RSS CQFD



AGENDA CQFD

Nouveau site, qu’on vous dit !

Hé ! Pour l’agenda comme pour le reste, ça se passe ici maintenant : www.cqfd-journal.org

o-OO-o

ÇA BRÛLE !
Encore ici ?

Ah mais, c’est qu’on a des lecteurs têtus !

L’équipe de CQFD


du N°031
CE QU’IL NE FAUT PAS DIRE

Les Voltaire d’opérette ont rudement raison : les temps sont durs pour la liberté d’expression. Le 28 janvier, un conseiller ANPE de Saint-Nazaire était embarqué menottes aux poings pour avoir commenté sans tabous les incendies qui venaient de frapper plusieurs ANPE. Chômeurs et ceux qui les contrôlent : vos gueules !

EMPLOI : LA BELLE ANNÉE 2005, titre Le Figaro du 31 janvier 2006. Pendant ce temps, six ANPE brûlent à travers leur pays des merveilles et une autre demi-douzaine prend un coup de chaud. Sûrement qu’elles crament par autocombustion, à force de voir leur télex crépiter sous l’avalanche d’offres de CPE, CNE, CAE, CIE, RMA et contrats d’avenir qui menacent d’en finir avec les chômeurs - pardon, avec le chômage. On ne dira pas ici que les auteurs de ces incendies (...)

>>suite>>
 
FAUX AMIS

ROBERT MÉNARD

À peine déclenchée la tornade des caricatures danoises, Robert Ménard fut l’un des premiers à se jeter au-devant des micros. Heureusement qu’il était là. De même qu’il n’y a pas de rhume des foins sans goutte au nez, il n’y a pas de liberté de la presse sans Robert Ménard. Pour la promouvoir, le président de Reporters sans frontières (RSF) est prêt à tous les sacrifices. « Il faut savoir utiliser les techniques d’aujourd’hui : la publicité, le marketing », plaide-t-il dans son livre Ces journalistes que l’on veut faire taire (Albin Michel, 2001). Ce qui suppose d’entretenir des relations fraternelles avec les marchands d’armes, de béton et de Sicav qui, en France, possèdent la presse et en garantissent la liberté. « Nous avons besoin du soutien consensuel de la profession, explique-t-il. Comment organiser un débat sur la concentration des organes de presse et demander ensuite à Havas ou à Hachette de sponsoriser un (...)
>>suite>>
PRO-OGM : DES PROGRESSISTES EN PROCÈS
>

Spécialiste du droit à l’erreur, Me Maisonneuve, avocat du juge Burgaud, est aussi le défenseur des paysans tabasseurs de Nonnette. Trois fanatiques pro-OGM inculpés pour coups et dégradations contre des faucheurs volontaires, fin août 2005 (voir CQFD n°26). Le 23 janvier devant le TGI de Clermont-Ferrand, ils étaient méconnaissables. Coiffés, rasés, contrits. Moins fiers que lorsqu’ils rouèrent de coups Bernard Juban, handicapé, pour pouvoir ensuite jouer au stock-car avec les bagnoles des faucheurs. L’avocat de Limagrain ajouta son grain de confusion aux déclarations des accusés. Jusqu’à ce que la présidente fasse visionner le DVD, où on les voit en pleine action, avec manches de pioche et chien d’assaut, sous le regard indulgent des gendarmes. « Cet agriculteur s’en allait au champ avec une pioche, lorsque… », se hasarda leur défenseur. En Limagne, c’est connu, on bosse comme des manches.

Ces braves exploitants matraqueurs ne revendiquaient rien, eux, que la liberté de produire de la « céréale-killer  » sous la tutelle du « petit semencier » Limagrain, quatrième rang mondial dans sa branche… « Il nous faudrait cent Limagrain en France ! », tonna l’avocat, nous laissant pétris d’effroi quand il décrivit les gendarmes comme de « précieux auxiliaires de la paix… » On crut voir monter un ange menotté au ciel ! Les faucheurs molestés, quant à eux, reconnaissaient volontiers qu’ils avaient mis le champ à bas, à défaut du système. Juste un champ alors que 78 % des Français souhaitent une interdiction temporaire sur les cultures OGM. L’OMC quant à elle condamne comme « protectionniste » le moratoire européen. Et le gouvernement français concocte une loi sur la transparence du résultat des expérimentations à ciel ouvert : transparence qui s’arrêtera là où « la divulgation de données pourrait nuire à la position concurrentielle » des empoisonneurs… Choisis ton champ, camarade !

 
Performance Radier du chômeur crée des emplois, comme l’atteste cette annonce lue en février : « L’ANPE recrute 35 directeurs d’agence. [...] Vous piloterez la mise en oeuvre d’une offre de services de proximité en direction de vos clients : les entreprises et les demandeurs d’emploi. » On ne savait pas qu’éjecter du chômedu était un service de proximité. En tout cas ça rapporte : entre 2045 et 2443 euros bruts par mois en début de carrière, à quoi s’ajoute « une prime de performance annuelle dont le montant varie de 0 à 5793 euros bruts en fonction des résultats atteints au regard des objectifs fixés et de la manière dont ils ont été atteints. » Sur la manière, que les postulants se rassurent : on ne sera pas trop regardant. Agent orange Le 26 janvier, un tribunal de Séoul a condamné Dow Chemical et Monsanto à verser 62 millions de dollars à 6 800 Sud-Coréens supplétifs de l’armée US qui avaient été exposés aux défoliants durant la guerre du Vietnam. Victoire relative, puisqu’il y avait 20 000 plaignants, mais quand même : si les États-Unis se sont absous de tout crime de guerre passé, présent et à venir, la condamnation de leurs fournisseurs d’agent orange est une première. Cet herbicide a ravagé les terres et la santé de 2 à 5 millions de Vietnamiens, mais eux peuvent s’asseoir sur leurs indemnes. Depuis, Monsanto s’est recyclé dans les OGM, dont il s’apprête à bombarder (...)
>>suite>>

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |

NUMEROS PRÉCÉDENTS
CQFD au quotidien
THÈMES
-Armement
-Guerres
-Chômage
-Foulard et laïcité
-Faux amis
-Genres
-Exils et expulsions
-Luttes sociales
-Médias
-Patrons
-Science contre capital
-Sécuritaire
-Musique
-Livres
-Chroniques
-A l’arrach’
-Ecologie
-Chronique carcérale
-Santé
-Dessins
-Anthologie
-Courrier des lecteurs
-Fascisme

...DE L’AGRICULTURE IRRAISONNEE Cette anthologie accompagne l’article SALE ÉPOQUE POUR LES VERS DE TERRE paru dans CQFD n° 31. « Les avantages retirés de la consommation de fruits et légumes sont largement supérieurs au risque des pesticides, qui est lui-même maîtrisé. » Joël Mathurin Direction générale de l’alimentation TF1, Journal de 20 h, 29/12/05 « Une récente étude de Lig’Air, réseau régional de surveillance de l’air, montre qu’un certain nombre de pesticides utilisés dans l’agriculture se retrouvent dans l’air de la ville de Tours. Quinze produits toxiques ont ainsi été détectés, y compris le Lindane G, insecticide cancérigène interdit depuis 1998. Ce produit est retrouvé sur chaque prélèvement du début du printemps à la fin de l’automne. Il n’est donc pas lié aux périodes d’épandages, ni à une utilisation frauduleuse depuis son interdiction. Il s’agit d’une volatilisation du sol à (...)