Accueil
afficher une version imprimable de cet article  Imprimer l'article
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme
Les articles sur le thème : Chroniques




Articles

La chronique judiciaire où tout se passe dehors

"ENDEMAIN DE MANIF. Le TGI de Marseille semble étonnamment vide. Devant la salle d’audience, un tract est placardé, mentionnant des revendications syndicales interprofessionnelles concernant la durée maximale des audiences. On y lit la circulaire Lebranchu qui tentait en 2001 d’encadrer le temps de travail des magistrats, suivi d’un appel à boycotter les audiences qui durent plus de six heures. L’huissier sort, guilleret : « On a pris du retard. Et puis le (…)"[...]
Par par Juliette Volcler. Article paru le vendredi 12 novembre 2010

Que se vayan todos, ou je voterais pour eux

"‘HEBDOMADAIRE Le Point publie de gros bouts du nouveau bouquin de Jean-Luc Mélenchon (l’ami fameux des moines du montagneux Tibet) : Qu’ils s’en aillent tous ! (En VO : Que se vayan todos ! Hombre ! Sinon, je vais me fâcher.) Le Point, manifestement décidé à le valoriser, a pris, sur cet ouvrage (où Jean-Luc Mélenchon « tape comme un sourd sur ses anciens camarades » « socialistes »), quelques avis d’experts, dont celui de Jean-François Kahn, qui « (…)"[...]
Par par Sébastien Fontenelle. Article paru le vendredi 12 novembre 2010

NEVER MIND THE « SOCIALISTES »

"ES « SOCIALISTES » (j’aime bien commencer par deux mots qui mettent tout le monde de bonne humeur) ont promis que si nous tu votais massi- vement pour eux en 2012, leur tout premier soin, après la victoire (en admettant bien sûr qu’ils aient gagné contre les autres candidats de la droite), serait, juste après le dépôt d’une rose au tombeau de Jaurès et la privatisation de l’oxygène contenu dans l’air, de rétablir la retraite à 60 ans. Puis les « socialistes » (…)"[...]
Par par Sébastien Fontenelle. Article paru le mardi 12 octobre 2010

OU L’ON S’INTERROGE SUR LA CONSCIENCE

"ARSEILLE , comparutions immédiates – « Monsieur A., vous semblez être l’organisateur du réseau, et c’est donc à ce titre que les policiers viennent perquisitionner chez vous. Ils ne trouvent rien, mais l’attitude du chien montre nettement qu’il y a eu des produits stupéfiants, puisqu’il marque l’arrêt près de votre lit. Sous votre matelas, les policiers trouvent une clé magnétique. » Trois jeunes gars sont jugés, M., A. et R., pour trafic de (…)"[...]
Par par Juliette Volcler. Article paru le mardi 12 octobre 2010

ON l’A ENCORE ECHAPPE BELLE !

"C’EST UN PEU COMPLIQUE, en septembre, de vous parler de ce qui est arrivé à l’usine durant l’été, parce qu’il y a toujours quelque chose qui s’y passe. Si je vous dis que l’ambiance n’est pas au beau fixe dans les ateliers, vous me répondrez que ça ne change pas. J’ajouterai que ça empire : état des ateliers, heures sup, changements de rythmes de travail, hiérarchie de plus en plus autoritaire, bruits de couloir sur la future construction d’un (…)"[...]
Par par Jean-Pierre Levaray. Article paru le lundi 11 octobre 2010

SUR LE FIL

"ÉNONCER LES VIOLENCES contre les femmes et le détournement raciste de ces dénonciations – opéré via le raccourci « violences contre les femmes = violences d’Arabes/musulmans » – est parfaitement compatible, mais reste un exercice difficile. D’un côté, d’aimables connasses se revendiquant féministes vous accusent,au choix,de favoriser l’islamisation rampante de la société – ou de renvoyer ces femmes de cités dans le silence et l’invisibilité ; (…)"[...]
Par par Mademoiselle. Article paru le dimanche 10 octobre 2010

LIBRE MANDINGUE

"Quitte à titiller les susceptibilités néocoloniales, rendons hommage au film Camp de Thiaroye, sorti en 1987 –près de vingt ans avant Indigènes, mais qui est passé quasiinaperçu en France– de l’écrivain et cinéaste sénégalais Sembène Ousmane (1923-2007)."[...]
Par par Anatole Istria. Article paru le lundi 16 août 2010

KOLKHOZE EN ROUSSILLON

"Quand elle ne pousse pas la goualante au sein du groupe des Madeleines, Maya Lesné enfile l’écharpe de mairesse de son village des Pyrénées-Orientales, Tordères (170 habitants). Sa méthode de « bonne gouvernance » ? Une dose massive de démocratie directe. Portrait."[...]
Par par Sébastien Navarro. Article paru le jeudi 24 juin 2010

DANS LES PAS DE MURIETA

"ESPERADOS : ce terme américain désignait les bandes de hors-la-loi qui sévissaient dans le grand sud-ouest des États-Unis au XIXe siècle. Déformation du castillan desesperados, soit « désespérés » : tels étaient probablement ces bandits latinos en cavale permanente devenus étrangers sur leurs terres, sans patrie ni frontières, aux prises avec leurs nouveaux conquistadors : les Yankees. En 1823, presque tous les pays d’Amérique latine ont gagné leur indépendance. Le président américain (…)"[...]
Par par Cheru Corisco. Article paru le jeudi 24 juin 2010

C’EST QUAND QU’ON FERME ?

"N JETANT UN OEIL sur les chroniques que je tiens dans CQFD depuis près de cinq ans,je m’aperçois qu’il est souvent question de la mauvaise ambiance qui règne dans l’usine. C’est cyclique. Eh bien, là, je pense que l’on n’est pas loin de toucher le fond. Un vent de sinistrose concernant l’avenir proche de la boîte agite le personnel.Faut dire qu’il y a peu de sujets de réjouissance. La filiale engrais de Total ne représente plus qu’à (…)"[...]
Par par Jean-Pierre Levaray. Article paru le jeudi 24 juin 2010

CAMP DE RIVESALTES : 70 ANS D’ENFERMEMENT

"ENTRE SALSES ET RIVESALTES, au pied du Canigou, la tramontane transforme chaque été la garrigue en un désert mongol, froid et violemment ensoleillé. Certains ont choisi d’appeler ce lieu le “Sahara du Midi”. » Construit en 1935 à quelques kilomètres au nord de Perpignan, le camp Joffre de Rivesaltes devait servir de centre d’instruction militaire réservé aux troupes coloniales,mais rapidement l’endroit va être recyclé en camp d’internement pour parquer ces (…)"[...]
Par par Sébastien Navarro. Article paru le mercredi 21 avril 2010

COUP DE POMPE

"ARDI 23 FÉVRIER, je suis à La Défense, avec quelques camarades (c’est comme ça qu’on dit). J’y suis en tant qu’« élu des travailleurs » chez Total, pour un Comité central d’entreprise (CCE) extraordinaire concernant la cession du site de Mazingarbe (près de Lens). Cela se fera avec soixante-quinze suppressions d’emplois. A priori des préretraites, mais sans doute pas uniquement. On est au début des réunions et c’est parti pour six mois au minimum. (…)"[...]
Par par Jean-Pierre Levaray. Article paru le mercredi 21 avril 2010

FIÈVRE VACCINALE AU SOMMET DE L’ÉTAT

"Étymologiquement, le préfixe cata introduit la présence de menaces, qui, aujourd’hui, sont devenues fonds de commerce des pouvoirs et mode de gestion des populations. Il y a la catastrophe alimentaire à laquelle les OGM sont l’unique réponse. Il y a les cataclysmes météorologiques combattus à coups d’interdiction de fumer et de tri « citoyen » des déchets ménagers. Il y a maintenant la catarrhale, maladie touchant les élevages ovins et bovins et contre laquelle, par décision ministérielle, les paysans se voient obligés de vacciner leur troupeau. Mais nombre d’éleveurs ne sont pas tombés en catalepsie. En attendant les catapultes ?"[...]
Par par Gilles Lucas. Article paru le mercredi 21 avril 2010

L’EAU NE MOUILLE PAS

"ÉRIC BESSON est, dans Le Monde, catégorique : il n’a aucunement « fait le jeu du Front national », avec son débat-sur-l’identité-nationale. Merde alors : il a même, « bien au contraire », porté un rude coup au parti pénique, puisque « ses thèses sont, selon un sondage TNS Sofres, en recul ».
Du point de vue d’Éric Besson : « Il y a bien sûr une frange ultra-minoritaire de racistes et de xénophobes », au sein de l’électorat fronteux. Mais on y trouve, aussi, plein de (…) "[...]
Par par Sébastien Fontenelle. Article paru le lundi 19 avril 2010

« ET JE RESTE POLI ! »

"ARSEILLE, COMPARUTION IMMÉDIATE. Le hall du tribunal est rempli d’une foule patiente : des prévenus, des familles, des amis. La 8e chambre est pleine,mais personne n’est là pour A., un jeune homme maigre qui écoute la juge depuis le box : « Les policiers notent un véhicule qui bloque la circulation. Alors que vous prétendez aller prendre les papiers, vous tentez de démarrer. Les policiers se jettent sur le frein à main. Vous tentez de vous enfuir. Vous êtes très agité. À (…)"[...]
Par par Juliette Volcler. Article paru le lundi 19 avril 2010

MA VIE DE CHÂTEAU

"Armand habite un quartier « inventé », construit de bric et de broc, au nord de Marseille. À flanc de colline, avec une vue imprenable sur la rade et les chantiers navals, il bichonne son oasis, un verger improbable qui s’accroche entre sa maison et la garrigue calcinée.
« Je suis né “au Château”, en 1946. Pour moi, c’est le paradis. Il fait bon vivre ici. » Armand, coquet chapeau de paille sur le coin de l’œil et chaîne en or sous le bleu de Chine, nous (…) "[...]
Par par Nicolas Arraitz. Article paru le mardi 23 mars 2010

L’HEURE DES COMPTES

"L’USINE, c’est comme si le temps s’accélérait et je ne sais même pas par quel bout raconter ce qui s’y passe. L’année à peine commencée, on a eu un conflit dans un atelier. Un conflit sans grève, sans heures perdues mais où les copains refusaient d’effectuer un travail (livrer de la vapeur), ce qui entraînait l’impossibilité de mettre en route deux autres ateliers. Après les menaces de la direction pour refus de travail (huissier, lettres, CE (…)"[...]
Par par Jean-Pierre Levaray. Article paru le mardi 23 mars 2010

SUBTIL ET MYSTÉRIEUX

"Après la parution du récent rapport de l’IGAS sur la contraception et l’IVG, nous avons eu le plaisir de voir émerger de la grande mare médiatique une étrange question : « Pourquoi des femmes tombent-elles encore enceintes accidentellement ? »"[...]
Par par Mademoiselle. Article paru le mardi 23 mars 2010

CONTRITION, PIÈGE À CONS

"RIRI LÉVY – connu sous le sobriquet, aussi, de BHL–, est comme tu sais (le moyen de l’ignorer) en tournée parisienne, depuis la mi-janvier, pour la promotion de ses deux nouveaux albums : un live enregistré en avril à Normale Sup, De la guerre en philosophie (que nous appellerons DLGEP, histoire de gagner du temps et de moins se faire ch***), et une compilation de quelques récents tubes, Pièces d’identité.
Une journaliste du Nouvel Observateur a lu DLGEP, avant (…) "[...]
Par par Sébastien Fontenelle. Article paru le lundi 22 mars 2010

CYPRÈS DU PARADIS

"Monsieur l’huissier, allez ouvrir les fenêtres, qu’on respire. –Les deux, Mme la présidente ? – Oui oui. » La présidente est une femme forte, la quarantaine, les cheveux bruns mi-longs. « Dossier 16. » S., un homme d’une trentaine d’années, se lève des bancs du public et s’approche de la barre. R. entre menotté dans le box des prévenus. Il a l’air d’un vieil homme simple, il n’a que 53 ans. « MonsieurR. vous avez été condamné à de multiples reprises pour recel et falsification (…)"[...]
Par par Juliette Volcler. Article paru le lundi 22 mars 2010

FIN D’ÉCLIPSE ?

"Marseille sera toujours Marseille. C’est tellement vrai que même ceux qui prétendent faire table rase perpétuent certains atavismes locaux. Pas étonnant chez les caciques de la mairie, mais plutôt comique venant des technocrates d’Euroméditerranée . Leur gestion opaque et louvoyante des suites de l’incendie du Marché du Soleil les a carrément mis à découvert…
BIENVENUE ! Entrez, entrez ! Un thé à la menthe ? Un gâteau ? » Sans attendre l’accord de la commission de (…) "[...]
Par par Nicolas Arraitz. Article paru le mercredi 17 février 2010

YOURTE AVEC COUR

"Bilan environnemental positif, soutien de la population et de la municipalité, rien n’y fait : un couple ayant choisi de vivre dans une yourte, en Ariège, passera en correctionnelle pour une bien hypothétique entorse au Code de l’urbanisme."[...]
Par par Marie Nennès. Article paru le mercredi 17 février 2010

RIEN DE PIRE

"J’EN AI MARRE du boulot et il y a même pas de plan de départ en préretraite de prévu. » Jean- Luc tient ces propos à deux de ses collègues, assis dans le réfectoire devant une tasse de café. Il a 53 ans et on lui change encore une fois son travail,après 33 ans de bons et loyaux services. Après avoir été pompier dans l’usine, une paralysie des tendons de la main droite l’a conduit à changer plusieurs fois d’affectations. Maintenant il est chef d’équipe aux (…)"[...]
Par par Jean-Pierre Levaray. Article paru le mercredi 17 février 2010

L’ARCHIPEL DU PAYSAN PERDU

"« Le paysan est mort. Un nouveau paysan est appelé à régner. – Araignée ? Quel drôle de nom ! Pourquoi pas libellule ou papillon ? » Comptine mise à part, l’histoire racontée ci-dessous est édifiante autant que mélancolique. Elle a le mérite d’ouvrir des pistes à rebrousse-temps, comme un retour vers le futur pas du tout hollywoodien, et plutôt bien ancré ici et maintenant. Entrez et vous verrez."[...]
Par par Jean-Claude Leyraud. Article paru le mercredi 17 février 2010

POWER TO THE PEOPLE !

"L’autre jour, Philippe Val, big bossde France Inter, a déclaré comme ça que « France Inter est une radio qui coûte cher à » son « actionnaire, qui n’est pourtant pas très bien traité par la station ». Comme l’ont presque aussitôt relevé d’impertinents syndicalistes maison : Val, par ces mots, a très fort donné l’impression de confondre l’actionnaire de France Inter, c’est-à-dire les auditeurs et les Françai(se)s en général, et le sien propre, à savoir : (…)"[...]
Par par Sébastien Fontenelle. Article paru le mardi 16 février 2010

AZF : DÉGOÛTÉS !

"E 19 NOVEMBRE,je descends à Toulouse pour le verdict du procès d’AZF avec un copain,Pascal, qui a suivi le procès tout du long. Nous avons rencard le midi, au Bijou, restau aux allures de QG pour les militants des associations de sinistrés. Les rencontres se passent bien, nous nous connaissons déjà et nous partageons des points de vue communs (voir CQFD n°68). L’envie est forte pour tous de voir Total et sa filiale Grande Paroisse inculpés. Même si l’on n’est (…)"[...]
Par par Jean-Pierre Levaray. Article paru le dimanche 17 janvier 2010

COPENHAGUE : ZÉRO EST ARRIVÉ

"NFOURCHANT SON NOIR DESTRIER, Nicolas-le-Petit a préparé le sommet climatique en parcourant le monde pour convaincre ses collègues chefs d’État, tous aussi nuls, de venir à Copenhague prendre l’engagement de sauver la planète. Le vrai sauveur de l’humanité, Zorro, c’est lui et pas Obama-le-Tiède ou le mandarin chinois. Qu’on se le dise dans les siècles à venir : si la terre survit à la surexploitation par l’homme, elle le devra à un pygmée d’origine (…)"[...]
Par par Arthur. Article paru le dimanche 17 janvier 2010

NON, CHEF !

"EPUIS SIX MOIS, la direction générale (DG) de la boîte essaie de nous passer en fourbe une réorganisation du travail ainsi qu’une baisse de nos salaires. Jusqu’à présent, dans les réunions paritaires, les représentants des organisations syndicales ne se sont pas laissé endormir mais la DG avance doucement, jusqu’à obtenir, pour le moins, un minimum qui ferait qu’ils auraient quand même gagné. Depuis ces dernières années, on a une DG de combat,formée dans le moule (…)"[...]
Par par Jean-Pierre Levaray. Article paru le jeudi 17 décembre 2009

« FACE À CELA, SANS HÉSITER, BOIRE » (Li Po, poète chinois du VIIIe siècle.)

"« Le vin est une culture, un rapport social », explique un vigneron sarde dans le documentaire Mondovino. Mais dans une société où tout, jusqu’au sourire de la boulangère, semble se monnayer, la production viticole emprunte des voies rapides peu en accord avec les anciennes alchimies. Le tanin en devient amer…"[...]
Par par Jean-Claude Leyraud. Article paru le jeudi 17 décembre 2009

L’ASSASSIN DE VALPARAISO

"L Y A CEUX qui n’aiment pas Valparaiso parce que c’est un port sale, bruyant et pauvre, envahi de chiens errants dont les crottes jalonnent les trottoirs de ses rues interlopes… Et ceux qui l’adorent pour tout ça justement et plus encore. Une kyrielle de collines couvertes de maisons multicolores disposées en amphithéâtre face au Pacifique et dominant la ville basse ; on pourrait la comparer à Lisbonne ou Marseille mais en pas pareil ! C’est une ville tout en (…)"[...]
Par par Cheru Corisco. Article paru le mercredi 18 novembre 2009

DIEU-ALLAH, UN DERBY INQUIÉTANT

"A PRESSE SPORTIVE MONDIALE ne cesse de multiplier les alarmes : le derby qui va opposer en Iran les légions de Dieu aux sicaires d’Allah s’annonce en effet périlleux. On sait que, depuis les Croisades, ces deux équipes de fanatiques religieux entretiennent un lourd contentieux. Au départ, les Croisés lourdement armés et protégés par Rome ont gagné les premières rencontres à Jérusalem car les cottes de maille des saintes armées de Jésus n’ont été qu’ébréchées par les (…)"[...]
Par par Arthur. Article paru le mercredi 18 novembre 2009

COUP DE POT(S)

"À force de récup’ tous azimuts, des planteurs en série ensauvagent de verdure la banlieue de Marseille. Pour le plus grand bonheur de mémés avides de tchatche au pied de leurs immeubles.
La rumeur voudrait que les quartiers Nord de Marseille soient mal famés. Tant et si mal que la mairie de secteur aimerait bien qu’on les rebaptise « Marseille 15- 16 ». Loin du centre-ville, peu ou mal desservis par les transports en commun, ils concentrent une bonne part des grandes cités et des (…) "[...]
Par par Sébastien Dubost, Yohanne Lamoulère. Article paru le lundi 19 octobre 2009

« LA LUTTE NOUS REND ÉGAUX »

"Atenco et Oaxaca sont des lieux emblématiques de la capacité de résistance du peuple mexicain et de la violence que les gouvernants sont prêts à déchaîner pour en venir à bout. Deux femmes et un homme sont venus en témoigner cet été en Europe.
ROIS SOMBREROS MEXICAINS sous le soleil parisien : Trinidad Ramirez et Catalina González, porte-parole du Frente de Pueblos en Defensa de la Tierra (FPDT), et Rubén Valencia, de Voces Oaxaqueñas Construyendo Autonomía y Libertad (Vocal), sont là pour (…) "[...]
Par par Kali Basa. Article paru le lundi 19 octobre 2009

CANON À KANAK

"L Y A 4000 ANS, une population d’Homo sapiens sapiens appelés aujourd’hui « Kanaks » découvre la Nouvelle- Calédonie et îles adjacentes et s’y installe. En 1854, une autre portion d’Homo sapiens sapiens appelés « Français » se déclare unilatéralement détentrice de la Nouvelle-Calédonie et îles adjacentes. En 1874 enfin, un individu de l’espèce Homo sapiens sapiens appelé « troufion » débarque en Nouvelle-Calédonie. Michel Millet, artisan carrier du Mâconnais, a tiré (…)"[...]
Par par Robert M. Duchêne. Article paru le lundi 19 octobre 2009

LES PESTICIDES, C’EST BON, MANGEZ-EN !

"Ils révèlent la présence de résidus de pesticides dans le raisin alors que le secteur est en crise ! Irresponsables écolos, que la Fédération nationale des producteurs de raisin de table poursuit de sa vindicte, au lieu de s’interroger sur ses propres pratiques…
E 24 NOVEMBRE 2008, le Mouvement pour les droits et le respect des générations futures (MDRGF) publie les résultats d’une enquête menée dans cinq pays européens : 99,2 % des raisins de table analysés contiennent (…) "[...]
Par par Jean-Claude Leyraud. Article paru le lundi 19 octobre 2009

DU BON USAGE DU MENSONGE

"Les Français sont des veaux », disait De Gaulle. Des veaux dopés aux hormones. Les hormones dopantes ont un nom : la com’. Cet été nous a donné plusieurs exemples de ce dopage généralisé via la com ministérielle. Qu’importe le flacon de la communication pourvu qu’on ait l’ivresse d’avoir égaré les crédules. Naguère, on appelait ça le mensonge de la propagande mais la com, ça fait plus chic et puis on n’est plus sous Goebbels ou Staline ! Voyons les (…)"[...]
Par par Arthur. Article paru le lundi 19 octobre 2009

GENDARME TUE GITAN

"L’héroïque pandore qui avait abattu Joseph Guerdner en mai 2008 à proximité de la gendarmerie de Draguignan a obtenu un non-lieu le 18 août dernier. Cette affaire enfonce le clou de la longue série de violences policières estivales et accroche un cadavre supplémentaire dans le placard.
Joseph devait pointer une fois par semaine dans cette gendarmerie.Et il pratiquait cet exercice plutôt contraignant depuis déjà deux ans.Le 23mai 2008, il est interpellé et emmené fissa à la caserne (…) "[...]
Par par Stanley Ruthen. Article paru le vendredi 16 octobre 2009

BERNARD, UN ROUGE EN BLEU

"E NE VAIS PAS vous raconter ma vie,mais j’ai connu un été quelque peu meurtrier dans mon entourage (cancers, suicide). Parmi eux, il y a eu Bernard. Un ancien collègue qui a bossé à l’usine pendant toute sa carrière et qui a sacrément morflé. Il s’est éteint à 66 ans, parce qu’il ne pouvait plus respirer. 66 ans, quand nos gouvernants et nos patrons parlent de nous obliger à turbiner jusqu’à 67, voire 70 ans, c’est dire si ça ne va pas le faire. (…)"[...]
Par par Jean-Pierre Levaray. Article paru le mardi 15 septembre 2009

AMBIANCE, AMBIANCE

"ERNIER JOUR DE JUIN, il flotte sur l’usine un drôle de climat. Outre la chaleur étouffante, c’est une ambiance particulière qui règne. Le nouvel atelier de fabrication d’acide nitrique (construit par des Tchèques) va démarrer dans les heures à venir, avec l’habituel retard de plusieurs mois. Tous les salariés de l’usine et du groupe savent que cet atelier va entraîner des bouleversements : l’arrêt de trois autres à Rouen et dans le Nord ainsi que diverses (…)"[...]
Par par Jean-Pierre Levaray. Article paru le dimanche 16 août 2009

DES DEMOISELLES QUI EN AVAIENT

"rance, première moitié du XIXe siècle, au croisement de l’affirmation de l’État jacobin, des balbutiements du capitalisme industriel et de l’avènement d’une bourgeoisie de plus en plus décomplexée, une jacquerie, mi-guévariste, mi-carnavalesque va enflammer le pays pyrénéen pendant plus de 40 ans : la révolte des « Demoiselles ».
En 1870 encore, le maire d’une petite commune d’Ariège peut affirmer : « Toute forêt, quel qu’en soit le propriétaire, est à (…) "[...]
Par par Iffik Le Guen. Article paru le lundi 15 juin 2009

TOTALEMENT RESPONSABLE

"PRÈS LA CATASTROPHE D’AZF, j’ai eu un rapport problématique avec les collègues toulousains qui avaient bossé sur ce site. Mêmes conditions de boulot mais conclusions opposées. Sur mon usine, on dénonçait les manquements à la sécurité, pendant qu’à Toulouse, ils présentaient leur usine comme étant très sûre. Et de demander sa réouverture en se rangeant aux côtés du patron : Total. Il faut dire que la direction de la multinationale les avait pris dans le sens du poil en (…)"[...]
Par par Jean-Pierre Levaray. Article paru le lundi 15 juin 2009

CROISADE CONTRE LES MUTANTS

"Sous la pression de l’opinion, la transgenèse a été réglementée par l’Union européenne. Qu’à cela ne tienne : les industriels de l’agro-alimentaire réactivent la mutagenèse, et font ainsi entrer les honnis OGM par la fenêtre. Face à cette nouvelle arnaque, quelle riposte ?
[ ; ]
T MAINTENANT, les OGM clandestins ! Le 20 mai, deux cents manifestants, dont un certain nombre illuminés par leur rôle citoyen, ont convergé vers la zone industrielle de Bollène (Vaucluse), (…) "[...]
Par par Jean-Claude Leyraud. Article paru le lundi 15 juin 2009

BIG BROTHER BOUFFE BIO

"La liste Europe écologie, verdoyante surprise du 7 juin, préconise dans son programme l’instauration d’un « principe de précaution sur les nanotechnologies » présentes, entre autres, dans les puces RFID. Mais souligne, quelques alinéas plus loin, que « certaines [de leurs] applications peuvent être intéressantes »… C’est tout à fait l’avis du Vert Éric Quinquet, vice-président aux transports de la communauté urbaine de Lille, qui, pour sûr, trouve bigrement pertinent (…)"[...]
Par par François Maliet. Article paru le lundi 15 juin 2009

DÉMOCRATIE PATRONALE

"‘sais pas comment vous dire. C’est au sujet des relations sociales dans ma boîte. Y a quelque chose qui a changé au cours des derniers mois. C’est pas pour dire que c’était mieux avant, loin s’en faut, mais désormais, c’est à couteaux tirés. Les rapports sont houleux, presque violents et ça n’étonne plus personne dans l’usine, toute cette série de séquestrations et autres. Après avoir eu des patrons paternalistes, ou gestionnaires, là on a (…)"[...]
Par par Jean-Pierre Levaray. Article paru le vendredi 15 mai 2009

LES COMPTES DES 1001 PROJETS

"LES MAUVAISES LANGUES insinuent que le plan de relance concerne moins l’économie que la carrière de Devedjian : avec 1 000 projets dans sa besace ministérielle, il a autant d’occasions de passer à la télé. Avec 26 milliards à distribuer,c’est certain,il va se faire des amis,chez les militaires et les marchands de canons par exemple.Ils empocheront 2,4 milliards à la loterie de Devedjian. Au mois d’avril, les gagnants sont :Nexter (ex-Giat) avec 15 millions pour acheter (…)"[...]
Par par Georges Broussaille. Article paru le vendredi 15 mai 2009

AGADE, TON BULLETIN…

"J’ENTENDAIS L’AUTRE FOIS un de ces (tout) petits mecs de l’UMP qui jappait, comme ils font toujours, quelque chose comme : tous ces gens qui veulent faire des élections européennes un vote sanction anti-Sarko ? C’est vraiiiiiment pas bien, mâme Dupont. Rien de nouveau, à vrai dire : les mecs nous font le coup à chaque fois. La dernière fois, remember : c’était en 2005, pour le référendum. Un : fallait voter OUI. Deux : fallait bien mesurer que l’enjeu (…)"[...]
Par par Sébastien Fontenelle. Article paru le vendredi 15 mai 2009

QUI A PEUR DU LOUP MEXICAIN ?

"DANS LE VILLAGE PLANÉTAIRE, la situation devenait grave : les serfs se révoltaient, résistaient avec morgue aux injonctions de leurs matons patronaux ou syndicaux, brûlaient leurs outils de travail, et, plus grave encore : parlaient de leurs conditions de vie au lieu de football. On entendait des mots oubliés comme « révolution » ou « lutte des classes ». Des magazines prestigieux bourrés de pages de pub colorées faisaient frissonner leurs lecteurs bobos qui voyaient déjà des hordes hirsutes de (…)"[...]
Par par Arthur. Article paru le vendredi 15 mai 2009

PARTAGE DE MIDI

"À Valenciennes, depuis 1995, l’équipe Midi-Partage accompagne vaille que vaille les laissés-pour-compte d’un dynamisme économique toujours plus bancal. Mais dans le fief de Borloo, où l’on rase gratis, on préfère subventionner les gagnants.
« Valenciennes a bien mérité de la Patrie. » Certes ! Ne doutons pas que la devise municipale soit justifiée. À l’heure actuelle, toutefois, la ville, comme d’autres, se débat comme elle peut. Après s’être enrichie avec (…) "[...]
Par par Sébastien Dubost. Article paru le jeudi 16 avril 2009

GLADIO : LES BASSES ŒUVRES DE L’OTAN

"Les services américains de l’Otan ont créé,dans les linéaments de la guerre froide, un réseau souterrain d’agents, destiné à stopper le gars avec le couteau entre les dents tout en recyclant d’anciennes crapules fascistes. L’Italie offre l’exemple le plus flagrant de cette guerre clandestine : pendant plus de quarante ans, l’État italien, avec sa police, son armée et son extrême droite, a caché en son sein le Gladio (« glaive »), une officine secrète (…)"[...]
Par par Anatole Istria. Article paru le jeudi 16 avril 2009

« JE SUIS UNE TEIGNEUSE »

"UJOURD’HUI, je vous sors de l’usine car, même s’il s’y passe toujours des choses, l’actualité locale, ce mois-ci, se situait à l’extérieur. Les boîtes qui ferment, c’est plutôt « tendance » en ce moment et la région normande n’y échappe pas. Pas très loin de ma taule, l’Imprimerie Offset Numérique (ION, groupe Morault) a tiré le rideau le 23 février, avec 56 licenciements à la clé. Dans la liste des fermetures actuelles, c’est un (…)"[...]
Par par Jean-Pierre Levaray. Article paru le jeudi 16 avril 2009

LES PONDEUSES DE LA NOUVELLE ÉCONOMIE

"Lors de la semaine sans pesticides, fin mars, une « Rencontre festive autour de l’agriculture locale et solidaire » s’est déroulée au lycée agricole Pétrarque d’Avignon. Les organisateurs voulaient du bon enfant et du consensuel, ils en ont eu pour leur argent.
[ ; ]
BSERVONS TOUT D’ABORD la liste des intervenants : le proviseur du lycée, le vice-président de la chambre d’agriculture, un agronome de l’INRA et des représentants des conseils général et (…) "[...]
Par par Jean-Claude Leyraud. Article paru le jeudi 16 avril 2009

POP SUÉDOISE : C’EST MAUSER QU’ON ASSASSINE !

"ALORS QUE PROSPÈRE le revival du groupe Abba,leurs compatriotes d’Ofog font un malheur avec la reprise du Si j’avais un marteaude Clo-Clo. Mais ils n’ont pas plus de chance de gagner l’Eurovision que de risque de payer des droits d’auteur aux héritiers du martyr électrodomestique : Ofog est un réseau pacifiste passé à l’action directe non violente. Ils ont du mal à encaisser que la Suède soit un marchand de canons discret mais fort réputé. Qu’à cela (…)"[...]
Par par Georges Broussaille. Article paru le jeudi 16 avril 2009

UN PUR ESPRIT

"ALAIN DESTREM est à l’UMP. En soi, déjà, c’est le signe d’une prédisposition à l’intellectualisme high tech : au génie, même, diraient (sans doute) les fans de Frédéric Lefèbvre. Élu de Paris depuis de si longues années que la mémoire s’en perd, le gars est,semble-t-il, d’un naturel plutôt discret : je n’avais, personnellement, jamais entendu parler de lui avant qu’il n’entre dans l’Histoire du monde par le tout récent prononcé (…)"[...]
Par par Sébastien Fontenelle. Article paru le jeudi 16 avril 2009

YOURTES AMÈRES

"À Bussière-Boffy, en Haute-Vienne, le maire fait tout pour virer une quinzaine de familles qui ont choisi de vivre dans des yourtes, roulottes et autres cabanes. Il est allé jusqu’à obtenir la fermeture prochaine de son école ! Mais les indésirables s’accrochent…
Des riverains évoquent leur « calvaire » de côtoyer quotidiennement de tels individus, d’autres s’effrayent de leur oisiveté : « On se demande ce qu’ils font de leur journée et de quel pognon ils (…) "[...]
Par par Christophe Goby. Article paru le lundi 16 mars 2009

AU SERVICE SECRET DE SA SAINTETÉ

"Benoît XVI, alias Joseph Ratzinger, aura attendu quatre ans avant de tendre la main aux intégristes de la Fraternité Saint Pie X de Mgr Lefebvre. Hélas, les récents vagissements négationnistes d’un certain évêque Williamson ont remis sous de malséants projecteurs l’idéologie rance de cette congrégation. Alors, Saint Pie X, une secte millénariste persuadée qu’Audrey Tautou, fruit des amours interdites entre le Christ et Marie-Madeleine, va venir juger les hommes ? Point du (…)"[...]
Par par Iffik Le Guen. Article paru le mercredi 18 février 2009

PARCOURS DU COMBATTANT

"E QU’IL Y A DE FOU dans le monde de l’entreprise, c’est qu’il y a toujours quelque chose qui s’y passe. Les patrons sont toujours à l’affût et veulent nous faire payer au minimum le fait de travailler, tout comme nous essayons de travailler le moins possible et de monnayer au maximum le temps que nous perdons pour eux.
Dernière trouvaille en date des patrons, le licenciement pour « inaptitude ». Ça permet aux patrons et DRH de se sentir les cuisses propres (…) "[...]
Par par Jean-Pierre Levaray. Article paru le mercredi 18 février 2009

LES SAFER SONT LES AFFAIRES

"Censées soutenir les jeunes lors de leur installation, les Sociétés d’aménagement foncier et d’établissement rural (Safer) sont souvent l’instrument des népotismes locaux et de la spéculation. Organismes d’intervention sur le marché foncier, ces sociétés anonymes à caractère professionnel ont pour principaux actionnaires les organismes professionnels agricoles ainsi que les collectivités territoriales. Vue en coupe d’une usine à gaz.
E 1er DÉCEMBRE 2008, une (…) "[...]
Par par Jean-Claude Leyraud. Article paru le mercredi 18 février 2009

LETTRE À BASILE ET AUX JEUNES GÉNÉRATIONS

"u as 16 ans et j’ai pris ton prénom au hasard sur le calendrier des Postes car Basile vientdu grec basileus, qui veut dire le roi. Et tu seras le roi de ton avenir. Tu es né dans un monde que tu vas devoir refaire du sol au plafond car il est en santé précaire. Mais n’accuse pas tes parents :ils ontété eux-mêmes grugés par l’énergie cinétique de la consommation d’objets inutiles. La production de marchandises est la clé du système qui régit la vie des habitants de (…)"[...]
Par par Arthur. Article paru le mercredi 18 février 2009

PATRAS, L’IMPASSE DES CLANDESTINS

"Voir la page centrale du photo-reportage en pdf.
Article publié dans CQFD N°64, février 2009. "[...]
Par par Pablo Chignard, Basile Pevin. Article paru le mercredi 18 février 2009

CE QUE NOUS FERONS DU DIEU-FRIC

"« J’ai escroqué 39 banques », titrait un CQFD vengeur en octobre dernier. Ce n’était pas une fanfaronnade, mais l’histoire vraie d’un Robin des banques nommé Enric Duran i Giralt. Ce jeune Catalan a détourné près d’un demi million d’euros en sollicitant 68 crédits auprès de 39 organismes financiers. Il a revendiqué son « acte d’insoumission bancaire » au moyen d’un journal éphémère, Crisi, distribué gratuitement à 200 000 exemplaires. Les sommes (…)"[...]
Par par Nicolas Arraitz. Article paru le mercredi 18 février 2009

ALBERT LONDRES IS NOT DEAD

"lbert Londres is même tout ce qu’il y a d’alive : il a les cheveux de Gonzague Saint-Bris, une liquette blanche dont le col s’ouvre sur un torse dépilu, et à chaque fois, désormais, que l’armée israélienne, du haut de son immense courage,confectionne du hachis d’Arabes, il accourt, bat des mains, et jure dans la presse (qui ment) que c’est pour la bonne cause. On l’appelle : BHL. Bernard, pour les ami-e-s.
Au mois de janvier dernier,voyant que (…) "[...]
Par par Sébastien Fontenelle. Article paru le mercredi 18 février 2009

CASSÉS PAR LE BOULOT

"DANS MA BOÎTE AUX LETTRES, je reçois un courrier où Roselyne m’écrit qu’elle voudrait bien que je passe chez elle pour dédicacer mon livre. Elle me dit que son mari a fait une forte dépression et qu’il ne peut plus travailler. « Venez le matin, a-t-elle prévenu, parce que mon mari dort l’après-midi, à cause des médicaments »… Ils habitent juste à côté de l’usine ; alors je m’y rends.
Quartier d’ouvriers en accession à la propriété, au milieu (…) "[...]
Par par Jean-Pierre Levaray. Article paru le samedi 15 novembre 2008

LA PEAU DE MA YOURTE

"De Grenoble, il faut une heure de voiture – ou de train – pour rendre visite à Marina, sérigraphiste qui vit en yourte depuis l’été dernier. Un ami paysan lui a prêté un bout de terre pour qu’elle s’y installe avec son fils. Petite visite.
« En sortant du village, tu tournes devant la Vierge, tu suis le chemin de terre… C’est après la ferme. » La yourte est installée sur un champ bordé de pins. À l’est, l’Obiou, à l’ouest, le mont (…) "[...]
Par par Anne-Leïla Ollivier. Article paru le mercredi 15 octobre 2008

PICOLO PROLO

"PARFOIS, J’AI L’IMPRESSION d’être considéré comme un ethnologue qui enquête sur le monde ouvrier. À l’usine ou lors de mes déplacements, les gens viennent me raconter les anecdotes marrantes, les collègues bizarres. C’est quand même plus parlant que de raconter les histoires des héros ou des saints de la classe ouvrière ! Celui dont il va être question travaillait à l’usine et c’est un copain, Alain, qui l’a évoqué. Je l’avais (…)"[...]
Par par Jean-Pierre Levaray. Article paru le lundi 15 septembre 2008

DE LA GENTRIFICATION

"Plus de soixante-cinq ans après la destruction par la Wehrmacht du quartier Saint-Jean sur la rive nord du Vieux-Port de Marseille, nous évoquerons ici la gentrification, autrement dit la « rénovation » des quartiers populaires. Certes, ce dynamitage – qui a servi des plans de transformation urbaine prévus depuis 1932 par l’architecte de La ville Jacques Greber – est incomparablement plus brutal que le presque « pacifique » processus de délogement des populations pauvres et de (…)"[...]
Par par Anatole Istria. Article paru le mardi 15 juillet 2008

LULU

"LE MOIS DERNIER, je vous racontais comment l’usine, depuis plus de six mois, connaissait une embellie. Eh bien voilà qu’on en arrive déjà au bout, semble-t-il. Mais de tout ça je vous en parlerai sans doute à la rentrée. Les choses seront peut-être plus claires. En fait, je voulais vous parler de Lulu. Lulu était un élément incontournable de l’usine, il est parti en préretraite il y a quelques mois. Lulu travaillait au service expédition de l’usine, là où le boulot (…)"[...]
Par par Jean-Pierre Levaray. Article paru le mardi 15 juillet 2008

FAITES DE VOTRE VIE UNE AFFAIRE

"Dans ce monde où le capital apparaît toujours plus comme une puissance sociale dont les individus sont les fonctionnaires,même les agriculteurs font à leur tour l’expérience du pseudo-travail, de ce travail fictif qui consiste à gérer le labeur d’autrui.
PATRICK, VITICULTEUR BIO, ne met jamais les pieds dans ses vignes, il a des salariés pour ça. « Ils font bien quelques conneries,mais je ne peux pas être toujours dans leur dos pour les surveiller, l’important c’est (…) "[...]
Par par Jean-Claude Leyraud. Article paru le mardi 15 juillet 2008

DÉTOURNEMENT DE DÉCHETS

"Pour soutenir la croissance, la récup’est interdite dans les déchetteries. Michelle s’en fout. Employée par une petite communauté de communes, elle a fait de son lieu de travail un espace d’échanges et de solidarité, où on recycle avant tout le don et le plaisir de la conversation.
Le soleil de plomb frappe la maisonnette perdue au bout de la route tortueuse, au milieu de la garrigue gardoise. « Un verre d’eau fraîche ? » Michelle se lève. « Le frigo est plein de (…) "[...]
Par par Gilles Lucas. Article paru le mardi 15 juillet 2008

« EL PUMA », UN PALAIS POUR TOUS

"Au cœur de la Séville populaire, El Pumarejo est une maison seigneuriale plutôt décatie. Habitée par des pauvres et laissée à l’abandon par ses propriétaires, elle menace ruine. Mais voilà que le vieil édifice renaît et s’ouvre à la vie du quartier. Histoire…
Lolo, un grand gaillard à l’accent prolo, fait faire le tour du proprio.Il a grandi ici et connaît le moindre recoin de ce palais construit à la fin du XVIIIe siècle par le négociant Pedro Pumarejo, qui (…) "[...]
Par par Nicolas Arraitz. Article paru le dimanche 15 juin 2008

TRAVAILLER MOINS POUR RIGOLER PLUS

"EN CE MOMENT, je suis un peu moins dans l’usine parce que je me déplace pas mal aux quatre coins de la France pour présenter mes bouquins, le film ou la bédé. Je suis pas mal sollicité et ça me plaît bien, il y a toujours des rencontres agréables à la clé de ces kilomètres parcourus.
Dernièrement, j’étais invité par la librairie anarchiste l’Autodidacte, à Besançon. Au cours de cette soirée, bien sympathique et qui s’est bien passée malgré le froid et la neige, (…) "[...]
Par par Jean-Pierre Levaray. Article paru le mardi 15 avril 2008

MOTOR CITY IS BURNING

"Il y a quarante ans, la jeunesse hippie déferle à San Francisco pour un « Summer of Love » sous acide tandis qu’à 2 397 kilomètres à l’est, la ville de Detroit connaît les émeutes les plus violentes de l’histoire des USA jusqu’à celles de Los Angeles en 1992.
La ville symbole de l’industrie automobile est en déclin depuis deux décennies. De 1947 à 1963, Detroit a perdu 13 4000 emplois industriels. En 1966, 20 000 habitants, principalement des Blancs de la classe moyenne, ont déménagé. Les (…) "[...]
Par par Anatole Istria. Article paru le dimanche 15 juillet 2007

VACANCES, J’OUBLIE TOUT

"BON, ARRIVE la période des vacances. L’usine ronronne et nous sommes tous à souhaiter qu’il ne se passe rien d’exceptionnel pendant les deux mois d’été. Pas d’accident, pas de grosse panne, pas de turbine qui s’enflamme… La période des vacances est un moment difficile pour ceux et celles qui restent à l’usine. Pour pallier le départ d’une partie du personnel, il n’est pas question d’embaucher des intérimaires. Le travail retombe donc sur ceux et celles qui restent ou qui attendent leur (…)"[...]
Par par Jean-Pierre Levaray. Article paru le dimanche 15 juillet 2007

QUELQUES FAITS RÉCENTS

"ILS NOUS SOUFFLENT LE CHAUD ET LE FROID. Ça fait des mois que l’ambiance est des plus désastreuses, je vous l’ai assez raconté. On en était à penser que l’usine allait fermer dans les mois à venir. Même les cadres, la direction et tutti quanti avaient le moral dans les chaussettes et nous n’avions plus qu’à compter les points. Les plus vieux attendant un énième plan de restructuration et les plus jeunes attendant de possibles mutations dans le secteur pétrolier de Total . Bref, on était (…)"[...]
Par par Jean-Pierre Levaray. Article paru le mardi 15 mai 2007

SUPERCYBERPUNK

"Avec l’ordi perso, les logiciels libres ou crackés, l’Internet pas encore totalement verrouillé par la morale, les flics et le commerce, les gangs alternatifs ont à portée de main une arme pour faire vivre la scène au-delà des bars, squats et fanzines. L’outil numérique devenant abordable pour le néophyte, les groupes autoproduits ne se limitent plus à enregistrer des albums, mais se lancent également dans la diffusion de clips. Le succès des multiples plates-formes de partage de vidéos (…)"[...]
Par par Pierre Etbunk. Article paru le dimanche 15 avril 2007

DUB SAHRAOUI

"ElectroDunes, c’est la rencontre entre les Algériens Hafid Douli (chanteur d’El Hillal), Houari Douli et Saïd Touati, issus de familles de musiciens de Beni-Abbès, avec l’homme qu’on appelle Barbès D., Ch’timi marseillais et ex-guitariste du Jamasound, aujourd’hui dubber indépendant. C’est le festival transméditerranéen Nuit métis qui a rendu possible ce mariage des riddims reggae digital, de la basse, du mélodica, de la réverb’ dub avec le chant et les percussions nord-africaines (bendir, (…)"[...]
Par par Anatole Istria. Article paru le dimanche 15 avril 2007

EN AVANT GUINGOUIN !

"Georges Guingouin n’a demandé l’autorisation à personne. Sans attendre les consignes, ni se plier à la discipline d’un parti communiste respectueux du pacte germano-soviétique jusqu’à la fin juin 1941, il réorganise une cellule clandestine en Haut-Limousin et publie un Appel à la lutte dès l’été 1940. L’instituteur de Saint-Gilles-les- Forêts part le premier au maquis et se terre dans les bois, en Corrèze, armé d’une simple ronéo pour la propagande et la fabrication de faux papiers. Cela (…)"[...]
Par par Anatole Istria. Article paru le dimanche 15 avril 2007

BOULOT DE NUIT

"CE QUI SUIT NE S’EST PAS DÉROULÉ dans l’usine où je travaille, mais c’est presque le même atelier et l’usine est une des trois du groupe GP encore en activité. Elle se situe en Seine-et-Marne, à une cinquantaine de bornes de Paname. Les produits fabriqués sont à peu près les mêmes (ammoniac et engrais), mais la direction générale pousse cette usine parce qu’elle est bien située, parce qu’elle n’a jamais connu de gros problèmes techniques et parce que le personnel n’y fait jamais grève ou (…)"[...]
Par par Jean-Pierre Levaray. Article paru le dimanche 15 avril 2007

NOTRE-DAME DU CALVAIRE

"On voit parfois de vieilles musulmanes allumer des cierges à la santé de Notre-Dame-de-la-Garde, la bonne mère de tous les Marseillais. Mais dans la boutique de la basilique, on n’a pas la même hauteur de vue.
CONVOQUÉ PAR UN CLIENT FURIEUX : « Si vous ne venez pas immédiatement constater les dégâts, nous nous passerons définitivement des services de votre association ! » Clac ! Le combiné raccroché rageusement, pas moyen d’en savoir plus. Nos services ? C’est l’intérim des gueux, la mise (…) "[...]
Par par César Gibet. Article paru le jeudi 15 mars 2007

GALETTES ET GUINGUETTES

"OÏ, C’EST INOUÏ
Non, CQFD n’est pas qu’un brûlot dénonciateur, c’est aussi un moyen de faire découvrir des machins et des bidules expérimentaux et sociaux. Du coup, quand on est contacté par un petit label viscéralement anticapitaliste, on répond d’emblée « Vas-y collègue, envoie tes prods ». Là, j’ai aussi prévenu le gars que la oï musik c’est pas trop mon truc. J’avais vu que son label distribuait pas mal de choses dans le style skinhead antifasciste. C’est ainsi qu’on a reçu l’album (…) "[...]
Par par Will et Pierre Etbunk. Article paru le jeudi 15 mars 2007

MÉCHANTE ASSEMBÉE DE QUARTIER

"Couscous, micro ouvert, jeux d’enfants et vol à la tire. Dimanche 4 mars, à Noailles, coeur coloré du vieux Marseille, un repas de quartier ébauchait ce qui pourrait devenir… une assemblée populaire.
« Il n’y a pas besoin d’une raison particulière pour se rencontrer, pour construire des choses ensemble. Juste le plaisir de le faire. » Ceux de la Rage du peuple, collectif auquel participe la rappeuse Keny Arkana, ont disposé des tables en U sur la place Delacroix. Certains amènent un (…) "[...]
Par par Nicolas Arraitz. Article paru le jeudi 15 mars 2007

AUX CHIOTTES

"Dans l’Antiquité,les latrines étaient latines. On sait qu’à Rome elles constituaient des lieux publics confortables, où les classes nobles brassaient les nouvelles et les affaires. Bien plus tard, et malgré Rabelais, qui témoigne d’un art scatologique populaire ne manquant pas de selles (« Il n’y a tel torchecul que d’un oisillon bien duveté », vante Gargantua), à la Renaissance, la satisfaction des besoins passent d’être chose publique à chose pudique. Dans les traités de civilité qui (…)"[...]
Par par Anatole Istria. Article paru le jeudi 15 mars 2007

C’EST PAS LE MOMENT

"L’AMBIANCE est toujours pourrie à l’usine, ça ne peut pas changer d’un mois sur l’autre. Total annonce des bénéfices immoraux, mais sa filiale engrais est carrément déficitaire (moins 55 millions d’euros pour 2006) et l’année 2007 commence très mal. Total ne veut plus éponger les dettes. Sans doute que la multinationale va garder sa filiale Grande-Paroisse jusqu’à la fin du futur procès d’AZF et après basta ! L’ambiance n’est pas due uniquement à ce déficit - on est habitué -, mais surtout (…)"[...]
Par par Jean-Pierre Levaray. Article paru le jeudi 15 mars 2007

GALETTES ET GUINGUETTES

"Petite connivence ordinaire
Chroniquer les CQFD Allstars dans CQFD fleure bon l’arrangement de comptoir… Un peu comme quand Le Figaro encense les Rafales du patron Dassault dans ses colonnes… Avouons-le, ces bougres homonymiques ne nous sont pas étrangers, mais notre joyeuse amitié n’influe en rien sur nos capacités d’écoute de leur production musicale. Leur tube, le désormais légendaire « Manger salade », entraîne un franc déhanchement jusque chez le pisse-froid d’ordinaire peu enclin (…) "[...]
Par par François Maliet, Will et HVB. Article paru le jeudi 15 février 2007

LA FÊTE, À L’ENVERS ET CONTRE TOUT

"Potlatch ou grandes dionysies puis carnaval, la fête s’est toujours distinguée du temps du labeur quotidien, de l’argent épargné ou des émotions mesurées. Elle porte en elle le sacrifice et la transgression marquée par l’excès et la consommation, le gaspillage et la destruction. Dans une civilisation essentiellement agraire, elle sert de parenthèse de folie à une population docile le reste de l’année et tout le monde est content. Mais lorsque la parenthèse festive s’étend sur plusieurs mois (…)"[...]
Par par Iffik Le Guen. Article paru le jeudi 15 février 2007

AUDITES-LE AVEC DES FLEURS

"Y A TOUJOURS de méchantes ambiances à l’usine. C’est normal, c’est un microcosme et tout prend des allures de catastrophe ou de psychodrame. Faut dire que tout n’est pas rose : comme je vous l’ai déjà écrit dans des numéros précédents, on subit un énième plan de suppression d’emplois et quatre des sept sites restants sont en train de fermer. Cela se fait avec des heurts et quelques conflits. Il y a les mutations et des gens qui vont devoir changer de métier ou de région, mais on a connu (…)"[...]
Par par Jean-Pierre Levaray. Article paru le jeudi 15 février 2007

NANTES : 1- LILLE : 1

"LA DERNIÈRE MODE en matière de musique est paraît-il d’écouter du rock joué par des ados. On voit ainsi défiler sur les plateaux télé des jeunes au look de dandy des seventies dont le possible talent musical s’efface derrière une prétention artistique presque aussi démesurée que le retour sur investissement espéré par leur producteur. Et pourtant, jeunesse ne veut pas forcément dire médiocrité. Justin(e) est là pour le prouver. Ce groupe de rock nantais est composé de cinq jeunes gars (…)"[...]
Par par Pierre Etbunk, Mystic Punk Pinguin. Article paru le lundi 15 janvier 2007

DO THE DOG

"De 1979 à 1981, la Grande-Bretagne traverse une période de conflits qui va marquer l’avènement de l’ère Thatcher, l’écrasement de la classe ouvrière et la liquidation des droits sociaux. Le tout rythmé en musique par des combos amphétaminés à la conscience aiguisée. En janvier 1979, ce qu’on a nommé le Winter of Discontent plonge le pays dans un chaos social sans précédent depuis les années 20. Les camionneurs se mettent en grève suivis par les employés des services de santé, des ordures et (…)"[...]
Par par Anatole Istria. Article paru le lundi 15 janvier 2007

L’INTERNATIONAAAAALE

"QUATRE HEURES DU MATIN, plus qu’une heure à tenir et la nuit sera terminée. Cette nuit de travail a été particulièrement harassante. On a eu du boulot par-dessus la tête et on est complètement crevés, là, nous, l’équipe. Il a fallu courir partout, s’escrimer sur les machines. C’est pas une vie. C’est tout foutu, ils le font exprès pour qu’on en ait marre, pour qu’on accepte que l’usine ferme sans trop rien dire. C’est vrai que le travail devient plus lourd et plus dur. Parce qu’on est moins (…)"[...]
Par par Jean-Pierre Levaray. Article paru le vendredi 15 décembre 2006

PAS DE COPYRIGHT SUR L’IVRESSE

"UNE BONNE SURPRISE ce mois-ci dans la boîte aux lettres du journal : le dernier album de Guarapita, Like a Huelepega. Je les avais aperçus sur scène il y a un peu plus d’un an et j’avoue ne pas avoir accroché des masses à l’époque. Mais là, avec cet album, je suis conquis. Le groupe a déniché son nom au Venezuela. C’est un cocktail local, la guarapita. Un mélange explosif de jus de fruit et de mauvais alcool. Et ceci colle diablement bien à ce combo qui mixe français et espagnol (plus (…)"[...]
Par par Pierre Etbunk. Article paru le mercredi 15 novembre 2006

CLAIREMENT HORS CADRE

"SOUVENT ILS VIENNENT ME VOIR, lors d’une présentation de mes bouquins dans une librairie. D’autres travaillant dans la même usine que moi m’abordent dans un couloir ou à l’atelier… Tous ont la même requête : « Pourriez-vous parler des cadres ? Parce que, nous aussi, nous souffrons du travail. » La plupart du temps, je leur réponds que j’ai du mal à me mettre à leur place, qu’il n’y a qu’eux qui peuvent parler de leur malaise au travail et puis, je finis toujours par dire qu’ils ont plus (…)"[...]
Par par Jean-Pierre Levaray. Article paru le mercredi 15 novembre 2006

L’ORIENTAL DÉSORIENTÉ

"L’unité nationale israélienne sera-t-elle bientôt consolidée par l’épuration ethnique ? C’est ce que le nouveau vice-premier ministre Avigdor Lieberman semblait préconiser encore il y a peu avec le transfert forcé des Arabes israéliens (20 % du pays) vers les territoires palestiniens. Cela effacera-t-il pour autant le vice caché d’Israël : son « orientalité », puisque 50 % de la population est composée de Misrahim (juifs orientaux). Dans un article intitulé Le sionisme du point de vue de (…)"[...]
Par par Anatole Istria. Article paru le mercredi 15 novembre 2006

ZONE APACHE

"Début 1900, pisse-copies, juges et argousins s’entendent pour juguler un « péril jeune » qui menace la IIIe République. Sur les hauteurs de Belleville, deux jeunes prolos déclassés, Manda et Leca, se battent à couteaux tirés pour les yeux d’une blonde, Amélie Hélie, une putain appelée Casque d’or. C’est pas des manières, mais comme l’histoire est belle comme l’antique, elle tient en haleine la presse et les discussions mondaines. On s’intéresse alors aux us et coutumes de cette jeunesse (…)"[...]
Par par Anatole Istria. Article paru le dimanche 15 octobre 2006

ÉLYSÉE-MOI, BANDE DE NAZES !

"MESDAMES, MESSIEURS,
Cédant à l’affectueuse sollicitation de ma chienne Rita et à l’irrépressible appétit de pouvoir qui est le mien depuis qu’un gendarme, ignorant qui je suis, m’a verbalisé pour contrôle technique non effectué sur ma vieille Citroën, j’ai décidé de me présenter à l’élection présidentielle de 2007.
Comme je vais vous le prouver, j’ai toutes les qualités requises pour exercer cette fonction prestigieuse :
1. Comme tous les candidats, je sais que les électeurs veulent le (…) "[...]
Par par Arthur. Article paru le dimanche 15 octobre 2006

BOYCOTT STORY

"L’éponyme « boycott » tire son origine du capitaine Charles Cunningham Boycott, un propriétaire terrien anglais du comté de Mayo dans l’ouest de l’Irlande, qui sévissait en 1880. Il est encore aujourd’hui réputé pour avoir laissé l’empreinte d’un « old son of a bitch » (selon un vieux rencontré dans un pub du côté de Galway). Alors que ses fermiers et paysans criaient famine, il refusa de baisser leurs loyers et expulsa les plaintifs. La ligue des fermiers irlandais (Irish land league) qui (…)"[...]
Par par Anatole Istria. Article paru le vendredi 15 septembre 2006

FÊTES ET DÉFAITES DE LA MUSIQUE

"L‘escale interminable se prolonge. La moiteur de l’atmosphère englue le môle défoncé, au détour du quai d’un port imaginaire quelques notes de piano à bretelles me décollent les étiquettes. Des roulements de batterie se font plus précis malgré le tourbillon de l’accordéon. Petit à petit, le son d’une basse déploie ses rondeurs. Je m’avance en alerte et j’espinche les alentours. Et là, au milieu du bric-à-brac d’une cour des miracles, B. Roy et sa bande (www.broyetsabande.net), rescapés de (…)"[...]
Par par Will et HVB. Article paru le samedi 15 juillet 2006

LE TRUST, LE LAMPISTE ET TRENTE MORTS

"CA Y EST, LE RAPPORT D’EXPERTISE sur la catastrophe d’AZF est enfin sorti. Il aura fallu attendre près de cinq ans pour apprendre ce que l’on savait déjà : l’explosion d’AZF et ses trente morts sont dus à un phénomène chimique lié à des « dysfonctionnements de management ». C’est une façon plus polie de répéter ce que l’on dit depuis des lustres. À part quelques salariés toulousains d’AZF qui refusaient d’ouvrir les yeux (que Total leur avait bien fermés), la plupart des ouvriers et (…)"[...]
Par par Jean-Pierre Levaray. Article paru le jeudi 15 juin 2006

LE CHALAND QUI PASSE

"« Au fil de l’eau point de serment, ce n’est que sur terre qu’on ment », chantait Lys Gauty dans L’Atalante. Déjouant les sirènes de la consommation de masse, de durs marins d’anarchie douce de l’asso « Remises à flots » réinventent les canaux de relations et d’échanges humains.
Un ami vigneron du Vaucluse me tend un jour une plaquette d’une association « en faveur du transport fluvial en général et du gabarit Freycinet en particulier ». « Ce sont des copains, me dit-il, ils ont mis en (…) "[...]
Par par Anatole Istria. Article paru le jeudi 15 juin 2006

DE L’ORIGINE DU FUTCHEBOL

"Les historiens sont formels : depuis fort longtemps et un peu partout les hommes ont joué à la baballe. Le Mob football (foot de la plèbe) se pratique dès le haut Moyen Âge en Angleterre et réunit des équipes de plusieurs centaines de personnes qui font des ravages dans les villages. On raconte qu’à Kingston-on-Thames, au milieu du XVIe siècle, la tête d’un prince décapité a fait office de ballon et le parvis de l’église de but… À Florence au XVIIe siècle se développe le calcio, qui se (…)"[...]
Par par Dédé Sorel. Article paru le jeudi 15 juin 2006

NO FUTURE ET VENDETTA

"POUR MOI, comme sans doute pour bien d’autres jeunots, le nom de Lucrate milk est associé à la chanson « I love you fuck off », et c’est à peu près tout. Faut dire qu’à la grande époque du groupe, je devais pogoter au fond de ma poussette. Quelle bonne idée donc que celle du label Folklore de la zone mondiale de sortir un coffret récapitulant la courte mais virulente épopée de ces arty-punks dont certains finirent par connaître le succès ailleurs (Bérurier noir, Négresses vertes). Le (…)"[...]
Par par Pierre Etbunk, Sébastien Dubost. Article paru le lundi 15 mai 2006

VALEUR DE L’USAGE (2)

"Résumé de l’épisode précédent : après une balade dans la campagne, Anne nous prépare un gratin de blettes pour le dîner . J’ai un peu honte de le dire, mais pendant ce temps-là, Pascal (son compagnon), Lionel et moi, on fume, on boit l’apéro et on mange des chips industrielles. Pour notre défense, je peux arguer que nous avons mollement contribué à la cueillette des plantes sauvages qui composeront la salade.
Pascal : « Dans la société de contrôle où on vit, l’esprit (…) "[...]
Par par Grite Lammane. Article paru le lundi 15 mai 2006

PETITE HISTOIRE DU REVENU GARANTI

"Jouons cartes sur table, cher lecteur : le revenu garanti est la mauvaise conscience du capitalisme autant que son renversement. Avec les poor laws, l’Angleterre du XVIIIe siècle, ne sachant que faire des paysans expulsés de leurs terres et déboulant en masse dans les villes, invente un contrôle social fondé sur le triptyque « assister, surveiller, punir ». En échange d’un maigre pécule, le chômeur est tenu à n’importe quel labeur proposé par la paroisse. L’enjeu est clair : faire accepter (…)"[...]
Par par Iffik Le Guen. Article paru le lundi 15 mai 2006

RÊVE DE BANANERAIE

"DRISS EST L’UN DES RARES ouvriers de l’usine à habiter le vieux quartier qui longe la zone industrielle. Il s’y est installé juste après son mariage et y est resté. Il a seulement déménagé d’un pâté de maison à un autre, lorsque ses cinq enfants ont commencé à prendre trop de place. Driss a toujours vécu là parce que les loyers sont peu élevés et que la proximité de l’usine fait qu’il n’a pas besoin de véhicule pour venir bosser. D’ailleurs on le croise souvent sur le chemin de l’usine, (…)"[...]
Par par Jean-Pierre Levaray. Article paru le mercredi 15 mars 2006

VAGABOND, GRAND ET BEAU

"Le krach de 1929, la déglingue qui s’ensuit, les errants des Raisins de la colère, la fin de la crise avec l’entrée en guerre des États-Unis… De cette époque pas si éloignée de la nôtre, Dan Burr a tiré une BD plus proche encore, Les rois vagabonds . Adaptation graphique d’une pièce de James Vance, l’album met en scène l’histoire de Fred, un adolescent parti de Californie à la recherche de son père. On est en 1932, la campagne présidentielle Hoover-Roosevelt fait rage. Fred tente sa (…)"[...]
Par par Pierre Etbunk, Sébastien Dubost. Article paru le mercredi 15 mars 2006

COCHON CONTRE VAUTOUR

"« Monsieur Vautour », voilà le nom d’oiseau que Georges Cochon, militant anarchiste, objecteur de conscience et rescapé des Bat’d’Af’, a donné aux proprios de son temps. Il faut bien dire qu’un peu avant la Grande Guerre, cette espèce s’engraisse sur le dos des prolétaires arrachés à leurs campagnes par la révolution industrielle. Les logements ouvriers sont plus rares que les concierges délateurs. À Paris, de 1907 à 1911, on en construit 2 500 alors que les prolos arrivent par wagons de 25 (…)"[...]
Par par Iffik Le Guen. Article paru le mercredi 15 mars 2006

LA MAISON EN TERRE DE WAYRA

"Dans les faubourgs de Montevideo, en Uruguay, des femmes organisées en coopérative s’emploient à réhabiliter une alternative aux bidonvilles : l’habitat en terre cuite. Et ça marche.
Les constructions en terre ont mauvaise presse. Leur image de baraque pour pauvres ou de vestige condamné par le progrès s’est ancrée dans les esprits. Pourtant, on y vit mieux que dans un taudis ou un clapier. Alors que la construction « moderne » nécessite des matériaux industrialisés qui coûtent bonbon et (…) "[...]
Par par Dorama. Article paru le mercredi 15 février 2006

JE TE SALUE, VIEIL OCÉAN !

"PREMIER FÉVRIER : un chimiquier battant pavillon des Iles Marshall, abordé par un vraquier battant pavillon maltais coule au large de Cherbourg avec 10 000 tonnes d’acide phosphorique. Réaction immédiate des autorités : pas de pollution. C’est vrai : les poissons vont aimer le phosphore. D’ailleurs, on dit toujours que le phosphore rend intelligent. D’un type qui réfléchit bien, on dit qu’il phosphore astucieusement ! Conclusion : comme le poisson est bon pour la tête, les poissons nourris (…)"[...]
Par par Arthur. Article paru le mercredi 15 février 2006

DES SAVONS ET DES BULLES

"Ils ne sont pas si nombreux, les hommes politiques à avoir inspiré la création artistique. On se souvient de refrains maudissant Le Pen, Chirac ou Pasqua. Aujourd’hui, c’est au tour du petit Ronald Reagan de Neuilly-sur-Seine de se prendre une rouste musicale. Concentrée sur la compil Sarkotusors, « la compilation antisarkoziste de base », elle se décline en quatorze claques infligées par autant de groupes d’horizons divers, tous résolus à étriller le ministre de l’Intérieur, sa politique, (…)"[...]
Par par Pierre Etbunk, Sébastien Dubost. Article paru le mercredi 15 février 2006

RUMEURS AVANT FERMETURE

"L‘AMBIANCE DANS L’USINE est particulière, en ce moment. Particulière mais pas nouvelle. Depuis une quinzaine d’années, nous subissons des plans de suppression d’emplois quasi continus qui ont fait passer le nombre des collègues de deux mille à quatre cents. Cela s’est fait sans trop de vagues, surtout par des départs en préretraite, plus rarement par des mutations sur d’autres sites, plus rarement encore par des licenciements. La moyenne d’âge dans l’usine a facilité les choses aux (…)"[...]
Par par Jean-Pierre Levaray. Article paru le mercredi 15 février 2006

LES CASSEURS DE MACHINES

"En 1811, à Nottingham, les patrons des ateliers textiles reçoivent des lettres de menaces réclamant une hausse des salaires et une requalification du travail. Elles sont signées par un mystérieux Ned Ludd, prête-nom attribué à un ouvrier un peu furieux qui aurait détruit deux métiers à tisser vers 1780. Dans la foulée, des artisans tisserands masqués démolissent soixante nouvelles machines à tisser. Le luddisme est né.
Comme dit Karl Marx, « dans la manufacture et l’artisanat, l’ouvrier se (…) "[...]
Par par Anatole Istria. Article paru le mercredi 15 février 2006

PAVILLON PIRATE

"Le drapeau noir à tête de mort flottait depuis deux mois sur le Vieux-Port de Marseille. Black Cloud, fier cotre de sept mètres amarré sauvagement sur le quai des Belges, attirait le regard et les questions des passants. Son équipage, Corto et Anouk, vivait à bord depuis des lunes. Un panneau annonçait le but de la course : livrer deux groupes électrogènes auto-financés à un village de Casamance.
« Notre seul sponsor est votre générosité », disait en substance la pancarte au-dessus de la (…) "[...]
Par par Sébastien Dubost. Article paru le dimanche 15 janvier 2006

CHAUD DEVANT !

"C‘EST BIEN BEAU DE DÉNONCER nos racailles qui calcinent les bagnoles mais est-il bien raisonnable d’oublier, parmi leurs méfaits, qu’elles augmentent le CO2 responsable de l’effet de serre ? Si encore elles se chauffaient devant les carcasses en feu, mais que dalle ! Elles se carapatent vite fait et c’est les CRS qui profitent des braseros ! Sarko, tu tiens là un argument de plus pour les expulser. On dit quoi ? On dit merci Arthur ! Mais, une fois président, n’oublie pas mes petits (…)"[...]
Par par Arthur. Article paru le dimanche 15 janvier 2006

LE HAMAC ET LE LUTIN

"HÉ ! REVOILOU NOTRE COLLÈGUE RIT, l’hommeorchestre avé l’accent made in garrigue et son nouvel opus de chansons en français Sans tambour ni trompette (udcmATwanadoo.fr). Plutôt souple et tranquille le bonhomme ? À la première écoute peut-être, mais quand on s’attarde un peu sur ses propos, on réalise que le gars s’interroge grave sur la déliquescence de ce système et nous envoie quelques vérités direct dans les tripes. Comme dans l’excellent « Où va se monde », question qu’on aurait (…)"[...]
Par par Will et Pierre Etbunk. Article paru le dimanche 15 janvier 2006

ÉLÉPHANTIASIS ET FOLIE DES GLANDEURS

"DE PORT EN PORT, de gare en gare, de squat en squat, la dérive psychogéographique hante la musique de Fantazio. The Sweet Little Mother Fuckin’ Show (distribution www.co-errances.org) est le premier album de ce gonze de l’Est parisien qui a choisi l’éléphant comme totem. Le livret du CD est superbement illustré par les visions graphiques de Popaye. Sans label ni manager, Fantazio est assurément un musicien indépendant, un hors-système. Accompagnée par un gang de cuivres, de cordes et de (…)"[...]
Par par Pierre Etbunk, Anatole Istria. Article paru le dimanche 15 janvier 2006

LES ÉPONGES FARCIES

"DIDIER AURAIT DÛ ne partir en retraite que dans deux ans mais, en fait, il a quitté l’usine l’année dernière : le dernier plan de restructuration l’a surpris et l’a fait partir en préretraite. Il s’en est plutôt bien tiré, puisqu’il n’aura pas à subir la loi Fillon. Même s’il a toujours fait partie des gens qui semblaient s’éclater au boulot (après des années passées comme mécanicien, il avait obtenu un statut d’agent de maîtrise sans avoir vraiment de personnel à diriger et ça lui allait (…)"[...]
Par par Jean-Pierre Levaray. Article paru le dimanche 15 janvier 2006

GUERRE À LA BEUH

"Le chanvre, ou cannabis, est bien connu comme une des plus anciennes plantes domestiquées (8000 ans), et utilisé en médecine chinoise depuis 5 000 ans. L’agriculture a permis sa transformation comme textile, cordage, toile, papier (la bible de Gutenberg de 1450), huile, etc. Mais c’est pour son effet psychotrope qu’on pourchassera, enfermera, interdira. Vous étonnerez-vous, amis lecteurs, si le processus de cette chasse à l’herbe s’est développé dans l’Amérique puritaine, raciste et (…)"[...]
Par par Anatole Istria. Article paru le jeudi 15 décembre 2005

BOUBOUS ET SLIPS FENDARDS

"A l’heure où les rafles d’étrangers au faciès coloré s’intensifient, nous étions conviés au concert de notre sista guinéenne Sayon Bamba Camara (www.pro-fusion.net), afin de découvrir son nouvel album, Chansons des rues et des maquis. La soirée était présentée par un très sérieux président d’honneur qui, au fil de son discours digne d’un consul africain ayant perdu ses binocles, s’est révélé être un grand comique troupier. Le public nombreux, tout imbibé de binouze qu’il était, s’est bougé (…)"[...]
Par par Will et Pierre Etbunk. Article paru le mardi 15 novembre 2005

CHASSÉ-CROISÉ KABYLES, KANAKS ET COMMUNARDS

"Si 1871 évoque la Commune de Paris, c’est aussi l’année de la première grande insurrection dans l’Algérie coloniale. La dernière campagne militaire de 1854 a achevé de « pacifier » la Kabylie dans un bain de sang, selon la méthode du général Bugeaud de sinistre mémoire (« J’entrerai dans vos montagnes ; je brûlerai vos villages et vos moissons ; je couperai vos arbres fruitiers et alors ne vous en prenez qu’à vous-mêmes »). En 1868, le pouvoir passe de l’administration militaire à (…)"[...]
Par par Anatole Istria. Article paru le mardi 15 novembre 2005

L’EDEN D’EYNESSE (SUITE DU FEUILLETON)

"Au début, ils se sont installés dans des tentes avec quelques amis. Il a fallu nettoyer l’entrée du terrain qui servait de décharge sauvage au village et faire des essais de construction. « On ne voulait pas faire n’importe quoi. On voulait recycler des matériaux, utiliser des matières naturelles, et surtout ne pas polluer. » LIRE LE PREMIER ÉPISODE
Au fil des années, sont apparues les habitations et les outils de la vie de la communauté : toilettes sèches (un jour, je vous expliquerai (…) "[...]
Par par Grite Lammane. Article paru le mardi 15 novembre 2005

PRIVÉ ! DÉFENSE D’ENTRER !

"APRÈS LE TÉLÉPHONE, après les autoroutes, après les trains, on va privatiser l’électricité. Voilà une idée qu’elle est bonne ! Des centrales nucléaires privatisées, ça a de la gueule : n’ayons pas peur des exigences d’une maintenance à peu de frais. Les rems et autres curies (unités de mesure de la radioactivité), séduites par la philosophie libérale du profit, sauront se plier aux nécessités des révisions espacées. Les plombiers polonais, moins chers, remplaceront les ingénieurs (…)"[...]
Par par Arthur. Article paru le mardi 15 novembre 2005

LIBERTÉ CONTRE AVENIR QUI PUE

"EN 1994, L’UN DE CES TROP RARES ÉDITEURS que l’on prétend « confidentiels » - sans doute entend-on par là qu’ils ne se livrent justement à aucune confidence, serait-ce sur l’oreiller, et qu’ils ne se mettent pas à table -, Patrice Thierry, fit paraître aux éditions L’Éther Vague (Toulouse) le déchirant et déchiré journal que Maurice Blanchard tint de novembre 1942 à 1946 Danser sur la corde. Homme intransigeant et secret, Maurice Blanchard (1890-1960), aviateur et constructeur aéronautique, (…)"[...]
Par par Jules Hyénasse. Article paru le mardi 15 novembre 2005

PORT-DE-BOUC ET VIEILLES SALOPES

"Franchement, on attendait ce nouvel album de l’équipe marseillaise de Dupain depuis un petit bout de temps. Ils reviennent sur le label-Bleu, après leur exit de chez l’adipeux Virgin (chez qui la passion pour la musique ne primait pas vraiment sur les cupides calculs de rentabilité). Ce troisième album, 11 titres, maintient la marque originale du groupe. Vielle lancinante et hypnotique de Pierre-Laurent Bertolino. Rythmiques de transe de Sam de Agostini (batterie) et Noël Baille (basse). (…)"[...]
Par par Pierre Etbunk, Anatole Istria. Article paru le samedi 15 octobre 2005

LA FOIRE AUX VANITÉS

"La lesbienne sud-coréenne paraplégique est elle aussi une cible marketing privilégiée. Elle ne ratera donc sous aucun prétexte la troisième édition de Rainbow attitude, un salon gay qui se tiendra du 21 au 24 octobre Porte de Versailles, à Paris.
Le principe est celui de la foire, mais notre gouine postmoderne ne trouvera point ici de saucissons à l’ail pour décorer son fauteuil roulant. Elle n’en subira pas moins les assauts d’entreprises fortement intéressées par le porte-monnaie d’une (…) "[...]
Par par Pascal Renaux. Article paru le samedi 15 octobre 2005

AUX CHIOTTES LE CSA !

"LES RELATIONS INCESTUEUSES ENTRE MÉDIAS ET POLITIQUE prolifèrent. On fait maintenant tapiner les enfants pour se faire une place au soleil. Ainsi Jean-Paul Cluzel, PDG de Radio France, est parrain d’un des enfants Juppé ; de même que Martin Bouygues (TF1) est parrain d’enfants Sarkozy. Autre tendance lourde : la putasserie éditoriale. Patrick de Carolis doit son poste de PDG chiraquien de France Télévision à un bouquin où il lèche le cul de Bernadette Chirac (beurk). Quelle mère-maquerelle (…)"[...]
Par par Victor Lehaineux. Article paru le samedi 15 octobre 2005

L’EDEN D’EYNESSE

"À l’époque, j’habitais dans un camion. J’avais fait une halte au bord de la Dordogne près de Sainte-Foy-la-Grande, et je m’étais baignée en sautant dans la rivière depuis de grands rochers plats. Au moment où j’allais reprendre la route, une bande de hippies rigolards s’était arrêtée près du camion, m’invitant à me joindre à elle pour le repas.
Je m’étais retrouvée assise à l’ombre d’un eucalyptus avec des manouches qui n’en étaient pas, autour d’une grande table. On avait mangé de la purée (…) "[...]
Par par Grite Lammane. Article paru le samedi 15 octobre 2005

PUSTULE DIRECTE ET ACTION VENTOUSE

"Pas mal de CD sont arrivés dans la boîte postale de CQFD ces derniers temps. On va pas s’en plaindre, ça égaye les bouclages et la fastidieuse journée des envois aux abonnés. Quand ça sonne un peu fort et un peu punk, un camarade bien intentionné glisse les disques dans mon casier pour alimenter cette chronique. C’est ainsi qu’est arrivé entre mes mains le dernier album de Pustule l’Ardéchois. Habituellement pas très fan de ce garçon, je dois avouer m’être bien marré à l’écoute de Cartoon (…)"[...]
Par par Will et Pierre Etbunk. Article paru le jeudi 15 septembre 2005

JEUX D’EAU D’ADOS

"« Si on préfère être dehors et ensemble, c’est parce qu’on ne veut pas rester à la maison et ne pas être seul. Quand on est dedans, on fait toujours la même chose. C’est monotone. » En quelques mots, un des jeunes de cette petite équipe de huit ados d’un village de l’Aude a défini leur programme. Ils ne sont pas accrochés à la play-station et à la télé. Et en plus,l’école ne les passionne pas. Ils se promènent et, au gré de leurs errances, se découvrent des talents de jardiniers hors pair. (…)"[...]
Par par Gilles Lucas. Article paru le jeudi 15 septembre 2005

SQUAT SEVESO

"Dans les quartiers Nord de Marseille, des squatters font pousser des tomates sur un site chimique. Entre les détergents et les offensives de la Bac, les habitants de la Bougie expérimentent l’autonomie et l’entraide.
Laëticia n’est pas convaincue. Pourquoi présenter leur squat alors que « nous vivons de la surconsommation du système, mais que le but est de le détruire » ? Pourtant, au regard des problématiques qu’ils abordent, et surtout des débuts de réponses qu’ils esquissent, les (…) "[...]
Par par François Maliet. Article paru le vendredi 15 juillet 2005

ON EST LES ROIS DU FAIR-PLAY

"La France a donc perdu les JO 2012. On était les meilleurs mais les membres du Comité international olympique ( CIO) ont choisi Londres. La cause de cet échec saute aux yeux : à l’issue d’un lobbying efficace, les Anglais ont enlevé le morceau avec des arguments que nous nous sommes refusés à employer : une escort-girl gratuite pour tous les grabataires du CIO pendant les Jeux, une rente à vie en livres sterling et un gilet pare-balles pour prendre le métro londonien. Le responsable de (…)"[...]
Par par Arthur. Article paru le vendredi 15 juillet 2005

LES SANS-PAP’ ET L’EMPIRE ROMAIN

"En données corrigées des micro-variations politiques, indépendamment du retour régulier du « thème de l’immigration » sur les tréteaux de la besogne électorale, la politique de la France à l’égard des sans-papiers repose sur trois principes : faire du chiffre, encore du chiffre, toujours du chiffre. Neuf mille reconduites à la frontière en 2003. Quinze mille en 2004. Et déjà six mille deux cents pour les quatre premiers mois de cette année. À ce rythme, l’administration ne devrait pas avoir (…)"[...]
Par par Olivier Cyran. Article paru le mercredi 15 juin 2005

LA YOURTE NATURE

"Olivier était maître d’équipage pour Greenpeace : l’Antarctique, Mururoa, les baleines, tout ça, tout ça. Haeli, après une maîtrise en économie politique, travaillait à Toronto pour un organisme de « bioéthique » qui faisait la promotion des OGM. Aujourd’hui, ils vivent en Dordogne, dans un champ qu’Olivier a acheté. Leur yourte multicolore a l’air tombée du ciel.
Dehors, c’est la canicule, mais on dirait que la yourte est climatisée. Torchis à base de crottin de cheval, paille et liasses (…) "[...]
Par par Grite Lammane. Article paru le mercredi 15 juin 2005

DEBOUT LES CRAMÉS DE LA TERRE

"Chaque année, la Terre perd l’équivalent d’une Grèce en forêts. Soit 140 000 km2 en moins pour absorber le dioxyde de carbone qui nourrit l’effet de serre. Vingt-huit hectares ratiboisés à la minute. La dernière canicule en France paraîtra rafraîchissante un jour en regard des coups de chaud qui nous attendent. Rasée de près, notre planète ressemblera à Chirac : dans les choux, mou du genou, con comme un pou, myope comme un hibou mais rien sur le caillou ! Dans trente ans, le riche, le (…)"[...]
Par par Arthur. Article paru le mercredi 15 juin 2005

CHAUDRON BOUILLANT ET GUÉRILLA POUBELLE

"Walah ouille ! Ce midi j’ai les poumons comme un feu de broussaille et la tête comme un Canadair, sauf qu’y a plus de pilote et que les soutes dégorgent de vapeurs éthyliques sulfurées. Normal : c’est hier soir 14 mai qu’on a fêté les deux ans de CQFD à la Machine à coudre, au cœur du quartier popu de Noailles, pas encore défolié par les commandos urbanistiques de la mairie de Marseille. Un monde fou, une teuf d’enfer et pas une fausse note dans le chaudron. Quelle soirée mes aïeux ! Et (…)"[...]
Par par H. V. Boumtchakata et Pierre Etbunk. Article paru le mercredi 15 juin 2005

APPRENDRE À SERRER LES FESSES

"Tandis que nous mettons sous presse, nous apprenons la création d’une nouvelle association éditoriale marseillaise, à l’enseigne de Égrégores Éditions, mot emprunté au surréaliste Pierre Mabille qui écrivit en 1936 : « J’appelle égrégore, mot utilisé jadis par les hermétistes, le groupe humain doté d’une personnalité différente de celle des individus qui le forment. Bien que les études sur ce sujet aient été toujours, ou confuses, ou tenues secrètes, je crois possible de connaître les (…)"[...]
Par par Jules Hyénasse. Article paru le mercredi 15 juin 2005

NE DEBARRASSEZ PAS LES 400 COUVERTS !

"Depuis trois ans et demi, à Grenoble, un collectif de vingt-cinq squatteurs s’active joyeusement pour qu’existe le lieu de son autonomie. Toute une ruelle, la traverse des 400-Couverts, a été récupérée et réhabilitée : habitations, salle de spectacles (le Chapitonom), salle de répétition, zone de gratuité, square arboré de jeunes fruitiers, four à pain de quartier, yourte, infokiosque…
Aux 400 Couverts, pas de chef, on réunionne, on débat et on s’auto-organise. On se nourrit en glanant (…) "[...]
Par par Grite Lammane. Article paru le dimanche 15 mai 2005

ALORS, TU VOTES, OUI OU NON ?

"Le Oui est rationnel. Le Non est impulsif. Le Oui travaille dans la presse. Le Non dort sur les journaux. Le Oui pète dans la soie. Le Non chie dans la colle. Le Oui se délasse dans le Lubéron. Le Non joue aux boules au camping de Palavas. Le Oui a lu la Constitution. Le Non ne l’a pas comprise. Le Oui est un intellectuel. Le Non est poujadiste. Le Oui sort de l’ENA. Le Non doute de ceux qui sortent de l’ENA. Le Oui est très intelligent puisqu’il approuve la Constitution. Le Non est très (…)"[...]
Par par Arthur. Article paru le dimanche 15 mai 2005

TOUS LES CHEMINS MENENT AUX ROMS

"À cours de galette à déguster ce mois-ci, je lance à la cantonade au cours d’un brain-storming du politburo de CQFD si y a pas quelqu’un des fois qui aurait un CD à faire tourner ? Parmi les différentes propositions, relatives notamment à Zenzile, Parabellum ou Ugly Duckling, je retiens le Traio Romano (traio.rom[at]voila.fr), nom qui signifie « vie des tsiganes », ou plutôt survie, vu la façon dont ce peuple itinérant est traité dans l’Hexagone et ailleurs. Et c’est parti pour un voyage en (…)"[...]
Par par Will et Pierre Etbunk. Article paru le dimanche 15 mai 2005

LE FICHAGE DES RÉFUGIÉS

"La forteresse Europe se consolide : les statistiques font état pour 2003 d’une baisse de 20 % du nombre des demandeurs d’asile - soit 90 000 étrangers en moins - pour l’ensemble des pays membres de l’UE. Cette diminution démontre l’incontestable efficacité de la politique de limitation des entrées. Le processus de verrouillage avait débuté en juin 1990 avec l’adoption de la Convention de Dublin, entrée en vigueur progressivement à partir de 1995. Ce texte stipule que tout demandeur d’asile (…)"[...]
Par par Jean-Philippe Turpin. Article paru le vendredi 15 avril 2005

FENÊTRES PARTOUT

"Après deux kilomètres d’une piste truffée de nids de poule au milieu des pins, on arrive dans une immense clairière tapissée de hautes herbes jaunes. Je parque la voiture sur le bas-côté. Deux gars sont accroupis près d’une camionnette, à discuter mécanique. Je demande Gast. Ils me scrutent bizarrement, parce que je descends d’une bagnole de véritable cake : petit bolide noir flambant neuf que j’ai loué pour venir ici. Ils ne posent pas de question : « Tu vois le toit qui dépasse derrière (…)"[...]
Par par Grite Lammane. Article paru le vendredi 15 avril 2005

TURCS ET KURDES SONT DANS UN BATEAU

"Depuis Mustapha Kemal, le Kurdistan est une pierre dans la botte turque : l’existence même des Kurdes vient contrecarrer les fondements du nationalisme kémaliste. Leurs premières révoltes des années 1925, 1930 et 1936, sévèrement réprimées, avaient servi de prétexte à la négation de leur identité et à leur oppression systématique. Il a fallu attendre les années 1980 pour voir apparaître une nouvelle vague de résistance. La lourde poigne des militaires turcs, arrivés au pouvoir par un (…)"[...]
Par par Jean-Philippe Turpin. Article paru le mardi 15 mars 2005

NÉCRO MINIMUM GARANTI

"Elle avait 39 ans et était animée d’une foutue soif de découvrir, de surprendre et surtout d’aider l’autre, au risque de s’oublier elle-même. Je l’ai connue par le biais d’une « formation » que l’on impose à nous autres « Rmistes », prétexte à justifier un revenu qui à l’évidence ne nous est pas dû… Ça chagrine tellement de gens de savoir qu’il y en a qui s’en sortent avec un toit sur la tête sans même bosser. Nataly, au RMI (…)"[...]
Par par Karim Filali. Article paru le samedi 15 janvier 2005

CONFESSION D’UN ÉLECTEUR

"Je n’ai plus la patience de supporter les gens contents d’eux, et encore moins les gens célèbres contents d’eux (pléonasme, ils le sont tous). Je hais les gens célèbres, ils constituent une menace au respect du droit inaliénable à l’anonymat. Mais je n’ai plus la patience non plus d’aller fleurir la tombe de l’Alcoolique Anonyme, ils sont trop nombreux. Je n’ai plus la patience d’écouter les jeunes se plaindre de leurs parents. Foutez la paix à vos parents, ils ont au moins autant souffert (…)"[...]
Par par Victor Lehaineux. Article paru le lundi 15 novembre 2004

APRÈS « COMMENT NE RIEN FAIRE À SON TRAVAIL », COMMENT ÉCRIRE POUR NE RIEN DIRE

"En cette rentrée à reculons, je n’ai absolument rien à dire de sensé. Tout me paraît vain, comme s’il n’y avait plus rien à attendre de la vie sur Terre. Faudrait-il pour autant que je me taise ? Non, pas question, il faut avoir le courage de ses absences d’opinions. Cette chronique sera donc pathologique. Après « Comment ne rien faire à son travail » (Bonjour Paresse, de Corinne Maier), voici « Comment écrire pour ne rien dire » (bonjour la presse). Les chroniqueurs, éditorialistes et (…)"[...]
Par par Victor Lehaineux. Article paru le mercredi 15 septembre 2004

DROIT D’ASILE DROIT DANS LE MUR

"Comme 88 % des demandeurs d’asile en 2003, Ali et Malika ont vu leur demande d’asile rejetée par l’OFPRA. Pas dégoûtés par les dix-huit mois d’attente qui ont précédé ce coup de balai, ils se sont pourvus devant la Commission de recours des réfugiés (CRR). Un recours d’autant plus légitime qu’ils disposent d’arguments solides pour justifier leur crainte de rentrer au pays. Contrairement à l’OFPRA, qui confie l’étude de chaque dossier à un seul « officier de protection », la CRR, moins (…)"[...]
Par par Jean-Philippe Turpin. Article paru le jeudi 15 juillet 2004

DE LA SOCIETE DU SPECTACLE A CELLE DU MENSONGE

"Ca vous est sans doute déjà arrivé : vous lisez un article ou vous regardez un reportage relatant un événement auquel vous avez directement participé, et vous vous dites, effaré : « C’est pas du tout ça, c’est truffé d’erreurs, ils n’ont rien compris, quelle bande de nazes ! ». Vous pensez ne pas avoir eu de chance en tombant sur un mauvais journaliste. Détrompez-vous, tout ce qu’on voit à la télé, tout ce qu’on lit dans les journaux, tout ce qu’on entend à la radio n’est plus que (…)"[...]
Par par Victor Lehaineux. Article paru le jeudi 15 juillet 2004

FRANCE TERRE D’ACCUEIL, QU’ILS DISAIENT

"Depuis un an que cette chronique relate des témoignages de réfugiés, il m’est arrivé souvent de dénoncer les conditions de vie en France des demandeurs d’asile. Il m’apparaît utile aujourd’hui d’apporter quelques détails supplémentaires. En 2003, l’Office français de protection des réfugiés et des apatrides (OFPRA), qui délivre et plus souvent refuse le statut de réfugié, a recensé soixante mille demandes. Pour subsister le temps que dure l’examen de leur dossier, les demandeurs dépendent (…)"[...]
Par par Jean-Philippe Turpin. Article paru le mardi 15 juin 2004

LE MODE D’EMPLOI DU PARFAIT DÉCROCHEUR

"Vous avez jeté l’éponge depuis longtemps et renoncé à tout militantisme. Vous ne croyez plus en rien. Le désespoir vous fait vivre. Vous ne vous en portez que mieux. Moi aussi. Seulement voilà, votre conscience vous titille. Elle l’a parfois mauvaise. Voici quelques arguments pour vous rendormir en paix. Que les activistes à tout crin s’en imprègnent pour partir en vacances sans culpabiliser. La planète se réchauffe au moment où les réserves de pétrole se tarissent. C’est plutôt une bonne (…)"[...]
Par par Victor Lehaineux. Article paru le mardi 15 juin 2004

PAS DE CADEAUX !

"Ami lecteur, mieux vaut que tu le saches tout de suite : l’article qui suit a été pensé, rédigé, calibré dans l’unique souci de te délester de tes sous. Une fois que tu l’auras lu, et reçu l’assurance que ce journal ne servira jamais à emballer « Au secours j’ai trente ans ! » en DVD, il ne te sera plus possible de résister à la tentation d’aller cliquer sur la case abonnement. Dans notre jargon de presse, cela s’appelle : déclencher une pulsion d’achat.
C’est la panique dans la presse (…) "[...]
Par . Article paru le mardi 15 juin 2004

ET VIVE LA GUERRE

"Bon, je vais encore dire des bêtises. Faites pas attention. Cette fois, c’est au sujet de la boucherie suprême. Bien sûr, la guerre, quelle horreur, quelle connerie, etc. Mais celle d’Irak, elle est quand même bête de chouette ! Le despote local est liquidé, l’agresseur impérialiste est ridiculisé et le peuple en folie est libéré. Une guerre d’anthologie qui restera dans les annales. C’est à regretter d’avoir tant pétitionné et manifesté pour essayer de l’empêcher.
Honnêtement, en prenant (…) "[...]
Par par Victor Lehaineux. Article paru le samedi 15 mai 2004

L’ENNEMI DE L’INTÉRIEUR

"Saïd Bouamama est tout à la fois sociologue, natif des quartiers « rouges » de Roubaix, enseignant universitaire et militant au sein de la coordination nationale des sans-papiers. Depuis des années, ses ouvrages mettent en lumière l’histoire et la mémoire des combats de l’immigration, des guerres de libération anticoloniales jusqu’à la lutte des sans-papiers. Son dernier livre, L’affaire du voile, la construction d’un racisme respectable (à paraître ce mois-ci aux éditions du Geai Bleu) est (…)"[...]
Par par Hamé (La Rumeur). Article paru le samedi 15 mai 2004

L’ARMÉE, L’ÉCOLE DU CIVISME

"Les photos ont fait le tour du monde : on peut admirer des soldats américains et anglais souriants devant des entassements de prisonniers irakiens à poil, entravés, cagoulés, à qui les armées de Bush et Blair tentent d’inculquer les rudiments du savoir-vivre occidental. Comme toujours dans ces cas-là, des esprits pudibonds, manipulés en sous-main par les ennemis de la civilisation, tentent d’interpréter ces documents photo dans le mauvais sens et parlent de traitements indignes, voire de (…)"[...]
Par par Arthur. Article paru le samedi 15 mai 2004

Greffier, inscrivez !

"Le rendez-vous est pris. Le 12 novembre 2004, j’aurai l’insigne privilège d’exposer ma vision de la police française aux magistrats de la 17e chambre correctionnelle du TGI de Paris. On le sait, l’issue de ce procès me pend au tarin comme un ultime avis de recouvrement du Trésor public, et comporte presque autant de suspens qu’un match qui opposerait le Real de Madrid au Football club de l’amicale portugaise d’Argenteuil… La comparaison est à peine exagérée et le rapport de force tout (…)"[...]
Par par Hamé (La Rumeur). Article paru le jeudi 15 avril 2004

Lettre ouverte à Cesare Battisti et aux 4 d’Action Directe

"Chers Cesare Battisti, Nathalie Ménigon, Joëlle Aubron, Jean-Marc Rouillan et Georges Cipriani, et aussi chers Paolo Persichetti (livré par la France en août 2002 aux néo-fascistes italiens), Enrico Villimburgo, Roberta Cappelli, et tous les autres italiens extradables en liste d’attente
Dans le concert des soutiens qui vous parviennent, je voudrais vous faire entendre une autre voix, qui n’est que la mienne et qui n’engage que moi. La condescendance et la magnanimité dont font preuve à (…) "[...]
Par par Victor Lehaineux. Article paru le lundi 15 mars 2004

Nougaro : la rime sur le ring

"Au grand poète du bas pays ! A l’écorché qui draguait dur ses « muses fracassées » comme on drague le fond d’une mine obscure en espérant la lumière d’une pépite… Merci infiniment d’avoir tant partagé. Claude Nougaro vient de disparaître. En guise de modeste hommage nous reproduisons les extraits d’un entretien qu’en compagnie de mon amie journaliste Fara C j’avais eu le plaisir de savourer un après-midi de juin 1997. Il y était question de rap, de l’influence du jazz et d’alchimie des (…)"[...]
Par par Hamé (La Rumeur). Article paru le lundi 15 mars 2004

Oz : quand la taule fait sauter la télé

"Clap de fin. Sixième et dernière saison pour Oz. Produite et diffusée depuis 1998 par la chaîne américaine HBO , cette inclassable série-fleuve aura survolé le genre à la hauteur d’un missile. Là où l’immense foule des programmes s’évertue à tasser le cerveau humain au fond d’un dé à coudre, Oz parvient à redonner quelque espoir dans l’outil télévisuel. En vingt ans de téléphagie aiguë, je n’ai rien vu de comparable. Sous la plume de son talentissime scénariste, Tom Fontana, le feuilleton (…)"[...]
Par par Hamé (La Rumeur). Article paru le dimanche 15 février 2004

Victor Gélu, le poète anar de la plèbe marseillaise

"Quand un poète s’élève à la hauteur de son époque, son oeuvre ne vieillit pas. Pour ceux qui n’ont pas les tympans encalaminés par les mauvaises graisses en vogue, la voix du marseillais Victor Gelu résonne toujours aussi fort cent cinquante ans après : « Fòra ! lo sang que nos resta a lo bolh ! Fòra ! Sangsucs, qu’avètz la gòrja plena ! Fòra ! Bochiers, gras de nòstre codena ! Fòra ! A son torn lo bestiau pren lo foeit ! » (Dehors ! Le sang qui nous reste bouillonne ! Dehors ! Sangsues, (…)"[...]
Par par Alessi Dell’Umbria. Article paru le jeudi 15 janvier 2004

Ah ! Le bon vieux temps des colonies !

"Réécrire, tordre et distordre à souhait des pans entiers de l’histoire de la guerre d’Algérie fait plus que jamais partie des exercices idéologiques porteurs d’avenir et de best-sellers. Par les temps de lèpre philosophique qui courent, il est bien vu d’asseoir son gros cul sur des vérités historiques acquises au prix du sang par les anciens peuples colonisés, telles que celle-ci : le colonialisme et la collaboration au colonialisme sont absolument et résolument avilissants. Face à (…)"[...]
Par par Hamé (La Rumeur). Article paru le lundi 15 décembre 2003

Je pense que vous êtes mal conseillé

"Ernestine Chassebœuf n’a plus toutes ses dents mais toujours les crocs, surtout lorsqu’elle écrit.Et Ernestine écrit partout : au type qui cause dans le poste, à la dame du prospectus, au maire de Beaulieu-sur-Layon, au Premier ministre, au colonel de la caserne, à Carrefour… Quelque part entre tisane et anarchie, cette veuve de 89 ans fait tourner les fripouilles en bourrique.
À Monsieur le directeur, Coca-Cola France 21, rue Leblanc, 75015 Paris
Monsieur,
C’est un peu inquiète que (…) "[...]
Par par Ernestine Chasseboeuf. Article paru le samedi 15 novembre 2003

MARIAGE PERTURBÉ

"Des massacres d’Arméniens avaient eu lieu le 29 février 1988, à Soumgaït, tout près de Bakou en Azerbaïdjan. À partir de ce jour-là, par peur ou de force, plusieurs centaines de milliers de personnes quittaient l’Arménie et l’Azerbaïdjan dans les deux sens, chacune des parties en présence parlant de « pogroms ». Tout ça pour le Haut Karabakh, montagne pétrolière azérie peuplée en majorité d’Arméniens : deux peuples se bouffant le nez pour des intérêts géostratégiques qui les dépassent. Je (…)"[...]
Par par Jean-Philippe Turpin. Article paru le mercredi 15 octobre 2003

ABSI SAÂD, DU FLN AUX QUARTIERS

"Au détour d’une artère populaire du vieux Gennevilliers, à l’orée du quartier des Grésillons, officie un groupe d’écrivains publics. Parmi eux, Absi Saâd, robuste Algérien de 75 ans, homme infatigable et pudique dont la générosité et l’histoire inspirent l’humilité autant qu’une haute idée de la dignité humaine. Attablé au bureau d’un local exigu où il prodigue bénévolement aides et conseils à des travailleurs immigrés en proie aux difficultés sociales et administratives de toutes sortes, (…)"[...]
Par par Hamé (La Rumeur). Article paru le mercredi 15 octobre 2003

LA VIANDE EST TENDRE, MUSCLONS-NOUS

"Sous la couronne d’épine du Grand Changement, là où fulminent les diatribes exhortant à plus de sueur, à la tête des hordes spéculatrices éprises de revanches sociales, s’avance la France des démolitions. Ses plus augustes représentants s’en vont, la mèche légère et la réforme lourde, parachever le plus grand démantèlement social de mémoire « d’après-guerre ». Il est temps, grand temps pour eux de communier dans l’ultime mise à mort d’« un demi-siècle d’immobilisme et d’archaïsmes ». (…)"[...]
Par par Hamé (La Rumeur). Article paru le lundi 15 septembre 2003

BONJOUR CAMARADE

"J’ai mal au foie. Je suis né en 1962 dans le Cuanza Sul, en Angola. Les Soulèvements de Luanda avaient débuté en 1961, prologue de la guerre d’indépendance. Trois mouvements de libération conjoints et ennemis, ce fut un peu trop pour inquiéter réellement les Portugais. Il a donc fallu attendre la Révolution des œillets pour l’indépendance. Le 11 novembre 1975, jour de l’indépendance, ne fut que la veille du 12 novembre, jour de carnage. A 13 ans, j’avais déjà enregistré pas mal d’horreurs (…)"[...]
Par par Jean-Philippe Turpin. Article paru le lundi 15 septembre 2003

UNE JUSTICE DE COMPTOIR

"On se croirait à un apéro de notables bouffis et revanchards, en fait, on est au tribunal correctionnel d’Amiens. Les sermons du juge, relevés par l’équipe de Fakir, le journal dissident de la Somme, sont garantis rigoureusement exacts. De la justice de classe, version PMU. Patron, vous nous remettez un prévenu ?
Monsieur V. s’en allait à mobylette acheter des canards qu’il ramènerait sur sa « carriole derrière ». Arrivé à Millencourt, il trouve porte close, croise « un copain de ballon au (…) "[...]
Par par François Ruffin. Article paru le lundi 15 septembre 2003

 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |