RSS CQFD



AGENDA CQFD

Nouveau site, qu’on vous dit !

Hé ! Pour l’agenda comme pour le reste, ça se passe ici maintenant : www.cqfd-journal.org

o-OO-o

ÇA BRÛLE !
Encore ici ?

Ah mais, c’est qu’on a des lecteurs têtus !

L’équipe de CQFD


du N°061
ABONNEMENT OU ABANDON

Notre déchirant appel à pognon a bien été entendu, mais point encore suffisamment. Notre maître mot ? La confiance ! Malgré la crise, dites-nous qu’arrivages de bière fraîche, conseils avisés, mots doux et chèques salutaires vont bien continuer à affluer, n’est-ce pas ? Il est désormais possible aussi, d’effectuer un don directement par ici

2 000 abonnés supplémentaires… Trois semaines sont passées et à peine plus de cinq cents enveloppes parsèment le burlingue du camarade Broussaille mandaté au secrétariat. Hé, les aminches, il ne nous reste qu’un pauv’petit mois pour dénicher 1 500 lecteurs supplémentaires, vous savez ? Vous ne mouftez pas quand le gouvernement refile trois milliards de vos euros à la banque Dexia, mais vous regimbez pour vingt-deux malheureuses piécettes ! « On comprend rien à votre (...)

>>suite>>
 
FAUX AMI

LE RAPPEUR COMPLOTISTE

Même s’ils veulent dépasser la frime bling-bling, certains rappeurs n’échappent pas aux confusions de l’époque. Rockin’ Squat, ex-MC d’Assassin, est de ceux-là. Ses textes marquent parfois un réel engagement généreux,comme dans son dernier morceau « La France à fric ». Pourtant, si on prête l’oreille aux lyrics, on y entend un étrange couplet : « G. L.M. F. [Grande Loge Mixte de France], tiens ? D’autres illuminazi [imbrication des termes Illuminati et nazi] à la tête de Elf ». Traduction : des réseaux francs-mac sont impliqués dans la corruption en Afrique. C’est vite dit… Admettons qu’il y ait conflits d’intérêt entre vil bizness et réseaux d’influence, mais quid de ce terme, « Illuminazi » ? En cherchant sur YouTube, on tombe sur un autre titre du rappeur : « Illuminazi 666 ». « Trop de gens ne comprennent pas », entonne-t-il, dans une sorte de mix entre « On nous cache tout » et « La vérité est ailleurs ». (...)
>>suite>>
ÉDITIONS LE CHIEN ROUGE
>
Carlo Cafiero
Abrégé du Capital de Karl Marx
11 x 18,5 cm • 160 pages • 10 €
ISBN : 978-2-916542-10-2


« Le capitalisme n’est et ne sera pas là de toute éternité. »

Cet Abrégé, rédigé en 1878 nous livre l’essentiel de l’analyse contenue dans le Livre I du Capital de Karl Marx.

Ce compendium de la critique du système capitaliste – « où ce ne sont pas les moyens de production qui sont au service du travailleur, mais bien le travailleur qui se trouve au service des moyens de production » – a été rédigé à destination d’un public populaire.

Écrit dans un style simple et sans l’appareil scientifique qui rend parfois ardue l’approche de l’œuvre originale, ce résumé a d’ailleurs été approuvé par Marx en personne.

L’auteur, Carlo Cafiero (1846-1892), communiste libertaire italien, n’était pourtant pas un disciple du théoricien allemand auquel il s’était opposé lors de la scission de la Première Internationale en 1872.

L’avant-propos de James Guillaume nous rappelle le parcours de Cafiero et les tendances qui s’affrontèrent à l’époque au sein du mouvement ouvrier.

En Annexe, la correspondance entre Carlo Cafiero et Karl Marx.

SORTIE DÉCEMBRE 2008
En librairie ou par souscription (Bon de commande)
 
Message perso à Rouillan Hé, Jann-Marc ! Un an déjà que,vu qu’on t’octroyait enfin le régime de semi-liberté (sic), tu nous expédiais ta dernière chronique pénitentiaire. « Mais la même bruine grise,la même lumière crue dégoulinant des néons fixés aux grillages, la même réverbération irisée sur le goudron humide, le même besoin d’attendre le dernier instant pour être enfermé… Le même enivrement à l’air frais de la nuit, la même promiscuité des solitudes déshumanisées… » Écrire sur l’automne, c’est pas le plus compliqué, avec les feuilles mortes et tout le tralala… Mais parler de l’hiver, une fois qu’il fait vraiment froid et qu’on pense plus qu’à se réchauffer, c’est une autre paire de manche. Ça devrait être un bon prétexte pour que, rancuniers comme ils sont, ils te foutent dehors, et puis aussi la paix, non ? L’Afghan de fer « Vous croyez que ça m’amuse de voir des jeunes Français dans des FOB [bases militaires avancées] sous la neige, risquer leur peau ? » Pierre Lellouche, content de ne pas avoir à « administrer les crottes de chien du VIIIe » arrondissement de Paris, peut se vouer corps et âme à sauver le monde. De retour du front afghan, le député UMP de Paris –plus bronzé qu’un taliban– fait de l’éducation populaire à Sciences-po Lille. « Pour la petite fille qui ne va pas à l’école, pour la femme voilée, il faut se battre contre (...)
>>suite>>

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |

NUMEROS PRÉCÉDENTS
CQFD au quotidien
THÈMES
-Armement
-Guerres
-Chômage
-Foulard et laïcité
-Faux amis
-Genres
-Exils et expulsions
-Luttes sociales
-Médias
-Patrons
-Science contre capital
-Sécuritaire
-Musique
-Livres
-Chroniques
-A l’arrach’
-Ecologie
-Chronique carcérale
-Santé
-Dessins
-Anthologie
-Courrier des lecteurs
-Fascisme