS L’ANGLE DE CETTE PIÈCE d’une cinquantaine de mètres carrés qui fait office de tribunal de grande instance, juste à côté du centre de rétention administrative du Canet à Marseille, le grand flic (…) "[...]
Par par Gilles Lucas. Article paru le jeudi 23 juillet 2009

PAPIERS D’AVRIL

"Paris en avril, un rayon de soleil glisse sur Oberkampf, les bobos se serrent en terrasse. B., Roumain germano-parisien en règle depuis quinze ans, se promène. Survêt’ (il prétend ce jour-là faire du sport), démarche altière et Nokia à la main, il s’arrête pour écrire un SMS quand un Noir d’imposante carrure saisit son poignet et aboie : « Contrôle d’identité ! » B., sûr qu’on en veut à son portable, se libère, ricane un « C’est ça ! » et veut poursuivre (…)"[...]
Par par Kali Basa. Article paru le lundi 15 juin 2009

DES RÊVES DE CAVALE SANS FIN

"Ex-taulard, écrivain, complice du journal anti carcéral L’Envolée, Abdel Hafed Benotman était de passage à Marseille début mai. Il a fait « dix-sept ans de placard, en plusieurs fois » et parle donc en connaissance de cause. « Si vous voulez, on peut faire une minute de silence pour mes victimes, les banques… », a-t-il vanné en guise d’introduction à la réunion publique convoquée au local associatif Le Seul problème, où se serraient convaincus et concernés, militants et familles (…)"[...]
Par par Nicolas Arraitz, Gilles Lucas, Iffik Le Guen. Article paru le vendredi 15 mai 2009

UN TRAMWAY NOMMÉ MÉPRIS

"Le tribunal de Nanterre s’est déclaré compétent sur la procédure engagée par l’AFPS contre Veolia et Alstom, qui prétendent construire et exploiter un tram reliant Jérusalem-Est à des colonies illégales. Déni du droit et libre entreprise font ici bon ménage.
EN 2000, un certain Ehud Olmert, alors maire de Jérusalem, lance un appel d’offres pour la construction d’une ligne de tramway sous prétexte de désengorger le centre-ville, de plus en plus étouffé par la voiture. (…) "[...]
Par par Mickaël Correia. Article paru le vendredi 15 mai 2009

AU PAS, L’ÉCOLE !

"En Isère, on ne plaisante pas avec les vraies valeurs pédagogiques : « loyauté institutionnelle » et fichage du bambin lambda doivent se substituer à l’« approche militante » et aux « positions de refus ». C’est l’inspectrice académique qui le dit.
’INSPECTRICE ACADÉMIQUE d’Isère compte bien appliquer à la lettre la politique de Xavier Darcos. Certains de ses directeurs d’école primaire refusent-ils toujours de remplir le douteux fichier Base-élèves ? Pas (…) "[...]
Par par Nicolas Arraitz. Article paru le vendredi 15 mai 2009

BOUGE PAS !

"Le 30 avril dernier, un automobiliste garé en double file devant un bar d’Argenteuil se fait contrôler par la police. Il tente de s’expliquer, des badauds s’approchent, une détonation retentit. Un des fonctionnaires vient d’ouvrir le feu avec son flash-ball. Le 28 avril, devant le rectorat de Nantes, on reconstituait le tir du projectile en caoutchouc qui avait crevé l’œil de Pierre lors d’une manifestation lycéenne en novembre 2007. Le 19 mars, Joan (…)"[...]
Par par Iffik Le Guen. Article paru le vendredi 15 mai 2009

MAIS OÙ EST DONC PASSÉE L’ULTRA-GAUCHE ?

"Depuis les premiers jours d’agitation politicopolicière autour des ultra-épiciers de Tarnac, le dossier n’en finit plus de se dégonfler chez la plupart des journalistes. Pourtant, les sbires d’Alliot-Marie insistent et Julien Coupat est toujours en prison après six mois de détention « provisoire ».
FRANCE INTER n’a guère lésiné sur les moyens pour participer à la curée médiatique contre le « groupe Coupat ». Dès le 22 novembre 2008, Denis Astagneau, spécialiste du 4x4 et (…) "[...]
Par par Iffik Le Guen. Article paru le vendredi 15 mai 2009

CLOAQUE À SANS-PAP

"Monsieur M. hurle sur son fils depuis le fond de son plumard déglingué. « Où ils sont mes papiers ? C’est toi qui les as pris, je le sais, tu es un menteur ! », fulmine l’ancien. Quand enfin il remet la main sur ses documents officiels – banque, sécu, retraite –, preuves écrites de son histoire, il s’excuse : « Je m’énerve, mais vous avez vu notre situation ? »
Annick, de l’association Article 13, avait prévenu : « J’en ai vu des squats, mais (…) "[...]
Par par François Maliet. Article paru le jeudi 16 avril 2009

MISE EN BOÎTE DE PANDORES

"« DES GENDARMES qui joueraient aux cow-boys pour un vol de cartable ? Ça m’étonnerait ». Le capitaine de la gendarmerie du Mirail, à Toulouse, n’y croit pas une minute. N’empêche que lorsqu’il reprend contact quelques heures plus tard, le ton n’est plus le même. « Bon, effectivement, ce que vous me dîtes n’est pas faux. »
Début octobre, à Thil, un bled de la campagne toulousaine, un bus de ramassage scolaire embarque son lot de gamins de 11-14 ans pour les (…) "[...]
Par par Eric Dourel. Article paru le lundi 16 mars 2009

JUSTICE PARTOUT, POLICE NULLE PART ?

"Notre chroniqueur judiciaire est revenu de Millau tourneboulé. On y jugeait deux coupeurs de câbles qui isolèrent le canton des jacasseries des politologues, des éditorialistes et des sondeurs, lors du premier tour de la présidentielle de 2007. À ceux qui allèguent que « la Loi n’est qu’un outil de classe parmi d’autres pour désarmer les pauvres et les révoltés », la justice bourgeoise a présenté ce jour-là un visage inhabituel. Compte rendu de l’audience, en attendant (…)"[...]
Par par Marc Pantanella. Article paru le mercredi 18 février 2009

LA RUE, ELLE EST À QUI ?

"À Séville, une assemblée de noctambules manifeste pour le libre usage de la rue. Car les lois récentes voulant faire régner l’ordre moral jusque dans les chiottes des bars visent surtout à vider l’espace public de toute vie gratuite. La police refoule les gens vers les établissements de loisir privés pour que la logique du fric imprègne à son aise toute la société.
LA RAZÓN –encore plus facho que le rance ABC– a été le seul quotidien à parler de cette étrange manif (…) "[...]
Par par Nicolas Arraitz. Article paru le samedi 15 novembre 2008

VIDÉO AMATEUR ET TÉLÉ-RÉALITÉ

"À la télé ou au cinéma, les policiers sont des héros au service du bien commun. Mais dans la « vraie vie », pas question de les filmer et de montrer leurs visages. Surtout quand ils bavent.
SOIRÉE DU 14 OCTOBRE, cité des Bosquets, à Montfermeil (Seine- Saint-Denis). Un vidéaste filme une équipe de flics en train de matraquer un jeune dans un hall d’immeuble. Pas de bol pour les bleus ! « Comme par hasard, il y a une caméra et l’angle de cette caméra est restreint. Ce monsieur [le (…) "[...]
Par par Gilles Lucas. Article paru le samedi 15 novembre 2008

ÊTRE (FICHÉ) ET AVOIR (TROIS ANS)

"Le gouvernement forge un outil de fichage des gamins bien dégueulasse,il l’impose au pas de charge dans les écoles, puis il recule un chouia devant le tohu-bohu provoqué tout en conservant l’essentiel. Et hop, le fichier Base éèlves de nos minots existe bel et bien…
« LES DIRECTEURS SONT TENUS d’appliquer les consignes. […] Que deviendrait [le service public] si chaque fonctionnaire choisissait parmi les directives qui lui sont données celles qui lui conviennent (…) "[...]
Par par François Maliet, Raúl Guillén. Article paru le samedi 15 novembre 2008

LES VICHYSTES À LA LANTERNE !

"VICHY POUR CAUSER de l’intégration des étrangers au beau pays de France ! Versailles comme refuge d’une classe politique bafouée par la volonté populaire, comme quartier général du parti de l’ordre après sa débâcle au référendum européen, comme base arrière d’un massacre antidémocratique, comme capitale d’un infâme tripatouillage constitutionnel ! Et la villégiature de notre cryptoprésident et pseudo-aristo à La Lanterne ! Qu’estce qu’ils aiment et (…)"[...]
Par par Nicolas Arraitz. Article paru le samedi 15 novembre 2008

LE BAUDET ET SARKOZY 1ER

"Une époque reculée, un pays imaginaire. Une terrible épidémie s’est abattue sur le peuple. « Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés. » Suite à un banal accrochage entre sa voiture et un scooter, M’hamed Bellouti, endossant les oripeaux du baudet de la fable, est embringué dans une folle course-poursuite judiciaire avec le prince Jean Sarko, dont la blonde crinière atteste de la royale ascendance.
LA FABLE DÉMARRE en octobre 2005. Bon citoyen, respectueux de la (…) "[...]
Par par Iffik Le Guen. Article paru le samedi 15 novembre 2008

ÉMEUTE EN KIT

"JEUDI 3 JUILLET, en plein bouclage du journal, et alors que le centre-ville supporte une augmentation sans précédent des patrouillages policiers, se profile l’occase d’une soirée détente. Le Ministère des Affaires Populaires vient faire bouger Marseille au rythme de son rap musette festif. Festif mais pas idiot : ces Ch’tis-là ne se laissent pas enfermer dans la guimauve. Leur dernier simple, « La Chasse est ouverte », dénonce le climat délétère de traque aux sans papiers. (…)"[...]
Par par Sébastien Dubost. Article paru le mardi 15 juillet 2008

DE LA GENTRIFICATION

"Plus de soixante-cinq ans après la destruction par la Wehrmacht du quartier Saint-Jean sur la rive nord du Vieux-Port de Marseille, nous évoquerons ici la gentrification, autrement dit la « rénovation » des quartiers populaires. Certes, ce dynamitage – qui a servi des plans de transformation urbaine prévus depuis 1932 par l’architecte de La ville Jacques Greber – est incomparablement plus brutal que le presque « pacifique » processus de délogement des populations pauvres et de (…)"[...]
Par par Anatole Istria. Article paru le mardi 15 juillet 2008

C’EST QUOI, LEUR EUROPE DE MERDE ?

"AVEC LE BRAS D’HONNEUR IRLANDAIS, encore une fois, les défenseurs de l’Europe l’ont dans le baba et je suis poli. Ça devient une habitude chez ces dégustateurs de caviar. À force, le champagne va avoir un goût de mousseux dans les cocktails mondains où se prélassent les thuriféraires de l’Europe et je suis poli !
Pour faire l’Europe unie, deux solutions :
1) Des citoyens qui se respectent et s’aiment de l’Atlantique à l’Amour (pour changer (…) "[...]
Par par Arthur. Article paru le mardi 15 juillet 2008

LE JEU DES 7 ERREURS

"Une lectrice de CQFD, tombée à titre exceptionnel entre les griffes du Monde, règle ses comptes avec les journalistes en uniforme, les tartufes de la déontologie et autres « médiateurs » assermentés. Manon, ces gens-là, c’est voleur et compagnie ! Et les forums Internet, des déversoirs de haine à bon marché.
J‘AI PARFOIS LA FAIBLESSE, lors d’une attente particulièrement prolongée dans une gare, de lire Le Monde. J’ai même eu celle, le 3juin dernier, de leur écrire : (…) "[...]
Par . Article paru le mardi 15 juillet 2008

DÉLATION ET BOUCHE COUSUE

"SELON le Monde du 25 avril, une procédure est en cours pour élucider les coups de feu tirés par un policier de la Bac dans le quartier de la Grande-Borne, à Grigny, le 8mai 2007. Ce jour-là, une patrouille venue encadrer le tournage d’un clip est prise à partie par une trentaine de jeunes. Un brigadier-chef ouvre le feu avec son 38 spécial. Un jeune reçoit une balle dans le bras. Il sera arrêté à l’hôpital. En garde à vue, il avoue avoir voulu lancer un cocktail Molotov. Il est (…)"[...]
Par par Gilles Lucas. Article paru le jeudi 15 mai 2008

ET VOUS TROUVEZ ÇA DRONE ?

"Début janvier, une fuite de la préfecture du Bas-Rhin, confirmée par un reportage téloche, annonçait qu’un drone –un engin volant sans pilote mais équipé d’une caméra– survolait Strasbourg le soir de la Saint-Sylvestre afin de traquer les fêtards voiturophobes à l’allumette facile. Ils devaient avoir abusé de la kro, à la préf’, puisque, quelques heures plus tard, ils indiquaient qu’il ne s’agissait que « d’un avion de surveillance ». (…)"[...]
Par par François Maliet. Article paru le mardi 15 janvier 2008

PUBLICITÉ DES DÉBATS

"Salle d’audience interdite ou squattée par une claque policière. Qui n’a pas connu cela en venant soutenir un ami au tribunal ? Mais parfois la loi se mord la queue. Histoire d’en rire.
FIN OCTOBRE, Jean-Michel et Christian, du Réseau éducation sans frontières (RESF), tournent depuis une demi-heure devant la chambre du tribunal de grande instance de Paris, où des sans papiers voient leur rétention maintenue ou suspendue. Un avocat, qui sort de la salle, les aborde : « La (…) "[...]
Par par Gilles Lucas. Article paru le mardi 15 janvier 2008

INFORMATIQUE EN LIBERTÉ

"« Protéger la vie privée et les libertés individuelles et publiques » tout en nous convainquant d’« accepter leur affaiblissement afin de renforcer la sécurité collective ». Voilà l’ubuesque et très officielle mission de la Commission nationale informatique et libertés (CNIL).
UNE DAME D’UN CERTAIN ÂGE : « C’est pas normal. Et puis, tous ces moyens utilisés pour contrôler les gens,je ne crois pas que c’est pour leur sécurité. C’est comme les caméras dans les (…) "[...]
Par par Gilles Lucas. Article paru le mardi 15 janvier 2008

L’ENVOLÉE : UN CANARD SAUVAGE

"Depuis plus de six ans, L’Envolée poursuit un combat contre tous les enfermements. En butte à la censure et à des procès en cascade, le journal développe une critique radicale du système carcéral et, surtout, donne la parole aux taulards. CQFD a rencontré quelques participants à cette ambitieuse entreprise. Entretien.
CQFD : C’est quoi le pedigree de L’Envolée ?
L’Envolée est à la fois une émission de radio sur la région parisienne animée par une petite dizaine de (…) "[...]
Par par Gilles Lucas. Article paru le jeudi 15 novembre 2007

LES COUPS DE FOUDRE DE MA PUCE

"À croire que l’automne est la saison des salons consacrés aux pires gadgets que fomentent nos savants fous au fond de leurs laboratoires. Milipol, « le salon mondial de la sécurité intérieure des États », en français le salon des flingues et tonfas, se tenait à Paris du 9 au 12 octobre. Cette année, la concurrence est rude dans le domaine du flicage : la société chinoise Asia-Pacific [sic] Xuanhao Group met sur le marché un flingue à décharge électrique alors que l’américain Taser, référent (…)"[...]
Par par François Maliet. Article paru le lundi 15 octobre 2007

ÇA DÉPEND D’OÙ ON PARLE…

"« À quoi et à qui ont servi les 1300 euros trouvés en liquide dans le sac de Momo ? L’audition par les policiers de Momo, revendeur occasionnel de chichon, pourrait apporter un commencement de réponse. S’il renouvelle ses explications, affirmant que cet argent était destiné à des oeuvres sociales, il risque toutefois de ne pas convaincre les enquêteurs. De source proche du dossier, trois pistes sont aujourd’hui avancées. La première concerne l’utilisation de ces fonds à des fins (…)"[...]
Par . Article paru le lundi 15 octobre 2007

RETOUR À ROSTOCK

"Coups de fil, courriers, discussions de bar : une chronique trop « angélique » sur les flics du G8 de Rostock, parue dans le numéro 47 de CQFD , a soulevé des critiques parfois indignées. Depuis Berlin, une interlocutrice s’inscrit en faux : « Humains, les flics allemands ? Un ami s’est pris sur le côté du visage le jet sous pression d’un camion à eau utilisé par la police. Il a perdu l’usage d’un oeil. » Si la police apparaît partout comme « l’ennemi naturel du peuple » (Marx), on peut (…)"[...]
Par par Gilles Lucas. Article paru le samedi 15 septembre 2007

PLAN VIGIE QUI RATE

"MARSEILLE EN AOÛT : les plus pauvres gardent les murs et c’est l’occasion de s’apercevoir que ce ne sont pas forcément eux qui électrisent l’ambiance le reste de l’année. Le stress et les coups de Klaxon se sont évanouis dans le sillage du monde du travail, direction les vacances. La ville se laisse bercer par un fatalisme que certains diront oriental. Les voisins sont plus relax, les groupes d’amis se resserrent, on s’attable avec des gens qu’on ne connaissait que de vue.
Sur le cours (…) "[...]
Par par Nicolas Arraitz. Article paru le samedi 15 septembre 2007

INJUSTICE CHRONIQUE

"POLICE = répression, Justice = prison. La banderole est posée face au tribunal correctionnel de Marseille. Ce 7 septembre doit être jugé, pour violences envers les forces de l’ordre, un ami des squatters expulsés fin juillet d’un immeuble occupé dans le quartier de la Joliette. Une table est posée à côté, couverte de tracts. Plus loin, quelques personnes sont assises sur des marches. Des lunettes noires protègent, entre autres, les yeux du soleil…
Une femme s’approche de la banderole : « (…) "[...]
Par par Gilles Lucas. Article paru le samedi 15 septembre 2007

UNE POLICE PLUS HUMAINE

"Rostock, Allemagne, 2 juin, 23 heures : la grande manif contre le G8 touche à sa fin. « Vous n’avez pas des cailloux ? », plaisante le flic tout en fouillant mon sac. « Non, pourquoi ? Je peux en trouver, si vous insistez », « Non merci, vous pouvez passer, bonne soirée ! » Les flics viennent pourtant d’essuyer des milliers de jets de pavés quelques heures avant ce contrôle. Alors qu’en France le moindre regard peut être considéré comme un outrage à agent et que les coups pleuvent à la (…)"[...]
Par par Martin Seux. Article paru le dimanche 15 juillet 2007

SOIR DE MATCH

"À Marseille, le 6 mai, alors que le bon peuple de France venait d’envoyer Sarkozy présider ses peurs diffuses, la contestation coïncida avec la rencontre Monaco/OM. De garde à vue en comparution pas si immédiate, récit d’une vraie expérience démocratique.
À LA SORTIE D’UN RESTO sur le Vieux Port, on est pris en écharpe par les gaz lacrymogènes et les charges de la BAC sans pouvoir bien identifier qui est qui et qui fait quoi. À côté de moi, un quatuor de ninjas suréquipé aplatit un (…) "[...]
Par par Iffik Le Guen. Article paru le vendredi 15 juin 2007

ATTENTION, BOUCLIER ANTIMISSIVE

"Et c’est reparti ! Comme à la grande époque de la Guerre des étoiles fomentée par Ronald Reagan, Russes et Américains s’organisent un ballet assassin au-dessus de nos têtes. Bush souhaitant installer son bouclier antimissile en Pologne pour parer d’éventuels tirs de roquette de l’Iran sur la Maison Blanche, l’austère Poutine menace : « Si le potentiel nucléaire américain s’étend sur le territoire européen, nous devrons prendre de nouvelles cibles en Europe. » Ce relent de guerre froide (…)"[...]
Par par François Maliet. Article paru le vendredi 15 juin 2007

LA JUSTICE EXPLIQUÉE AUX ENFANTS

"LE 7 MAI, À BASTILLE, les CRS chargent. Les gens se mettent à courir. Les flics déclareront avoir infiltré la manif à ce moment-là. On court et les commentaires fusent : « Mais pourquoi ils nous chargent, ces bourrins, on a rien fait ! », « Ça donne envie de vraiment foutre le bordel ! » Des poubelles volent, des vitres explosent. Tout à coup, j’entends « Sale Négro ! Prends ça, bâtard ! » Trois mecs sont sur Pierre, cinq sur Charlie, hurlant, matraquant. Je crie « Arrêtez ! », je pense à (…)"[...]
Par par Carla Giovanna. Article paru le vendredi 15 juin 2007

TOUS EN TAULE !

"Petit scénario fiction - inspiré néanmoins de faits réels - sur le parcours d’un dangereux récidiviste qui aura à subir la loi contre la récidive prévue pour cet été : après un entretien d’embauche non-concluant dans un hypermarché, Khémis, 16 ans, décide de se détendre en prenant un DVD. Il tombe sur un DVD décellophané et l’endort sous son blouson. Bip, bip ! Le DVD sonne au portillon. Le magasin porte plainte. Le vol est en théorie puni de trois ans d’emprisonnement et de 45 000 euros (…)"[...]
Par par Anatole Istria. Article paru le vendredi 15 juin 2007

GAVROCHE CONTRE BADINGUET

"Théo, 13 ans, était dehors le soir du 6 mai : « Il y avait plein de monde sur la place de la Bastille. Je sais pas, moi, on était au moins dix mille ! Les gens étaient super en colère. Y avait des keufs partout autour. D’abord, les gens étaient sur les trottoirs sur un côté de la place. Puis les flics, ils ont tiré des gaz. La place était complètement blanche. Moi j’étais au milieu. Les gens ont commencé à enlever les pavés. On est parti en courant et puis les gens se sont tous remis (…)"[...]
Par . Article paru le mardi 15 mai 2007

VOS PAPIERS !

"« Nom, prénom, domicile, profession. » L’ encartage et le fichage sont au coeur du complot de l’État pour la domestication de la population. Les règles d’identification qui aujourd’hui font partie de la vie quotidienne, n’ont pourtant pas été considérées inéluctables de tout temps et en tout lieu. En France, les premiers passeports apparaissent sous Louis XI pour les particuliers qui voyageaient hors de leur résidence. Au XVIIIe siècle, la structuration de l’État moderne pousse au contrôle (…)"[...]
Par par Anatole Istria. Article paru le mardi 15 mai 2007

LE RETOUR DE LA MILICE

"Devenir « citoyen volontaire de la police nationale », c’est simple comme un coup de tonfa : il suffit d’avoir au moins dix-sept ans, de remplir un dossier, de passer un entretien et de suivre quelques jours de formation. Et hop, vous voilà bénévole dans la milice ! Créé en 2006 par le Sarkozy de l’Intérieur, le Service volontaire citoyen est actuellement testé dans vingt-cinq départements. Pour la préfecture des Bouches-du-Rhône, il est « une réponse civique à l’accroissement de la (…)"[...]
Par par François Maliet. Article paru le mardi 15 mai 2007

FORTERESSE SENTIMENTALE

"Saviez-vous que les frontières de l’Union européenne s’étendent jusqu’aux eaux territoriales du Sénégal ? Cette curiosité géographique n’est pas le fruit de la tectonique des plaques mais la conséquence de la guerre que mène la riche Europe aux migrants. Depuis 2006 des « gardes-frontières » espagnols, italiens, français et luxembourgeois patrouillent au large des côtes d’Afrique de l’Ouest. Créée en octobre 2004, Frontex est l’agence européenne pour la gestion de la coopération (…)"[...]
Par par Georges Broussaille. Article paru le mardi 15 mai 2007

TOUJOURS VIVANT

"« Imagine-t-on un instant l’horreur qu’on éprouverait pour un criminel qui aurait séquestré et constamment humilié sa victime pendant vingt ou trente ans ? » C’est ce que vit, parmi des centaines d’autres détenus condamnés à de longues peines, Mahmoud El Shennawy . Trente ans qu’il est en prison, dont vingt passés à l’isolement en tant que DPS : détenu particulièrement signalé. « Je n’ai pas de sang sur les mains », précise-t-il devant la cour d’assises du Vaucluse où il était jugé le 13 (…)"[...]
Par par Gilles Lucas. Article paru le mardi 15 mai 2007

TUEZ-LES TOUS !

"Dimanche 27 mai 2001 après-midi, trois hommes armés s’emparent d’un hélicoptère piloté par une femme et la contraignent à les emmener au-dessus de la prison de Fresnes. Leur projet : faire évader des prisonniers depuis l’une des cours de promenade. Le vol stationnaire dure quelques minutes. Une fusillade éclate entre le gardien d’un mirador et les occupants de l’hélicoptère. L’opération échoue. Les deux candidats à l’évasion, Christophe Khider et Mounir Ben Bouabdellah, étaient présentés (…)"[...]
Par par José Migre. Article paru le dimanche 15 avril 2007

DÉMOCRATIE BAÏONNETTE

"La caserne est l’avenir du jeune, voilà une idée qu’elle est bonne. Déjà, en 2005, la ministre de la Guerre Michèle Alliot Marie dégainait son plan « Défense deuxième chance » pour terrasser le chômage des jeunes. Avec l’ouverture de la saison électorale, ça flingue à tout va. La madone des popotes est attaquée sur son flanc gauche par la vestale de l’ordre juste. Ségolène Royal sort de son paquetage l’encadrement militaire des jeunes délinquants. Pour que les brebis égarées soient (…)"[...]
Par par Georges Broussaille. Article paru le jeudi 15 mars 2007

SANS CONTRITION NI RENIEMENT !

"On n’a pas tous les jours vingt (ou vingt-trois) piges de placard à fêter ! Devant la centrale de Lannemezan, où réside notre correspondant permanent au pénitencier, la mobilisation de cette année pour la libération des militants d’Action Directe s’est amplifiée. Entre les feux d’artifice, les banderoles et une bascule à charlot, les discussions sur les probabilités d’une libération prochaine vont bon train. Suite à la libération conditionnelle du basque Philippe Bidart, obtenue sans (…)"[...]
Par par Marius Frehel. Article paru le jeudi 15 mars 2007

L’OEIL DU BIO-MAÎTRE

"L’EXTENSION TECHNOLOGIQUE des systèmes de fichage nous entraîne vers une ère de suspicion généralisée motivée par la psychose antiterroriste, où ne pas être fiché relèverait déjà du comportement criminel. « Le jour où le contrôle biométrique sera généralisé et où la surveillance par caméra sera établie dans toutes les rues, toute critique et tout dissentiment seront devenus impossibles », annonçait le philosophe Giorgio Agamben dans un texte en soutien aux manifestants qui avaient détruit (…)"[...]
Par par Anatole Istria. Article paru le jeudi 15 mars 2007

22, RUE SARKO

"Où le premier flic de France passe, la liberté trépasse. Dans leur quartier occupé jour et nuit par les gendarmes, les habitants, exaspérés, maudissent le jour où Sarkozy y a installé son QG de campagne. Et chacun de croiser les doigts en espérant que demain toute la Gaule ne se réveille pas dans cet état-là…
ACCROCHÉS À QUELQUES BALCONS, pendus à quelques fenêtres, une écharpe, un ballon, un pantin, un vieux bout de tissu, flottent au vent parisien. Tous de couleur orange. Peu à peu, (…) "[...]
Par par Karelle Ménine. Article paru le jeudi 15 mars 2007

SORTIE DU LIVRE FACE À LA POLICE

"Dois-tu accepter la comparution immédiate ? Comment va se dérouler ton affaire ? Face à la police / Face à la justice d’Élie Escondida et Dante Timélos est le guide qui pourra te sauver la mise lors de ta prochaine alpague par la maison poulaga. Il est pour le moment en vente par souscription auprès des éditions L’Altiplano pour la modeste mais précise somme de 7,13 euros. À commander sur www.guidejuridique.net. Sortie en librairie le 5 mars (…)"[...]
Par . Article paru le dimanche 21 janvier 2007

L’ENVOLEE PERSISTE ET SIGNE

"Tribunal de Beauvais, 19 décembre 2006. Nous sommes une cinquantaine à être venus soutenir L’Envolée, une nouvelle fois épinglée. L’administration Pénitentiaire (AP) reproche à ce journal - qui publie des témoignages d’enchristés sur l’enfer carcéral - son rôle de porte-voix. Quatre bafouilles publiées sont jugées diffamatoires. Du jamais vu : on a extrait quatre détenus - des longues peines - de leur cage afin de témoigner. Le déploiement de bleusaille est en rapport avec la dangerosité des fauves et le port ostensible du fusil à pompe est de mise. L’audience démarre sur les ÉRIS [1], créées en 2003 par le sinistre Perben. Commandos de matons anonymes, formés au tabassage, semant la terreur partout où ils passent… André Allaix, premier témoin, énonce rageusement les tortures que lui ont infligées les cagoulés (voir CQFD n°22). Son témoignage oscille entre chronique de guerre et film gore. « J’affirme que ces hommes sont des tortionnaires, des pervers, des barbares. Quand on vous écrase les couilles avec la main et qu’on vous met un doigt dans le cul, vous appelez ça comment ? »"[...]
Par par Marius Frehel. Article paru le lundi 15 janvier 2007

COGNEZ, VOUS ÊTES FILMÉS !

"Le dernier rapport de la CNDS (Commission nationale de déontologie de la sécurité) stipule que les contrôles arbitraires au faciès, le menottage quasisystématique, les gardes à vue irrégulières et la banalisation des fouilles à corps font que les bavures policières sont en constante progression depuis 2001.
Un exemple parmi tant d’autres : le 23 octobre dernier, quatre jeunes Lillois se baladant dans une galerie marchande ont eu le tort de croiser le regard d’une patrouille de CRS en (…) "[...]
Par par Marius Frehel. Article paru le vendredi 15 décembre 2006

GLOBAL COW-BOYS INCORPORATED

"Bush Junior, Texan pur jus, veut construire un mur sur toute la frontière avec le Mexique. Il a pudiquement appelé ça « clôture de sécurité ». Au Texas comme ailleurs, une clôture sert à parquer le bétail. Quand elle est « de sécurité », c’est pour le bétail humain. Hier les Indiens récalcitrants, aujourd’hui les Mexicains et autres Latinos. Hier quelques barbelés, un cheval et un colt suffisaient, maintenant les cow-boys requièrent ce qui se fait de mieux dans le domaine du contrôle (…)"[...]
Par par Georges Broussaille. Article paru le vendredi 15 décembre 2006

TERRORISTE ? NON, AMOUREUX !

"Le 7 juillet dernier, Serge Acquaviva arrive à l’aéroport de Marignane en provenance d’Alger. Il s’apprête à prendre un café quand son portable sonne. C’est la dame de ses pensées. Absorbé par sa conversation, Serge s’éloigne peu à peu de son sac en faisant les cent pas. Ce n’est que quand il raccroche qu’il entend la dernière sommation : « Le propriétaire du sac blanc près de la cafétéria est prié de se présenter immédiatement. Dernier appel avant destruction. » Il se précipite pour se (…)"[...]
Par par Marie Nennès. Article paru le mercredi 15 novembre 2006

BANLIEUES PARTOUT, JUSTICE NULLE PART

"Loin d’éclairer la situation dans les quartiers, les coups de flash et les feuilletons catastrophes rejettent dans l’ombre une réalité bien plus nuancée. Pour Laurent Bonelli, « le sociologue est quelqu’un qui fait des recherches pour armer la critique de la domination avec les outils de la science. » CQFD l’a rencontré.
CQFD : Penses-tu que les informations diffusées par les médias correspondent à une véritable escalade dans les quartiers ?
Un an après l’explosion de novembre 2005, on (…) "[...]
Par par Gilles Lucas. Article paru le mercredi 15 novembre 2006

LA FRANCE A PEUR !

"Faudrait être sourd ou aveugle pour ne pas serrer les miches. On nous l’assène à longueur de JT : au-delà des centres-ville, vivent des hordes racailleuses au teint mat. Le soir venu, elles hantent les no man’s lands de nos banlieues. Bien organisées, le cock à la main, la poignée de cailloux dans les fouilles, elles tendent aux forces de l’ordre des embuscades ultraviolentes et crament des bus avec parfois des passagers dedans. Alors, pour rassurer le bon peuple, on sort la grosse (…)"[...]
Par par Marius Frehel. Article paru le mercredi 15 novembre 2006

COSMÉTIQUE DE LA VILLE

"POUR UNE FOIS, La Dépêche a eu raison, pendant quelques heures. Titrant « La révolte des SDF » (27/10/2006), elle présentait l’expulsion du Clandé, squat historique de Toulouse, comme une émeute de vagabonds menaçant la ville. D’accord, mais les gens du Clandé ne sont pas restés longtemps sans toit. Ce jour-là, non contents de bafouer la propriété privée, des hordes de squatteurs érigent des barricades sur les boulevards, défiant l’honnête trafic automobile. Expulsés à l’aube, émeutiers à (…)"[...]
Par par Sébastien Dubost. Article paru le mercredi 15 novembre 2006

ZONE APACHE

"Début 1900, pisse-copies, juges et argousins s’entendent pour juguler un « péril jeune » qui menace la IIIe République. Sur les hauteurs de Belleville, deux jeunes prolos déclassés, Manda et Leca, se battent à couteaux tirés pour les yeux d’une blonde, Amélie Hélie, une putain appelée Casque d’or. C’est pas des manières, mais comme l’histoire est belle comme l’antique, elle tient en haleine la presse et les discussions mondaines. On s’intéresse alors aux us et coutumes de cette jeunesse (…)"[...]
Par par Anatole Istria. Article paru le dimanche 15 octobre 2006

ADN : CRACHE TON VENIN

"Fin août, se déroulait à Alès (Gard) le procès de Benjamin Deceuninck, agriculteur poursuivi pour avoir refusé de cracher son ADN suite à une condamnation pour fauchage de betteraves transgéniques (un mois avec sursis). Il risquait 1 500 euros d’amende et un an de prison ferme. 300 solidaires à dominante rouge et noire étaient présents devant le tribunal. Une fois les caméras parties, place au procès. La parole est à Ben, qui affirme que « l’arbitraire du prélèvement et donc du fichage (…)"[...]
Par par Marius Frehel. Article paru le vendredi 15 septembre 2006

LE FESTIVAL DES COGNES

"Un festival d’été sans huiles ni pubs, sans Johnny ni Doc Gynéco ? Ça va pas être possible, ont répondu les gendarmes. Bilan de la sarkozade : le public à poil, les organisateurs sur la paille.
OÙ QUE L’ON PASSE ses vacances, impossible d’éviter le festival « trop cool » et ses sempiternelles « têtes d’affiches » qui brament la chansonnette pour deux cents fois le Smic. Non content de nous brouter au quotidien sur les ondes, les Placebo, Raphaël et autres Bénabar viennent nous persécuter (…) "[...]
Par par François Maliet. Article paru le vendredi 15 septembre 2006

LES AFFIDÉS DU PERFIDE RFID

"Bientôt, le prix de ta banette sera automatiquement décompté de ton CCP grâce à une puce greffée sous la peau de ton bras. En attendant, tous les nouveaux passeports sont équipés d’une puce RFID. Pour répondre aux diktats du Brave New World ?
LES ÉTATS EUROPÉENS avaient jusqu’au 28 août pour s’équiper de passeports électroniques dotés d’une puce RFID (Radio Frequency Identification). Décision prise le 13 décembre 2004 par les chefs d’État de l’Union afin de satisfaire aux exigences (…) "[...]
Par par Mathieu Bouchard. Article paru le vendredi 15 septembre 2006

DE L’ORDRE DANS LES DRONES

"Avant l’affaire Clearstream et les délits des initiés Forgeard et Lagardère qui ne savaient rien, on se devait d’évoquer EADS avec déférence. Il s’agissait tout de même du fleuron de l’industrie européenne, qui tenait la dragée haute aux États-Unis. À peine pouvions-nous faire remarquer du bout des lèvres son implication dans la fabrication et la commercialisation de matériel de guerre. Mais, alléluia, ces temps sont maintenant révolus et nous pouvons nous gausser à loisir. Par exemple, (…)"[...]
Par par François Maliet. Article paru le samedi 15 juillet 2006

POUR « FAIRE DES CRÂNES »

"Béton, caméras, barbelés, cages métalliques, tribunal intégré, rangée de cyprès pour cacher la taule aux regards du passant… Inauguré le 6 juin, le nouveau centre de rétention du Canet, à Marseille, est la riante façade high-tech d’une politique migratoire française vouée à faire du chiffre : vingt-cinq mille déportations d’étrangers prévues pour 2006. Question : à quoi ça sert ?
DANS LE LEXIQUE ENCHANTEUR des acronymes produits par le ministère de l’Intérieur, nous connaissions le coquin (…) "[...]
Par par Loubret. Article paru le jeudi 15 juin 2006

LES KÉPIS SAUVAGES

"Son seul tort : avoir croisé une patrouille de la brigade anticriminalité. Le 17 mai dernier, Loïc, 18 ans, est au volant de sa voiture dans les rues de Toulouse. Devant lui, un véhicule se traîne à 30 km/h. Le jeune s’impatiente et finit par doubler l’escargot en empruntant une voie de bus. Au bout de la file, un feu rouge. Loïc s’arrête et se fait bloquer par la voiture qu’il vient de dépasser. Trois individus, jeans moule-burnes et attitude de cow-boys, surgissent de la bagnole. Ils (…)"[...]
Par par Eric Dourel. Article paru le jeudi 15 juin 2006

TERRORISTES, FRAPPEZ ICI !

"Tous les deux ans, la tenue du salon Eurosatory annonce la venue de l’été. Lors de ce grand raout de l’armement terrestre et aéroterrestre, qui se tient du 12 au 16 juin à Villepinte près de Paris, plus de mille entreprises de matériel de guerre tentent de refourguer leur camelote homicide à toute la planète, y compris aux États les plus infréquentables. Une petite nouveauté cette année : en plus des traditionnelles « démonstrations dynamiques » - des chars patinant bêtement dans la pelouse (…)"[...]
Par par François Maliet. Article paru le jeudi 15 juin 2006

DOUBLE PEINE À L’ÉCOLE

"Walid, 19 ans, élève au lycée Louis-Armand (Paris XVe), se fait choper lors d’une manif anti-CPE. Accusé d’avoir brûlé une poubelle, il passe en comparution immédiate au TGI de Paris le 24 mars à quatre heures du matin. Condamné pour l’exemple, il se ramasse deux mois de prison ferme. Il purge sa peine à Fleury-Mérogis et sort le 4 mai. À un mois du bac, il retourne donc au lycée. C’est alors que le proviseur, Jean-Armel Le Gall, lui refuse l’accès à l’établissement « à titre conservatoire (…)"[...]
Par par Mariam Diaby. Article paru le jeudi 15 juin 2006

NANOTECHNOLOGIES, MAXIFLICS

"L’inauguration à Grenoble de Minatec, la Mecque des nanotechnologies, a été saluée par une charge de CRS contre un millier d’opposants, avec flash-balls et abattage à la Pinochet. Sorti de garde à vue, un militant raconte.
VENDREDI 2 JUIN. Après la manif de la veille, Grenoble se réveille en état de siège. Toute la zone entourant Minatec, le plus grand centre européen en nanotechnologies (lire CQFD n°29 et 34), est clôturée de grilles anti-émeute. Les riverains doivent présenter un (…) "[...]
Par par Sam. Article paru le jeudi 15 juin 2006

BAC : COMMENT NOYER LE SOUPÇON ?

"AU MATIN DU 10 AVRIL 2004, la mère de Michael Cohen, 19 ans, constate l’absence de son fils. Inquiète, elle appelle le père du jeune homme, puis un de ses amis, qui lui raconte que la nuit a été mouvementée. Michael et lui étaient partis taguer les murs bordant l’autoroute A4. Les parents joignent le commissariatde Maisons-Alfort. Un fonctionnaire leur demande de « venir immédiatement ». Le planton jette sur la table la carte de transport de leur fils. « Vous le reconnaissez ? Il s’est noyé (…)"[...]
Par par Gilles Lucas. Article paru le jeudi 15 juin 2006

CACHEZ CES PUTES !

"Pendant que les regards se braquent sur les bordels du Mondial de foot, les violences continuent de pleuvoir sur les prostituées de France, criminalisées par la loi et harcelées par les flics. Au point que certaines ont à nouveau besoin de la protectoin d’un mac. Reportage à Lyon.
« HIER JE SUIS RESTÉE CINQ HEURES à me cailler, juste pour cinquante euros », confie Samantha , la trentaine fatiguée. Porte-jarretelles et minijupe ne constituent pas la tenue idéale en cette fin de mai frileuse, (…) "[...]
Par par François Maliet. Article paru le jeudi 15 juin 2006

NANOTECHS : TOUS PUCÉS !

"Le 2 juin se tient à Grenoble un méga-raout pour célébrer les nanotechnologies, qui repiquent dans l’infiniment petit le principe du code-barres. Vous voulez suivre à la trace votre toutou, vos citoyens, vos ennemis ? Collez-leur une nano-puce dans la peau ou sous la patte. Sans compter les usages militaires…
C’EST LA NOUVELLE POULE aux oeufs d’or des labos : les « NBIC » (nano et biotechnologies, information, communication), encore appelées « technologies convergentes ». Convergentes (…) "[...]
Par par Tibor Farkas. Article paru le lundi 15 mai 2006

RÉPRESSION CHOISIE

"APRÈS LES MANIFS offensives de ce printemps où la bleusaille a serré du d’jeuns massivement et de façon aléatoire (voir CQFD n°33), les procès se sont multipliés à un rythme de cacophonie. Certains énergumènes de cette « chienlit » ont refusé la comparution immédiate, d’autres l’ont acceptée et une infime partie de ces procès a été reportée. Au vu des audiences auxquelles nous avons assisté début mai au TGI de Paris, on peut affirmer, sans surprise, qu’il vaut mieux être français (…)"[...]
Par par Marius Frehel. Article paru le lundi 15 mai 2006

UNE JUSTICE TRÈS « SPÉCIALE »

"Depuis le 1er mai, les demandes de libération conditionnelle des prisonniers politiques sont traitées par un magistrat spécial de la 14e section « antiterroriste » de Paris, plus rosse que les juges classiques. Rétroactive, cette mesure frappe aussi notre correspondant en zonzon, qui constate : la justice d’exception devient la règle.
LA RUMEUR COURT les coursives et précède la visite de la conseillère en insertion et probation. Celle-ci me confirme l’info : « Désormais, vous ne dépendez (…) "[...]
Par par Jann-Marc Rouillan. Article paru le lundi 15 mai 2006

MOI, LAURENT, 24 ANS, LANCEUR DE PIERRES SUR LES FLICS

"La manif n’est pas terminée que déjà divers matériaux volent en direction des forces de l’ordre. CQFD a rencontré le 6 avril un de ces « casseurs ». De quoi désespérer les sociologues et les empoisonneurs médiatiques. Ce n’est pas un lascar de banlieue, il n’appartient pas à la mouvance « anarchoautonome ». Il est là, sans étiquette, énervé et en colère.
CQFD : Tu milites dans une organisation ? Tu es proche d’un groupe ?
Laurent : La première fois que je suis descendu dans la rue, c’est (…) "[...]
Par . Article paru le samedi 15 avril 2006

ANTHOLOGIE DU VERROU À BARBARES

"« Ils sont français, ils ont 16-17 ans, des pères ouvriers ou chômeurs, des mères plus ou moins débordées, des résultats moyens à l’école. Et ils sont, pour la grande majorité d’entre eux, inconnus de la justice. Les mineurs déférés dans le cadre des récentes violences urbaines en Ile-de-France ne correspondent pas au profil décrit par le ministère de l’Intérieur, celui de “racailles” dont “80 %” seraient connus pour des faits de délinquance. »
Le Monde, 25 (…) "[...]
Par . Article paru le samedi 15 avril 2006

DICKENS PAS MORTS !

"CHAQUE ANNÉE, à la fin du mois de mai, des milliers de spectateurs vêtus en costumes de l’époque victorienne assistent à une grande fête dans le Kent (sud de l’Angleterre). Le Dickens Festival célèbre le grand auteur britannique qui n’a cessé de dénoncer la misère, les enrichissements assassins, les prisons pour enfants, la condition ouvrière et l’injustice sociale, toutes choses qui, paraît-il, sont aujourd’hui obsolètes. La preuve : c’est à Medway, lieu de naissance de Charles Dickens, (…)"[...]
Par par Gilles Lucas. Article paru le samedi 15 avril 2006

EN TAULE DÈS L’ÂGE DE TREIZE ANS

"Alors que le ministère de l’Intérieur mitonne un plan de « prévention de la délinquance » pour assurer la traçabilité du sauvageon en couches-culottes, sept nouvelles prisons pour enfants sont en train de sortir de terre. Ces « établissements pénitentiaires pour mineurs » aux murs d’enceinte de six mètres se veulent « éducatifs ». Du coup, les éducateurs non couplés à des matons se retrouvent sans un sou. Enquête.
ON DIRAIT UN JEU DE GOSSES, quand ils s’imaginent indiens sous le tir nourri (…) "[...]
Par par François Maliet. Article paru le samedi 15 avril 2006

CASSER LES « CASSEURS »

"Ce qui ne s’arrête pas, malgré le retrait du CPE, c’est la marche inexorable des rangers. On ne peut pas dire que les forces de l’ordre aient chômé vu le nombre d’interpellations à tour de bras, au pif ou au faciès. La plupart des organisations (Attac, Sud, AC !) dénoncent des arrestations arbitraires ou des violences sur les leurs. Ainsi, le 5 avril lors d’occupation de rails à Bordeaux, Annick, une militante d’AC ! de 55 ans, « a été piétinée à dessein par un policier, occasionnant une (…)"[...]
Par par Anatole Istria. Article paru le samedi 15 avril 2006

L’ASSASSINAT D’UNE PANTHÈRE

"Chicago, 4 décembre 1969, 4 heures du mat’. Une équipe de flics fait irruption dans un appartement. Quatre-vingt-dix coups de feu retentissent. Quatre-vingt-neuf balles policières. Mark Clark, Black Panther de dix-sept ans, surpris dans son sommeil, a le temps d’actionner une dernière fois son arme. Le sergent James David, un afro-américain réputé pour la haine qu’il voue à sa propre communauté, et le sergent Daniel Crowes contemplent un homme à terre. « C’est Fred Hampton. » « Il est mort (…)"[...]
Par par Anatole Istria. Article paru le samedi 15 avril 2006

CARNAVAL DE MOTS PELES

"Le contrôle de l’espace urbain passe par une bataille sur le sens des mots. Dépouillée de son parler et de sa géographie intime, la ville n’appartiendrait plus qu’à ceux qui la gèrent au nom du fric et de « l’onction du suffrage universel », comme dit Jean-Claude Gaudin. La police serait ensuite en droit d’intervenir contre toute réappropriation collective des rues. Gaffe !
LA FRANKFURTER ALLEE est une avenue tirée au cordeau qui traverse perpendiculairement la cicatrice de l’ex-mur de (…) "[...]
Par par Nicolas Arraitz. Article paru le mercredi 15 mars 2006

JUSTICE SANS SURPRISE

"Les personnes présentes au procès en appel de Virginie (voir CQFD n°31) avaient un fort pressentiment : le très répressif juge Finidori ne faillirait pas à sa réputation. Le verdict est tombé le 23 février, sans surprise : trois mois de prison avec sursis, cinq ans d’interdiction de droit civique, 2 500 euros de dédommagement pour les deux policiers et 600 euros de frais de procédure. Relaxée en première instance après s’être fait rosser par la BAC en marge d’un défilé festif à Lyon au (…)"[...]
Par par François Maliet. Article paru le mercredi 15 mars 2006

LA GUEULE DE BOUALEM

"Suite à la sortie d’un livre relatant les méthodes d’investigation de certains policiers (suspects torturés, preuves bidons) , une photo a fait le tour de la presse : on y voit une gueule cassée, tuméfiée par les coups d’une garde à vue. Cette photo, c’est celle de Boualem, un des compagnons de perpette de notre correspondant en taule.
À LANNEMEZAN, NOUS SOMMES une dizaine de prisonniers politiques, condamnés à vie pour la plupart. Comme si la perpette était inhérente à la condamnation (…) "[...]
Par par Jann-Marc Rouillan. Article paru le mercredi 15 mars 2006

DÉLIBÉRÉ, NULLITÉ ET QUELQUES BILLES

"Le délibéré concernant les trois pas-évadés de la zonz’ de Moulins (voir CQFD n°29) s’est soldé par cinq ans pour Schleicher (sept ans requis), sept ans pour Pédron (neuf ans requis) et dix ans pour Ghellam, qui se défendait seul (dix ans requis). On appréciera la largesse des juges face au devoir d’évasion plaidé.
Quant à la plainte de l’Administration Pénitentiaire contre L’Envolée pour « diffamation publique envers une administration publique », elle a été déclarée nulle par (…) "[...]
Par par Marius Frehel. Article paru le mercredi 15 février 2006

BIOMÉTRIE À LA CANTOCHE

"Pour protester contre la banalisation du flicage « high-tech », une vingtaine de clowns a investi un lycée de la vallée de Chevreuse dont la cantine était illégalement équipée d’une surveillance biométrique. « Un effort de convivialité », comme disent les industriels… Récit de l’intervention.
A BIOMÉTRIE CONSISTE À IDENTIFIER les personnes à partir de caractères physiologiques numérisables : iris, empreintes digitales, contour de la main, forme du visage, voix, gestes, etc. Très pratique (…) "[...]
Par par Sandro Altobelli, Placo Plast. Article paru le dimanche 15 janvier 2006

DOUBLE PEINE POUR LE FACTEUR

"« Klaxonne pas, c’est interdit ! Gare-toi ! », ont aboyé les deux jeunes flics. Faut dire que Nadjib Azaz charriait un peu : klaxonner à Marseille ! De la provocation caractérisée. « Tu sors pas de la voiture ! », « Tu te crois tout permis ? », « Tu vas venir au commissariat », ont égrainé les énervés en uniforme. En CDI à La Poste, Nadjib était en service : « Je ne suis pas un voleur, je travaille, je ne vais pas au commissariat », a plaidé l’infortuné facteur. Un des bleus a alors tenté de (…)"[...]
Par par François Maliet. Article paru le dimanche 15 janvier 2006

PALME D’OR AU FESTIVAL DES COGNES

"Il y a deux ans, au festival de Cannes, la police tabassait avec fracas des chômeurs et intermittents en lutte. Blessé, Tomaso a porté plainte. Mais « les tribunaux sont faits pour juger les gens malhonnêtes », pas les matraqueurs, comme vient de le rappeler le procureur.
DANS LE MONDE, il y fatalement les bons et les méchants. Les premiers se reconnaissent à leur matraque, les seconds à leurs ecchymoses. C’est cette rassurante vision du monde que la justice a confirmé le 16 novembre (…) "[...]
Par par Lou Ana. Article paru le dimanche 15 janvier 2006

QUAND « LE CANARD » CHANTE AVEC LES POULETS (TEXTE INTÉGRAL)

"« Non mais tu as vu ? Ils ressortent toutes les affaires bidon dans lesquelles les flics ont cherché à me mouiller ! » Samir croit devenir fou, le 14 décembre dernier, en découvrant la « une » du Canard enchaîné. Dans un article intitulé « La photo matons de Chirac », l’hebdomadaire y déballe le casier judiciaire de Samir - en fait, une macédoine montée en mayonnaise mêlant des condamnations bien réelles à des incriminations fantaisistes. Pour un militant de quartier même rodé à toutes les (…)"[...]
Par par Olivier Cyran. Article paru le dimanche 15 janvier 2006

LIBÉREZ LES ÉMEUTIERS

"Le 12 novembre, CQFD reçoit un coup de téléphone angoissé d’amis argentins : « Qu’est-ce qu’il se passe en France ? C’est l’état d’urgence ? Le couvre-feu ?! » Là-bas, à Buenos-Aires, ils savent ce que ces mots veulent dire : les chars dans les rues, des files de passants les bras en l’air braqués par des militaires, des camions lancés à vive allure en direction de lieux de détention improvisés et centres de torture. Faut dire que la presse internationale n’a pas lésiné : « Guerre civile en (…)"[...]
Par . Article paru le vendredi 16 décembre 2005

DE LA BELLE AU CACHOT

"FIN NOVEMBRE se tenait à Paris le procès des trois « pas évadés » de la centrale ultra-sécuritaire de Moulins-Yzeure. En février 2003, Régis Schleicher, Michel Ghellam et Jean-Christophe Pedron, tous condamnés à de longues peines (Schleicher a déjà vingt-deux ans de placard au compteur), avaient tenté de se faire la belle avant d’essuyer les coups de feu des matons. Voilà tous les trois dans le box des accusés, serrés de près par une garde bleue musculeuse, et bien décidés à renvoyer leur (…)"[...]
Par par Marius Frehel. Article paru le jeudi 15 décembre 2005

LE BÉTON PARLE AU BÉTON

"Les émeutes de novembre ont été suivies à la loupe par les détenus de Lannemezan, dont le béton n’est jamais loin de prendre feu. Qu’elle soit carcérale ou urbaine, la zone est abonnée à la force, à l’arbitraire et aux sornettes des galonnés. À une nuance près : en taule, le marché du travail est plus sauvage encore qu’à l’extérieur.
DANS NOS VILLES, C’EST L’ÉMEUTE. Les bagnoles crament et les gremlins caillassent les condés. La télé nous abreuve d’incendies et de racisme ordinaire. Face (…) "[...]
Par par Jann-Marc Rouillan. Article paru le jeudi 15 décembre 2005

FAST-FOOD JUDICIAIRE À BOBIGNY

"Audiences-minute, dénonciations anonymes, condamnations sans preuve, leçons de morale… Dans la foulée des « émeutes », une pelletée de jeunes interpellés au petit bonheur par la police ont été mis à cuire sur le gril des comparutions immédiates. Pour CQFD, une observatrice témoigne d’une journée d’abattage au tribunal de Bobigny.
LUNDI 7 NOVEMBRE au tribunal de Bobigny. De 14 heures jusqu’à minuit, les « émeutiers » cueillis dans le 93 défilent à la barre des comparutions immédiates. (…) "[...]
Par par Nathalie Nief. Article paru le jeudi 15 décembre 2005

« GROSSIÈRETÉ SUR AGENT »

"Les bourricots de la Sainte République sont catégoriques : la répression des émeutes n’aurait donné lieu à « aucun cas de violence policière », comme brait l’âne Finkielkraut. Il a dû confondre le tabassage filmé par France 2 ou les tirs tendus de flashball avec une séquence de vidéo-gag. Autre démonstration du respect des Droits de l’homme par les forces de l’ordre : le 7 novembre, trois jeunes frères de Montreuil passaient sur le gril de Bobigny pour « menace, coups de pied et (…)"[...]
Par par Nathalie Nief. Article paru le jeudi 15 décembre 2005

AFFAIRE MOURAD : PRISON POUR LES SURVIVANTS

"Trois ans après la mort de Mourad, abattu par des gendarmes, les deux amis qui l’accompagnaient cette nuit-là viennent d’être jugés pour cambriolage au TGI de Nîmes. Les gendarmes, eux, courent toujours…
C’ÉTAIT IL Y A presque trois ans : le 2 mars 2003, Mourad mourait à dix-sept ans sous les balles des gendarmes à Durfort, dans le Gard. Dix-sept balles précisément, tirées en direction de jeunes qui n’étaient pas armés et qui s’enfuyaient après une tentative de cambriolage (voir CQFD (…) "[...]
Par par Gérald Martin. Article paru le jeudi 15 décembre 2005

FLASH-BALL ET TASER SONT DANS UN BATEAU

"Fin novembre se tenait au Bourget le salon Milipol, qui est au flicage mondialisé ce que le salon de l’agriculture est aux vaches normandes. Barbelés, vidéosurveillance ou mercenaires, on trouve de tout à la quincaillerie de l’ordre. En vedette : le Flash-ball et le Taser, deux flingues qui se livrent une concurrence effrénée sur le marché de la police française. CQFD a testé pour vous…
LES CARCASSES DE VOITURES et les ruines de Mondial Moquette étaient encore fumantes. Plusieurs « (…) "[...]
Par par François Maliet. Article paru le jeudi 15 décembre 2005

DEUX SIÈCLES D’ÉTAT D’URGENCE

"Expression du génie français, l’état d’urgence est une vieille lune de l’histoire tricolore, de Napoléon III à de Gaulle, de Guy Mollet à Villepin. Alors qu’aujourd’hui se dessinent les contours d’un parti de l’ordre et la figure d’un Badinguet de télé-réalité, petit survol des circonstances historiques qui rendent possibles les joyeusetés d’un État policier.
DEVINETTE À DEUX BALLES, qui a dit : « Si la jeunesse n’a pas toujours raison, la société qui la méconnaît et qui la frappe a (…) "[...]
Par par Anatole Istria. Article paru le jeudi 15 décembre 2005

LA LOI N’EST PLUS LA LOI

"L’article 721 du Code de procédure pénale ne faisait pas l’affaire de l’administration, qui a décidé de le cuisiner à sa sauce en remplaçant un mot par un autre. Résultat : des mois de réduction de peine en moins pour les taulards. S’ils veulent sortir, ils n’ont qu’à se soustraire à la seule loi qui vaille vraiment : celle du pognon.
LES ÉTABLISSEMENTS POUR PEINE connaissent depuis quelques semaines un émoi ayant conduit à des mouvements de protestation et à l’intervention des encagoulés. (…) "[...]
Par par Jann-Marc Rouillan. Article paru le dimanche 20 novembre 2005

VINGT ANS SUR LE FEU… ET C’EST CUIT !

"Il y a vingt ans déjà, on se disait : ça va péter. Aujourd’hui, ça pète. Il y a vingt ans, un ministre saluait le tabassage à mort de Malik Oussekine en déclarant : « La police a bien fait son travail. » Aujourd’hui, l’excellent travail de la police a mis le feu au pays. Il y a vingt ans, la France décrétait l’état d’urgence en Nouvelle-Calédonie. Aujourd’hui, c’est couvre-feu en métropole. Il y a vingt ans, les immigrés bâtisseurs des trente Glorieuses se faisaient jeter de leurs usines. (…)"[...]
Par par Le bouledogue rouge. Article paru le mardi 15 novembre 2005

FAUCHEURS DE SURSIS

"Dans l’affaire des Faucheurs volontaires de Nonnette (voir CQFD n°26 et 27), le tribunal de Clermont a condamné douze prévenus sur quinze à une peine d’emprisonnement d’un mois avec sursis et à une somme de 16 000 euros pour l’ensemble. Le tribunal n’a donc pas considéré que nous agissions de manière politique au nom du principe de précaution, n’a pas acté que nous détruisions ce champ par un acte de désobéissance civile afin d’éviter de futures catastrophes écologiques, constatant les (…)"[...]
Par par Christophe Goby. Article paru le mardi 15 novembre 2005

DOUBLE VEINE POUR LES TOX

"Le Sida a été déclaré « grande cause nationale 2005 ». Il faut croire que les prisonniers ne font pas partie de la nation, car en taule, la came circule tellement bien que les risques de choper le virus sont démultipliés.
COMME À L’EXTÉRIEUR, si t’as des thunes, tu trouves de tout en zonzon. La taule est un vrai gruyère quand il s’agit d’y faire entrer des drogues. Les paradis artificiels passent par le parloir, au-dessus des murs d’enceinte et parfois par l’intermédiaire des matons. (…) "[...]
Par par Marius Frehel. Article paru le mardi 15 novembre 2005

COLLÉGIENS FICHÉS FLIQUÉS

"Bien avant que l’état d’urgence soit décrété, la police d’Annonay, en Ardèche, a senti le « péril imminent » que représentent les collégiens pour l’Ardèche. Fin septembre, elle trouvait un arrangement avec le principal d’un collège pour récupérer les photos des gamins. Au cas où.
MARDI 27 SEPTEMBRE au collège Les Perrières à Annonay, dans le Nord de l’Ardèche. La journée s’achève quand une professeur d’anglais est interpellée dans les couloirs du collège par l’une des secrétaires de (…) "[...]
Par par Mathieu Bouchard. Article paru le mardi 15 novembre 2005

DANS L’ÉPROUVETTE DU SARKOZYSME

"Deux semaines avant sa beuglante sur la « acaille », Sarkozy Imperator remettait les pieds à Perpignan pour décorer une quarantaine d’argousins qui se seraient « illustrés par leur courage et leur sang-froid » durant les violences que la ville a connues en mai. Et d’annoncer un panel de mesures pour tordre le cou aux violences urbaines… Bien vu.
POUR SA VISITE ÉCLAIR à Perpignan le 13 octobre, le missionnaire de l’Intérieur avait rempli sa vareuse de bibelots et de verroteries. Premier (…) "[...]
Par par Sébastien Navarro. Article paru le mardi 15 novembre 2005

NÉGRONNADE À MONTREUIL-SOUS-BOIS

"Le 11 octobre, à Montreuil (93), la police expulse huit familles africaines, puis tabasse les gens du quartier venus les soutenir. Parmi les victimes : un aveugle, un vieux, une directrice d’école… Deux semaines après, un « ordre républicain » du même tonneau mettra le feu aux poudres à Clichy. Témoignage.
« Y’A DES KEUFS au passage du Gazomètre ! Ils expulsent des familles… Faut y aller ! », me dit une amie qui vient de déposer son gosse à l’école. Il est 9h30, le mardi 11 octobre 2005 (…) "[...]
Par par Charles Maestracci. Article paru le mardi 15 novembre 2005

DES TROUS DANS LA COUCHE POLICIÈRE

"Affolant ! Quantité de délits non signalés échappent aux chiffres de la délinquance. C’est ce que déplore Alain Bauer, l’as de la tolérance zéro.
UNE « ENQUÊTE DE VICTIMISATION » réalisée début 2005 par l’Observatoire national de la délinquance (OND) révèle que les services de police ne disposent pas des véritables chiffres de la délinquance : une quantité phénoménale de faits « délictueux » leur échappe. Non pas parce que les éventuels coupables leur filent entre les doigts, mais plus (…) "[...]
Par par Gilles Lucas. Article paru le mardi 15 novembre 2005

MOLDAVIE-SUR-SEINE

"Après avoir visité plusieurs taules françaises, le Commissaire européen aux droits de l’homme, Alvaro Gil-Robles, s’est exclamé dans Libération (22/09) : « Sauf en Moldavie, je n’ai vu de prison pire que ça ! » Pour une fois, c’est vraiment la France qui gagne : sur l’échelle de l’enfer carcéral, elle arrive en tête des trente-deux pays européens visités. Ce n’est qu’une demi-surprise : malgré les grâces (pas si grasses au demeurant) et remises de peines de cet été, le nombre de détenus est (…)"[...]
Par par Marius Frehel. Article paru le samedi 15 octobre 2005

ÉMOTIONS FORTES À MILIPOL

"Dans Libé du 7 octobre, un garde civil espagnol dépeint l’assaut des grilles de Ceuta dans la nuit du 28 au 29 septembre par cinq cents africains : « On tirait des balles de caoutchouc dans la masse, mais cela ne freinait pas grand monde. » Exhibant ses munitions inefficaces contre l’invasion de la plèbe du Sud, il ajoute : « rien à voir avec ce qu’utilisent les soldats israéliens ! » C’est bien connu, on ne peut abattre du bon boulot avec du mauvais matériel. Heureusement pour tous les (…)"[...]
Par par François Maliet. Article paru le samedi 15 octobre 2005

AUX SANS-PAPIERS LES ÉLUS RECONNAISSANTS

"À force de pousser toujours plus loin la traque aux pas-Français en situation pas régulière, le ministre de l’Intérieur va finir par causer du souci aux élus locaux, UMP y compris. Il faut se mettre à leur place. Je suis maire d’une commune et je veux faire repeindre ma salle des fêtes. Comme je suis un gestionnaire rigoureux, soucieux de l’argent de mes contribuables, je vais faire appel à l’entreprise la mieux-disante, c’est-à-dire la mieux-offrante en main d’oeuvre à bas prix. Comme je (…)"[...]
Par par Olivier Cyran. Article paru le samedi 15 octobre 2005

LE RÉCIDIVISTE SARKOZY ENCOURAGE LA RÉCIDIVE

"Comme on s’y attendait, depuis que l’agité du Karcher est de retour place Beauvau, l’hygiénisme répressif fait fureur. Sarkozy promet de « nettoyer » les cités, de « débarrasser la France des voyous » et de récurer la magistrature. Ressuscitant l’éternel « débat » sur la récidive, le récidiviste de l’Intérieur et son complice qui garde les Sceaux, Pascal Clément, ont déjà livré quelques pistes pour un monde pénalement « clean ». Primo : associer les proches des victimes - familles, (…)"[...]
Par par Marius Frehel. Article paru le vendredi 15 juillet 2005

GITANS NETTOYÉS AU KARCHER

"Violences policières, justice de classe et raciste : le « nettoyage » prôné par Nicolas Sarkozy est déjà en cours. À Marseille, un grand-père vient d’y laisser la peau. Tout a commencé par un rodéo un soir de mai dans le quartier du Petit-Séminaire. Coincé derrière l’immense ensemble HLM de Frais Vallon, le Petit-Séminaire est une petite cité délabrée peuplée majoritairement de gitans. Comme de bien entendu, elle a mauvaise réputation. Ce qui veut dire que les flics y reçoivent plus souvent (…)"[...]
Par par Marie Nennès. Article paru le vendredi 15 juillet 2005

GUERRE DES PAUVRES CONTRE LES PAUVRES

"Des Arabes qui réclament plus de police. Des Gitans accusés d’être des privilégiés. Les uns qui ont peur des autres. Des images de guérilla urbaine. Des médias épileptiques qui font leur miel d’une communautarisation subie faute d’échappatoire à la déglingue. Ce sont « les événements de Perpignan », consacrés par la descente sous les flashs le 3 juin du ministre de la guerre aux « voyous », Nicolas Sarkozy. Un indigène raconte.
Le 28 mai 2005, la marche en l’honneur de Mohamed Bey-Bachir (…) "[...]
Par par Sébastien Navarro. Article paru le mercredi 15 juin 2005

LA POLICE FRAPPÉE PAR LA CALOMNIE

"L’insécurité qui menaçait le pays ayant été balayée sous son premier mandat place Beauvau, Sarkozy promet aujourd’hui de donner « la priorité aux victimes : leurs droits, leurs souffrances et ce qu’on doit faire pour elles ». Vu la vague de calomnies dont la police est victime ces temps-ci, parions que sa sollicitude ira d’abord à ses agents.
Des rumeurs infâmes circulent sur les comportements de la police. Samuel Morville, 18 ans, lycéen engagé dans la sédition anti-loi Fillon, aurait été (…) "[...]
Par par Gilles Lucas. Article paru le mercredi 15 juin 2005

FLICAGE ÉLECTRONIQUE : MONTRONS L’EXEMPLE !

"Ines, en voilà un joli nom. C’est celui du projet de carte d’identité électronique, servant à constituer un fichier de police à l’échelle de la population. L’État va enfin pouvoir se renseigner en un clin d’œil sur tout un chacun. Soucieux de contribuer à cette grande cause nationale, CQFD a déjà commencé à remplir ses fiches.
La carte d’identité « nationale électronique sécurisée » (Ines) que nous concocte le ministère de l’Intérieur pour 2006 devrait comporter les données biométriques de (…) "[...]
Par par Gilles Lucas. Article paru le mercredi 15 juin 2005

ANTHOLOGIE D’UN BAROUF D’ENFER

"« Un mort, huit blessés et une ambiance de guérilla : les tensions entre communautés arabe et gitane ont explosé hier à Perpignan. » Libération 30/05/05
« Depuis une semaine, un climat de guérilla règne dans le quartier Saint-Jacques. » RFI 30/05/05
« Dans ce cadre, le [syndicat policier] SGP-FO tient à remercier et à mettre en valeur le courage et l’abnégation des fonctionnaires de police qui, au départ des évènements, malgré un rapport de force en leur défaveur ont, au péril de leur vie (…) "[...]
Par . Article paru le mercredi 15 juin 2005

FAUT QU’çA SAIGNE

"Sur les fantasmes armés et cagoulés, souvent assouvis, de la matonnerie frappée du sceau Perben, L’Envolée (lejournalenvolee.free.fr) publie dans son dernier numéro le récit détaillé des sévices subis par André Allaix, un des deux preneurs d’otages de la centrale de Moulins. Les faits remontent au 24 novembre 2003. Après le refus des dirlos de dialoguer sur le durcissement des conditions de détention, deux détenus, André Allaix et Cyril Bastard, se décident et réussissent à retenir cinq (…)"[...]
Par par Willy Daunizeau. Article paru le vendredi 15 avril 2005

UN ADIEU À 50 000 VOLTS

"Depuis trois mois, les citoyens suisses sont priés de donner leur avis sur un projet de loi relatif à « l’usage de la contrainte policière dans les domaines du droit des étrangers et des transports ». Sous cet intitulé fédérateur, qui célèbre le mariage de deux antithèses (contrainte policière et droit des étrangers), les autorités helvètes ont mis au point une sorte de guide de bonne conduite du refoulement des « immigrés illégaux » récalcitrants. La Suisse étant un pays de tradition (…)"[...]
Par par Marion Tromel. Article paru le mardi 15 mars 2005

SORTEZ-LES, VOUS ÊTES CERNÉS !

"Samedi 26 février marquait la fin de la période de sûreté de dix-huit ans qui assortissait la peine perpétuelle des trois d’Action Directe, serrés en 1987 et toujours emmurés à ce jour. Cette date symbolique leur permettant de demander une libération conditionnelle a été marquée par une mobilisation importante en France et à l’étranger. À Barcelone, occupation du consulat français. À Athènes, les manifestants ont squatté les bureaux de l’AFP pour envoyer fax et courriels aux autorités (…)"[...]
Par par Willy Daunizeau. Article paru le mardi 15 mars 2005

WELCOME TO ANGOLA

"Avec un laxisme inouï, la Cour suprême des États-Unis vient d’annoncer l’abolition de la peine de mort pour les mineurs, même quand ils sont noirs. Au lieu de griller sur une chaise électrique, ils pourront désormais affronter des taureaux à mains nues. Comme au pénitencier d’Angola, en Louisiane. Reportage.
Il ne faut jamais désespérer de l’Amérique, de son acharnement à dévorer ses propres gosses lorsqu’il ne s’agit plus seulement de pilonner les enfants des autres. Jamais douter de sa (…) "[...]
Par par Jean-Pierre Le Nestour. Article paru le mardi 15 mars 2005

ALERTEZ LES BÉBÉS !!

"Courbe évolutive d’un jeune qui au fur et à mesure des années s’écarte du « droit chemin » pour s’enfoncer dans la délinquance, voilà le titre de la seule illustration du rapport Bénisti sur la prévention de la délinquance, remis au ministre de l’Intérieur en octobre 2004. Selon le graphique, les « comportements déviants » commencent dès la maternelle. On pourrait en rire, mais ce rapport truffé de fautes d’orthographe est bien dans l’air du temps : un air vicié qui pue l’enfermement et la (…)"[...]
Par . Article paru le mardi 15 février 2005

LA « GUERRE » DES DRESSEURS DE PUCES

"En juillet 2004, le Gixel – un puissant consortium regroupant quelque soixante-dix industriels de l’électronique, dont EADS, Thalès, Sagem, Gemplus… – remettait au gouvernement un Livre Bleu lui demandant d’investir massivement dans huit grands programmes stratégiques. Objectif : muscler la « croissance et l’emploi » en injectant des milliards dans la « sécurité sécurisée » [sic] et ainsi élever la France et l’Europe « au top mondial des pays sûrs ». (…)"[...]
Par par Marion Tromel, Marion Tromel. Article paru le mardi 15 février 2005

LES COURS DE RÉCRÉATION JUMELÉES AVEC LES HÔTELS DE POLICE

"La gigantesque descente de police aux portes des écoles, le 6 janvier dernier, n’aura pas eu sur l’opinion l’effet de séduction escompté. Que ce soit chez les parents d’élèves, les profs et certains flics eux-mêmes, l’opération ratissage du ministère de l’Intérieur, avec fouille au corps des élèves sous l’œilleton des caméras de télé, a déclenché un tir de barrage auquel les communicants de la place Bauvau n’étaient manifestement pas préparés. (…)"[...]
Par par Olivier Cyran. Article paru le samedi 15 janvier 2005

« FOU DANGEREUX », MODE D’EMPLOI

"Dans la nuit du 22 au 23 octobre derniers, Abderrahim Saïdi poignarde trois personnes âgées à deux pas des locaux de CQFD, au cœur du quartier Longchamp, à Marseille. Bilan : deux morts et un blessé grave. Le lendemain, il est interpellé dans une rue du centre-ville puis enfermé aux Baumettes. « Je comptais m’en faire beaucoup d’autres », aurait-il dit aux policiers. Les médias locaux font leur miel de ce fait divers sanglant. Trois jours de suite, La Provence (groupe Lagardère) lui (…)"[...]
Par par Mathieu Fieulaine. Article paru le mercredi 15 décembre 2004

UN SOLDAT PERDU

"Un jeune tente de voler une voiture. Des voisins appellent le propriétaire. Le jeune s’enfuit à pied. Du premier étage, le père de famille, chasseur émérite, buraliste, ouvre le feu. À une dizaine de mètres. Le jeune homme est mort. Le tueur est condamné à dix ans de prison. Les organisateurs de la propagande sécuritaire courent toujours.
Devant la cour d’Assises de Montpellier, le 27 octobre 2004, le défenseur du buraliste tueur veut rappeler le « contexte d’insécurité » (…) "[...]
Par par Gilles Lucas. Article paru le mercredi 15 décembre 2004

TÉMOIGNAGE DE LEFRED-THOURON

"Jeudi 21 octobre accompagné de mon camarade Yan Lindingre je me rends au bouclage mensuel du journal Fluide Glacial. Nous partons de Nancy à 9h10 par le train Téoz. Les bouclages se déroulent de façon immuable. Vers midi, les dessinateurs et rédacteurs se retrouvent au siège du journal pour remettre leur travail , discuter de projets avec les responsables ou tout simplement bavarder. À 13 heures tout le monde part déjeuner. Ensuite, ce sont des allers et retours entre le restaurant et la (…)"[...]
Par par Lefred-Thouron. Article paru le lundi 15 novembre 2004

SOULÉVEMENT DE QUARTIER CONTRE LA VIOLENCE

"Depuis 1997, les violences policières ont causé trois morts et d’innombrables séquelles à Dammarie-lès-Lys (Seine-et-Marne). Contre les logiques sécuritaires, auxquelles leur quartier semble avoir servi de laboratoire, l’association non subventionnée Bouge qui bouge s’efforce de donner une expression politique articulée à la colère des jeunes. Et ça marche. Mais ce succès se paie cher : intimidations, poursuites en justice, destruction du local… Pas découragés, Faudel Ziani et Samir (…)"[...]
Par par Hamé (La Rumeur). Article paru le lundi 15 novembre 2004

TRAIN D’ENFER

"Avertissement aux clients de la SNCF : ne pas sortir à la seconde votre billet de train est un délit passible de tant de coups de bâtons et de tant d’heures à croupir au cachot. Certes, on peut trouver mieux, demandez à Yassine qui a laissé un testicule au commissariat d’Asnières. N’empêche que l’aventure survenue à nos copains Lefred-Thouron et Yan Lindingre, qui ne portent pas de survêt’ à capuche, qui sont blancs comme le plâtre délavé de leur Lorraine, qui se battent rarement contre (…)"[...]
Par . Article paru le lundi 15 novembre 2004

DIX-SEPT BALLES ET UN MENSONGE

"Jusqu’ici, la version des gendarmes était parfaite, carrée comme un formulaire administratif et garantie imperméable à toute poursuite judiciaire : une voiture volée nous menace, notre chef nous donne l’ordre de tirer, alors on tire (dix-sept balles !). La mort de Mourad, 17 ans, atteint le 2 mars 2003 d’une balle en pleine tête près de Nîmes, n’était donc qu’un acte de légitime défense, monsieur le président, et admirez au passage notre discipline et notre sang-froid… Cette vérité (…)"[...]
Par par Yannick Seam. Article paru le lundi 15 novembre 2004

BAGNES FLOTTANTS ET PLACARDS ALGECO

"On connaissait les Pays-Bas comme un pays à la pointe des réformes sociales, mais cette fois, l’autre pays des frometons semblerait plutôt à l’avant-garde de la galère carcérale. Le gouvernement néerlandais réhabilite en effet le bagne flottant comme remède à sa surpopulation carcérale. Dans le port de Rotterdam, le premier navire pénitencier vient d’ouvrir ses écoutilles. Ancien hôtel, ce navire de douze mètres sur cent accueille déjà quatre cents étrangers, qui ne sont pas là pour trimer (…)"[...]
Par par Willy Daunizeau. Article paru le vendredi 15 octobre 2004

L’INQUISITION MÉDIÉVALE A INVENTÉ PERBEN II

"Entrée en vigueur le 1er octobre, la loi dite « Perben II » exacerbe l’arbitraire répressif au détriment des droits de la personne. Les dispositions qu’elle prétend créer ne font pourtant que réaménager des recettes vieilles de huit cents ans. De l’inquisition papale au « plaider coupable », l’histoire a un air de balbutiement.
Au début du XIIe siècle, dans la moitié sud de la France, le pouvoir des prélats de l’église romaine est menacé par la montée en puissance d’églises dissidentes, (…) "[...]
Par par Marc Pantanella. Article paru le vendredi 15 octobre 2004

LA LOI TORQUEMADA 2

"La loi Perben 2 est un gigantesque fourre-tout (224 articles) qui intensifie le pouvoir des flics et des procureurs dans des domaines aussi variés que les écoutes téléphoniques et les poses de caméras (dans des lieux publics ou privés), la perquisition de nuit, l’infiltration des milieux suspects ou le placement en garde-à-vue, dont la durée est portée à quatre jours, y compris pour les mineurs de moins de 16 ans. La loi crée aussi un nouveau fichier national des infractions à caractère (…)"[...]
Par par Hervé Gouyer. Article paru le vendredi 15 octobre 2004

OPÉRATION COMMANDO

"En 1820, Paul-Louis Courier écrivait : « Les gendarmes se sont multipliés en France bien plus encore que les violons, quoique moins nécessaires pour la danse ». Cette remarque est plus que jamais d’actualité en cette nouvelle époque de Restauration. Un petit village de l’arrière-pays nîmois a pu le vérifier cet été.
Une « fête votive » : quelques centaines de jeunes du coin ; de rares touristes ; encore moins d’ « étrangers » ; un bar achalandé en sodas alcoolisés ; trois vigiles à la (…) "[...]
Par par Gilles Lucas. Article paru le mercredi 15 septembre 2004

VIGILES AU RABAIS EN GARE SAINT-CHARLES

"Pour « sécuriser » les gares TGV de Marseille, Avignon et Aix-en-Provence, la SNCF vient de signer un contrat de six ans avec une officine privée, AIPS. La compression des coûts induite par cette sous-traitance ne va pas améliorer le sort des vigiles, rompus à des conditions de travail moyenâgeuses. Exemple en gare Saint-Charles de Marseille, où les gros bras d’AIPS vivent une précarité musclée. Témoignages.
Plus de vingt millions d’euros, toutes taxes comprises. C’est le tarif du marché « (…) "[...]
Par par Olivier Cyran, Paul Stilatti. Article paru le jeudi 15 juillet 2004

STATIONNEMENT INTERDIT AUX ERRANTS DU CENTRE-VILLE

"A Bordeaux, depuis plusieurs années, la grande pauvreté apparaît en plein jour et en centre-ville. Un symptôme du devenir des villes qui fait tache, particulièrement en saison touristique. Panorama et témoignages.
Spectateurs silencieux de la frénésie consommatrice, les errants et les sans-abri s’installent sur le pas des portes du cours Victor Hugo, de la rue Sainte-Catherine, ou du cours de la Marne. Ils se bricolent des lits de fortune autour du marché couvert des Capucins, profitent de (…) "[...]
Par par Grite Lammane. Article paru le jeudi 15 juillet 2004

MON FILS MOURAD NE MÉRITAIT PAS DE MOURIR

"En mars 2003 mourait Mourad, tué à 17 ans par des gendarmes. Un an après, sa mère, Rabia, continue de se battre pour que la justice n’enterre pas l’affaire, mais aussi pour aider les autres jeunes de Valdegour, la ZUP nîmoise où Mourad avait grandi. Pour CQFD, elle revient sur les faits et sur la détermination qu’ils ont forgés en elle de s’impliquer dans les luttes associatives de son quartier.
Le 2 mars 2003, Mourad, 17 ans, mourait d’une balle dans la tête dans un hôpital de Montpellier. (…) "[...]
Par par Hernan Carricaburu. Article paru le mardi 15 juin 2004

LE FICHAGE DE MASSE DES EMPREINTES ADN

"Deux cents personnes, dont le responsable du comité chômeurs-CGT de Marseille, Charles Hoareau, étaient convoquées les 13 et 14 avril pour un prélèvement d’ADN. C’est le début d’un fichage massif visant à garantir la traçabilité de tout justiciable, depuis le tueur en série jusqu’au voleur de rétroviseur. À terme, deux millions de personnes devraient déposer leur salive dans le fichier national des empreintes génétiques. Et un jour, peut-être, tout le monde.
Ca y est, la matrice est (…) "[...]
Par . Article paru le samedi 15 mai 2004

PARLOIR SAUVAGE À BARCELONE

"L’arrivée sur Barcelone se fait sous une pluie battante. Au fond dans la grisaille se dresse la Wad Ras, une prison pour femmes en pleine expansion. Nous arrivons à l’Espai Obert, un centre autogéré où se déroule une rencontre internationale sur la prison (du 23 au 25 avril derniers). Venus des quatre coins d’Europe, les participants doivent discuter d’un projet de réseau international regroupant les divers collectifs en lutte contre la société carcérale. L’avocat catalan Endika Zulueta (…)"[...]
Par par Willy Daunizeau. Article paru le samedi 15 mai 2004

TÉLÉSURVEILLANCE DANS LES BUS PARISIENS

"Non contente de défendre les intérêts des multinationales en demandant des peines exorbitantes contre les barbouilleurs d’affiches, la RATP se pique de transformer ses autobus en salons de thé pour ménagères de plus de cinquante ans, avec écrans publicitaires intégrés siouplaît. Pour cela, la régie a passé contrat avec le numéro un français des technologies de défense et de sécurité : Thalès (ex-Thomson CSF), apprécié entre autres pour son concept « Shield » de contrôle high tech des (…)"[...]
Par par Marion Tromel. Article paru le samedi 15 mai 2004

ANTHOLOGIE DE L’ADN PARLEMENTAIRE

"… de l ’ADN parlementaire
Cette anthologie accompagne l’article intitulé « Le fichage de masse des empreintes ADN » publié en pages 10 et 11 du numéro du mois mai.
« L’intérêt évident de l’analyse de l’ADN et de l’exploitation de ce nouveau mode de preuve ne peut aujourd’hui être remis en cause. »
Marylise Lebranchu
ex-Garde des sceaux PS (29/05/01)
« Il me paraît très urgent de mettre en place ce fichier pour permettre à la police et à la justice d’être plus efficaces dans ces domaines (…) "[...]
Par . Article paru le samedi 15 mai 2004

Descente sur une bavure ordinaire

"Le 24 avril doit être rendu public le rapport annuel de la Commission nationale de la déontologie et de la sécurité (CNDS), un organisme consultatif censé veiller au bon respect de l’éthique policière. Dans son rapport figure le cas d’une descente virulente de la BAC dans le quartier lyonnais de la Duchère, en juin 2002. Rien d’exceptionnel : coup de feu, mauvais traitements, arrestation arbitraire… Mais un témoin, Agnès Fanget, filme la scène. Les images, accablantes pour les forces de (…)"[...]
Par par Agnès Fanget. Article paru le jeudi 15 avril 2004

Les dividendes de la peur

"L’insécurité, elle se décline… Y a la petite insécurité qui a toujours existé, le sac à main à l’arraché, la voiture sur cale, un coup de lame nocturne à la sortie d’un rade. On appelait ça la chourave et la baston. Et puis y a l’autre, plus conséquente, qui a toujours existé aussi, sauf que ça s’appelait coup d’État ou bataille rangée, par ici la fosse commune et tirez les premiers messieurs les Anglais. C’était au grand air, vivifiant, l’odeur de la poudre, le scritch-scritch de la scie (…)"[...]
Par par François Maliet. Article paru le jeudi 15 avril 2004

Anthologie des amis de la police

"…des amis de la police
Cette anthologie accompagne l’article traitant d’une action remarquée de la BAC à Lyon, « Descente sur une bavure policière », dans le n°11 de CQFD
« La police a bien fait son travail. […] Si j’avais un fils sous dialyse, je l’empêcherais d’aller faire le con dans les manifs. »
Robert Pandraud
ministre RPR de la Sécurité, à propos de Malik Oussekine, matraqué à mort, 06/12/86
« En l’état actuel des connaissances, rien ne permet d’accuser qui que ce soit d’une (…) "[...]
Par . Article paru le jeudi 15 avril 2004

Des gorilles bien réels pour fliquer le monde virtuel

"Validée par le Sénat le 8 avril, la « loi pour la confiance dans l’économie numérique » (LEN) met un képi virtuel derrière chaque internaute. Sous couvert de lutte contre les pédophiles et les nazis, on grignote un des derniers espaces qui échappaient au contrôle des gardes-chiourme et des fabricants de soupe.
Avec ce goût pour l’inversion sémantique qui veut, par exemple, que « foutage de gueules » se traduise par « dialogue social », le gouvernement a trouvé un joli nom pour son projet de (…) "[...]
Par par Marion Tromel. Article paru le jeudi 15 avril 2004

Etat de siège à Beaucaire

"Mercredi 31 mars. Près des Baux-de-Provence, des policiers prennent en chasse une voiture occupée par trois jeunes. Voyant le chauffeur en fuite amorcer un demi-tour, un adjoint de sécurité jaillit sur le bitume l’arme au poing. Il tire. Toufik, 17 ans, originaire de Beaucaire, reçoit une balle en pleine tête. Transporté à Marseille, il était toujours dans le coma au 9 avril. Incapable de justifier d’une quelconque légitime défense, l’apprenti tireur d’élite a été mis en examen puis écroué. (…)"[...]
Par par Rémi Comment. Article paru le jeudi 15 avril 2004

C’est l’printemps, on vire du gitan

"Depuis le début de l’année, les expulsions de gens du voyage se multiplient dans les Bouches-du-Rhône. Une façon, pour les élus, de dynamiser leur campagne électorale avant les scrutins à venir. Qui se soucie de la loi obligeant les communes à réserver un terrain aux « nomades » ? Pas les garants de la loi, en tout cas.
Peut-être y a-t-il dans les caves de la place Bauveau un placard où atterrissent les courriers tels que celui-ci : « Monsieur le ministre de l’Intérieur, nous avons été (…) "[...]
Par par Olivier Cyran, Hervé Gouyer. Article paru le lundi 15 mars 2004

Suspect un jour, fiché toujours

"Les dispositifs de fichage instaurés il y a un an par la loi sur la sécurité intérieure (LSI) pouvaient faire espérer au bon citoyen que le contrôle informatisé des « classes dangereuses » lui permettrait de dormir à l’aise sur son bon droit. Mais plus personne n’est à l’abri de Big Brother. Les tests ADN, pratiqués depuis plus de dix ans sur les auteurs de violences sexuelles, sont depuis mars 2003 généralisés à la quasi-totalité des crimes et délits d’atteinte aux personnes et aux biens. (…)"[...]
Par par Willy Daunizeau. Article paru le lundi 15 mars 2004

Fichage : Big Brother fait joujou avec la CNIL

"Le nouveau président de la CNIL, organisme censé protéger le citoyen contre le fichage abusif, protège surtout la police et les entreprises. Au point qu’il sabote méthodiquement les dernières petites garanties dont disposaient les gens fliqués-fichés.
Nos vies privées sont en bonnes mains : Alex Turk, sénateur du Nord (ex-RPR recyclé divers droite) et fervent catholique, a été élu en février président de la Commission nationale informatique et libertés (CNIL). Cette promotion a bien failli (…) "[...]
Par par Marion Tromel. Article paru le lundi 15 mars 2004

« Malaise » mortel au commissariat de Marignane

"Abdelkarim Aouad, 30 ans, est mort le 27 février après un séjour non recommandé au commissariat de Marignane. « Je connais les traces que laissent des coups de matraque », nous dit le frère de la victime après avoir vu le corps. Mais le procureur n’y croit pas.
« Tant qu’on ne saura pas exactement ce qui s’est passé, on ne pourra pas faire notre deuil. Nous voulons comprendre ». Plein d’une colère froide, sans hausser un instant la voix, Nasser Aouad raconte le peu qu’il sait. Le 20 (…) "[...]
Par par Marie Nennès. Article paru le lundi 15 mars 2004

« On est né avec la police, on mourra avec »

"Expulsées de Vitrolles, une dizaine de caravanes ont trouvé refuge sur un terrain vague près d’ Aix-en-Provence. Entre autoroute et ligne TGV, l’épouse du patriarche nous confie : « on est comme vous. »
Le TGV va pousser une pointe à 320 après avoir traversé la gare d’Aix-en-Provence. Les nomades du week-end sont de plus en plus nombreux à se précipiter dans le Sud. À quelques centaines de mètres de leur rame s’étend un campement de gens du voyage. Un voyage qui, lui, ne finit jamais. Les (…) "[...]
Par par Lionel Raymond. Article paru le lundi 15 mars 2004

L’Europe traque les Roms

"Ils ne sont que quelques milliers en France mais n’en sont pas moins dans l’œil du cyclone sécuritaire : les Roms des pays de l’Est, discriminés chez eux, indésirables chez nous et tranquilles nulle part. Tour de vue européen.
Le 22 janvier 2003, alors que l’Assemblée nationale s’apprêtait à serrer un peu plus la vis aux gens du voyage, le député socialiste Serge Blisko en profitait pour remettre une couche de crème sur le vieux spectre de « l’invasion » étrangère : « En 2004, l’Union (…) "[...]
Par par Hervé Gouyer. Article paru le lundi 15 mars 2004

Ca ne dure jamais que depuis mille ans…

"Ils sont originaires de l’Inde. Ils se nomment eux-mêmes des Roms, ou plus précisément Roma, au pluriel : les « hommes véritables », par opposition à nous autres, les « Gadjé ». Grâce à la linguistique, on connaît les itinéraires qu’ils ont suivi depuis leur grande migration vers l’Ouest. Ils sont présents sur notre continent depuis un millénaire, et en Europe occidentale depuis le XVe siècle. C’est dire si Roms et gadjé ont eu le temps de s’apprivoiser. Et pourtant non : de génération en (…)"[...]
Par par Claire Auzias. Article paru le lundi 15 mars 2004

Loi Perben II : même les tape-durs ont peur

"Pour une fois, les syndicats d’avocats et de magistrats, même les plus favorables à la répression, sont unanimes : la loi Perben II fout la trouille. Comme fout la trouille le silence somnolent de la plupart des élus de gauche à ce sujet. Certes, ils ont voté contre le texte lors de son adoption définitive à l’Assemblée Nationale le 11 février, mais ils ont attendu que l’affaire soit déjà pliée pour se retourner sous leur couette. L’ordre sécuritaire est tellement vissé dans les crânes que (…)"[...]
Par par Marie Nennès. Article paru le dimanche 15 février 2004

Nouveau disque, vieilles rengaines

"Décidément, Perben a soit les étagères à mégots obstruées, soit les mirettes en berne. Après avoir qualifié de « grotesque » le rapport 2003 de l’OIP sur les conditions de détention en France, voici que le Garde des Sceaux pique à nouveau la mouche, cette fois contre les conclusions du Comité européen de prévention de la torture. Pour Perben, le rapport accablant du CPT n’est qu’un ramassis « d’approximations, d’erreurs et de propositions inadaptées ». Ce n’est pas très aimable pour l’UFAP, (…)"[...]
Par par Willy Daunizeau. Article paru le dimanche 15 février 2004

Des Roms aidés par la Croix-Rouge à monter dans les cars de CRS

"Le 14 avril 2003, des familles roms de Montreuil (93) se faisaient expulser de leur logement et du pays par les forces de police. Présente sur les lieux, la Croix-Rouge semble avoir scrupuleusement observé son devoir de neutralité, si l’on en croit le témoignage de Hanlor Gabriel-Tardieu, membre du comité de soutien aux Roms de Montreuil : « A l’intérieur du cercle de policiers qui entouraient le bâtiment, la Croix-Rouge était présente pour veiller au bon déroulement de ce que la préfecture (…)"[...]
Par . Article paru le dimanche 15 février 2004

Le flic viré par sarkozy était connu de nos services

"Le commissaire marseillais révoqué pour « insuffisance professionnelle » par le ministre de l’Intérieur ne se contentait pas de coincer la bulle : il savait aussi regarder en l’air quand ses hommes tabassaient les prévenus. Dans la police, c’est plus souvent une qualité qu’un défaut.
A priori, ce flic-là avait tout pour nous faire plaisir. C’est pas tous les jours qu’un commissaire se fait virer « des cadres de la police nationale pour insuffisance professionnelle », selon le communiqué du (…) "[...]
Par par Olivier Cyran. Article paru le jeudi 15 janvier 2004

Un terroriste se cacherait dans le N°8 de CQFD

"Les enregistrements des deux boîtes noires ne laissent aucun doute sur l’épouvantable tragédie qui s’est déroulée à bord du vol AF 843 Roissy-Los Angeles. Il est 1 heure 43 du matin quand Steevy, 6 ans, profitant du roupillon de sa mamie, sort de sa doudoune un pistolet à eau (de fabrication chinoise). C’est l’arme parfaite : légère, indétectable, silencieuse. De sang froid, il appuie sur la détente en poussant le sinistre cri rituel : « pan-pan ! ». La panique est indescriptible. Touchée (…)"[...]
Par par La Rédaction. Article paru le jeudi 15 janvier 2004

Suicides : merci docteur !

"Pour réduire très modestement (de 20 % sur cinq ans) le nombre exponentiel de suicides en prison (estimé officiellement à cent trente-neuf morts en 2003, soit trois fois plus qu’il y a vingt ans), les ministres Perben et Mattei ont annoncé une vaguelette de mesures basées sur le rapport du psychiatre Jean-Louis Terra. Comme remède au cafard carcéral, le bon docteur préconise du jamais-vu : la « prévention » par une meilleure formation du personnel. De quoi redonner aux taulards une folle (…)"[...]
Par par Willy Daunizeau. Article paru le jeudi 15 janvier 2004

Excédents pénitenciaires

"Nathalie Ménigon, membre d’Action directe, sous les verrous depuis 1987 et victime de plusieurs accidents cardio-vasculaires, se trouve actuellement à moitié hémiplégique. Sa demande de suspension de peine « pour état de santé incompatible avec la détention », comme l’y autorise la loi Kouchner de mars 2002, lui a été froidement refusée. Seul Papon et une poignée d’agonisants ont pu à ce jour bénéficier de cette « faveur ». La double peine en prison existe, elle se nomme torture blanche. (…)"[...]
Par par Willy Daunizeau. Article paru le lundi 15 décembre 2003

Violences en réunion

"Le 10 novembre, le tribunal de Bobigny condamnait à de longues peines de prison deux jeunes de Pantin accusés de « violences en réunion » contre trois policiers. Ainsi se termine une affaire où police, justice et médias n’ont cessé de manipuler les faits à leur guise.
Evidemment, ça n’a pas raté : « deux tabasseurs de flics au tribunal », piaillait TF1 le 10 novembre, à l’occasion du procès de Mehdi et Tewfik, deux jeunes habitants de Pantin accusés de « violences en réunion » à l’encontre (…) "[...]
Par par Sylvie Tissot. Article paru le lundi 15 décembre 2003

Une croix-rouge sous un képi bleu

"Le plan « grand froid » déclenché pour cet hiver par le gouvernement Raffarin réactive la gestion humanitaire de la déglingue sociale. Parmi les sous-traitants de la charité d’Etat, la Croix-Rouge française pousse de plus en plus loin la logique du partenariat avec les pouvoirs publics. Y compris avec le ministère de l’Intérieur, où caritatif rime avec supplétif.
Comme chaque hiver, les minibus de la Croix-Rouge ont repris leur ronde. Avec le Samu social, l’Ordre de Malte, l’Armée du Salut (…) "[...]
Par par Hartal. Article paru le samedi 15 novembre 2003

Les patrons en rêvaient, les prisons l’ont fait

"La gestion carcérale réalise l’utopie caressée par le Medef : une société enfin débarrassée de ses protections sociales, où les plus pauvres s’entassent dans des camps de travail gardiennés par des surveillants cagoulés. Derrière les barreaux, tous les rêves deviennent possibles.
La lecture du rapport 2003 de l’Observatoire international des prisons (OIP) sur les conditions de détention en France a de quoi vous mettre le coeur entre les dents. Jamais l’article 3 de la Convention européenne (…) "[...]
Par par Willy Daunizeau. Article paru le samedi 15 novembre 2003

OUTRAGE À AGENTS

"Samuel et Anne n’entrent pas dans les catégories les plus exposées aux frappes policières. Le premier est étudiant en histoire de l’art, la seconde magistérienne en biologie à l’Ecole normale supérieure. Timides et propres sur eux, ils ne sont pas du genre à faire un doigt aux pandores. Le 7 octobre, ils comparaissaient pourtant devant le tribunal correctionnel de Lyon pour « outrages à policiers et rébellion avec violences ». Les faits remontent à mars dernier. Alors qu’ils marchaient sur (…)"[...]
Par . Article paru le mercredi 15 octobre 2003

 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |