RSS CQFD



AGENDA CQFD

Nouveau site, qu’on vous dit !

Hé ! Pour l’agenda comme pour le reste, ça se passe ici maintenant : www.cqfd-journal.org

o-OO-o

ÇA BRÛLE !
Encore ici ?

Ah mais, c’est qu’on a des lecteurs têtus !

L’équipe de CQFD


du N°009
Il n’y a pas que des mauvaises nouvelles

Un mail envoyé au journal nous reprochait récemment d’être « trop destructeurs ». Ce lecteur a raison : à quoi bon s’énerver si l’on n’est pas apte à saluer aussi les bonnes nouvelles. Et des bonnes nouvelles, il en tombe tous les jours, il suffit de les ramasser. Tenez, le 2 février, on pouvait lire dans la presse que le gouvernement consentait un geste en faveur des mères sans ressources. C’était marqué dans Libé : « 1 300 euros de prestations familiales en (...)

>>suite>>
 
Tri ethnique à l’entrée des Etats-Unis
Depuis décembre, les passagers et personnels navigants d’origine « suspecte » sont soumis à des contrôles draconiens à leur entrée aux (...)
Les blancs d’un côté, les basanés de l’autre. Sur la base de ce principe binaire, qui a fait amplement ses preuves par le passé, les autorités américaines ont mis en place en décembre dernier une « procédure spécifique d’entrée » visant à cuisiner les passagers « suspects » qui atterrissent aux Etats-Unis, fût-ce pour une courte escale. Attention : pour être suspect, plus besoin de porter la barbe ou une chaussure farce et attrapes, ni même d’oser une blague à la sortie des WC. La suspicion s’étend désormais à des catégories beaucoup plus vastes, pas encore tout à fait calquées sur la couleur de l’épiderme, mais presque. Est en effet considéré comme potentiellement porteur du gène terroriste tout individu coupable d’être né dans l’un des dix pays listés par les services de sécurité : Algérie, Maroc, Tunisie, Libye, Liban, Syrie, Irak, Iran, Indonésie et Egypte (mais pas Arabie Saoudite, qui mérite le respect). Endurer les contrôles (...)
>>suite>>
Dissolvant
>Et l’art, dans tout ça ? Il se porte bien. Mais pas forcément tout seul, comme le montre l’exemple du Lieu Unique. Ce bel espace culturel de Nantes, soutenu par son maire, le rosâtre Jean-Marc Ayrault, rayonne actuellement sous le patronage de Coca Cola. En effet, suite à un accord passé entre le fabricant de la boisson qui fait roter et le président du Lieu Unique, Jean Blaise, un « labo d’artistes » accueille depuis décembre et pour trois mois neuf plasticiens nantais, chargés d’œuvrer dans le cadre d’une commande de la multinationale. « Nous sommes aujourd’hui dans le monde de la consommation. Tout le monde l’accepte sauf les anarchistes », argumentait Jean Blaise le 16 janvier sur Jet FM. C’est vrai, lui a répondu la Lettre à Lulu, un canard nantais qui compte aussi des artistes, « rien ne résiste au Coca, pas même les pièces de monnaie ». Et les pièces de monnaie, c’est Jean Blaise qui n’y résiste pas : 75 000 euros ont été déboursés par la boîte pour financer l’affaire. Il va de soi, jure le maestro, que les artistes sélectionnés conserveront jusqu’au bout une « entière liberté » de création. Toutefois, pour canaliser un peu leur bouillonnante inspiration, on leur soumet juste un minuscule cahier des charges : « Ils doivent d’abord marner sur le nouveau pack de Coca Cola light en respectant les “contraintes graphiques et morales” de la firme, avant de s’adonner à un autre travail artistique sur le concept Coca light, et là, attention l’audace, jusqu’au détournement s’il le faut ! », explique la Lettre à Lulu. L’artiste de marque détourne ce qu’il peut, et comme il faut. Le seul détournement, aujourd’hui, qui produise des effets garantis, y compris, parfois, sur le plan artistique, c’est le détournement d’argent dont sont victimes les intermittents du spectacle : à devoir inventer des modes de lutte, on finit forcément par inventer un langage. Qui, lui, ne se dissout pas dans une canette.
 
Amputation Dans la série : Raffarin responsabilise les pauvres, le gouvernement a pris le 18 décembre dernier un décret supprimant la prise en charge à 100 % par la Sécu des soins pré et post-opératoires. Ceux qui peuvent se payer une mutuelle s’en sortiront, les autres devront gagner le tiercé dans l’ordre avant de se faire opérer : consultations pré-anesthésie, pansements, rééducation, ces soins coûteux car répétés ne seront plus remboursés intégralement. En guise d’anesthésique, ils n’auront qu’à se chercher une bonne bouteille de Villageoise. Continuité Un samedi à Marseille. Environ deux cents chômeurs se sont retrouvés pour manifester. Après quelques jets de peinture contre la façade de l’Union patronale des Bouches-du-Rhône, le cortège rejoint la préfecture puis se disperse dans le calme. Un pique-nique organisé par AC attend les chômedus au cours Julien. Le soleil brille, les mômes jouent à la baballe, tout baigne. C’est alors que deux paires de biceps en civil déboulent comme la foudre, s’emparent d’un gars qui était assis là et le traînent dans leur voiture. Interloqués, chômeurs et militants s’avancent et protestent. En moins de temps qu’il n’en faut à l’Unedic pour te recalculer la peau, les gros bras chargent dans le tas à coups de tonfas et de bottes. Un vieux militant qui tentait d’apaiser la situation est projeté au sol et attendri à la matraque. Des flics surgissent (...)
>>suite>>

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |

NUMEROS PRÉCÉDENTS
CQFD au quotidien
THÈMES
-Armement
-Guerres
-Chômage
-Foulard et laïcité
-Faux amis
-Genres
-Exils et expulsions
-Luttes sociales
-Médias
-Patrons
-Science contre capital
-Sécuritaire
-Musique
-Livres
-Chroniques
-A l’arrach’
-Ecologie
-Chronique carcérale
-Santé
-Dessins
-Anthologie
-Courrier des lecteurs
-Fascisme

…du retour à l’emploi « L’ANPE hisse ses nouvelles couleurs. Vous l’avez peut-être déjà constaté : les 79 points d’implantation de l’ANPE en région PACA ont changé d’enseignes tout récemment. Un nouveau logo, de nouvelles couleurs pour une nouvelle identité visuelle qui témoigne des évolutions et de la modernisation de l’Agence ces 30 dernières années. [...] Un signe fort qui exprime mieux ce que l’ANPE est devenue : une entreprise publique de service, performante et ouverte, capable de s’adapter à un environnement en mouvement. » www.anpe.fr, 05/02/04 « Tenté(e) par le vent du large ? En 2004, la Marine nationale recrute près de 6 000 jeunes de 17 à 29 ans, [...] avec ou sans diplôme, avides d’expériences concrètes et exaltantes et d’un parcours professionnel hors du commun. » www.anpe.fr, 05/02/04 « Le projet Auchan est fondé sur la volonté d’entreprendre, la satisfaction du client et la confiance en l’homme. » (...)