RSS CQFD



AGENDA CQFD

Nouveau site, qu’on vous dit !

Hé ! Pour l’agenda comme pour le reste, ça se passe ici maintenant : www.cqfd-journal.org

o-OO-o

ÇA BRÛLE !
Encore ici ?

Ah mais, c’est qu’on a des lecteurs têtus !

L’équipe de CQFD


du N°063
RAGE DEDANS

« N’étant pas un expertmilitaire, je m’abstiendrai de juger si les bombardements israéliens sur Gaza auraient pu être mieux ciblés,moins intenses », écrit Bernard-Henri Lévy dans Le Point, le 9 janvier 2009. Déjà en 2006, quand l’aviation israélienne faisait du hachis de civils au Liban, il écrivait (courageusement), comme l’a souligné Alain Gresh, que, n’étant pas « grand expert en affaires militaires », il ne comprenait pas le sens du mot « disproportion (Il (...)

>>suite>>
 
FAUX AMI

LES ANNÉES 80

C’est encore avec un divertissement suintant la nostalgie la plus rance qu’une grande chaîne du service public (France 3) a réalisé l’une de ses meilleures audiences en 2008. Le 29 décembre, « La folie des années 80 » nous a chanté, deux heures durant, ce « temps béni où tout semblait possible, temps de frime et de fric, temps de changement et de modernité, temps où la liberté de parole n’a plus de limite [grâce aux radios libres et aux chaînes privatisées, à NRJ et à TF1], temps où les chanteurs s’engagent dans la contestation ou l’humanitaire. » Une seule solution, régression générale, clament encore et en chœur nombre de sites et blogs dédiés à « tous les grands enfants qui ont été bercés par le son inimitable des années 80 ». Et d’enchaîner avec l’indémodable compilation des séries télévisées dans lesquelles s’ébrouent pêle-mêle « des flics souriants et sympas », un chasseur de primes « à la recherche de personnes plus (...)
>>suite>>
VIRTUAL KILLERS
>

TOUJOURS À LA POINTE du progrès et des droits de l’homme, les USA viennent de faire entrer le bourrage de crâne à la papa dans le XXIe siècle. Les docteurs Frankenstein du Pentagone ont mélangé dans leurs éprouvettes des ovules de parc à thème avec du sperme de serial killer, donnant naissance au premier parc d’attractions militaire. Inaugurée en août dans la banlieue nord de Philadelphie,leur créature s’étend sur une superficie équivalente à trois terrains de basket. Il ne s’agit pas d’un vulgaire parcours du combattant, trop vieux jeu pour attirer la jeunesse, mais d’une salle de jeux vidéo. Devant leurs écrans, les teenagers et leurs parents apprennent à buter les méchants terroristes basanés jusque dans les chiottes. Mieux encore, trois simulateurs grandeur nature sont à la disposition des amateurs de sensations fortes. À bord d’un simulateur d’hélicoptère d’attaque Apache, le jeune yankee peut se mettre dans la peau d’un pilote israélien bombardant Gaza et prendre lui aussi son pied en faisant des cartons sur des écoles et des ambulances. Entre deux massacres virtuels, vingt-deux recruteurs sont à sa disposition au cas où il souhaiterait passer aux travaux pratiques en Irak et en Afghanistan. Les concepteurs n’ont quand même pas poussé le réalisme jusqu’à proposer des séances de torture à Abu Ghraïb ou à Bagram. Faut être politiquement correct, coco. D’ailleurs les ados ne peuvent jouer qu’à partir de 13 ans, leurs petits frères et soeurs peuvent toutefois se consoler avec « America’s Army », le wargame officiel de l’armée, et s’entraîner à la maison en attendant. Apprendre à tuer en s’amusant, voilà qui promet de beaux carnages dans les lycées et les facs du pays.

Article publié dans CQFD n°63, janvier 2009.

 
COMME À OAKLAND ET COMME PARTOUT La nuit de la Saint-Sylvestre, Oscar Grant, un jeune Noir, est abattu par un flic alors qu’il est déjà plaqué au sol sur un quai de gare. Des vidéos prises par des portables circule sur YouTube, mais le policier est laissé libre et sans charge. Le 7 janvier, après les funérailles, plus de mille jeunes agressent la police. La presse évoquera des tensions raciales (l’agent est latino), ce qui diffère de l’avis des protestataires, Blancs et Noirs mélangés, qui crient : « Oscar assassiné ! Tout le système est coupable ! » Une émeutière livre à chaud son sentiment : « Nous vivons quotidiennement dans la crainte, alors ce soir nous voulons que ce soient eux qui aient peur ! » À Clichy-sous-Bois, Villiers-le-Bel, Athènes ou Oakland : mêmes causes, même cause. TROP TRISTE Le Premier ministre François Fillon et le ministre du Budget Éric Woerth ont allégé la Défense et la gendarmerie de 9,2 millions d’euros par un décret signé en catimini le 12 décembre dernier. Le brouzouf a été refourgué au budget de la présidence de la République. Ceinture,les assassins en treillis ! Merci qui ? Merci la crise ! PEINES CAPITALES L’année 2009 commence fort dans les taules françaises : sept suicides ou morts suspectes en six jours. Décès d’un prisonnier par empoisonnement médicamenteux, le 1er janvier à la maison d’arrêt (MA) de Laon. Le lendemain, deux pendaisons:un détenu de 27 ans dans le quartier disciplinaire de (...)
>>suite>>

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |

NUMEROS PRÉCÉDENTS
CQFD au quotidien
THÈMES
-Armement
-Guerres
-Chômage
-Foulard et laïcité
-Faux amis
-Genres
-Exils et expulsions
-Luttes sociales
-Médias
-Patrons
-Science contre capital
-Sécuritaire
-Musique
-Livres
-Chroniques
-A l’arrach’
-Ecologie
-Chronique carcérale
-Santé
-Dessins
-Anthologie
-Courrier des lecteurs
-Fascisme