RSS CQFD



AGENDA CQFD

Nouveau site, qu’on vous dit !

Hé ! Pour l’agenda comme pour le reste, ça se passe ici maintenant : www.cqfd-journal.org

o-OO-o

ÇA BRÛLE !
Encore ici ?

Ah mais, c’est qu’on a des lecteurs têtus !

L’équipe de CQFD


du N°053
COM’

Les Lorrains ont le sens de l’humour. À Gandrange, on est encore mort de rire après le passage de Sarkozy. Les mouchoirs à peine rangés, CQFD n’a pas voulu être en reste d’une bonne tranche de rigolade exotique…

« Vous êtes sûrs qu’il n’y aura pas de Gégé [1] « À Gandrange ? » aurait demandé Sarkozy, selon les syndicats d’ArcelorMittal, avant de venir faire son cinéma dans la vallée de l’Orne le 4 février. No problème ! le comique peut y aller de son boniment devant la claque syndicale dans l’usine encerclée de CRS : « les caisses vides pour augmenter les salaires » ne le sont pas pour donner un coup de main à une entreprise privée telle que ArcelorMittal qui vient de (...)

>>suite>>
 
FAUX AMIS

LE KRACH BOURSIER

Oh, t’entends ça ? Écoute, écoute… « Krach ! » Rhâââaa… Qu’elle est douce à nos oreilles, en ce lundi 21 janvier, la voix d’outre-tombe de Jean-Marc Sylvestre et de tous ces experts, analystes, journalistes et économistes « surpris par la brutalité de la chute des cours »… « Toute l’Asie prend le bouillon » s’affole Libé. La crainte d’une récession aux États-Unis provoque « de véritables mouvements de panique sur les places boursières », tremble Le Monde. Et badaboum ! Tokyo dévisse ! Singapour dégringole ! Paris plonge ! Francfort s’effondre ! « Monsieur, Votre compte présente, à ce jour, un solde débiteur de 720,62 euros (sauf erreur ou omission) donnant lieu à perception d’intérêts au taux de découvert non autorisé. » Honte sur nous ! C’est « la panique » sur les marchés et l’on jubile ! Il y a « une crise extrêmement grave à l’intérieur du système financier » et l’on s’en réjouit (...)
>>suite>>
OTAN EN EMPORTE LE VENT
>

Quand une brochette de gradés à la retraite pond un rapport sur l’avenir de l’OTAN, il ne faut certes pas s’attendre à de la dentelle. Mais là, l’États-unien John Shalikashvili, l’Anglais Peter Inge, l’Allemand Klaus Nauman, le Hollandais Henk van den Breemen et le Français Jacques Lanxade (ancien chef d’état-major de l’armée française) se sont lâchés. Le résultat de leurs cogitations a de quoi faire passer une finale du Super Bowl pour une représentation de La Flûte enchantée à l’opéra, ou un film de Russ Meyer pour La Petite maison dans la prairie. À côté d’une série de propositions toutes inspirées par les néoconservateurs qui grouillent autour du cow-boy de la Maison Blanche, ces féroces retraités préconisent des frappes nucléaires préventives « en vue d’éviter de vrais dangers existentiels » pour les « valeurs de l’Occident et son mode de vie ». Pays producteurs d’or noir vous êtes prévenus, ne menacez pas nos embouteillages du dimanche soir. Sinon, boum ! un champignon atomique. Selon ces cinq chevaliers de l’apocalypse, l’avenir doit donc être la soumission de la planète à l’Occident et à son bras armé. Une façon de voir que ne partagent pas les activistes de Bombspotting qui bataillent contre les bombes atomiques entreposées en Belgique par les USA. Cette fois, ils espèrent tout simplement mettre l’OTAN game over, de façon non violente bien entendu. Les pacifistes d’Europe et de Navarre sont invités à venir le 22 mars à Bruxelles pour bloquer le quartier général de l’OTAN (www.vredesactie.be). Aller humer les lacrymos à Bruxelles pour les 40 berges du 22 mars 68, c’est moins con que regarder un théma sur Arte avec Dany le Rosâtre.

Publié dans CQFD n°53, février 2008.

 
Proctologie Que la politique se préoccupe des fondements de la société n’est pas chose nouvelle. Mais c’est avec une précision anatomique qu’aujourd’hui les dirigeants améliorent leurs méthodes. Le 29 avril 2005, une majorité avait dit Non au traité. Cause toujours ! Même pas deux ans après, les représentants du peuple balaient cette déconvenue d’un revers de main. Le 14 janvier, Sarkozy annonce un moratoire sur le maïs OGM. Victoire, crient les faucheurs. Trois semaines après, le ministre de l’Agriculture s’en torche et annonce l’autorisation d’essais OGM en plein champ, tandis que le Sénat vote une loi aggravant les peines contre les faucheurs. Comme dit Dédé, du Narval : « À force de gouverner par les orifices, c’est une grande claque dans la bouche qu’ils vont se prendre. » Kill the poor Comme il semble encore délicat d’abroger le RMI, la solution est encore de faire disparaître les RMIstes. Déjà accablés par 320 000 contrôles de situation par an, tous ces fraudeurs en puissance vont être soumis par un décret du ministère du Budget à une évaluation de leurs biens et de leur train de vie. Propriétaires d’un logement, d’une voiture, d’une chaîne hi-fi ou d’un ordinateur, mais sans revenus, vous voilà bientôt contraints à brader votre mirifique patrimoine pour survivre. Dans la France inversée du sarkozysme, être pauvre constitue un privilège que l’on ne peut (...)
>>suite>>

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |

NUMEROS PRÉCÉDENTS
CQFD au quotidien
THÈMES
-Armement
-Guerres
-Chômage
-Foulard et laïcité
-Faux amis
-Genres
-Exils et expulsions
-Luttes sociales
-Médias
-Patrons
-Science contre capital
-Sécuritaire
-Musique
-Livres
-Chroniques
-A l’arrach’
-Ecologie
-Chronique carcérale
-Santé
-Dessins
-Anthologie
-Courrier des lecteurs
-Fascisme