RSS CQFD



AGENDA CQFD

Nouveau site, qu’on vous dit !

Hé ! Pour l’agenda comme pour le reste, ça se passe ici maintenant : www.cqfd-journal.org

o-OO-o

ÇA BRÛLE !
Encore ici ?

Ah mais, c’est qu’on a des lecteurs têtus !

L’équipe de CQFD


du N°057
À LA RAME

Le 19 janvier, trois jeunes qui se rendent à la manif devant le centre de rétention de Vincennes sont arrêtés en possession d’un fumigène artisanal (à base de chlorate de sodium,de farine et de sucre) et de quelques clous tordus en guise de crève-pneus. Ivan et Bruno sont soupçonnés d’avoir voulu fabriquer une bombe à clous et inculpés. À Vierzon, le 23 janvier, deux autres personnes (dont une a été libérée après quatre mois de préventive) sont arrêtées lors d’un contrôle (...)

>>suite>>
 
FAUX AMIS

MOYEN, LE PÉKIN

On lit Badiou et on se dit : allez, pourquoi pas ! Vu le caractère exsangue de la critique contemporaine, en voilà un qui garde le moral et qui prétend le redonner à tous. Dans son livre à succès, De quoi Sarkozy est-il le nom ?, il nous propose, avec Lacan, « d’élever l’impuissance à l’impossible ». Belle formulation du passage d’attitudes passive (la victimisation) ou active (la collaboration), à la subversion et à l’invention. Badiou nous rassérène en rappelant que rien n’est joué, que l’Histoire n’est pas finie, et que « le communisme reste la bonne hypothèse ». D’autant qu’en se référant à Marx, il rassure en précisant qu’il faut « distinguer ce mot du sens entièrement usé de l’adjectif “communiste ” ». On veut comprendre qu’on nous parle ici d’émancipation de l’espèce humaine. On se dit que, pour le coup, on peut passer sur quelques méchants désaccords que suscite ce prof (...)
>>suite>>
UN MORT, UN PRIX !
>

En ces temps de vie chère, que diriez-vous de dix mille euros tombés du ciel ? Figurez-vous que le Forum français pour la sécurité urbaine, une officine regroupant plus de cent trente villes, offre cette manne à qui remportera son « Prix français de la prévention de la délinquance ». Ce concours « est ouvert aux collectivités territoriales, institutions publiques, organismes privés et associations qui mettent en oeuvre une action orientée vers la prévention de la délinquance (insécurité, sentiment d’insécurité)  », précise le Forum. La coquette somme sera attribuée pour primer « une action menée […] dans les espaces publics » plus spécifiquement axée sur la « mise en œuvre de la vidéo protection » et « l’aménagement de l’espace ».
La ville de Draguignan, dans le Var, pourrait l’emporter haut les mains : le 23 mai, un pandore y a dessoudé un gars de 27 ans de trois balles dans le buffet alors qu’il fuyait les poignets menottés. Terrasser ainsi le « sentiment d’insécurité », cela mérite bien une petite récompense.

Article publié dans CQFD n°57, juin 2008.

 
Haro sur la Dati La pauv’ Rachida, on peut pas dire qu’elle soit à la noce en ce moment. On l’étrille sur tous les flancs. Faut dire que celle « qui visite les prisons comme on monte les marches du festival de Cannes » (dixit le député PS Vallini) le cherche un peu. C’est par une gaffe toute légère qu’elle a introduit son projet de loi de diminution de la surpopulation carcérale : elle estimait celle-ci à 6 % au lieu de… 63 %. Alors que la population pénitentiaire a augmenté de 25 % depuis 2002, la Garde des sceaux prétend faire de la place tout en prévoyant la construction de 63500 nouvelles places d’ici 2012. La prison française est la « honte de la République », entend-on régulièrement depuis de longues années. Et notre entauleuse en chef ne déméritera pas non plus du titre ! Un peu d’Eire frais Le 12 juin 2008, l’Irlande s’exprimera par référendum, ainsi que l’exige sa Constitution, sur l’adoption du Traité de Lisbonne, censé remplacer le Traité constitutionnel européen rejeté il y a trois ans par les Français et les Néerlandais. Face à la montée sondagière du « non », la mobilisation est générale au sein des élites pour contrer le péril d’un peuple « populiste » et mal votant. Les médias qui mentent, les experts oui-ouistes et la fébrile classe politique européiste unissent leurs forces démocratiques pour rejouer le même refrain qu’il y a trois ans : « Il n’y a pas de plan (...)
>>suite>>

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |

NUMEROS PRÉCÉDENTS
CQFD au quotidien
THÈMES
-Armement
-Guerres
-Chômage
-Foulard et laïcité
-Faux amis
-Genres
-Exils et expulsions
-Luttes sociales
-Médias
-Patrons
-Science contre capital
-Sécuritaire
-Musique
-Livres
-Chroniques
-A l’arrach’
-Ecologie
-Chronique carcérale
-Santé
-Dessins
-Anthologie
-Courrier des lecteurs
-Fascisme

« La relation entre la France et l’Afrique doit être plus transparente. Il nous faut la débarrasser des réseaux d’un autre temps, des émissaires officieux qui n’ont d’autre mandat que celui qu’ils s’inventent. Le fonctionnement normal des institutions politiques et diplomatiques doit prévaloir sur les circuits officieux qui ont fait tant de mal par le passé. » NICOLAS SARKOZY, DISCOURS À COTONOU, 19 MAI 2006 « Nous ne soutiendrons ni les dictatures,ni les pays dirigés par des régimes corrompus. » PROGRAMME DE L’UMP, PRÉSIDENTIELLE 2007 « Je veux être le président de la France des droits de l’homme. […] Je ne crois pas à la Realpolitik qui fait renoncer à ses valeurs sans gagner des contrats. […] Je ne veux être le complice d’aucune dictature à travers le monde. » NICOLAS SARKOZY, MEETING UMP DE PARIS, 14 JANVIER 2007 « Je veux être le président d’une France qui défende partout les droits de (...)