RSS CQFD



AGENDA CQFD

Nouveau site, qu’on vous dit !

Hé ! Pour l’agenda comme pour le reste, ça se passe ici maintenant : www.cqfd-journal.org

o-OO-o

ÇA BRÛLE !
Encore ici ?

Ah mais, c’est qu’on a des lecteurs têtus !

L’équipe de CQFD


du N°046
VIVE LA SOCIALE !

Le 6 mai 2007, 53 % des électeurs ont dit oui, « ensemble tout devient possible ». Et de fait, pour l’élu de leur coeur, tout était permis. Se réclamer de Jaurès, Blum et Môquet tout en réintroduisant la tradition des rafles et la rhétorique pétainiste, par exemple. Prétendre mettre la France au travail en revenant tout bronzé d’une villégiature sur un yacht de milliardaire. Nommer une ambitieuse d’origine maghrébine à la Justice pour mieux enchister la racaille basanée (...)

>>suite>>
 
FAUX ENNEMIS

LE QUIDAM SARKOZISTE

« J’ai toujours voté à gauche, mais ce coup-ci, on en peut plus ! », se justifie Jean-Pierre, un artisan qui emploie quatre sans-papiers, les paie correctement, les aide à se loger et les inclut même dans sa vie familiale. Alain, tatoué, tête de chat sauvage à l’affût, portant en bandoulière le sac Vuitton « qui va bien », sortant fraîchement des Baumettes d’un séjour un peu plus long que les précédents, insiste : « J’en ai marre que ça soit toujours les mêmes qui morflent. Avec Sarko, ça va changer ! » Lulu tient un bar. « Tous ces assistés, y en a marre ! », lâche-t-il, sans se rendre compte qu’avec sa clientèle de chômeurs et autres Cotorep, il se tire une balle dans le pied. Sans prétendre se livrer à des exercices statistiques, on peut dire que les « on n’en peut plus » et les « ça ne peut plus durer » reviennent comme une litanie dans la bouche des électeurs sarkozistes. Voilà ce qu’a pigé le nabot. Il n’a pas eu besoin de (...)
>>suite>>
RECEVEZ L’ASSURANCE DE MON SILENCE
>

Alors que les chiens de garde médiatiques aboient furieusement contre les crimes commis au Darfour, ils se lèchent les balloches quand il est question des ravages de l’agent orange. Ce défoliant, dont l’armée US a répandu des millions de litres sur le Vietnam, était bourré de dioxine, un poison mortel très persistant. Depuis, la dioxine a remonté la chaîne alimentaire jusqu’au bol de riz du Vietnam d’en bas. Pour des millions de personnes, cela veut dire maladies, mutations génétiques et mort (www.vietnam-dioxine.org). En 2004, une poignée de victimes a osé s’attaquer aux trente-sept sociétés qui ont fourgué le poison au Pentagone. Leur prochaine bataille aura lieu le 18 juin devant une cour d’appel new-yorkaise. Mais les médias restent muets. Ils ne veulent pas tuer la poule aux oeufs d’or. Ces entreprises, dont Dow Chemical et Monsanto, vendent des produits sous une multitude de marques, telles que Round up, qui dépense des milliards en pub. Elles ont des actionnaires recrutés dans l’élite des sociétés financières, comme Axa, qui possède 6,3 % du capital de Dow Chemical et qui n’a aucune envie de voir le cours de ses actions baisser à cause de va-nu-pieds même pas foutus de souscrire une assurance-vie. Quel média français voudrait faire de la peine à un annonceur comme Axa ? Alors, si la dictature soudanaise veut tranquillement désherber les rebelles du Darfour, elle n’a qu’à lancer une gamme de produits cosmétiques appuyée par une offensive publicitaire. Et si ça ne marche pas, il reste le joker : un rapport de Bernard Kouchner.

Publié dans CQFD n°46, juin 2007

 
À boire ! Pas contents, les salariés de Kronenbourg-Obernai (Bas-Rhin), avec leurs salaires s’élevant en moyenne à 3 200 euros ? C’est vrai qu’ils bossent jusqu’à 50 heures par semaine, et vivent dans un département où 67 % d’électeurs ont voté Sarkozy. Mais « travailler plus pour gagner plus,c’est mourir plus vite », ont-ils écrit sur une banderole. Marre des heures supplémentaires obligatoires, des samedis au boulot, des plans de restructuration. Marre de ne toucher que des primes de misère pendant que la direction s’accorde des augmentations de plus de 15 %. Le 4 mai, malgré l’avis des syndicats, grève. La direction flippe et propose un arrangement. Suprême insolence, les grévistes refusent de le mettre au vote jusqu’à l’imposition du vote à bulletin secret. Résultat : embauche des interimaires, fin des heures sup’ obligatoires et une prime de 1 500 euros. Mais qu’ont-ils bu pour se mettre dans un état pareil ? Communautarisme K.M., Maghrébin résidant en France, est menacé de mort par son voisin, un ancien militaire algérien, qui l’accuse de faire du gringue à sa femme. Affolé, il fuit son hôtel meublé et se rend au commissariat. À l’accueil, une femme-flic et un confrère, visiblement en fin de service. K.M. explique la situation : son voisin l’attend devant sa porte avec un couteau à la main. Il demande protection. Ce à quoi on lui rétorque que la police ne peut rien faire, (...)
>>suite>>

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |

NUMEROS PRÉCÉDENTS
CQFD au quotidien
THÈMES
-Armement
-Guerres
-Chômage
-Foulard et laïcité
-Faux amis
-Genres
-Exils et expulsions
-Luttes sociales
-Médias
-Patrons
-Science contre capital
-Sécuritaire
-Musique
-Livres
-Chroniques
-A l’arrach’
-Ecologie
-Chronique carcérale
-Santé
-Dessins
-Anthologie
-Courrier des lecteurs
-Fascisme

« L’aristocratie avait fait de tous les citoyens une longue chaîne qui remontait du paysan au roi ; la démocratie brise la chaîne et met chaque anneau à part. » Tocqueville, De la Démocratie en Amérique, 1840 « Les mouvements d’humeur, ça s’exprime dans les urnes, ça ne s’exprime pas dans la rue. » François Baroin, ministre de l’Intérieur, 8 mai 2007 « ...il n’y a pas de monarque si absolu qui puisse réunir dans sa main toutes les forces de la société et vaincre les résistances, comme peut le faire une majorité revêtue du droit de faire les lois et de les exécuter. » Tocqueville, Op. cit. « Notre démocratie ne connaît qu’une loi, celle du suffrage universel. » François Hollande, 8 mai 2007 « Le règne de la majorité, l’empire absolu de l’opinion empêchent aussi que se manifestent des dissidents, que se forme une classe intellectuelle, qu’apparaissent de grands écrivains. Ce que n’avaient pu réussir en (...)