RSS CQFD



AGENDA CQFD

Nouveau site, qu’on vous dit !

Hé ! Pour l’agenda comme pour le reste, ça se passe ici maintenant : www.cqfd-journal.org

o-OO-o

ÇA BRÛLE !
Encore ici ?

Ah mais, c’est qu’on a des lecteurs têtus !

L’équipe de CQFD


du N°010
Projet de loi sur la prévention de la délinquance

Petit à petit, par lente accoutumance aux tirs à vue, l’œil une fois habitué au brouillard qui entoure le terrain de chasse, passée la stupeur du lapin chopé par les oreilles, on finit par regarder les choses plus posément : non, les mesures gouvernementales ne dégringolent pas par génération spontanée. Chacune a son histoire, ses racines, ses lignes de force. Les radiations de chômeurs ont pour géniteur le Plan d’aide au retour à l’emploi (PARE) de 2001 et pour (...)

>>suite>>
 
Faux-amis

Les Inrockuptibles

Les Inrockuptibles, c’est ce journal saturé de pubs qui aime la pop anglaise, les DVD sud-coréens, le rayon altermondialiste de la Fnac, les cendres de Pierre Bourdieu et les clips de Jean-Louis Murat. C’est aussi le journal qui - performance inouïe - a fait ses meilleures ventes sur une interview de Michel Rocard. Bref, c’est un journal qui aime à prendre des risques, comme il vient encore de le prouver en lançant le 18 février (le 18 juin était déjà pris) un retentissant « appel contre la guerre à l’intelligence ». L’idée est excellente. Déjà, parce que ça fait du bien de se retrouver entre gens intelligents. S’ils avaient appelé ça « la grande pétition des cons », ça aurait marché moins bien. Le 3 mars, ils étaient déjà cinq mille à avoir signé. Il est vrai que les confrères en intelligence, Nouvel Obs en tête - qui, lui, fait ses meilleures ventes sur le salaire des cadres - avaient relayé avec enthousiasme ce manifeste intrépide. Que (...)
>>suite>>
Chérèque égal à lui même
>« L’égalité : et si on la vivait ? » C’est sous cette appellation pleine d’entrain guilleret que la CFDT a réuni 1 500 syndicalistes au Cirque d’hiver de Paris, les 4 et 5 mars. Au centre des débats : la situation des femmes. On regrettera à cet égard la tournure interrogative du slogan : l’égalité homme-femme, dans la boutique à François Chérèque, ça se vit au présent et en beauté. Au sein de l’Unedic, leur espace de détente favori, le représentant de la CFDT, Jalmain, et celui du Medef, Gautier-Sauvagnac, se sont entendus en parfaite harmonie pour voter la réforme du statut des intermittents, qui a pour effet, entre autres, de pénaliser les femmes enceintes. Main dans la main, ils ont ensuite refusé de céder aux demandes, obligeamment relayées par le ministre-alibi Jean-Jacques Aillagon, de régler la question des intermittentes en congé maternité. Egalité, d’accord, mais si on pousse trop, on ne vit plus. Un dissident interne - oui, il y en a encore… - révèle que lors d’une récente rencontre à Nantes avec les professionnels du spectacle, Danièle Rived, responsable de la fédération du spectacle CFDT, est parvenue à ne pas gaspiller un seul mot sur le sort des intermittents exclus. Cette performance une fois menée à bien, elle a quitté les lieux entourée de gardes du corps. Là encore, l’égalité est réelle : le mâle François Chérèque n’aurait pas agi autrement. Le 22 janvier, le patron du syndicat - dont la rougeur est restée miraculeusement intacte depuis que Fillon et Seillière l’ont félicité pour son « courage » sur le dossier des retraites - déclarait sur Europe 1 que la grève déclenchée la veille à la SNCF était « non seulement inutile, mais synonyme de 100 % d’emmerdements pour les usagers ». Un mois plus tard, la CFDT se réjouissait de signer des accords d’entreprise chez Thalès et Peugeot. Compassion pour les otages du gréviste, équité pour les responsables patronaux, égalité au Cirque d’hiver : que demander de plus à la « première confédération des travailleurs de France » ?
 
Désinvolte C’est étonnant : le très accablant rapport du Comité européen de prévention de la torture sur les conditions de détention en France (voir CQFD n°9) n’a pas convaincu le garde des Sceaux. Dans une réponse donnée fin février, Dominique Perben balaie toute remarque critique d’un revers de gant. Selon le premier maton de France, l’entassement carcéral décrit par le CPT est imputable à « l’augmentation réelle de la délinquance que la France a subie ces dernières années ». Ce qui n’empêche pas le même Perben, en duo avec son rival Sarkozy, de se répandre à longueur d’ondes sur la spectaculaire baisse de la délinquance dûe à leur tolérance zéro. Ni d’inciter les parquets à requérir des peines de prison ferme pour des peccadilles. Comme disait l’autre : soyons désinvoltes, n’ayons l’air de rien... Cohérent Qui a dit que les grèves avaient des effets néfastes sur l’économie ? Si c’est Luc Ferry, il aurait mieux fait de la boucler, une fois de plus. Selon le Monde (27/02/04), les retenues effectuées sur les salaires des enseignants grévistes du printemps dernier ont permis au ministère de l’Education nationale d’engranger 230 millions d’euros de bénéfices - pardon, « d’économies ». Un sous-fifre de Luc Ferry a indiqué que la somme avait été reversée au budget, où elle pourrait servir à financer les allègements de charges patronales sur les bas salaires. Bas salaires (...)
>>suite>>

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |

NUMEROS PRÉCÉDENTS
CQFD au quotidien
THÈMES
-Armement
-Guerres
-Chômage
-Foulard et laïcité
-Faux amis
-Genres
-Exils et expulsions
-Luttes sociales
-Médias
-Patrons
-Science contre capital
-Sécuritaire
-Musique
-Livres
-Chroniques
-A l’arrach’
-Ecologie
-Chronique carcérale
-Santé
-Dessins
-Anthologie
-Courrier des lecteurs
-Fascisme

…du bâton dans les roues « Je demande [aux forces de l’ordre] de faire nettoyer, de dégager ces gens-là et si le terme est à mettre entre guillemets, je le mets entre guillemets, mais je ne veux pas de ça dans cette ville. » Jean-Claude Gaudin Maire de Marseille, à propos des Roms, 03/11/03 « La volonté ne suffit pas. J’avais la volonté de mettre un terme aux camps de Roms du Val-de-Marne, mais je n’ai pas eu la décision judiciaire que j’attendais. En dépit de ma volonté et de la présence des CRS, on n’a pas pu faire partir ces gens. Cela prouve que la volonté seule n’est pas suffisante. » Nicolas Sarkozy 22/01/03 « L’ensemble de la question des camps de Roms dans le Val-de-Marne sera traitée d’ici la fin novembre. » Nicolas Sarkozy 03/10/03 « Ras le bol des gitans qui volent nos voitures, qui cambriolent nos maisons. [...] Prenons les armes et exterminons cette vermine jusqu’au dernier, pas de pitié. » Tract du « Front de libération de la (...)