Accueil
afficher une version imprimable de cet article  Imprimer l'article
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme
Les articles sur le thème : Musique




Articles

CHANT AU COMPTOIR

"L EST 19 HEURES dans une petite commune à l’intérieur des terres bretonnes, La Chapelle-Neuve, au sud de Guingamp (Côtes d’Armor), sur le parking du bar café « Le Kenhuel », s’alignent une série de tracteurs et quelques voitures. Le ton est donné, on pousse la porte, un feu se consume à gauche dans la cheminée et à droite, près de la fenêtre, une tablée d’anciens à casquettes parlent breton en sirotant diverses boissons. Se mêle au comptoir une clientèle éclectique, (…)"[...]
Par par Bruno Dante. Article paru le jeudi 24 juin 2010

PSYCHOTIKO DU PONANT

"Comme un parfum de musiques balkaniques célébrant la rencontre de Screamin’Jay Hawkins avec Zorba le Grec dans une cave d’Istanbul… Mais nous sommes à Brest, parce que « Brest, c’est Byzance ! », comme le chante sur scène Electric Bazar Cie."[...]
Par par Bruno Dante. Article paru le jeudi 24 juin 2010

ENCORE UNE LOUCHE DE MANOUCHE ?

"GRAND FLAMBEUR, grand vivant, grand joueur de billard et de poker, peintre et accessoirement guitariste génial, Django Reinhardt aurait 100 ans. « Et alors ? Ma grand-mère aussi ! », nous direz-vous ? C’est quand même l’occasion d’en causer avec François Billard , dit « le régisseur », un gonze qui connaît la musique.
Peut-on dire de Django qu’il est le vrai inventeur du jazz manouche ?
C’est le génie en tout cas. Mais lui-même insistait sur le fait (…) "[...]
Par par Anatole Istria. Article paru le mercredi 21 avril 2010

BLUES PIRATE

"’album s’appelle Ñwari Ba Malfey (« D’la bouffe pas des bombes »), du nom des collectifs Food not bombs engagés dans la redistribution gratuite et autonome de nourriture, et s’ouvre avec des pépiements d’oiseaux et le rythme du mil pilé dans le mortier. C’est sur le son de ce geste multiséculaire que le batteur calera ses baguettes pour un premier blues électrique qui crie famine.
Après Entr’aide, enregistré lui aussi à Niamey (Niger) en 2006, le (…) "[...]
Par par Sébastien Navarro. Article paru le mardi 23 mars 2010

AUTO COMBUSTION

"E 1979 À 1985, grosso modo, Oberkampf a enchaîné les concerts (beaucoup) et les albums (peu) avec une belle énergie. Leur version de La Marseillaise a secoué plus d’un crâne et des titres comme Couleurs sur Paris, Tout ce fric ou L’Affront national ont relayé la rage moqueuse d’une époque. Autres temps de crise et d’expérimentations diverses. Mais la volonté farouche d’éviter toute compromission, de contrôler la trajectoire, privera le groupe d’un succès (…)"[...]
Par par Sébastien Dubost. Article paru le mardi 23 mars 2010

UN PINCEAU DANS UNE MAIN, UN PISTOLET DANS L’AUTRE

"UELLE REVUE donne la parole aux « Éros et Thanatos de la franche rigolade" ? » Aaarg… je meurs (Aaarg… je meurs c’est le titre). Quelle ligne claire pousse au cauchemar spatio-pédophobe ? Celle d’Alph… (ainsi signée). Quelle maison d’édition publie une histoire sortie d’une maison de correction ? Même pas mal (qu’elle s’appelle). Ce beau volume de « gentillesses et méchancetés illustrées » (c’est le sous-titre), mêle signatures célèbres et (…)"[...]
Par par Sébastien Dubost. Article paru le dimanche 17 janvier 2010

RÉSURRECTION DE DEATH

"E ROCK FORT est-il toujours une prérogative de blancs-becs ? Au début des 70’s, les camps semblaient définis. À Detroit, le rythm’n’blues noir avait abandonné son rejeton le rock’n’roll aux jeunes voyous blancs du MC5 qui se chargeaient de le tordre et le muscler, tandis que la communauté Afro-américaine était passée de la Motown soul en petits costards étriqués à la funk en gouffa, pattes d’éph’ et bottines à talons compensés. Mais pendant ce (…)"[...]
Par par Anatole Istria. Article paru le dimanche 17 janvier 2010

CONTRE-BARRISSEMENTS

"Trois ans après un épatant premier album, le Fantazio gang revient avec 5000 ans de danse crue et de grands pas chassés… quelles lumières luisent encore mouvantes au fond des coeurs gelés ? (La Triperie)… Opus nous bazardant au jugé dix-sept ritournelles hypnotiques et entêtantes."[...]
Par par Anatole Istria. Article paru le jeudi 17 décembre 2009

LE MONOPOLE DE LA JOIE

"« Ogre », « hydre », « pieuvre »… Live Nation est l’objet de tous les fantasmes de la presse musicale. Car dans l’ « événementiel » comme dans la métallurgie, on globalise à tout va. Genèse d’un monopole US en passe d’atterrir chez nous.
ON A VU DÉBARQUER LIVE NATION l’an passé, à Arras, avec le Main Square Festival et Rock en France. La multinationale attaque l’Europe par le Nord, sa tête de pont étant installée à Londres, allié naturel des (…) "[...]
Par par Antoine Fontana. Article paru le jeudi 16 avril 2009

ÉTÉ POURRI EN BRETAGNE

"Dans les Monts d’Arrée, une asso de bénévoles organise à la fin du mois d’août le très chouette festival de La Jaille, avec manège, spectacle-roulotte et concerts qui permet de varier les plaisirs entre deux festoù noz. Après quatre éditions remarquées, la flicaille s’est abattue sur l’histoire comme une marée bleue et, cela, malgré l’éloignement des côtes. Trois jours durant, harcèlements, contrôles systématiques et verbalisations pour motifs débiles se sont (…)"[...]
Par par Magali Ozan. Article paru le lundi 15 septembre 2008

ADIEU LA FRANCE BONJOUR L’APÉRO

"« Chansons de l’immigration, plus qu’un identifiant ADN, une empreinte culturelle », le ton est donné, ici pas de nostalgie figée ni de sentimentalisme bien-pensant, on est loin des clichés misérabilistes et des stéréotypes méprisants et réducteurs que véhicule la représentation dominante de l’immigration en France. C’est une culture bien vivante, forte de sa diversité et de sa lutte pour la reconnaissance que nous livrent Mouss & Hakim avec une sonorité de (…)"[...]
Par par Bruno Dante. Article paru le samedi 15 mars 2008

RHAAA AGAINST ADN

"Que faire lorsqu’on aime le rock alternatif des années 80, qu’on ne supporte pas les reformations et que nos vieux vinyles crachotent des signes de fatigue ? Eh bien on peut se mettre sans crainte aux Futursex. Le groupe d’anciens combattants de la grande époque se compose de Pat Kebra (ex-Oberkampf), RXC (ex-WC3) et Thierry (ex-Attentat Rock). Dès les premiers accords, on fait un saut de 20 ans en arrière et on se replonge dans l’ambiance d’antan. La prise de (…)"[...]
Par par Pierre Etbunk. Article paru le samedi 15 mars 2008

« JE VOULAIS JUSTE COMPRENDRE MA COLÈRE »

"Il y a quelque chose de pourri au royaume du rap. Avec sa commercialisation à outrance, la musique issue des ghettos a connu bien des avatars depuis les premières Block parties du South Bronx. Le rap comme cri de révolte ne serait plus qu’un cliché ? Rien n’est moins sûr : il existe encore des rebelles avec une cause, comme le montre cette passionnante interview de Keny Arkana, rappeuse marseillaise et pétroleuse nomade. De plus, l’aversion que portent à ce genre musical (…)"[...]
Par par Nicolas Arraitz. Article paru le vendredi 15 février 2008

PAS DE BLAGUE, VOILÀ JOKE

"LOIN DES NOCES de la grande dinde transalpine et du cancrelat aux dents longues, c’est une tout autre alliance que Joke (joke-joke.net) nous offre. Sans clinquant ni fioritures, cette formation originaire d’la périph’de Paname sort sa nouvelle galette de neuf titres : Délégué zéro ! Joke l’a dit et ce n’est pas une plaisanterie. On adhère volontiers à leur principe du « fais-le toi-même », et j’ajouterai : Nique ceux qui veulent t’apprivoiser.
Ce (…) "[...]
Par par Will. Article paru le vendredi 15 février 2008

PUNKS VOLONTAIRES, FAUCHEURS NOT DEAD

"[ ; ] Comment soutenir la lutte contre les OGM ? Un collectif d’amis, Margot, lié au Comité de Bretagne de soutien de faucheurs d’OGM, ont sorti un CD rassemblant vingt-et-un groupes (21 !) des quatre coins du pays. On y croise, entre autres, Didier Super, Dupain, Electric Bazar Cie, JC Lalanne, Al Kapott, Brassens not Dead, Maïon et Wenn, plus des inédits comme Georgette Michaux ou Collectif Bobonne et leur morceau d’anthologie : « RMI ». Le tout accompagné d’un livret (…)"[...]
Par par Bruno Dante. Article paru le samedi 15 décembre 2007

NO FUTURE ET DÉJÀ VU

"IL EST DES GROUPES qui ne se contentent pas de jouer de la musique mais qui créent une ambiance, un monde à eux. Bimbo Killers fait partie de ces phénomènes rares et son dernier album confirme la tendance. Originaire d’Avignon, le gang officie dans un style unique : le bloody punk’n’roll. Vous aurez compris, ça joue vite et fort et le chanteur gueule à s’arracher les tripes. Il n’en faut pas moins pour habiter (hanter ?) pareilles chansons. Car on oscille entre (…)"[...]
Par par Pierre Etbunk. Article paru le jeudi 15 novembre 2007

CONCERT DE SOUTIEN (TARN)

"Salarié en CDI, Pierre Lohoua était sans papiers en France depuis dix ans. Il est retourné en Côte d’Ivoire pour faire une demande de visa. Ses amis organisent un concert de soutien pour engranger quelques thunes le temps qu’il rentre et reprenne son taf.
À Lavaur (Tarn) le 24 novembre 2007 avec Condkoï, Brassen’s not dead et Blend à la Halle aux grains. "[...]
Par . Article paru le mercredi 14 novembre 2007

PILE ON T’COMPILE, FACE ON T’EFFACE

"Mort aux Ludwig. On peut dire que cette compilation, on ne l’attendait plus ! Trois ans après les deux CD empaillant la rageuse carrière des Ludwig von 88 (Cf. CQFD n°15), Crash-disque propose un double CD en forme de bras d’honneur. Comme l’annonce la pochette illustrée par un Melvin inspiré : « Les quarante meilleurs groupes du monde apprennent aux Ludwig comment faire des vrais tubes avec leurs chansons pourries ». Chacun y allant d’une reprise dans son style particulier, du (…)"[...]
Par par Pierre Etbunk. Article paru le samedi 15 septembre 2007

RIVIÈRE SANS RETOUR

"PAS DE DANGER d’assimiler Mad River à un de ces groupes punk-rock- garage-revival-vintage tout droit sortis des lycées huppés de la capitale dont le degré de rage se mesure au nombre de mojitos ingurgités lors de soirées de mannequins. Non, non, Mad River, formé en 2001, a un background assurément plus underground. Le trio amphétaminé sort après un an de multiples galères un premier album intitulé « Lonely are the brave » qui ressemble à un road movie au volant d’une Dodge Challenger 1970 (…)"[...]
Par par Anatole Istria. Article paru le vendredi 15 juin 2007

ÉLÉPHANTASTIQUE !

"OCTON, charmante petite bourgade héraultaise posée sur une terre rouge profond. Au fin fond des garrigues, le « Printemps de bouses » s’y tient depuis dix ans. En ces temps douloureux de « rupture » individualiste, on venait s’y réchauffer l’âme au brasero rural et collectif. Le paysan-journaliste Patrick Herman causait de ses projets en apportant ses lumières météorologiques à l’urbain inquiet, craignant que le ciel ne lui pleure sur la tête. Malgré les premières larmes, Co-errances (…)"[...]
Par par Sébastien Dubost. Article paru le vendredi 15 juin 2007

POLYPHONIES MARSEILLAISES

"Tant deman … C’est vrai, c’est le bon moment pour se demander. Au moins, avec ce nouveau disque du Còr de la Plana, on a une solution. De segur, deman, il sera toujours possible de bouléguer sur une branle en décomptant les condés, sur un rondo enflammé, sur une farandole endiablée ou encore de se bercer en revivant l’arrivée du doux mois de mai. Prenez douze pieds qui frappent le sol, douze mains qui s’entrechoquent, des bendirs envoûtants et les six voix des chanteurs qui, dans une (…)"[...]
Par par Kitcha. Article paru le mardi 15 mai 2007

SUPERCYBERPUNK

"Avec l’ordi perso, les logiciels libres ou crackés, l’Internet pas encore totalement verrouillé par la morale, les flics et le commerce, les gangs alternatifs ont à portée de main une arme pour faire vivre la scène au-delà des bars, squats et fanzines. L’outil numérique devenant abordable pour le néophyte, les groupes autoproduits ne se limitent plus à enregistrer des albums, mais se lancent également dans la diffusion de clips. Le succès des multiples plates-formes de partage de vidéos (…)"[...]
Par par Pierre Etbunk. Article paru le dimanche 15 avril 2007

DUB SAHRAOUI

"ElectroDunes, c’est la rencontre entre les Algériens Hafid Douli (chanteur d’El Hillal), Houari Douli et Saïd Touati, issus de familles de musiciens de Beni-Abbès, avec l’homme qu’on appelle Barbès D., Ch’timi marseillais et ex-guitariste du Jamasound, aujourd’hui dubber indépendant. C’est le festival transméditerranéen Nuit métis qui a rendu possible ce mariage des riddims reggae digital, de la basse, du mélodica, de la réverb’ dub avec le chant et les percussions nord-africaines (bendir, (…)"[...]
Par par Anatole Istria. Article paru le dimanche 15 avril 2007

GALETTES ET GUINGUETTES

"OÏ, C’EST INOUÏ
Non, CQFD n’est pas qu’un brûlot dénonciateur, c’est aussi un moyen de faire découvrir des machins et des bidules expérimentaux et sociaux. Du coup, quand on est contacté par un petit label viscéralement anticapitaliste, on répond d’emblée « Vas-y collègue, envoie tes prods ». Là, j’ai aussi prévenu le gars que la oï musik c’est pas trop mon truc. J’avais vu que son label distribuait pas mal de choses dans le style skinhead antifasciste. C’est ainsi qu’on a reçu l’album (…) "[...]
Par par Will et Pierre Etbunk. Article paru le jeudi 15 mars 2007

GALETTES ET GUINGUETTES

"Petite connivence ordinaire
Chroniquer les CQFD Allstars dans CQFD fleure bon l’arrangement de comptoir… Un peu comme quand Le Figaro encense les Rafales du patron Dassault dans ses colonnes… Avouons-le, ces bougres homonymiques ne nous sont pas étrangers, mais notre joyeuse amitié n’influe en rien sur nos capacités d’écoute de leur production musicale. Leur tube, le désormais légendaire « Manger salade », entraîne un franc déhanchement jusque chez le pisse-froid d’ordinaire peu enclin (…) "[...]
Par par François Maliet, Will et HVB. Article paru le jeudi 15 février 2007

NANTES : 1- LILLE : 1

"LA DERNIÈRE MODE en matière de musique est paraît-il d’écouter du rock joué par des ados. On voit ainsi défiler sur les plateaux télé des jeunes au look de dandy des seventies dont le possible talent musical s’efface derrière une prétention artistique presque aussi démesurée que le retour sur investissement espéré par leur producteur. Et pourtant, jeunesse ne veut pas forcément dire médiocrité. Justin(e) est là pour le prouver. Ce groupe de rock nantais est composé de cinq jeunes gars (…)"[...]
Par par Pierre Etbunk, Mystic Punk Pinguin. Article paru le lundi 15 janvier 2007

DUPAIN EN CONCERT À MARSEILLE

"Le groupe Dupain joue le 22 novembre 2006 à 22 h à l’Intermédiaire."[...]
Par . Article paru le dimanche 19 novembre 2006

PAS DE COPYRIGHT SUR L’IVRESSE

"UNE BONNE SURPRISE ce mois-ci dans la boîte aux lettres du journal : le dernier album de Guarapita, Like a Huelepega. Je les avais aperçus sur scène il y a un peu plus d’un an et j’avoue ne pas avoir accroché des masses à l’époque. Mais là, avec cet album, je suis conquis. Le groupe a déniché son nom au Venezuela. C’est un cocktail local, la guarapita. Un mélange explosif de jus de fruit et de mauvais alcool. Et ceci colle diablement bien à ce combo qui mixe français et espagnol (plus (…)"[...]
Par par Pierre Etbunk. Article paru le mercredi 15 novembre 2006

CAVALE & POTLATCH NUMÉRIQUE

"L‘Homme qui s’évada (Actes Sud BD), de Laurent Maffre, est un bath’ d’illustré, adapté du bouquinos du même blaze du scribouillard Albert Londres. Ça jacte de l’affaire du gonze Eugène Dieudonné marroné à tort pour le braquage de la rue Ordener de la bande à Bonnot. Du fait qu’il ait été innocenté à plusieurs reprises par les anarchos Garnier, Caillemin et Bonnot, et devant la balourdise du dossier, le président Poincaré commue sa condamnation à la bascule à charlot en travaux forcés. Le (…)"[...]
Par par Pierre Etbunk, Anatole Istria. Article paru le vendredi 15 septembre 2006

LE FESTIVAL DES COGNES

"Un festival d’été sans huiles ni pubs, sans Johnny ni Doc Gynéco ? Ça va pas être possible, ont répondu les gendarmes. Bilan de la sarkozade : le public à poil, les organisateurs sur la paille.
OÙ QUE L’ON PASSE ses vacances, impossible d’éviter le festival « trop cool » et ses sempiternelles « têtes d’affiches » qui brament la chansonnette pour deux cents fois le Smic. Non content de nous brouter au quotidien sur les ondes, les Placebo, Raphaël et autres Bénabar viennent nous persécuter (…) "[...]
Par par François Maliet. Article paru le vendredi 15 septembre 2006

FOLKLORE ET TRADITIONS

"Du 1er au 8 août ont eu lieu les cinquièmes rencontres de Chorales Révolutionnaires à Saint-Amant-Roche-Savine, en pays auverpin. Les Ferrandaises en sont encore toutes bouleversées. Si Valérie ne fait pas ses 45 ans c’est grâce à l’accordéon. Elle joue avec La Barricade, de St-Étienne. « Cette année, le meilleur moment aura été de chanter à la fac contre le CPE et à l’asile de nuit pour les SDF. » « À La Barricade, on trouve même un type de la CFDT » raconte la joyeuse bande venue du pays (…)"[...]
Par par Christophe Goby. Article paru le vendredi 15 septembre 2006

FÊTES ET DÉFAITES DE LA MUSIQUE

"L‘escale interminable se prolonge. La moiteur de l’atmosphère englue le môle défoncé, au détour du quai d’un port imaginaire quelques notes de piano à bretelles me décollent les étiquettes. Des roulements de batterie se font plus précis malgré le tourbillon de l’accordéon. Petit à petit, le son d’une basse déploie ses rondeurs. Je m’avance en alerte et j’espinche les alentours. Et là, au milieu du bric-à-brac d’une cour des miracles, B. Roy et sa bande (www.broyetsabande.net), rescapés de (…)"[...]
Par par Will et HVB. Article paru le samedi 15 juillet 2006

PUNK ET CHEIKHA ERRORISTES

"L’internationale erroriste ne cesse de s’agrandir : voici le tout premier groupe homologué « punk erroriste francophone » ! Basé au pays basque, cette toute jeune formation, même pas un an d’existence, a décidé de se baptiser Varlin. Les historiens mélomanes peuvent trépigner de joie, pour une fois un groupe keupon choisit de rendre hommage à un communard plutôt qu’à une marque de bière ou un nettoyant WC. Les amateurs de musique de chambre et les victimes d’acouphènes seront bien avisés de (…)"[...]
Par par Pierre Etbunk, Iffik Le Guen. Article paru le jeudi 15 juin 2006

NO FUTURE ET VENDETTA

"POUR MOI, comme sans doute pour bien d’autres jeunots, le nom de Lucrate milk est associé à la chanson « I love you fuck off », et c’est à peu près tout. Faut dire qu’à la grande époque du groupe, je devais pogoter au fond de ma poussette. Quelle bonne idée donc que celle du label Folklore de la zone mondiale de sortir un coffret récapitulant la courte mais virulente épopée de ces arty-punks dont certains finirent par connaître le succès ailleurs (Bérurier noir, Négresses vertes). Le (…)"[...]
Par par Pierre Etbunk, Sébastien Dubost. Article paru le lundi 15 mai 2006

OUI À LA SÉLECTION !

"En manif, on n’est pas toujours équipés pour zapper au lance-roquettes le DJ du cortège et ses horripilants « Résiiiiste, prouve que tu exiiiistes ! ». Mais rien n’empêche non plus d’amener sa propre sono et de balancer à fond la bonne sauce. Laissons de côté l’épineux problème des tractations à mener avec le comité des fêtes de l’intersyndicale, et rêvons un peu sur la « tracklist » idéale. Pour démarrer pied au plancher, Dupain, forcément Dupain : « Tout le monde » ou alors « Les vivants (…)"[...]
Par par H. V. Boumtchakata et Pierre Etbunk. Article paru le samedi 15 avril 2006

VAGABOND, GRAND ET BEAU

"Le krach de 1929, la déglingue qui s’ensuit, les errants des Raisins de la colère, la fin de la crise avec l’entrée en guerre des États-Unis… De cette époque pas si éloignée de la nôtre, Dan Burr a tiré une BD plus proche encore, Les rois vagabonds . Adaptation graphique d’une pièce de James Vance, l’album met en scène l’histoire de Fred, un adolescent parti de Californie à la recherche de son père. On est en 1932, la campagne présidentielle Hoover-Roosevelt fait rage. Fred tente sa (…)"[...]
Par par Pierre Etbunk, Sébastien Dubost. Article paru le mercredi 15 mars 2006

DES SAVONS ET DES BULLES

"Ils ne sont pas si nombreux, les hommes politiques à avoir inspiré la création artistique. On se souvient de refrains maudissant Le Pen, Chirac ou Pasqua. Aujourd’hui, c’est au tour du petit Ronald Reagan de Neuilly-sur-Seine de se prendre une rouste musicale. Concentrée sur la compil Sarkotusors, « la compilation antisarkoziste de base », elle se décline en quatorze claques infligées par autant de groupes d’horizons divers, tous résolus à étriller le ministre de l’Intérieur, sa politique, (…)"[...]
Par par Pierre Etbunk, Sébastien Dubost. Article paru le mercredi 15 février 2006

LE HAMAC ET LE LUTIN

"HÉ ! REVOILOU NOTRE COLLÈGUE RIT, l’hommeorchestre avé l’accent made in garrigue et son nouvel opus de chansons en français Sans tambour ni trompette (udcmATwanadoo.fr). Plutôt souple et tranquille le bonhomme ? À la première écoute peut-être, mais quand on s’attarde un peu sur ses propos, on réalise que le gars s’interroge grave sur la déliquescence de ce système et nous envoie quelques vérités direct dans les tripes. Comme dans l’excellent « Où va se monde », question qu’on aurait (…)"[...]
Par par Will et Pierre Etbunk. Article paru le dimanche 15 janvier 2006

ÉLÉPHANTIASIS ET FOLIE DES GLANDEURS

"DE PORT EN PORT, de gare en gare, de squat en squat, la dérive psychogéographique hante la musique de Fantazio. The Sweet Little Mother Fuckin’ Show (distribution www.co-errances.org) est le premier album de ce gonze de l’Est parisien qui a choisi l’éléphant comme totem. Le livret du CD est superbement illustré par les visions graphiques de Popaye. Sans label ni manager, Fantazio est assurément un musicien indépendant, un hors-système. Accompagnée par un gang de cuivres, de cordes et de (…)"[...]
Par par Pierre Etbunk, Anatole Istria. Article paru le dimanche 15 janvier 2006

BOUBOUS ET SLIPS FENDARDS

"A l’heure où les rafles d’étrangers au faciès coloré s’intensifient, nous étions conviés au concert de notre sista guinéenne Sayon Bamba Camara (www.pro-fusion.net), afin de découvrir son nouvel album, Chansons des rues et des maquis. La soirée était présentée par un très sérieux président d’honneur qui, au fil de son discours digne d’un consul africain ayant perdu ses binocles, s’est révélé être un grand comique troupier. Le public nombreux, tout imbibé de binouze qu’il était, s’est bougé (…)"[...]
Par par Will et Pierre Etbunk. Article paru le mardi 15 novembre 2005

PORT-DE-BOUC ET VIEILLES SALOPES

"Franchement, on attendait ce nouvel album de l’équipe marseillaise de Dupain depuis un petit bout de temps. Ils reviennent sur le label-Bleu, après leur exit de chez l’adipeux Virgin (chez qui la passion pour la musique ne primait pas vraiment sur les cupides calculs de rentabilité). Ce troisième album, 11 titres, maintient la marque originale du groupe. Vielle lancinante et hypnotique de Pierre-Laurent Bertolino. Rythmiques de transe de Sam de Agostini (batterie) et Noël Baille (basse). (…)"[...]
Par par Pierre Etbunk, Anatole Istria. Article paru le samedi 15 octobre 2005

PUSTULE DIRECTE ET ACTION VENTOUSE

"Pas mal de CD sont arrivés dans la boîte postale de CQFD ces derniers temps. On va pas s’en plaindre, ça égaye les bouclages et la fastidieuse journée des envois aux abonnés. Quand ça sonne un peu fort et un peu punk, un camarade bien intentionné glisse les disques dans mon casier pour alimenter cette chronique. C’est ainsi qu’est arrivé entre mes mains le dernier album de Pustule l’Ardéchois. Habituellement pas très fan de ce garçon, je dois avouer m’être bien marré à l’écoute de Cartoon (…)"[...]
Par par Will et Pierre Etbunk. Article paru le jeudi 15 septembre 2005

PAS D’INTOX DANS LE JUKE-BOX

"Oyez, oyez, gens jeunes et moins jeunes, pour faire la nique aux quotas d’estrangers tolérés dans notre doux pays et abolir toutes frontières, proclamons tout de go la mezcla culturelle et le serrage de pognes multi-ethnique. Technique appliquée par les brestois d’Electric Bazar Cie (electric-bazar.net), anciennement Retire tes doigts. Adepte des concerts de rue, rompu aux tournées interminables, ce quintet nous incite à virevolter bras dessus bras dessous au son d’un attirail sonore (…)"[...]
Par par Will et Pierre Etbunk. Article paru le vendredi 15 juillet 2005

CHAUDRON BOUILLANT ET GUÉRILLA POUBELLE

"Walah ouille ! Ce midi j’ai les poumons comme un feu de broussaille et la tête comme un Canadair, sauf qu’y a plus de pilote et que les soutes dégorgent de vapeurs éthyliques sulfurées. Normal : c’est hier soir 14 mai qu’on a fêté les deux ans de CQFD à la Machine à coudre, au cœur du quartier popu de Noailles, pas encore défolié par les commandos urbanistiques de la mairie de Marseille. Un monde fou, une teuf d’enfer et pas une fausse note dans le chaudron. Quelle soirée mes aïeux ! Et (…)"[...]
Par par H. V. Boumtchakata et Pierre Etbunk. Article paru le mercredi 15 juin 2005

PAS NETTE ATTITUDE

"Volant au secours du lobby de l’industrie musicale, le ministère de la Culture organise des seminaires anti « peer-to-peer » et prononce à un demi-million d’exemplaires un éloge de l’usage commercial de la musique à l’intention des d”jeuns, le « Guide de la net attitude ». Manière d’échauffement avant le vote d’une loi, prévu avant l’été, qui renforcera les sanctions contre les usagers de la culture non-tarifée. Jeanne, octogénaire et néanmoins internaute, a envoyé à ce sujet une (…)"[...]
Par par Jeanne Doe. Article paru le dimanche 15 mai 2005

TOUS LES CHEMINS MENENT AUX ROMS

"À cours de galette à déguster ce mois-ci, je lance à la cantonade au cours d’un brain-storming du politburo de CQFD si y a pas quelqu’un des fois qui aurait un CD à faire tourner ? Parmi les différentes propositions, relatives notamment à Zenzile, Parabellum ou Ugly Duckling, je retiens le Traio Romano (traio.rom[at]voila.fr), nom qui signifie « vie des tsiganes », ou plutôt survie, vu la façon dont ce peuple itinérant est traité dans l’Hexagone et ailleurs. Et c’est parti pour un voyage en (…)"[...]
Par par Will et Pierre Etbunk. Article paru le dimanche 15 mai 2005

LE PAPE DÉCOMPOSÉ, THE SAINTS RESSUCITÉS

"Après la diarrhée catho-cathodique sur la mort du « grand humaniste » à tête calottée et celle, sérénissime, de l’arapède visqueuse accrochée à son rocher défiscalisé, prions, mes chers frères et sœurs, pour que le prion ne nous décervelle pas complètement. En attendant, restons dans le sacré avec The Saints (www.saintsmusic.com), groupe mythique à l’AOC pur rock’n’roll millésime 1976, de nouveau sur la route pour y exploser leur nouvel album au titre révélateur, Nothing is straight in my (…)"[...]
Par par Will et Pierre Etbunk. Article paru le vendredi 15 avril 2005

BISTANCLAQUE ET VLAN DANS LA GUEULE

"A l’heure des Victoires de la musique, cette grande messe antiseptique où les artistes tendance « têtes de gondoles » et au discours sans détour – j’ai rien à dire, mais j’le dis quand même et ça rapporte, merci – boostent leurs ventes de CD tout en valorisant les stocks-options de leurs patrons mélomanes, il fait bon écouter Longtemps nous nous sommes couchés tard, le nouvel album de Bistanclaque (bistanclaque.free.fr), qui régénère les méninges et revient au (…)"[...]
Par par Will et Pierre Etbunk. Article paru le mardi 15 mars 2005

LES JOIES DE L’ÉLECTRICITÉ…

"Un tiers de punk-hardcore californien (Dead Kennedys), un tiers de rock australien (Radio Birdman, Louis Tillett), un sixième d’Exene, un sixième de Doe (X), saupoudrez d’une pincée country (Hank Williams, Violent femmes), fermez le shaker, secouez énergiquement, le mélange, explosif, devrait être relativement proche du nouvel album des Turtle Ramblers. Au départ, aimable projet parallèle de feu Mega Sonic Boom Blast (groupuscule punk-rock parisien du siècle dernier, auteur (…)"[...]
Par par XXL. Article paru le samedi 15 janvier 2005

CE QU’IL FAUT DODELINER DE LA TÊTE

"Fire Warriors : derrière ce nom belliqueux se cache un des groupes marseillais les plus originaux du moment. Sous leur présentation impeccable, cousue de pantalons à pince, de chemises classe et de souliers vernis rappelant les 60’s, il y a une bande d’allumés qui vont loin dans le délire que délimite l’usage conjugué d’une guitare, d’une contrebasse et d’un saxo. Les Beach Boys rencontrent Zappa, ne s’en remettent pas et copinent avec Buck 65. (…)"[...]
Par par Pierre Etbunk, Mystic Punk Pinguin. Article paru le samedi 15 janvier 2005

MON BOUCHER EST UN ARTISTE

"« C’est mon pays. Et il est malade. Aussi longtemps que je resterai aux États-Unis, je ne serai jamais à court d’inspiration pour mes chansons. » L’auteur de cette phrase, Jello Biafra, non content d’être l’un des personnages central de l’histoire du rock de ces dernières années, porte haut l’étendard de la contestation américaine, en toutes circonstances, et avec une abnégation qui force le respect. Né en 1959, le jeune Eric Boucher est très (…)"[...]
Par par XXL. Article paru le mercredi 15 décembre 2004

MUSIQUE ÉQUITABLE

"Après la grande offensive américaine de la RIAA (syndicat des majors) contre les « voyous » qui osaient télécharger illégalement de la musique par Internet, son homologue français, la SCPP, lui emboîte le pas, au nom de la sacro-sainte défense de l’artiste, et les procès pleuvent comme à Gravelotte, plus ou moins au hasard et pour l’exemple. Les deux cas les plus médiatisés, des deux côtés de l’Atlantique, sont ces deux jeunes filles qui avaient téléchargé pour l’une du Sardou, pour (…)"[...]
Par par XXL. Article paru le lundi 15 novembre 2004

HOMO SUPERIOR, YA BASTA

"Ce soir-là, pour notre collègue rom, l’entrée de la Fiesta des suds (gros événement culturel marseillais à caractère clientéliste) s’est négociée âprement. Le port ostensible d’un survêt’ à trois bandes semble avoir troublé le discernement des nervis du SO. Le barrage franchi, la première chose que l’on se prend dans les mirettes, c’est le cracheur de biftons qui jouxte le stand de la FNAC. Déambulant dans les allées, on constate une inflation tangible du costard-cravate, liée sans doute à (…)"[...]
Par par Will et Pierre Etbunk. Article paru le lundi 15 novembre 2004

LES CHIENS SONT LACHÉS…

"LES CHIENS SONT LACHÉS…
La Danse du Chien, groupe Parisien né quelque cinq ans plus tôt , débarque enfin avec son premier véritable album studio. Enregistré sporadiquement au gré de finances hésitantes durant deux ans, il était resté dans les tiroirs quelque temps, le groupe n’étant pas complètement satisfait des enregistrements, et le voici qui renaît, passé à la moulinette de François Galland. Et on se dit qu’on a bien fait d’attendre, le résultat, entièrement produit en dehors de (…) "[...]
Par par XXL. Article paru le vendredi 15 octobre 2004

GROSSE VERRUE ET PETITS FURONCLES

"En cette époque vouée au culte de l’autorité, de l’athlétisme et des redingotes grises des années cinquante, l’autobiographie de Lemmy Kilmister, leader de Motörhead, représente un savoureux contre-poison (La fièvre de la ligne blanche, éditions du Camion Blanc). Lemmy est au rock ce que le mètre en platine iridié est à la géométrie : une référence inaltérable. À l’approche de la soixantaine, le chanteur-bassiste se caractérise toujours par le refus de tout plan de carrière et des (…)"[...]
Par par Will et Pierre Etbunk. Article paru le vendredi 15 octobre 2004

BUSH EN FEU

"« Toutes les créations graphiques et les chansons de ce site sont mises à la disposition de tous, gratuitement. www.protest-records.com existe pour les musiciens, les poètes et les artistes pour exprimer la liberté et l’amour, contre l’avidité, le sexisme, le racisme, le crime, la haine et la guerre. » Voilà pour l’avertissement introductif de ce site new-yorkais, né de l’engagement commun de deux hommes contre la guerre en Irak, en particulier, contre les déviances polymorphes de la (…)"[...]
Par par XXL. Article paru le mercredi 15 septembre 2004

TOUT FINIT TOUJOURS EN ZONZONS

"En baguenaude, il y a peu, dans les traverses d’une grande messe altermondialiste, entre certains convertis portant sac Hermès et se bafrant de chocolat estampillé commerce équitable, j’aperçois le stand d’un disquaire s’affichant indépendant. Après quelques fouilles, je tombe sur le CD de B-Zero au titre explicite, Trop de peine(s) en silence, dont le visuel ne l’est pas moins : un œilleton sur une porte de cellule. De retour at home, je dissèque la galette. Les textes de ces ados emmurés (…)"[...]
Par par Will et Pierre Etbunk. Article paru le mercredi 15 septembre 2004

POUPÉES DE SONS…

"Sidérant duo américain de Boston, découvert un peu plus d’un an en arrière au cours d’une de mes hasardeuses pérégrinations sur Internet, les Dresden Dolls s’étaient, pas gênés, installés tout en haut de ma « liste de découvertes à surveiller pour 2004 ». Plus loin, leur premier album studio m’ayant légèrement déçu, je décidai quand même de vérifier le résultat sur scène, le 29 juin dernier. Las, il s’agit d’un concert VIP, sur invitation, je commence à me méfier, j’envoie un e-mail au (…)"[...]
Par par XXL. Article paru le jeudi 15 juillet 2004

TEMPES GRISES ET CRÊTES ROSES

"Nombreux sont ceux qui en 1977 se trouvaient encore dans les bollocks de leurs géniteurs. Les moins chanceux arboraient la frange, les camarguaises et le sous-pull caca d’oie 100 % acrylique, et se tiraient sur l’élastique en écoutant en boucle les râles humides de Donna Summer. Ils n’ont, par conséquent, pas eu vent de L’Aventure Punk (chez Grasset le grassouillet) que Patrick Eudeline, chanteur en ce temps-là d’Asphalt Jungle, nous conte en quelques flashs incandescents. La réédition de (…)"[...]
Par par Will et Pierre Etbunk. Article paru le jeudi 15 juillet 2004

À BOIRE & À MANGER

"À LIRE EN JUILLET ?
Georges Hyvernaud, intellectuel antifasciste, né en 1903, professeur de lettres, est fait prisonnier en 1940 dans un Oflag (camp pour officiers) de Poméranie. Il en ressort cinq ans après, brisé, avec un livre à terminer, La Peau et les Os, pas complètement roman, pas tout à fait autobiographie, mais un livre magnifique, dans une langue magnifique, sur l’enfermement, sur la misère ordinaire, sur l’annihilation de l’humain dans l’homme, sur la promiscuité et ce (…) "[...]
Par par XXL. Article paru le mardi 15 juin 2004

KANJA À L’USINE, AGORA À LA MAISON

"Après avoir creusé l’asphalte des quatre coins d’Europe, les Kanjar’oc, bondissante tribu massalio-port-de-boucaine, nous balance un album live & direct (Small Axe) au calibrage grosse sono mondialo-alternative. Ça fusionne sévère entre fonk, rock, reggae et triturage de machines. Afin de vérifier sur scène la bonne teneur du CD, je décide de ressortir le bleu de chauffe et d’aller pointer aux guichets de l’Usine d’Istres. À l’écoute des premiers morceaux, aucun doute, l’esprit festif des (…)"[...]
Par par Will et Pierre Etbunk. Article paru le mardi 15 juin 2004

LOIN DU FRONT ET DES CIEUX

"Le numéro 12 de CQFD est en vente en librairies et kiosques du 15 mai au 15 juin.
Pour les nombreuses grandes gueules qui défilaient entre les deux tours des présidentielles, s’érigeant en remparts d’un jour contre le fascisme, à ces sauveurs à la petite semaine que l’on croise parfois dans les manifs quand le soleil brille, on rappelle que le combat contre le FN est toujours d’actualité, surtout maintenant que ses « idées » pourrissent massivement le haut du panier. Ce ne sont pas les (…) "[...]
Par par Will et Pierre Etbunk. Article paru le samedi 15 mai 2004

À BOIRE & À MANGER

"A LIRE EN JUIN ?
Alors que, par un navrant hasard, dans mon article du mois dernier sur Shannon Wright, je citais Hubert Selby Jr, l’immense écrivain new-yorkais, depuis quelques années émigré à Los Angeles, pour « boire du jus d’orange et mourir », a tenu parole. Disparu, et par surprise encore. Par surprise parce que ce type-là, on s’était habitué à le voir en vie, parce qu’il avait résisté à tous les abus, parce que, tuberculeux à 15 ans, il respirait depuis avec un bout de poumon grand (…) "[...]
Par par XXL. Article paru le samedi 15 mai 2004

A boire et à manger

"A lire en mai ?
En 1842 naît le dixième enfant de la famille Bierce. Comme ses frères et sœurs, son prénom commencera par la lettre A, et comme le choix s’est restreint, il sera affublé pour la vie d’un prénom ridicule. La vie d’Ambrose Bierce emprunte ensuite des détours incroyables : il s’engage tout d’abord dans l’armée de l’Union pendant la guerre de Sécession, expérience traumatisante qui marquera tous ses écrits, puis il entre dans le journalisme tout en débutant en parallèle une (…) "[...]
Par par XXL. Article paru le jeudi 15 avril 2004

Le monte-en-l’air et les démontés

"La nouvelle édition augmentée des écrits du marseillais Marius Alexandre Jacob, célèbre monte-en-l’air anarchiste de la (pas si) Belle Époque, vient tout juste de sortir chez l’Insomniaque (insomniaqueediteur.free.fr). Elle comprend un CD de textes anars, certains écrits par les compagnons de Jacob au sein des Travailleurs de la nuit, accompagnés d’une musette rock tailladée au piano à bretelles. La reprise individuelle des richesses prônée par ces infatigables rois de la cambriole avait (…)"[...]
Par par Will et Pierre Etbunk. Article paru le jeudi 15 avril 2004

A boire et à manger

"A regarder en avril ?
Trouvée au hasard d’un livre compilant des logos et affiches des années 30, cette hallucinante publicité américaine de 1927, dont voici, pour les anglophobes et les débiles légers, une traduction approximative : « La jambe de mon papa… C’est une Universal. » Autant dire que la sordide exploitation de l’enfant prescripteur à des fins mercantiles, si elle s’expose sans vergogne dans tous nos magazines, ne date pas d’aujourd’hui. Notons également que le prothésiste « (…) "[...]
Par par XXL. Article paru le lundi 15 mars 2004

Jungle barrée, crête esseulée

"Sonarcotik, un sound system issu du collectif Marseille City Pressure (MCP), nous embarquait à la Machine à coudre pour une soirée « drum‘n’dub wise » évocatrice de bonnes vibrations syncopées. Me voilà en immersion profonde dans ce vivier de l’underground massaliote. Dans les coursives du bâteau ivre, on croise quelques clébards tenant leurs maîtres en laisse, des dread-lockers, pas mal de teufers et d’inévitables branleurs. La montée en pression impulsée par le selecta Izmo, entre gros (…)"[...]
Par par Will et Pierre Etbunk. Article paru le lundi 15 mars 2004

Mushtaq attaque, le keupon décape

"En ces jours de grisaille ostensible et de rejet ostentatoire de l’autre, l’étranger et ses différences culturelles poseraient problème. Il se trouve que pour le blaireau de base, le « basané » tendrait vers une envie insatiable de nous piquer notre place au soleil en nous recouvrant largement d’une part d’ombre vindicative. D’autres, pour le coup, s’en tamponnent bruyamment le coquillard en revendiquant le no border sonique. Tels Terry Hall, l’ancien chanteur des Specials, groupe ska des (…)"[...]
Par par Will et Pierre Etbunk. Article paru le dimanche 15 février 2004

Rap poitevin et punk hongrois

"Cellule X, groupe rap alternatif de Poitiers, transfigure grave le genre. Certes, c’est pas les seuls mais ça devient plutôt rare dans le marasme ambiant. Après un gavage de lyrics comme : j’suis un chan-mé, y’a d’la meuf, d’la maille et des bagouzes en or, sans oublier ma marque de fringues street-ware fabriquées en Asie par des minots esclaves, et puis ma conscience politique de bad boy : Me, Myself and I, et le reste, j’m’en bas les balles ! Pour les collègues poitevins et leurs cellules (…)"[...]
Par par Will et Pierre Etbunk. Article paru le jeudi 15 janvier 2004

Plus dure sera la chute !

"Tout d’abord, les vieux punks-rockers ne sont pas aigris : gras du bide, à la rigueur. Hé ! c’est pas d’la Kro qu’on pictait, mais d’la Valstar ou du gros rouge qui tâche. Seuls les sept punks français rescapés de la canicule de 76, un peu cramés et sentencieux, affirment que l’incendie s’est éteint en 77. C’est plus tard que certains mômes ont découvert la punkitude, sa musique, son look, son engagement. Après la découverte des Pistols et de leurs paroles nihilo-acneïques néanmoins (…)"[...]
Par par Will et Pierre Etbunk. Article paru le lundi 15 décembre 2003

Moins de rugby, plus de bruit

"J’aimerais bien qu’on me dise un jour ce qui a pris Manu Chao, Mouss et Hakim de réaliser l’hymne français pour le championnat du monde de rugby. Le repiquage de la vieille guitare poilue d’AC/DC, pourquoi pas, le côté « Motivés » remixé à la sauce Patrick Sébastien, bon, mais de là à célébrer les partouzes sur gazon d’un pack de gendarmes du Sud-Ouest… Pour Manu Chao, pas de problème : ce type est genial et super-sympa, je dis ça pour les fans hébétés de rage qui nous saturent de mails (…)"[...]
Par par H. V. Boumtchakata et Pierre Etbunk. Article paru le samedi 15 novembre 2003

SOUPE AUX CHOUX ET MARTEAU-PIQUEUR

"• David Lafore
David Lafore, ça vous met du pollen dans les cages à miel. Ce chanteur-trublion de Marseille est un brin mélancolique mais jamais chiant, contrairement à certains représentants de la nouvelle chanson française qui se branlent le manche en s’écoutant babiller. Jongleur de rimes, il nous trimballe dans des aventures champêtres voire animalières quelque peu décalées. Attaché à un quotidien où les tensions conjugales oscillent entre stoïcisme feint et projection d’objets divers, (…) "[...]
Par par Will et Pierre Etbunk. Article paru le mercredi 15 octobre 2003

NO FUTURE, OUI BITURE

"Alors que chacun vaquait à ses occupations estivales - bronzer, vérifier la pression des pneus du 4 x 4, attendre que mémé ait fini son stage de bobsleigh dans la chambre frigorifique de Rungis -, le collectif anarcho-punk Acratos peaufinait, dans l’arrière-salle d’un bistrot, la préparation d’un petit attentat sonore. Malgré les coups du sort, largement accélérés par l’alcoolisme et le dilettantisme assumés de ses concepteurs, la compil’ Faut pas prendre les enfants de Ravachol pour des (…)"[...]
Par par Will et Pierre Etbunk. Article paru le lundi 15 septembre 2003

 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |