RSS CQFD



AGENDA CQFD

Nouveau site, qu’on vous dit !

Hé ! Pour l’agenda comme pour le reste, ça se passe ici maintenant : www.cqfd-journal.org

o-OO-o

ÇA BRÛLE !
Encore ici ?

Ah mais, c’est qu’on a des lecteurs têtus !

L’équipe de CQFD


du N°079
LA FRAGILE ARMADA DE GAZA

Déroutée par la pugnacité des militants voguant au secours des Gazaouis,l’armée israélienne a décidé de tirer dans le tas. Analyse d’un observateur éclairé de la politique de l’État juif. ‘ILN’Y AVAIT DES DIZAINES de victimes, on en rirait, comme d’une farce,un peu exagérée, mais marrante quand même. De quoi s’agissaitil au départ ? D’une petite flottille qui devait emmener un peu d’aide humanitaire et beaucoup de solidarité aux (...)

‘ILN’Y AVAIT DES DIZAINES de victimes, on en rirait, comme d’une farce,un peu exagérée, mais marrante quand même. De quoi s’agissaitil au départ ? D’une petite flottille qui devait emmener un peu d’aide humanitaire et beaucoup de solidarité aux habitants de Gaza assiégés et coupés du monde extérieur par l’armée israélienne depuis plus de quatre ans. Un soutien militant international comme il y en a eu beaucoup d’autres,mais qui, cette fois, (...)

>>suite>>
 
FAUX AMI

« BON COURAGE ! »

Certaines expressions fleurent bon l’esprit des temps. Symptôme de la dureté actuelle de ceux-ci, la formule « bon courage » vient en réponse à toutes sortes de propos, y compris les plus anodins. Au départ, « avoir du cœur » ou « faire contre mauvaise fortune, bon cœur » s’appliquaient au chevalier en quête de Graal, face à tous les obstacles et dangers qu’il aurait à surmonter (lapin tueur, pucelles du château d’Anthrax, Tim l’Enchanteur…). Désormais le simple fait de sortir de chez soi, d’aller faire trois courses ou de rechercher les bienfaits d’un bain de mer semblent s’apparenter, pour votre interlocuteur de rencontre, à un périlleux parcours du combattant sur lequel, pauvre hère accablé par les vicissitudes de la vie moderne, vous seriez amené à ramper d’un trou d’obus à l’autre. À moins qu’il ne s’agisse des derniers risques de contagion grippale. Le pire étant l’expression (...)
>>suite>>
QUAND ISRAËL ARMAIT L’APARTHEID
>

ASHA POLAKOW-SURANSKY n’est pas un dangereux émeutier islamo-gauchiste. Ce Juif américain vient pourtant de balancer un pavé dans les gencives de Shimon Pérès,l’insubmersible politicien israélien. Titré The unspoken alliance :Israel’s secret relationship with apartheid South Africa (L’alliance « non dite ». La relation secrète d’Israël avec l’Afrique du Sud de l’apartheid) [2], ce pavé de 300 pages apporte de nouveaux éléments sur la collaboration militaire entre Israël et l’Afrique du Sud au cours des années 1970 et 1980. Au printemps 1975, Pérès, alors ministre de la Défense, et Pieter Botha, son homologue sud-africain,signaient un accord secret qui allait rapporter dans les 600 millions d’euros par an aux marchands de canons israéliens. Malgré l’embargo sur les armes décidé par l’ONU en novembre 1977, les ventes se poursuivront jusqu’à la fin de l’apartheid. On apprend aussi que Pérès était disposé à vendre jusqu’à huit ogives nucléaires à ses potes afrikaners. Si l’affaire ne se fit pas– trop cher pour l’Afrique du Sud qui développait à grands frais sa propre bombe –, Pretoria fournit 500 tonnes d’uranium à son allié, Tel Aviv en retour lui fourgua 30 grammes de tritium, une substance qui booste les bombes thermonucléaires. Aujourd’hui devenu président d’Israël, Shimon Pérès ne manque pas une occasion de dénoncer les infractions à l’embargo onusien contre l’approvisionnement en armes du Hezbollah libanais. C’est encore lui qui exige les sanctions les plus dures contre l’Iran,soupçonné de développer secrètement un arsenal nucléaire. Comme on le voit, il a bien mérité son prix Nobel de la paix. Dommage qu’il n’y ait pas un prix Nobel de l’hypocrisie, il serait sûr de l’avoir.

Article publié dans CQFD n°79, juin 2010, actuellement en kiosques.

 
ARME DE COM’ MASSIVE Le G20 doit se réunir fin juin à Toronto, et le Canada est fin prêt pour le dialogue avec le bas-peuple : la flicaille sera notamment équipée de quatre LRAD, des « canons soniques » qui balancent à un volume insupportable des fréquences insupportables. Résultat ? On s’empresse de dégager de la zone. Comme ces hautparleurs high-tech peuvent arroser le quartier non seulement d’alarmes stridentes,mais aussi d’ordres passés au micro, les poulets veulent qu’on en parle comme d’« outils de communication ». Communiquer en rendant sourd et en faisant taire, en v’là une belle définition du G20. MONSANTO VEUT SA PART DU GÂTEAU Rien de tel qu’une bonne catastrophe pour le business. La multinationale agrochimique Monsanto tente de s’implanter en Haïti, terre d’opportunités après le séisme, derrière un faux nez humanitaire : à savoir en faisant don de 475 tonnes de semences de maïs et de semences potagères dans le cadre du projet Winner, piloté par l’Agence publique américaine d’aide au développement (Usaid). Promis, il s’agit de « semences hybrides conventionnelles », pas d’OGM (pour l’instant…). Ça n’empêche pas les agriculteurs haïtiens de batailler ferme car, pas bêtes, ils savent bien qu’ils risquent fort de se retrouver pieds et poings liés à Monsanto dont le cadeau empoisonné implique de racheter les graines à replanter, les pesticides et les (...)
>>suite>>

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |

NUMEROS PRÉCÉDENTS
CQFD au quotidien
THÈMES
-Armement
-Guerres
-Chômage
-Foulard et laïcité
-Faux amis
-Genres
-Exils et expulsions
-Luttes sociales
-Médias
-Patrons
-Science contre capital
-Sécuritaire
-Musique
-Livres
-Chroniques
-A l’arrach’
-Ecologie
-Chronique carcérale
-Santé
-Dessins
-Anthologie
-Courrier des lecteurs
-Fascisme