RSS CQFD



AGENDA CQFD

Nouveau site, qu’on vous dit !

Hé ! Pour l’agenda comme pour le reste, ça se passe ici maintenant : www.cqfd-journal.org

o-OO-o

ÇA BRÛLE !
Encore ici ?

Ah mais, c’est qu’on a des lecteurs têtus !

L’équipe de CQFD


du N°066
LE « ROBIN DES BANQUES » A ÉTÉ CAPTURÉ À BARCELONE

Le 17 septembre 2008, 200 000 exemplaires d’un journal éphémère étaient distribués gratuitement dans toute la Catalogne. Le jeune activiste Enric Duran s’y vantait d’avoir escroqué près de 500 000 euros à 39 organismes financiers en sollicitant une soixantaine de crédits à la consommation ou autres prêts à des entreprises fictives. Le journal, baptisé Crisi, appelait à l’insoumission bancaire et à l’association de tous les mauvais payeurs, volontaires ou (...)

Chronique d’un retour aléatoire A S’EST PASSÉ TRÈS VITE. Vingt agents en civil de la division d’investigation criminelle se sont jetés sur Enric Duran et l’ont entraîné vers un fourgon stationné devant la fac occupée. Trois unités de CRS locaux couvraient l’opération. Le 16 mars, au cours d’une conférence de presse, Enric avait dévoilé son retour à Barcelone et annoncé la distribution de Podem !, nouvelle publication gratuite incitant à (...)

>>suite>>
 
FAUX AMI

LE MOUVEMENT SOCIAL

Hal-lu-ci-nant ! Le 1er mai, jour de la Fête du travail, les syndicats appellent à manifester. L’événement est de taille. Pour rendre compréhensible le choc de cette effarante décision, les médias ont fait dans la pédagogie en notant qu’au grand jamais les syndicats n’avaient défilé « tous ensemble, tous ensemble » en ce jour de célébration de l’abomination salariale. Raison d’une telle audace : « poursuivre le mouvement social ». Après les défilés massifs du 29 janvier, puis ceux du 19mars, les syndicats, encore émoustillés par des succès aussi décisifs, ont donc courageusement décidé d’engager la poursuite, d’un pas de sénateur : on sort les drapeaux, les fanions et la sono tous les quarante jours. « Maintenir la pression » disent les chefs syndicaux. « Faire du mois d’avril un mois de mobilisations ponctué d’initiatives visant à soutenir les actions engagées et à organiser les solidarités », osent-ils à la sortie d’un (...)
>>suite>>
ZÉRO RÉSEAU
>

L’ABONNEMENT OU L’ABANDON », hoquetait CQFD en septembre 2008, lançant un ultime appel au secours à son cher lectorat. L’Autre Réseau, site d’informations indépendant qui avait été un des premiers à relayer notre éructation intestinale, vient, lui, de lâcher l’affaire sans crier gare, après huit minuscules mois d’un labeur exemplaire.
Son créateur et seul animateur, Arsène, s’est fendu d’un billet adressé au site du Monolecte pour expliciter ses raisons. Raisons que nous pourrions tous reprendre à notre compte, entre absurdité de la logorrhée militante et esclavage de l’écran, plat ou non. « On veut soutenir, par exemple, les Indigènes [de la République], et l’on soutient du même coup certaines formes de positions identitaires ; on veut soutenir les luttes des femmes, et l’on soutient la haine des hommes ; on veut soutenir la lutte contre les discriminations,et l’on soutient le retour des discriminations dans leur forme la plus sordide [le « non-mixte », entre autres fadaises], on veut soutenir la lutte contre l’homophobie, et c’est la haine des hétéros que l’on soutient […]. »
Un peu plus loin, le bougre enfonce le clou avec la lucidité d’un compagnon charpentier : « Pendant un certain temps, je m’étais fait une raison, en me disant : Eh bien soit ! Publions tout, chacun reconnaîtra ce qui le concerne ! Et là encore, ce fut une erreur : une telle position ne fait que valider la victoire totale du communautarisme, la victoire du chacun-poursoi, qui est la vraie victoire du libéralisme […], et je ne voulais pas aider cette extrême droite, ces identitaires-là, même si elle prenait chez nous la cosmétique de l’extrême gauche. »
Vu comme cela, c’est vrai qu’il y avait de quoi tout envoyer valser, surtout que l’animal y consacrait cinq heures par jour, « pris sur mon temps de lecture, sur mon temps de promenade, sur mon temps d’écriture,de musique,sur le temps que je passais avec mes amis et même sur mon temps d’ennui. » Adieu, donc, monde virtuel ! Adieu Gouines-satanistes-pour-la-vasectomie-générale-tout-desuite. com et Retenez-moi-ou-je-détruis-le-capitalisme-avec-ma-bite-cesoir- même.org ! À la revoyure, l’Arsène, dans le monde des vivants !

Article publié dans CQFD n°66, avril 2009.

 
ON N’OUBLIE PAS Triste anniversaire : dans la nuit du 31 mars au 1er avril 2007, au cœur d’une campagne électorale pourrie, où les borborygmes patriotards venus de droite et de gauche empoisonnaient l’air ambiant,Ibrahima Sylla, étudiant guinéen, était massacré sur la route de la cité U de Luminy, à la périphérie de Marseille. Un promeneur le retrouva lardé de coups de couteau, la tête défoncée à coups de pierre et son passeport délicatement posé sur son corps calciné.Deux ans après, l’enquête piétine. Une marche a été organisée sur les lieux du crime. Marseille, capitale européenne de la culture de l’impunité ? INGRATITUDE Forcément, ça fout un peu les jetons. Le « grand public » était invité par les services de l’État à débattre avec les « représentants des forces de l’ordre » sur « les libertés et la sécurité des citoyens ». C’était le 8 avril, à la Maison des syndicats de Châlons-en- Champagne. Pour préserver leurs libertés et leur sécurité, lesdits citoyens ont préféré décliner. Résultat, une petite vingtaine d’élus locaux venus se montrer dans la salle à toutes fins utiles et, sur la scène, un gros contingent de bleus de tout acabit pour assurer l’ambiance. On ne sait pas encore si les représentants de l’ordre ont engagé des poursuites pour « outrage à l’uniforme » contre la population absente. SALES GOSSES Les « désobéisseurs » s’accrochent. Ils sont plus de 2500 enseignants à (...)
>>suite>>

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |

NUMEROS PRÉCÉDENTS
CQFD au quotidien
THÈMES
-Armement
-Guerres
-Chômage
-Foulard et laïcité
-Faux amis
-Genres
-Exils et expulsions
-Luttes sociales
-Médias
-Patrons
-Science contre capital
-Sécuritaire
-Musique
-Livres
-Chroniques
-A l’arrach’
-Ecologie
-Chronique carcérale
-Santé
-Dessins
-Anthologie
-Courrier des lecteurs
-Fascisme